vendredi, 26 février 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


nathalie prevost

Les autorités nigériennes viennent de retirer l’accréditation de la journaliste française Nathalie Prevost, actuelle correspondante de TV5 au Niger.

Zeyna transfert argent bis

C’est à travers une lettre datée du 21 juin et adressée à l’intéressée, que la ministre de la Communication Amina MOUMOUNI, l’informait, « avec regret », du retrait de l’autorisation de tournage qui lui a été accordée pour servir et valoir sur une période d’une année à compter  du 25 octobre 2015.

« Aussi, à compter de ce jour, vous n’êtes plus autorisée à couvrir l’actualité du Niger en tant que correspondante de TV5 » lit-on également dans le document.

Les motifs invoqués par le ministère de la Communication tiennent à « non respect de l’esprit et de la lettre des textes » régissant la presse au Niger.

Nathalie prevost lettre

D’après le parcours de la journaliste dressé par Djibril Saidou, spécialiste en communication, Nathalie Prévost est une journaliste professionnelle, diplômée de Paris-Sorbonne et auteure de plusieurs articles et documentaires sur le Niger. Elle fréquente le Niger depuis une quinzaine d’année,  d’abord en tant que consultante-formatrice et a ainsi contribué au renforcement des capacités de plusieurs professionnels des médias nationaux. Puis, elle a servi en tant qu’assistante technique de l’association française Contrechamps, avec laquelle elle a accompagné le parachèvement de la formation de plusieurs promotions d’étudiants et élèves de l’IFTIC. Elle a par la suite été correspondante au Niger de plusieurs médias, particulièrement français, surtout après sa décision de s’installer  durablement dans le pays à partir de 2003.

« A Niamey qu’elle considère comme sa ville, Nathalie Prévost compte de nombreux amis et aura contribué à faire enrôler beaucoup de jeunes dans le métier du journalisme » se console Djibril Saidou qui tient à faire remarquer que depuis quelques temps déjà, il était loisible de percevoir que sa « couverture » de l’actualité nationale sur les élections et la crise Boko Haram hérissait certaines « têtes » de l’establishment nigérien.

Même si cela n’apparait pas clairement dans la correspondance officielle, le lien est assez évident entre cette décision des autorités et ses récents articles sur  la dernière attaque de Boko Haram à Bosso ainsi que sur la situation sur le front de la lutte contre le terrorisme.

Dans un article qu’elle a publié sur le site internet du quotidien français Le Monde version Afrique, elle titrait que l’attaque de Bosso a révélé « la faiblesse de l’armée » avant de remettre une couche dans un autre article sur le même support en rapportant, sur la base des déclarations de sources locales, que « faute d’intervention aérienne venue les tirer d’affaire, les militaires, souvent de très jeunes soldats tout juste sortis de l’école, ont pris la fuite, laissant derrière eux une ville livrée au pillage ainsi qu’un important arsenal de guerre».

Dans la même lancée, la journaliste a pris le contrepied du gouvernement en faisant état de la présence du drapeau noir de Boko Haram à Bosso, ce que contestait à l’époque des faits le gouvernement et elle avait annoncée l’arrivée des troupes tchadiennes au Niger, se basant sur des confirmations des sources sécuritaires tchadiennes comme c’est le cas pour plusieurs médias internationaux. «Une imagination particulièrement débordante de certains journalistes » selon l’expression consacrée en guise de réponse par le ministre d’Etat en charge de l'Intérieur, Mohamed Bazoum, au terme d’une visite dans la région sinistrée en fin de semaine dernière.

Elle a, de ce fait, eu droit à une véritable levée de boucliers de la part des thuriféraires du régime de Niamey sous forme de droit de réponse des plus acerbes et  largement relayé par les médias proches du pouvoir.

Aussitôt la décision connue, la communauté des hommes des médias du pays ainsi que les membres de la société civile ont vigoureusement condamné cet acte qui est loin de redorer l’image du pays.

Il faut dire que ces derniers temps, la liberté de la presse est mise à rude épreuve au Niger. Plusieurs journalistes ont été interpellés et incarcérés avec des condamnations pour certains, pour « avoir juste exercé leur métier » selon Reporters Sans Frontières (RSF) et Amnesty International qui ont d’ailleurs tenus à interpeller les autorités nigériennes sur la détérioration progressive de la liberté de presse et d’expression au Niger.

A.Y.B (Actuniger.com)

Commentaires  

-14 #1 Maiga . 22-06-2016 05:08
C tres grave et dommage pour l'image du niger ! Mon guri tu partira comme tu est venu incha -allah !!! 1er mandat pilote par salou Djobo , 2eme mandat hul-dup je te jure c une question de mois incha-allah. Nous rentrons en rebellion incha-allah
Citer | Signaler à l’administrateur
+24 #2 Apolitique 22-06-2016 06:42
Monsieur Maiga entrer en rebellion contre qui? tout celui qui sait manier une arme doit prendre la direction de Diffa
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Grenade 22-06-2016 06:46
C'est dommage si l'on réfléchit au bout de son nez.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 haba dan Niger 22-06-2016 07:00
:-| La liberté de presse en ère démocratique est un lourd fardeau qu un peuple doit savoir porter :-x
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 mes frères 22-06-2016 07:44
Finalement on fait face à deux "gros" problèmes
- Boko Haram à Diffa
et
- La liberté d'expression oui car si les journalistes qui sont protégés par une loi spéciale pour sont menacés et nous autres citoyens lamda
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Niger-par-terre 22-06-2016 07:47
Ce n'est pas en cassant le thermometre qu'on chasse la fievre. Le renvoi de cette dame est la preuve que ces vauriens ont beaucouip de choses a cacher aux nigeriens et au monde. Donc la promenade du bon a rien a paris visait a obtenir la permission de chasser la reporter de RFI. Mais ca ne change rien dans la realite des choses: Les militaires ne veulent plus se suicider au front, la faim, les maladies et la misere harcelent des dizaines de milliers de nos compatriotes dans la region de diffa, le doute s'est deja installe dans la mentalite collective sur la capacite du Niger a se defendre contre la secte, etc... Mahamdou Issoufou a detruit le Niger et ce n'est pas en chassant cette dame que la realite restera cachee. Tot ou tard, le peuple se levera comme un seul homme pour bouter dehrs ces cette crapule.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #7 fils du pays 22-06-2016 08:21
C'est bien fait pour cette dame ! combien de journalistes étrangers et d'ailleurs de race blanche continuent d'exercer leur métier de journalisme. Le journalisme n'est pas synonyme de n'importe quoi! c'est pas parce que la presse jouit d'une certaine liberté qu'on doit déborder dans son travail. la liberté de la presse a des limites comme stipulent les textes en la matière. Prévost doit rentrer chez elle, un autre journaliste respectant l'éthique et la déontologie du métier viendra la remplacer. C'est pas parce qu'on est dans un pays pauvre qu'on va venir nous semer de n'importe quoi, les responsables en charge doivent prendre leur responsabilité et d'ailleurs chapeau à madame la ministre d'entériner cette décision de remercier madame Prévost.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Abalou 22-06-2016 08:29
Allons seulement. Ils ont dit qu'ils sont capables de diriger un peuple non!

Les paroles, paroles, paroles........

Hankan foumbou koul ga doye......

Allons seulement !!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #9 Bassora 22-06-2016 08:42
Citation en provenance du commentaire précédent de Abalou :
Allons seulement. Ils ont dit qu'ils sont capables de diriger un peuple non!

Les paroles, paroles, paroles........

Hankan foumbou koul ga doye......

Allons seulement !!!!

Continue a attendre, le Niger avance!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 Abala 22-06-2016 08:47
tout semblent parce que il as dit la vérité sur l'attaque de Bosso, que le gouvernement cache la vérité au Nigériens, Wayo la liberté presse et menacé au Niger,
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 a+ 22-06-2016 08:57
Excès d'égo des Hommes de ce régime aux abois. A vouloir de museler la presse occidentale libre, vous risquez de perdre le soutien français de Hollande, qui vous permet de maintenir ce pouvoir et de taire toutes les tares et dérives. Attention, il y a tellement de chose à dire au Niger que la presse internationale tait pour des raisons de deal Hollando-Issoufou.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 Bouba 22-06-2016 09:06
Soutien au journalistes
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #13 Abalou 22-06-2016 09:08
A Bassora ----------

Si c'est avec l'embastillement des journalistes que le Niger avancerait, les caisses du trésor sont pourtant vides et sans securite. Pouvez vous encore dire que le Niger avance avec des caisses vides, un gouvernement pléthorique et nul, inefficace et contre performant, un parlement injustement nombreux et qui ne fout rien concrètement, un pouvoir incapable de satisfaire les revendications alimentaires des enseignants ! Et vous continuez a dire que le Niger avance ? A quel Niger faites vous allusion ?
Ou est le prétendu chemin de fer de Bolloré ? L'avez vous finalisé enfin après vos jérémiades de décembre 2015 ?

Avez vous doté l'armée de moyens conséquents pour lutter contre BK ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Hospitalité 22-06-2016 09:54
Nathalie Prévost est une dame intègre que je connais.
Ce qui est sûr incha'ALLAH Issoufou et ses sbires prépare un DRAME au peuple Nigérien et que la CPI doit être aux aguets. Tous les vrais croyants doivent prier pour que Dieu débarasse le Niger de cette calamité satanique.
Madame n'écoutes pas les mauvais conseils de ton mari COLLABO SG de la présidence qui ne vise que son poste. Il est prêt à insulter et calomnier tous les gens de Namaro pour ses intérêts mesquins et au profit des IDEOLOGUES NAZIS du régime satanique de Issoufou Calamité. Guri Tu aurais du laisser l'idéologue nazi président de la CSC faire cette lettre. qui trahit le droit international à l'information. Du courage Nathalie.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #15 Hospitalité 22-06-2016 10:05
.
Nathalie Prévost est une dame intègre que je connais.
Ce qui est sûr incha'ALLAH Issoufou sera victime de son propre complot contre le peuple nigérien. Cette chasse de cette journaliste intègre est la preuve que Issoufou et ses sbires préparent un DRAME au peuple Nigérien et que la CPI doit être aux aguets. Tous les vrais croyants doivent prier pour que Dieu débarasse le Niger de cette calamité satanique.
Madame n'écoutes pas les mauvais conseils de ton mari COLLABO SG de la présidence qui ne vise que son poste. Il est prêt à insulter et calomnier tous les gens de Namaro pour ses intérêts mesquins et au profit des IDEOLOGUES NAZIS du régime satanique de Issoufou Calamité. Guri Tu aurais du laisser l'idéologue nazi président de la CSC faire cette lettre. qui trahit le droit international à l'information. Du courage Nathalie.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #16 Le Niger 22-06-2016 10:32
Merci aux autorités d'avoir retiré l' accréditation à cette dame mais c'est pas fini il faut la faire partir du Niger dans les plus brefs délais avant qu'elle ne songe à faire mal encore au pays.
Pour ceux qui la soutiennent, êtes vs d'accord que cette dame ns narre l'attaque du 3/6 sur son lit ici à Ny sans mettre pied même à Diffa. Trop c'est trop. Pour moi, je serai satisfait si on la fait quitter le pays dans les tous prochains jours: ME Bazoum ce travail vs incombe afin que cette femme ne sape le moral des Nigériens en général et des FDS en particulier. :sad:
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #17 Nigériens 22-06-2016 10:53
Citation en provenance du commentaire précédent de Maiga . :
C tres grave et dommage pour l'image du niger ! Mon guri tu partira comme tu est venu incha -allah !!! 1er mandat pilote par salou Djobo , 2eme mandat hul-dup je te jure c une question de mois incha-allah. Nous rentrons en rebellion incha-allah

Aouzou billahi minal chaitan rajim. En ce mois béni du ramadan, tu tiens de tels propos calomniateurs. Je te conseille de dire istagfiroullah.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 Vent véridique 22-06-2016 10:57
Vous vous en prenez à tous ceux qui ne crient pas que le pays est tout beau, tout rose!! Alors que tous les problèmes de ce pays ont commencés avec vos mensonges au peuple! Ce n'est pas en muselant la presse que l'opinion ne saura pas vos méfaits. Tas de connards de ce régime de merde.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #19 Abdulay 22-06-2016 11:23
Citation en provenance du commentaire précédent de Maiga . :
C tres grave et dommage pour l'image du niger ! Mon guri tu partira comme tu est venu incha -allah !!! 1er mandat pilote par salou Djobo , 2eme mandat hul-dup je te jure c une question de mois incha-allah. Nous rentrons en rebellion incha-allah

Allez à diffa combattre boko haram, avant de combattre vos frères.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #20 Dan Tahoua 22-06-2016 11:28
La fameuse loi sur la liberté de la presse et son enfant la montagne de la table n'ont enfanté que de l'insolence, la délation et montrer aux yeux de monde que les journalistes nigériens n'en sont pas dignes.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #21 Dan Lélé 22-06-2016 12:25
Mais y a un journalispe qui a dit pire qu'elle, surtout des choses qu'il pas dire sur les médis, le fameux Ministre de la Défense Nationale. Ministre de la communication, vous devez lui aussi retirer son accréditation, correspondant de l'Armée au Monde.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #22 Tout 22-06-2016 13:27
Imbecile cette Nathalie doit être lynché respecté ton pays sa ce vois que te un esclave comme elle est une blanche. Ton gouvernement et ton guide même si il est movais. Toi le rédacteur tu est l'incarnation de la traîtrise. Comment une femme de sur quoi une étrangere insulte ton armée ton pays et toi [mot censuré] tu la soutient.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #23 ABC 22-06-2016 13:39
Citation en provenance du commentaire précédent de Maiga . :
C tres grave et dommage pour l'image du niger ! Mon guri tu partira comme tu est venu incha -allah !!! 1er mandat pilote par salou Djobo , 2eme mandat hul-dup je te jure c une question de mois incha-allah. Nous rentrons en rebellion incha-allah

Mr Maiga, nous partirons tous comme nous sommes venu. C'est Dieu qui le veut ainsi
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #24 adams 22-06-2016 13:50
La conduite d un journaliste est plus du ressort du CSC. Avec 50 000 déplacés, souvent dispersés, tout le monde a aujourd hui accès à la vérité. Et puis c'est difficile de demander aux gens de mentir, même l'armée ne peut pas mentir. On pourrait souvent se taire mais pas mentir. Bref seuls les politiciens mentent facilement.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #25 Fassassi 22-06-2016 14:39
La dame a fait son travail , pourquoi caché au monde entier, les jeunes soldats sont entrain de mourir , Issoufou même est parti chercher secours chez Debi. le grand satan place son enfant à la présidence, sa femme joue au ministère d'affaires étrangers ,que se mois béni nous implorons Allah de nous débarrasser de Issoufou.
Pour ce qui soutient un voleur qu'Allah vous amène dans le droit chemin.
Ce type ne mérite pas une seconde à la tête du Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #26 mamaro 22-06-2016 15:22
Citation en provenance du commentaire précédent de Maiga . :
C tres grave et dommage pour l'image du niger ! Mon guri tu partira comme tu est venu incha -allah !!! 1er mandat pilote par salou Djobo , 2eme mandat hul-dup je te jure c une question de mois incha-allah. Nous rentrons en rebellion incha-allah


Dans toute l'histoire de l'humanite, les Maiga n'ont jamais combattu, ce sont des vrais peureux et champions en detournement de deniers publics
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #27 TOUNKAYE 22-06-2016 16:21
Mr Maiga te un vrai inconscient.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #28 TOUNKAYE 22-06-2016 16:36
cette journaliste a bien fait de dire et de dénoncer les faits tels quels sont ; comme elle a toujours fait ressortir le coté positif de ce pays à travers les films et documentaires qu'elle réalise ;logiquement je ne vois pas le mal à ce qu'elle rasasse ce qu'une partie des nigériens et nigériennes passent leur temps à dénoncer à travers les réseaux sociaux et certains médias privés. la liberté de la presse est en temps putréfaction au Niger ; qui à travers son président s'est précipité pour ratifié la convention de la montagne de la table. pour quoi ratifier quelque chose qu'on peut- être amené demain à enfreindre devant la vigilance de la communauté internationale quand ca ne nous arrange pas après demain?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #29 Modibo 22-06-2016 17:36
Nathalie Prevost est nigérienne de fait, je ne vois pas pourquoi l’empêché de dire la vérité au moment où ceux qui nous mentent ne sont pas sanctionnés. Quant un régime commence à s'attaquer à la presse et à la société civile, voir aux citoyens ordinaires, c'est qu'il est vraiment aux abois. Attention, le Niger n'est pas la Gambie.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #30 bata 23-06-2016 05:49
Ah oui vaut mieu un avertissement au lieu de cette decision pour une femme qui a contribuer pendant 15 ans ...souvent on fait des erreures et c'est humain....surement elle regrete !!! domage ; elle doit collaborer avant ses publications et le gouver est trop deborde' fasse a cette situation de Bk...
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #31 Mougou 23-06-2016 06:46
Cela est décevant de voir que site est devenu le repère de ts les frustré du gouvernement en place. Soyez un peu objet cher messieurs et dame. Cela est vrai que la décision du gouv est extrême mais il ne faut pas en mm tp dédouaner les acts de cette . La déontologie journalistique lui impose de vérifier ses source avant tt publication et affirmation ds ls media. Ou serait t elle tomber dans la facilité comme dirait l'autre.donner une une info quoi q'il en coûte à sa maison mère. .
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #32 Inquietude 23-06-2016 11:31
Je soutiens l'Etat dans sa demarche. Il faut etre naïf pour penser que toutes informations sont a divulguer. De toutes les facons les insultes et le jet de discredits sur son pays ne sont en rien une demarche citoyenne et republicaines de contestation.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 16:10
troubles-post-electoraux-2-morts-et-pres-de-500-arrestations-depuis-mardi-niamey-toujours-sous-haute-tension Les manifestations qui secouent Niamey et plusieurs villes du pays depuis mardi dernier et la...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 14:36
ibrahim-moussa-redacteur-en-chef-du-journal-nigerien-la-roue-de-l-histoire-analyse-pour-apa-les-principaux-chantiers-de-mohamed-bazoum Comment appréciez-vous le déroulement du scrutin présidentiel de dimanche dernier ? En dépit de...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 12:43
tensions-post-electorales-calme-precaire-a-niamey-internet-toujours-bloque Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25...Lire plus...
Publier le 24/02/2021, 21:48
elections-la-secretaire-generale-de-la-francophonie-oif-condamne-les-violences-post-electorales-au-niger-communique Dans un communiqué publié ce mercredi 24 février 2021, la Secrétaire générale de l’Organisation...Lire plus...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 24/02/2021, 12:56
presidentielle-le-candidat-de-l-opposition-mahamane-ousmane-revendique-sa-victoire-avec-50-3-des-voix C’est depuis Zinder où il avait installé son QG après la fin de sa camapgne électorale, que le...
Publier le 23/02/2021, 20:28
presidentielle-apres-sa-victoire-bazoum-felicite-ousmane-et-lui-tend-la-main-pour-faire-face-ensemble-aux-defis-majeurs-du-pays-declaration Après la proclamation des résultats provisoires du second tour de la présidentielle qui le donne...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 23/02/2021, 15:35
elections-l-opposition-denonce-un-hold-up-electoral-et-exige-la-suspension-de-la-publication-des-resultats-par-la-ceni   Dans un communiqué publié ce mardi 23 février 2021, la direction nationale de campagne du...
Publier le 21/02/2021, 21:57
bazoum-mohamed-j-ai-des-raisons-de-croire-que-la-chance-sera-de-mon-cote Le candidat du PNDS Tarraya au second tour de l’élection présidentielle, Mohamed Bazoum, a accompli...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 23/02/2021, 16:57
elections-situation-tendue-a-niamey-en-marge-de-la-proclamation-des-resultats-du-second-tour-de-la-presidentielle De violents heurts ont éclaté ce mardi après-midi dans plusieurs quartiers de Niamey à quelques heures...

Dans la même Rubrique

Urgent : le domicile de l'opposant Hama Amadou actuellement encerclé par un imposant contingent des forces de l’ordre (images exclusives)

25 février 2021
Urgent : le domicile de l'opposant Hama Amadou actuellement encerclé par un imposant contingent des forces de l’ordre (images exclusives)

Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales  de la Police, de la gendarmerie et de la garde nationale est actuellement déployé au domicile de l’opposant...

Troubles post-électoraux : 2 morts et près de 500 arrestations depuis mardi, Niamey toujours sous haute tension

25 février 2021
Troubles post-électoraux : 2 morts et près de 500 arrestations depuis mardi, Niamey toujours sous haute tension

Les manifestations qui secouent Niamey et plusieurs villes du pays depuis mardi dernier et la proclamation des résultats du second tour de la présidentielle ont deux (2) morts selon les...

Ibrahim Moussa, rédacteur en chef du journal nigérien La Roue de l’Histoire, analyse pour APA les principaux chantiers de Mohamed Bazoum

25 février 2021
Ibrahim Moussa, rédacteur en chef du journal nigérien La Roue de l’Histoire, analyse pour APA les principaux chantiers de Mohamed Bazoum

Comment appréciez-vous le déroulement du scrutin présidentiel de dimanche dernier ? En dépit de quelques irrégularités, notamment la saisie de faux bulletins de vote à Dogondoutchi (Sud-Ouest) par la Commission...

Tensions post-électorales : calme précaire à Niamey, internet toujours bloqué

25 février 2021
Tensions post-électorales : calme précaire à Niamey, internet toujours bloqué

Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25 février. La contestation s’est toutefois étendue à Tillabéri où les échauffourées ont nécessité...

Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

24 février 2021
Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à l’interpellation de l’ex général Moumouni Boureima dit « Tchanga », ancien chef d’état-major des Forces Armées Nigériennes...

Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

24 février 2021
Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

Les nigériens se sont réveillés ce mercredi sans accès à internet. Un black out qui concerne tous les quatre (4) opérateurs que compte le pays et qui fait suite aux...