mardi 4 octobre 2022

3568 lecteurs en ligne -

fraren
Ads Sidebar

Lutte contre la Covid-19 : une nouvelle campagne de vaccination de masse du 02 au 11 octobre au Niger

Vaccination covid 19 femmes

Du 02 au 11 octobre 2021, une nouvelle campagne de vaccination de masse contre la Covid-19 se déroulera sur toute l’étendue du territoire nationale. Il s’agit de la 3e campagne de vaccination du genre qui vise comme objectif à permettre au pays d’atteindre 30% de sa population vaccinée d’ici la fin de l’année alors que le Niger est encore loin des 10% en fin septembre, un objectif visé par l’OMS pour les pays du continent.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

En prélude à cette nouvelle campagne de vaccination de masse qui démarre ce samedi 02 octobre, le ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Mainassara, a animé hier vendredi à Niamey, une conférence de presse en présence de tous les partenaires notamment le Bureau au Niger de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS Niger).

Selon le ministre, cette campagne qui durera jusqu’au 11 octobre prochain, sera menée sur toute l'étendue du territoire nigérien et ciblera toutes les personnes âgées de 18 ans et plus. Des équipes de vaccination seront ainsi déployées en stratégie fixe, avancée et mobile au niveau des 72 Districts sanitaires du pays a indiqué le ministre qui a fait savoir qu’un accent particulier sera mis sur « la stratégie spéciale qui consistera à placer des équipes à la devanture des cours des chefs coutumiers, des ministères, des institutions de la République, des casernes, des hôpitaux, des cliniques et des grandes entreprises ».

La campagne sera aussi appuyer par l’implication des autorités administratives, municipales et coutumières, la relance des activités de communication et de sensibilisation à travers la tenue des réunions de sensibilisation dans les camps des forces de défense et de sécurité (FDS), les écoles d'enseignements supérieurs ou les maisons d'arrêts.  Le ministre Maïnassara également annoncé que les migrants, les réfugiés, les populations nomades et celles ayant un accès difficile aux centres de vaccinations constitueront aussi des priorités pour cette campagne.

Objectif, vacciner 30% de la population d’ici fin 2021

Dans son exposé sur la nouvelle stratégie de vaccination de masse contre la Covid-19, Dr Idi Illiassou Maïnassara a indiqué que  trois (3) vaccins seront utilisés: le Sinopharm, l’AstraZeneca et Johnson et Johnson. Pour le Sinopharm, deux doses sont requises à 4 semaines d'intervalle, pour l'Astrazeneca deux doses sont également recommandées pour une durée de 8 semaines d'intervalle, alors que le Johnson et Johnson s'administre à une seule dose. Le ministre de la Santé a, par ailleurs, informé que « ceux qui ont reçu la première dose des vaccins AstraZeneca et Sinopharm recevront la deuxième dose afin de renforcer leur immunité », a rapporté l’Agence officielle de presse (ANP). Pour ce faire, des stratégies de rappel de la deuxième dose seront déployées par les biais des appels téléphoniques, SMS, messages sur les radios communautaires et l'utilisation des relais communautaires, l'implication des autorités administratives, politiques, municipales, coutumières et religieuses pour accompagner les agents de santé.

Selon les explications du ministre, cette nouvelle campagne de vaccination vise à permettre au Niger de  rehausser la couverture vaccinale contre la Covid-19 afin d'atteindre l'objectif de vacciner 30% de la population cible d'ici la fin décembre 2021 et, « tendre vers l'immunité collective pour une protection plus renforcée ».

Il convient de noter que malgré les deux premières campagnes de vaccination de masse lancées par les autorités sanitaires, les résultats sont très mitigés et le Niger est encore loin de la barre des 10% de sa population vaccinée à fin septembre 2021. Selon l’OMS Afrique, seuls 15 pays africains ont atteint cet objectif du taux de 10% de vaccination à l’échéance fixée. Avec cette nouvelle campagne soutenue par plusieurs partenaires techniques et financiers, le Niger compte rattraper son retard.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

+2 #1 Nigérien 02-10-2021 10:38
Covid un faut problème
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 Mohamed Soulé 02-10-2021 10:59
Nous souhaitons et nous recommandons aux autorités de la Républiques que cette campagne de vaccination de masse ne doit pas s'arrêter que dans les districts sanitaires ou centre de santé uniquement mais du moment où ya une rentrée effective scolaire, l'équipe de vaccination peut aller dans tous lés établissements publics et privés qui cadres avec l'âge requis du citoyen fixé à 18 ans. Merci !
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 niger 02-10-2021 13:23
Le con vid est une grippe saisoniere servant a rendre malleable la populatiin au profit du youtre .
tous connecter a la 5g pour vous emmener ou l'on veut .
meyer habib crif.
le terorisme est construit par la dgse au laroc , en'mauritanie et par le mossad en algerie .
le sahel detient la moitiez dss ressources mondiale en eau . Le petrole et l'uranium ne serve plus a rien dans 3 ans .
le ,eau sera au dessus du prix de l'or dans 4 ans .
la pluie est detourner sur le youtre domtom 974 .
le gulf stream a subit un important detours , emmenant avec lui les nuage .
ici il y a 12 helico par jour qui asperge de sel les nuages .
cela est utile , les vaccinez meurent fous d'exces de sel .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Blackmarket 04-10-2021 12:22
Quand je pense que les Européens meme ont écrit un article sur le covid au Niger intitulé: Niger, le pays que Covid-19 a oublié. :D :D :D
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com