mercredi 10 août 2022

4069 lecteurs en ligne -

fraren

Centre Hospitalier des Armées (CHA) : de nouvelles infrastructures modernes  pour renforcer la capacité des services de santé de l’Armée

reception renovation CHA

Le premier ministre Brigi Rafini, a présidé ce jeudi 18 mars à Niamey, la cérémonie de réception des nouvelles infrastructures et des bâtiments rénovés du Centre Hospitalier des Armées (CHA, ex infirmerie de garnison). Financées sur fonds propres de l’Etat et réalisées par le Génie militaire, ces nouvelles infrastructures viennent renforcer les capacités de prises en charge et d’intervention des services de santé de l’armée dans le sillage de la montée en puissance des Forces armées nigériennes (FAN).

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

 

La cérémonie officielle de réception des nouvelles infrastructures a été rehaussée par la présence du ministre de la Défense nationale et des membres du gouvernement, de l’Inspecteur général et du chef d’Etat-major des FAN, des cadres du ministère de la Défense, des officiers supérieurs ainsi que de plusieurs invités de marques parmi lesquels les représentants du corps diplomatique et d’institutions de l’Etat.

Les nouvelles infrastructures sont constituées d’un  bloc opératoire avec deux salles opératoires, une salle de réveil, une salle de déchoquage et une unité de réanimation; un service d’accueil des urgences d’une capacité de 15 lits ; des salles annexes (bureaux, salles de repos pour le personnel) ;  une centrale de distribution  d’oxygène de 24 prises permettant d’approvisionner le bloc et le service des urgences ; un service d’aiguillage et poste de police pour la sécurité de l’établissement et des usagers. Toutes ces infrastructures ont été entièrement  réalisées  par le génie militaire pour une durée des travaux  de sept (7) mois, de mars  à septembre 2020, sur financement propre de l’Etat.

Construction prochaine d’un hôpital militaire à Niamey

Dans l’allocution qu’il a prononcée à cette occasion, le ministre de la Défense nationale, que cette modernisation de l’hôpital des armées, qui a été construit depuis les indépendances, traduit « l’engagement personnelle du Président de la République et des hautes autorités civiles et militaires de soutenir la montée en puissance du Service de santé des armées et de l’action sociale ». Le ministre Issoufou Katambé qui a annoncé la construction prochaine d’un hôpital militaire à Niamey, a souligné que « ces infrastructures permettront non seulement de prendre en charge rapidement  et efficacement nos blessés de guerre  évacués des différents théâtres d’opération, mais aussi les urgences hospitalières de routine  au profit  des militaires, familles et civils des quartiers et villages environnants».

Auparavant, le Directeur central  du Service de santé des Armées et de l’action sociale a pris la parole pour souhaiter la bienvenue aux officiels et présenter l’établissement ainsi que la consistance des travaux de  rénovation et de construction de nouvelles infrastructures. « Ce complexe sera étoffé par un recrutement massif en personnel  technique dont le processus est très avancé dans le cadre du soutien  au doublement  de nos  forces et en équipements divers pour atteindre  les standards d’un hôpital  de niveau 2 à pôle d’excellence  chirurgicale », a annoncé le médecin-colonel Major Moussa Adam, qui a saisi l’occasion pour remercier les plus hautes autorités du pays pour leur engagement avant de saluer le Génie militaire pour son expertise.

Un projet évolutif

reception renovation CHA BIS1

La cérémonie s’est poursuivie avec la présentation générale de l’Etablissement par le capitaine Aouel Yahaya, de la Direction  centrale du Génie militaire et des infrastructures. Par la suite, le chef du gouvernement a procédé à la traditionnelle coupure solennelle du ruban ainsi qu’une visite guidée de l’établissement et de ses plateaux techniques. « Mes impressions sont très bonnes. J’ai été dépêché ici par le Président de la République pour effectivement inaugurer ces travaux d’une première phase qui viennent de prendre fin, parce que c’est un projet évolutif. Ce centre qui était autrefois l’infirmerie de garnison est en train de se transformer en véritable centre hospitalier. C’est vraiment une initiative à saluer », a confié à la presse, le premier ministre Brigi Rafini, à la fin de sa visite.  Le Chef du gouvernement n’a pas manqué de saluer le promoteur de cette initiative, à savoir le ministère de la Défense et tous les  cadres des FAN qui ont travaillé d’arrache-pied dans le cadre de ce projet, « un projet entièrement pris en charge par l’effort national ». « Je pense que cela va nous encourager à redoubler d’efforts  pour poursuivre les améliorations, pour poursuivre les autres phases  qui sont absolument nécessaires. Nous avons noté des besoins très justifiés dans le cadre de l’extension et de l’amélioration du plateau technique de ce centre », a ajouté Brigi Rafini qui a également indiqué avoir relevé tous les progrès qui ont été réalisés au niveau du laboratoire et au niveau des postes opératoires. « Nous avons besoin  d’un système de santé robuste, aussi bien sur le plan civil qu’au niveau des armées », a enfin conclu le premier ministre au terme de sa visite guidée au Centre hospitalier des armées.

reception renovation CHA BIS3

reception renovation CHA BIS

reception renovation CHA BIS2

reception renovation CHA BIS4

A.K.M (actuniger.com)

 



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com