vendredi, 25 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


sanda-visite-tillaberiLe ministre de la Santé Publique, M. Soumana Sanda, s'est rendu, jeudi dernier, à Ayorou où il est allé s'enquérir de la situation qui y prédominait suite au spectre d'une épidémie de choléra. Il était accompagné du Gouverneur de la région de Tillabéri, le Général de Brigade Youssoufa Maiga, du Représentant de l'OMS au Niger, Dr Pana Assimawè, et des cadres centraux de son département ministériel.

Le ministre a visité le camp des malades situé à quelques kilomètres de la ville. 53 malades ont été enregistrés à la date d'hier, mais la vigilance est de rigueur. Le ministre et sa délégation ont reçu d'amples explications de la part des services de santé de la région et des partenaires qui les appuient dans la prise en charge de cette terrible maladie. Après la visite du camp, le ministre a immédiatement convoqué une réunion d'urgence dans les locaux de l'hôtel Amenokal d'Ayorou.

Dans un exposé qu'il a présenté sur la situation, le Médecin-Chef du District sanitaire d'Ayorou, Dr Sita Illiassou, a indiqué que ce fléau de choléra a commencé le 6 mai dernier. « Le lendemain nous avons prélevé 3 cas qui ont été confirmés à Tillabéri. Depuis lors, les cas ne cessent d'augmenter. Nous sommes présentement à 53 cas, dont 22 enfants de moins de 15 ans », a ajouté le médecin Chef. Il a souligné que les malades viennent de partout, surtout de la ville d'Ayorou, avec un quartier appelé Faisceau. «Après des investigations, nous avons envoyé des missions dans les familles pour traiter les personnes contaminées, et le 8 mai nous avons tenu une réunion du Comité de gestion des épidémies sous la présidence du Secrétaire général du Gouvernorat. A l'issue de cette réunion, nous avons pris des décisions qui visent à sensibiliser la population, à distribuer du produit pour décontaminer l'eau. Nous avons distribué des antibiotiques dans le cadre du traitement prophylactique chez les personnes contacts. Nous avons fait la prise en charge curative des cas. On a aussi distribué des comprimés d'Aquatab. La création du Centre de Traitement de Choléra s'est faite hier. Présentement tous les cas sont pris en charge là-bas» a dit Dr Sita Illiassou. Il a ajouté qu'il a aussi été décidé de la limitation de l'accès au fleuve, et de la gratuité de l'eau dans la ville d'Ayorou. Le médecin Chef du District sanitaire d'Ayorou a par la suite dressé la liste des intrants utilisés dans le cadre de la prise en charge de cette épidémie de choléra. Il a également donné la liste de l'arsenal disponible actuellement dans leurs magasins pour faire face à cette menace. Enfin, Dr Sita Illiassou a soumis au ministre de la Santé Publique un plan d'intervention qui a été élaboré pour la prise en charge de l'épidémie. La parole a ensuite été donnée aux partenaires du ministère de la Santé Publique.
Le Représentant de l'OMS au Niger, Dr Pana Assimawè, a, dans son intervention insisté sur la communication, sur le type de message à livrer à la population, et sur la qualité des personnes qui doivent livrer ce message. Un message qui doit être bâti autour des aspects liés à l'hygiène, à la prévention et à la prise en charge des malades. D'autres partenaires comme Plan Niger, Animas Sutura, Ocha, Médecins Sans Frontières ont également intervenu pour apporter leur contribution par rapport aux mesures d'urgence à prendre. En faisant la synthèse de la réunion, le ministre de la Santé Publique, a indiqué que deux points doivent interpeller tous les acteurs qui interviennent dans la prise en charge de cette épidémie. « D'abord la fulgurance de l'épidémie, et ensuite la nécessité de la circonscrire le plus rapidement possible. C'est en ce sens que je suis d'accord avec la majorité des intervenants qui ont estimé qu'il faut une sorte de partage de l'information, et une bonne coordination de nos acteurs sur le terrain. Le plan d'actions élaboré est modeste vu les enjeux sur le terrain. Il va falloir que nous agissions tous ensemble. Et le gouvernement à travers le Comité de prévention et de gestion des catastrophes a décidé d'apporter très rapidement l'appui nécessaire», a souligné le ministre.
Il a demandé au médecin, Chef de revoir à la hausse les ambitions du plan d'action élaboré. M. Soumana Sanda a indiqué que créer les conditions pour que le marché hebdomadaire d'Ayorou (qui a lieu tous les dimanches), n'ouvre pas est une nécessité absolue. «Même si c'est d'autorité qu'il faut fermer ce marché, il va falloir le faire, jusqu'à ce que nous puissions mettre de l'ordre dans les différents types d'opérations que nous allons menées à l'endroit de ces populations. Nous avons depuis le mois de juin 2011 géré des épidémies de choléra. Donc je pense que nous sommes suffisamment outillés aujourd'hui pour mettre dans la balance un dispositif assez opérationnel pour attaquer ce problème là » a dit le ministre de la Santé Publique. Il a insisté sur la sensibilisation à mener dans l'immédiat auprès des populations pour circonscrire au mieux cette épidémie.
M. Soumana Sanda a indiqué qu'il faut inclure les autorités coutumières dans cette démarche. «Cela est extrêmement important. Il faudrait qu'à travers elles, le message par rapport à la façon d'utiliser l'eau du fleuve, par rapport à la gestion des marchés dans le cadre de la gestion de cette épidémie, puisse parfaitement passer. Restons vigilants, et essayons d'assurer une certaine coordination de nos actions» a dit le ministre à tous les acteurs intervenants dans la prise en charge de l'épidémie. Réagissant à l'appel du ministre, les partenaires ont séance tenante fait des dons de médicaments et de produits divers. C'est ainsi que le Représentant de l'OMS a remis au ministre un lot de médicaments. Animas Sutura a également fait autant en offrant au district sanitaire d'Ayorou des cartons de savons et d'Aquatab.

Le Sahel

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 24/09/2020, 11:53
lutte-contre-la-covid-19-le-groupe-orano-renforce-les-capacites-operationnelles-du-cermes Dans le cadre du soutien aux autorités dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, le groupe Orano...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 05:21
l-aj-sem-niger-pose-les-jalons-d-un-cadre-de-dialogue-et-de-collaboration-entre-fds-et-acteurs-des-medias A l’issue d’une riche journée d’échanges acteurs des médias et forces de défense et de sécurité ont...Lire plus...
Publier le 22/09/2020, 06:24
elections-presidentielles-pour-une-confrontation-loyale-et-equitable-gage-d-une-certaine-intelligence-politique-au-service-du-pays L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...
Publier le 22/09/2020, 06:24
elections-presidentielles-pour-une-confrontation-loyale-et-equitable-gage-d-une-certaine-intelligence-politique-au-service-du-pays L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds...

Dans la même Rubrique

Education : la rentrée scolaire décalée du 1er au 15 octobre pour cause d’inondations

21 septembre 2020
Education : la rentrée scolaire décalée du 1er au 15 octobre pour cause d’inondations

Initialement prévue pour le 1er octobre 2020, la rentrée scolaire 2020/2021 a été reportée par le gouvernement jusqu'au 15 octobre. En cause, l’occupation de certains établissements par les victimes des...

Covid-19 : en finir avec les idées reçues pour combattre la pandémie

9 septembre 2020
Covid-19 : en finir avec les idées reçues pour combattre la pandémie

L’ignorance tue assez souvent plus que la maladie ! L’apparition de la pandémie du Covdi-19 n’échappe pas à cette règle au regard des fausses informations et autres théories du complot qui...

Déclaration des syndicats du secteur de l'éducation et de la formation du Niger

4 septembre 2020
Déclaration des syndicats du secteur de l'éducation et de la formation du Niger

Les syndicats du secteur de l’éducation et de la formation, réunis le mercredi 2 et jeudi 3 septembre à l’effet d’examiner la situation de l’école dans notre pays, font, en...

Santé publique : le poliovirus sauvage bouté hors d’Afrique (OMS)

26 août 2020
Santé publique : le poliovirus sauvage bouté hors d’Afrique (OMS)

La Commission africaine de certification de l’éradication de la poliomyélite (ARCC), qui est l’organisme indépendant chargé de suivre et de superviser le processus de certification sur le continent, a déclaré...

Mesures barrières : des gestes simples qui protègent contre la Covid-19 et permettent de sauver des vies

20 août 2020
Mesures barrières : des gestes simples qui protègent contre la Covid-19 et permettent de sauver des vies

En l’absence encore à ce jour de remède efficace scientifiquement homologué, les gestes barrières constituent la seule alternative contre la Covid-19.  D’où la nécessité de continuer à les observer afin...

Covid-19 : la pandémie est sous contrôle mais la menace sanitaire plane toujours !

17 août 2020
Covid-19 : la pandémie est sous contrôle mais la menace sanitaire plane toujours !

Bien que la situation de la pandémie du Covid-19 soit sous contrôle au Niger, le virus continue toujours de circuler comme l’illustrent les cas communautaires ou importés qui sont encore...