mercredi, 25 novembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Etudiants nigeriens au maroc

Point de Presse de la Délégation des Etudiants Nigériens   bénéficiaires de la  Bourse Spéciale (D.E.N.B.S)

Chers militantes et militants de la délégation des étudiants nigériens bénéficiaires de la bourse spéciale inscrits à Sup ’management Fès/Maroc ;

En cette date du 26 décembre 2015, le C.E de la DENBS tient à informer l’opinion publique nationale et internationale sur des questions concernant nos conditions de vie et d’études ;

Entre temps, nous rappelons que le ministère de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation a fait sortir un arrêté N° 00083 en date du 05 Août 2014, fixant les modalités de mise en œuvre d’un programme spécial du gouvernement pour la formation des étudiants ;

Nous précisons également que le titre II dudit arrêté  prévoit en son article 6 que :

La bourse d’études comprend :

·         Une indemnité de subsistance ;

·         Un titre de transport ;

·         Des œuvres universitaires lorsque des prestations inhérentes sont assurées ;

·         Des frais de formation.

Cependant, une fois sur le territoire Marocain, tout a changé :

·         La veille de notre départ une somme de 138 000 Fcfa nous a été remise comme frais d’installation. Contre toute attente, l’ANAB nous fait croire que ce montant représentait la première tranche (octobre-novembre-décembre 2014) de notre indemnité de subsistance ;

·         Sur l’indemnité de subsistance qui est de 210 euros par trimestre, il est effectué un prélèvement de 120 euros (soit disant la contribution de chaque étudiant aux œuvres universitaires), contrairement à ce que dit l’article 6 précité faisant la distinction entre (indemnité de subsistance et œuvres sociales);

·         Concernant les 110 camarades arrivés en février 2015, l’ANAB refuse de leur payer leur bourse trimestrielle d’octobre-novembre-décembre 2014 ;

·         Il faut noter également que la prise en charge médicale n’est pas assurée, raison pour laquelle les étudiants payent eux mêmes leurs ordonnances ;

·         Et pire, pendant les vacances universitaires 2014-2015, les œuvres sociales ont été suspendues ;

·         Malgré cette suspension, un prélèvement de 60 euros a été effectué sur le montant de la bourse de cette période. Les 45 euros restants n’ont pas été perçus par les étudiants et se trouve à l’ambassade de la République du Niger au Maroc jusqu’à la régularisation.

En conséquence, nous étudiants nigériens bénéficiaires de la bourse spéciale rappelons au gouvernement nigérien que nos droits sont bafoués avec la complicité de certains responsables de ce programme ;

Réclamons et exigeons dans l’immédiat :

1.      Le remboursement de nos premières tranches d’indemnité de subsistance ;

2.      Le rappel de la bourse pour les 110 camarades arrivés en février 2015 ;

3.      Le remboursement des montants imputés sur les bourses déjà perçues, soit au total 240 euros par étudiant ;

4.      le paiement de l’intégralité de la bourse des vacances ;

5.      Le remboursement des frais  d’ordonnances déjà payées ;

6.      L’effectivité de la prise en charge des frais médicaux ;

Enfin,

v  Nous remercions les efforts du gouvernement de la 7eme République pour l’initiative de ce programme spécial et demandons au Président de la République, chef de l’Etat de prendre les mesures nécessaires afin que la lumière soit faite autour de l’exécution de ce programme ;

v  Nous déplorons le comportement des hommes politiques qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition à la veille des élections ;

v  Présentons nos condoléances aux familles des victimes suite aux attentats du groupe terroriste Boko-Haram ;

v  Et saluons le courage de nos forces de défenses et de sécurité dans la défense de l’intégrité du territoire national.

Vive le Niger !!!                                                           

Vive l’USN !!!                                                                 

Vive la DENBS !!!

Tous unis nous vaincrons.

                                              Pour la D.E.N.B.S

                                              Le Délégué Général

Issilkam Ibrahim

 

Commentaires  

+3 #1 Le visionnaire 27-12-2015 18:10
Javoue que je n'ai pas compris grand chose dans ce texte ou le discours mêle politique et syndicalisme. J'espère que les responsables de lANAB ont compris et vont prendre les dispositions pour clarifier la situation et permettre à ces jeunes compatriotes de se concentrer sur leurs études. Savez-vous sur la base de quels critères les récipiendaires de cette bourses sont sélectionnés ? Est ce une bourse D'excellence ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #2 Alhéri 27-12-2015 18:29
Pauvres étudiants nigériens!Les fonctionnaires de l'ANAB et de l'Ambassade ainsi que le Ministre de l’enseignement Supérieur, sont toujours et resteront(vu notre Administration archaïque) complices de tout ces magouilles qui se passent aux étudiants nigériens à l'étranger.
Espérons qu'un audit sera fait vu les conditions précaires auxquelles vie ces étudiants du programme spécial!
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #3 Alhéri 27-12-2015 18:39
Mr le visionnaire,ces étudiants sont tous des licenciés des différentes Universités publiques du Niger.
Un des critère de selection: au moins une moyenne sur bulletin de 12/20.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #4 Mateus Rigan Martins 27-12-2015 19:24
Mes encouragements vont a tts mes amis de NIGER j'espere que votre probleme sera resolu plus rapide possible
on est ensemble.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #5 Le Marxiste 27-12-2015 19:25
Malheureusement pour notre pays le Niger, à chaque fois, il y a ceux qui profitent pour s'enrichir sur le dos des pauvres étudiants. des détenteurs de la licence et qui suivent une formation de second cycle Maser un investissement colossal, le président doit agir en faveur d'un audit de ce programme.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #6 Petit 27-12-2015 19:42
En tout cas l'A.N.A.B est une administration qu'il faut dare-dare restructurer et auditer car y a trop des choses moches qui y passe !
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #7 Petit 27-12-2015 19:44
En tout cas l'A.N.A.B est une administration qu'il faut dare-dare restructurer et auditer car y a trop des choses moches qui s'y passe !
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #8 dounia 27-12-2015 19:56
nous souchetons vraiment que ce programme soit auditer :oops: :oops: :oops: :oops:
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Dan Filingué 27-12-2015 20:22
un très bon programme mais mal exécuté.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #10 Dan Filingué 27-12-2015 20:25
Citation en provenance du commentaire précédent de Alhéri :
Mr le visionnaire,ces étudiants sont tous des licenciés des différentes Universités publiques du Niger.
Un des critère de selection: au moins une moyenne sur bulletin de 12/20.

la selection a été faite sur la base d'une moyenne des moyennes du prémier cycle supérieur minimal de 11/20 et non 12/20..
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #11 TORANTCHA Abdoul kad 27-12-2015 20:42
:oops: :oops: Que Dieu vous donne la force et le courage pour surmonter ces heures difficiles . sachez que toutes nos pensées sont tournées vers vous pour vous apporter un peu de réconfort dans l'épreuve que vous vivez. Les autorités doivent agir en faveur d'un audit de ce programme vraiment. .
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #12 Dan Filingué 27-12-2015 20:51
Citation en provenance du commentaire précédent de TORANTCHA Abdoul kad :
:oops: :oops: Que Dieu vous donne la force et le courage pour surmonter ces heures difficiles . sachez que toutes nos pensées sont tournées vers vous pour vous apporter un peu de réconfort dans l'épreuve que vous vivez. Les autorités doivent agir en faveur d'un audit de ce programme vraiment. .

Merci pour le soutien moral
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 dan kassa 27-12-2015 20:58
pauvre étudiant tjrs victime des magouilles de l'ANAB, jespr ke vtr situation sera très vite décanté et g rejoin lidée de MR PETIT,un audit de cette institution (????) est
jamais necessaire
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #14 dan kassa 27-12-2015 21:01
pauvre étudiant tjrs victime des magouilles de l'ANAB, jespr ke vtr situation sera très vite décanté et g rejoin lidée de MR PETIT,un audit de cette institution (????) est plus ke jamais
necessaire
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #15 flex 27-12-2015 21:11
vraimen l'ANAB n s soucie pas de l'avenir de notre pays.
j'espère que cette situation sera reglée par les autorités
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #16 sankariste 27-12-2015 21:39
vraiment trop c'est trop, les autorités nigériens n'ont aucun souci de l'avenir du pays, sinon comment comprendre que vous investissez de somme colossale dans ce programme et laisser presque ces Etudiants a la merci de la nature, dans un pays étranger. et le pire c'est que tout à était débloquer pour que ces étudiants soit dans les conditions, ils sont juste victime de gens qui ne pense qu'a leurs intérêts égoïste. si vraiment c'est un programme spécial, la présidence ou la primature devrait prendre les choses en main et qu'un audit sérieux soit fait, que Dieu vous en vienne en Aide, car l' avenir du pays en dépend de ces jeunes; bonne chance.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #17 adamou 27-12-2015 21:41
La gestion de notre administration est vraiment à revoir en l’occurrence L'ANAB qui est délaissée par l'Etat et où se passe vraiment du n'importe quoi wly.comment peut on comprendre des futures dirigeants délaissés à eux meme sur un territoire etranger.Je pense que les autorités doivent prendre leurs responsabilités pour que cesse toutes ces dérives à l'encontre de l’étudiant Nigériens générale et ceux de l'étranger en particulier.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #18 sifaran 27-12-2015 22:07
Ce que au Niger y a pas tellement un contrôle et suivi permanent dans la gestion des deniers de la nation.il manque aussi de sanction à toute faute de gestion ce qui fait augmenter l'impunité.je vois que avec cette pratique éhonté et irresponsable n'avance pas notre très cher pays d'un iota.c'est un mal à combattre le Niger ne mérite pas de souffrir vue toutes ces opportunités qu'il dispose.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #19 kassa 28-12-2015 00:04
Bon courage,soutien Qu'Allah vous accompagne et vous donne le déçu sur eux.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #20 le compatriote 28-12-2015 01:09
Toh Mr le président Issoufou, vous êtes directement interpellé. Ce programme est dit spécial du Président de la République mais les étudiants sont laissés à la merci d'une bande mafieuse (ministère de l'enseignement sup, l'ANAB et l'ambassade du Niger au Maroc).
Svp, dan Allah, dan annabi, prenez votre responsabilité et mettez ces étudiants dans leurs droits.
Je finirai mes propos en souhaitant bonne chance à ces étudiants et surtout du courage.
Que Dieu Puisse vous venir en aide. Amen
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #21 soutien 28-12-2015 05:40
merci beaucoup chers amis sachez que votre soutien nous fait du baume au coeur! Au moins vous, vous vous nous comprenez! c'est frustrant de vivre une telle situation ou tu vois l'argent de ton pays se faire escroquer avec la complicité des concitoyens! Au vu de l'investissement colossal je vous assure qu'il s'impose normalement un sécrétariat permanent sur place pour veiller au suivi du programme! Dieu merci les camarades sont armés de patience et ne font que ce pourquoi ils ont été envoyés et de la plus belle des manières
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #22 Gaskiya 28-12-2015 15:07
Vraiment je suis indigné et choqué des agissements des autorités nigériennes pour leur laisser aller,comment se fait-il vous envoyez des futurs cadre du Niger et vous les laissés à la merci d'une école irresponsable sans aucun contrôle ni aucune suivie aucune supervision,et vous vous dites un gouvernement responsable.Payez leurs droit,améliorer leurs conditions de vie et tous les étudiants nigériens à étrangers,et concernant ce programme spécial exiger 1 audit car trop c'est trop,l'ANAB est devenu maintenant un business,et ce sont les pauvres étudiants qui en payent la peau casser
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #23 Mousty 28-12-2015 15:45
La verité est amere mais on a pas le choix que de manifester notre mecontentement car cela fait un an qu'on est sur le territoire cherifien dans cette situation.Et notre cher programme special qui portait meme le nom du president de la republique son excellence Mahamadou Issoufou ne reflete pas l'image fidele de son arrêté N° 00083 en date du 05 Août 2014 dont nous a ete affiché par l'ANAB avant de quitter le bercail.Je suis sur que son excellence est trahi si on fait l'audit de ce programme si coûteux pour ce pays qui ne bat que son propre record en IDH.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #24 junior 28-12-2015 16:35
Merci pour tout ce soutien combien de fois consolant

"pour diriger un peuple animal, il faut se transformer en animal comme eux; mais pour diriger un peuple intelligent, il faut être plus intelligent" disait Montesquieu.
en toute franchise, cela s'avère très irréfléchi de vouloir vous accaparer du droit de 275 futurs ingénieurs et pensez pouvoir les amadouer sur de l'ancre noir posé sur du blanc?
mais cela ne parait pas du tout paradoxal si l'on savait qu'il existe des gens capables de sacrifier l'avenir de tout un pays pourvu qu'ils satisfassent leurs intérêts égoïstes, chiches, mesquins, étriqués et parcimonieux.
nous suggérons qu'il soit posé sérieusement un audit sur ce programme spécial afin de faire clair dans cette situation; et recommandons pour un souci de l'avenir du Niger qu'il soit instauré rigoureusement un système basé sur la méritocratie tant dans l’administration publique que privée.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #25 douhay 28-12-2015 17:40
Nous remercions tout ceux qui nous encouragent dans cette lutte que nous menons.Nous demandons aux initiateurs de ce programme de l'auditer et nous mettre dans nos droits.Le problème du Niger est qu'à chaque qu'il y'a un programme, il est boycotté par ceux qui l’exécutent par manque de suivi.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #26 lassabou 28-12-2015 17:48
Je pense qu'il faut d'abord poser la question de savoir si l'Etat a les moyens d'envoyer nos frères et soeurs à l'étranger. Pour des formations presque équivalentes, n'y a t-il pas lieu de les maintenir au pays et de renforcer les capacités financières de nos 8 universités? J'avoue que je n'ai jamais vu un pays qui envoie autant ses compatriotes étudiés à l'étranger que le Niger. Les fonctionnaires et les promoteurs des écoles privées de l'étranger se font des sous sur le dos du Niger. Malheureusement, au départ, les étudiants ne le savent pas. C'est sur place qu'ils découvrent l'amertume réalité. Ces étudiants ont été pour la plupart formés au Niger jusqu'à la licence. Pourquoi ne pas renforcer les capacités des universités publiques du Niger à pouvoir poursuivre leur formation en master. La question mérite simplement d'être posé, cela éviterait des souffrances à ces étudiants.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #27 lassabou 28-12-2015 17:54
Et en même temps, on fera tomber le mythe des études à l'étranger. Il faut comprendre que dans le cadre du LMD, toute formation doit correspondre aux réalités et besoins du marché du travail local. Or, je ne suis pas si sûr que les étudiants nigériens à l'étranger soient formés en tenant compte des spécificités du marché de travail nigérien. A réfléchir.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #28 Tonaou!!! 28-12-2015 19:49
Mais comment l'état nigérien peut-il gaspiller autant d'argent pour une école qui ne vaux pas la peine (SUP Management est juste une simple école privée au Maroc tout comme celles qui pullulent dans les rues de Niamey). Cet acte ne fera qu'enrichir les privés marocains qui détiennent cette école au détriment de notre pays qui va déjà très mal . Pour moi ça aurait été plus judicieux si par exemple l'état nigérien essayait de créer des partenariats dans les grandes écoles d'ingénieur du Maroc afin d'envoyer nos étudiants ou encore pourquoi pas utiliser cet argent gaspillé pour créer des écoles d'ingénieurs digne de ce nom chez nous au Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #29 Ali le bon 29-12-2015 03:50
Citation en provenance du commentaire précédent de Tonaou!!! :
Mais comment l'état nigérien peut-il gaspiller autant d'argent pour une école qui ne vaux pas la peine (SUP Management est juste une simple école privée au Maroc tout comme celles qui pullulent dans les rues de Niamey). Cet acte ne fera qu'enrichir les privés marocains qui détiennent cette école au détriment de notre pays qui va déjà très mal . Pour moi ça aurait été plus judicieux si par exemple l'état nigérien essayait de créer des partenariats dans les grandes écoles d'ingénieur du Maroc afin d'envoyer nos étudiants ou encore pourquoi pas utiliser cet argent gaspillé pour créer des écoles d'ingénieurs digne de ce nom chez nous au Niger.

Bonne question à méditer
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #30 soutien 29-12-2015 06:43
Tonaou et Lassaba je comprend que vous soyez peut être jaloux de ces enfants mais je ne peux comprendre que vous cherchez a jetter le discrédit sur leur institution de formation et eux-meme! ce programme il y'en a eu beaucoup comme vous qui ont voulu le saboter et meme l'etouffer dans son oeuf tout simplement parce qu'ici ce sont des les enfants issus du monde rural pour la plupart qui vont en beneficier car bien entendu ils sont les plus meritants! ils pensent que les enfants des pauvres n'ont pas droit a ce luxe mais Dieu est la et a dejouer leur complot et ce sont eux encore qui le sabote toujours! je connais le maroc et je connais le Sup et pour votre information c'est pas tout marocain qui peut inscrire leur enfants labas ! ne parlez pas de LMD parce que jusqu'a present vous n'etes pas dedans! a l'université on t'enseigne le meme cours qu'on a appris a ton papa et c'est ça vous appellez adaptez aux realités!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #31 dan marafa 29-12-2015 07:09
malheureusement c'est la triste réalité dans nos université c'est toujours la même chose alors que les sciences évoluent chaque jour que Dieu fait! C'est aussi un probleme lié a l'égoisme de nos enseignants et universités qui ne veulent pas voir les étudiants évoluer puis les atteindre en leur interdissant l'accés au master! Ce programme vraiment est du jamais vu dans la sous région vu le nombre des étudiants et surtout des licenciés encore! On doit l'auditer. Mais l'enseignement supérieur marocain est des plus crédibles en Afrique en temoigne leur classement dans le top 1OO des universités au monde
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #32 el diablo 29-12-2015 07:14
seul un fou peut comparer les écoles marocaines a celles que nous voyons au Niger! le Maroc et le Niger dans toute chose c'est le jour et la nuit et mes amis les haoussa disent"wanda ya rigay kwana dolé zay tachéka a kwana"
seulement il faut un suivi pour ce programme un tel investissement le merite! faut qu'une fois au pays qu'on les laisse et la le Niger n'aura pas gagner! il y'a des université et UIT on peut les dispatcher labas
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #33 lassabou 29-12-2015 10:59
Au niger comme au maroc, on est capable de faire la même chose. Après tout, ce n'est qu'une question de moyens. Le ministère de l'ens sup n'a jamais véritablement investi dans les universités nigériennes. On peut bien les réformer et leur demander de s'adapter aux réalités du marché du travail. Naturellement, le pays doit continuer à envoyer ses enfants à l'étranger. Mais il faut regarder la réalité en face: pas dans n'importe quelle école. Il y a parfois, je dis bien parfois de l'arnaque. Encore une fois, c'est sur place que les étudiants découvrent la vérité.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #34 lassabou 29-12-2015 11:03
A l'étranger, il y a des universités et grands institut de référence. C'est là bas qu'il fallait envoyer ces brillants étudiants si l'Etat tient encore à ce programme. La question des masters qu'un internaute a évoqué est complexe. Le master demande des moyens conséquents. L'Etat ne peut pas demander à ces universités d'ouvrir des masters, sans accompagnement. Ce n'est pas possible.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #35 lassabou 29-12-2015 11:05
Ce que la mise en place d'un master demande dans une université du Niger est 2 à 3 fois moins cher qu'il aurait coûté à l'étranger. Et puis, si ce n'est pas encourager les universités du Niger, à quoi d'en créer 8. Il faut qu'on se pose les bonnes questions.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #36 Gaskiya 29-12-2015 20:59
Lassabou je suis totalement d'accord avec toi,l'etat Nigerien aurait du envoyer ses étudiants dans des meilleures écoles et universités publiques marocaines,ça aurait pu coûter moins cher et bien entendu cela allait aussi renforcer le cooperation Niger-Maroc,car l'accord sera signé entre les deux Etats et non entre le Niger et une simple ecole privée de seconde zone;
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #37 lassabou 30-12-2015 11:36
Je pense aussi que après 10 ans d'existence, on doit réformer l'anab pour voir son utilité. Trop de mafia, trop de complaisance et beaucoup de gaspillage d'argent. Pourquoi ne faisons pas comme le Sénégal qui a une politique 'ientation des étudiants. Au sénégal, c'est le ministère qui oriente, et cela permet de contrôler et de mieux gérer le flux.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #38 le turbulent 31-12-2015 10:32
bon courage les frangins,L'ANAB a toujour fonctionne ainsi et assez souvent,les revendications n'aboutissaient pas mais j'ose esperer que le president saura prendre les choses en main quoique je doute fort que vos revendications arrivent a lui,alors continuer a atuliser tout les canaux de communication et surtout le plus puissant chez nous,les relations,abuser s'il le faut car sachez qu'en general le ministere n'a pas assez de poids pour agir sur l'ANAB
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #39 TOTO A DIT 06-01-2016 23:59
:D :lol: QUOI !! C'est concours de lecture ou de belle voix autour de la table ? :P :D

Et TOTO A DIT n'a pas lu ... Les routiniers ... CONSIDÉRANT ci ... Considérant ça .....

YA QUOI MEME :-*
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #40 Darnako 09-01-2016 23:16
ya ta tete qui est sous la marmite de ta grande mére TOTO
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #41 Dan gaské 16-01-2016 13:14
Quél est la suite de cette lutte?
Oubien l'etat ainsi que l'ANAB decident de se taire face à une injustice sociale?
Pourquoi le silence de ces etudiants aussi?
Je crois que quant on a raison il faut se battre jusqu'au bout
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

banniere spotlight BIS

Canal Horizon Nov Dec

Top de la semaine

Publier le 25/11/2020, 17:51
argentine-le-footballeur-diego-maradona-est-mort-a-l-age-de-60-ans La légende du football Diego Maradona est décédée ce matin à la suite d'un arrêt cardio-respiratoire à...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 15:57
disparition-de-tandja-mamadou-l-ancien-president-sera-inhume-ce-jeudi-a-maine-soroa-sa-ville-natale Les obsèques officielles de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou auront lieu le jeudi 26...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 13:26
droit-de-l-enfant-atelier-de-formation-des-journalistes-des-membres-du-parquet-et-de-la-pj-sur-le-droit-a-l-image-des-enfants-au-sein-des-medias-2 En partenariat avec l’UNICEF, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a organisé ce mercredi 25...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 12:54
campagne-contre-les-violences-a-l-egard-des-femmes-et-des-filles-les-chefs-traditionnels-au-coeur-de-la-prevention Démarrage aujourd’hui 25 novembre 2020 de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences à...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 10:24
disparition-de-tandja-mamadou-le-peuple-nigerien-vient-de-perdre-un-de-ses-illustres-fils-selon-hama-amadou-son-ancien-premier-ministre-et-bras-droit Dans son message de condoléances, l’ancien premier ministre (2000 à 2007) Hama Amadou  a tenu à...Lire plus...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...
Publier le 19/11/2020, 16:29
elections-rien-ne-s-oppose-a-ce-que-les-differents-scrutins-se-deroulent-aux-dates-prevues-a-estime-le-president-issoufou-apres-le-retrait-de-sa-carte-d-electeur Le Président de la république a procédé ce jeudi 19 novembre 2020 au retrait de sa carte d’électeur....
Publier le 20/11/2020, 10:16
presidentielles-la-requete-des-3-candidats-a-la-cour-constitutionnelle-sur-la-candidature-de-bazoum-declaree-irrecevable-arret La Cour Constitutionnelle vient de juger « irrecevable », la requête déposée la semaine dernière par...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 20/11/2020, 10:16
presidentielles-la-requete-des-3-candidats-a-la-cour-constitutionnelle-sur-la-candidature-de-bazoum-declaree-irrecevable-arret La Cour Constitutionnelle vient de juger « irrecevable », la requête déposée la semaine dernière par...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 24/11/2020, 20:59
disparition-de-tandja-mamadou-le-president-issoufou-reporte-sa-visite-dans-la-region-de-maradi Suite à la disparition de l’ancien chef de l’Etat Tandja Mamadou ce mardi à Niamey, le président...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...

Dans la même Rubrique

Disparition de Tandja Mamadou : l’ancien président sera inhumé ce jeudi à Mainé-Soroa, sa ville natale

25 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : l’ancien président sera inhumé ce jeudi à Mainé-Soroa, sa ville natale

Les obsèques officielles de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou auront lieu le jeudi 26 novembre au Palais de la Présidence de Niamey où un hommage national lui sera...

Droit de l’enfant : atelier de formation des journalistes, des membres du parquet et de la PJ sur le droit à l’image des enfants au sein des médias

25 novembre 2020
Droit de l’enfant : atelier de formation des journalistes, des membres du parquet et de la PJ sur le droit à l’image des enfants au sein des médias

En partenariat avec l’UNICEF, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a organisé ce mercredi 25 novembre 2020 à Niamey, une formation à l’endroit des journalistes, du parquet et des...

Campagne contre les violences à l’égard des femmes et des filles : les chefs traditionnels au cœur de la prévention

25 novembre 2020
Campagne contre les violences à l’égard des femmes et des filles : les chefs traditionnels au cœur de la prévention

Démarrage aujourd’hui 25 novembre 2020 de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes et des filles sous le thème ‘’Orangez le monde : financez,...

Disparition de Tandja Mamadou : « le peuple nigérien vient de perdre un de ses illustres fils » selon Hama Amadou, son ancien premier ministre et bras droit

25 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : « le peuple nigérien vient de perdre un de ses illustres fils » selon Hama Amadou, son ancien premier ministre et bras droit

Dans son message de condoléances, l’ancien premier ministre (2000 à 2007) Hama Amadou  a tenu à rendre hommage au défunt président Tandja Mamadou, décédé le mardi 24 novembre, et dont...

Disparition de Tandja Mamadou : le président Issoufou reporte sa visite dans la région de Maradi

24 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : le président Issoufou reporte sa visite dans la région de Maradi

Suite à la disparition de l’ancien chef de l’Etat Tandja Mamadou ce mardi à Niamey, le président Issoufou Mahamadou a décidé de reporter la visite qu’il devrait entamer dans la...

Disparition de l’ancien président Tandja Mamadou : le gouvernement décrète un deuil national de trois (3) jours (Communiqué)

24 novembre 2020
Disparition de l’ancien président Tandja Mamadou : le gouvernement décrète un deuil national de trois (3) jours (Communiqué)

Suite à la disparition de l’ancien Président de la République, Tandja Mamadou, le gouvernement a décrété un deuil national de trois (3) jours sur toute l’étendue du territoire national, selon...