mardi, 13 novembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

universite 19 avril

Communiqué de presse  de la Commission presse de l’Union des étudiants nigériens à l'université de Niamey (UENUN) 

CONTEXTE-JUSTIFICATION:
Il vous souviendra que le CD USN a décrété un mot d'ordre de 72 heures après des tentatives de négociation et de conciliation avortées, le CD USN a déjà décrété plusieurs autres mots d'ordre après épuisement de son ultimatum.

Ce mot d'ordre d'aujourd’hui mercredi 18Avril 2018 est intervenu dans le même cadre de nos justes et légitimes revendications inscrites comme préalable pour la résolution de la crise Scolaire au Niger, après un dialogue de sourd entre le CD USN et la partie gouvernementale.
Comme toujours l'UENUN n'a pas dérogé à la tradition dans le cadre du respect strict du mot d'ordre. Mais à la profonde indignation des camarades, tombe une pluie torrentielle des lacrymogènes ayant provoqué la réaction courageuse des camarades ainsi que des résistances d'une journée.
Cette dernière a eu comme bilan provisoire :
À l'Université Abdou Moumouni entre les dignes et vaillants camarades militantes et militants et les bidasses incultes armées jusqu'aux dents , après un combat chevaleresque des camarades sur le terrain de 8h jusqu'à 17h ayant conduit à la brutale fermeture du campus universitaire par le gouvernement sanguinaire, il ressortirait les conclusions suivantes :
-32 camarades blessés lors de la barbarie sanglante et irrationnelle des forces à la solde de l'oppresseur onze (11) hospitalisés parmi lesquels il ya deux(2) blessés graves et surtout un (1) évacué à l'hôpital de référence depuis 18h suite à une hémorragie crânienne selon des informations provenant des spécialistes (actuellement en soins à l'hôpital de référence),
-Une dizaine des camarades pris et humiliés par des forces dites de l'ordre, puis ,séquestrés par la gendarmerie assassine encore une nouvelle fois après la tragédie du 10Avril 2017,
-Plusieurs dégâts matériels constatés(l'embrigadement du siège  et de la Commission Presse par les gendarmes, une partie du bâtiments ''M'' saccagée et mise à feu ,plusieurs autres biens des camarades saccagées, pillées, une mosquée pleinement gazéifiée de lacrymogène ,etc...)

Le Comité Exécutif de L'UENUN se consterne face à toutes ces injustices (Non respect des préalables posés dans l'ultimatum, militarisation brusque du campus universitaire et la psychose crée ce jour contre la dignité de l'étudiant et des Scolaires Nigériens en général) et réaffirme son engagement à respecter scrupuleusement le mot d'ordre décrété par le CD USN quelque soit le prix à payer.
Le CE UENUN salue l'engagement inébranlable et la détermination de la grande base malgré les souffrances actuellement endurées par beaucoup des camarades privés de leur domicile (campus universitaire) et lance un vibrant appel à l'Union et à l'engagement et surtout à la vigilance et la solidarité militante car la lutte ne fait que commencer.
Restons unis, solidaires et mobilisés pour l'éventuelle radicalisation de la lutte.

Tous unis nous vaincrons!!!
Vive L'USN!!!
Vive L'UENUN!!!

Pour la C-PRESSE,
Le camarade DGA.

Commentaires   

0 #1 CONFUSION CONSPIRÉE 19-04-2018 17:05
1/ À la connaissance du public, il y a deux entités appellées l'UENUN (Union des Étudiants Nigériens à l'Université - Abdou Moumouni Dioffo - de Niamey) et l'USN (Union des Scolaires du Niger) regroupant les lycéens et collégiens;
2/ Tout laisse apparaitre une stratégie complotiste entre l'UENUN et cette USN où l'une passe pour assagie et prête à négocier avec les autorités académiques jusque reprendre les cours le 18 Avril 2018 afin de justifier leur degré d'engagement S/C politique de l'H+ypocrite fuyard qui est connu pour avoir toujours dit à ses proches: "JE SAIS CE QUE JE FAIS CAR, QUOIQUE QUE LA MÈCHE BRÛLERA JUSQU'À LA POUDRIÈRE À MÊME DE SECOUER LE PAYS, L'ON TROUVERA JAMAIS DU POISSON POURRI DANS MES MAINS". En ce même temps, ils ont conclu avec leurs petits frères de poursuivre la lutte quand ils seraient soutenus dans l'ombre. Ainsi, les sapeurs pompiers (médiateurs et négociateurs) n'y pourront arriver au bout de l'incendie.
3/ S'il n'y a pas d'implication politique dans vos revendications et de surcroit, les revendications des uns ne sont pas les mêmes avec celles des autres; pourquoi ce jeu de ping-pong avec les autorités académiques?
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #2 MOI 19-04-2018 20:29
Le moment est venu de liquider l'USN. Cet antre de voyous écervelés doit être anéanti pour la bonne marche de l'école nigérienne. Toute cette racaille tapie au sein des structures syndicales ne défend en rien les intérêts des scolaires et étudiants nigériens.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #3 Habibou idi Abdoulrachid 19-04-2018 21:24
Tous unis nous vaincrons la lutte continue!!!!
On a peur de rien lorsqu'on est à sa disposition
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #4 Maidamissa 20-04-2018 08:41
Est-ce qu'il est possible de regarder le système éducatif du Niger et tenter d'apporter une solution définitive
J'ai une seule préoccupation on etudie plus au Niger et ceci à tous les niveaux. Mon sentiment est que lUSN doit doit rester un syndicat d'étudiants uniquement pour lesque les lycéens et collèges puissent étudiants car ils suivent un mouvement dont ils ne sont encore murs pour en apprécier les objectifs
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #5 df 20-04-2018 08:46
j'aurai voulu que les étudiants pensent à leur avenir en tant que futur cadre de ce pays au lieu de poser des actes indécents.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #6 Bagague 22-04-2018 06:29
Le Gouvernement à bien fait de chasser ces étudiants qui ne veulent pas travailler.Nulle part au monde,il n'existe la CASO qui viole des femmes,assassine de paisibles camarades, escroque les étudiants ,etc.
Ceux qui veulent réussir ont intérêt à rejoindre les factures et continuer leurs cours avant qu'il ne soit trop tard.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Abba Kosso Chérif Moctar 19-05-2018 13:57
Mais en réalité nous nous demandons pour quel acquis le CD/USN a cédé au gouvernement le combat ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Mallan 26-05-2018 17:29
Ça craint
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

DÉCLARATION D'URGENCE : 3 cas de Poliovirus dans la région de Zinder (Officiel)

6 octobre 2018
DÉCLARATION D'URGENCE : 3 cas de Poliovirus dans la région de Zinder (Officiel)

Communiqué du Ministère de la Santé Publique  Le 21 septembre 2018, le Ministère de la Santé Publique a reçu du laboratoire de l’Institut Pasteur de Dakar, la confirmation de trois...

ÉPIDÉMIE DE CHOLÉRA AU NIGER: 68 décès sur 3692 cas, selon un bilan au 1er octobre

3 octobre 2018
ÉPIDÉMIE DE CHOLÉRA AU NIGER: 68 décès sur 3692 cas, selon un bilan au 1er octobre

L’épidémie de choléra qui sévit depuis début juillet dans la région de Maradi (Centre Est) a causé 68 décès sur 3692 malades déclarés soit un taux de létalité de 1,8%,...

Paludisme: la coordinatrice du programme Palu, Dr Djermakoye Hadiza Jackou, dément les infos de MSF sur le taux de mortalité infantile à Magaria

28 septembre 2018
Paludisme: la coordinatrice du programme Palu, Dr Djermakoye Hadiza Jackou, dément les infos de MSF sur le taux de mortalité infantile à Magaria

La réponse des autorités sanitaires à la suite de l’alerte donnée, mardi dernier, par Médecins Sans Frontière (MSF), sur l’explosion sans précédent de la mortalité infantile dans la zone de...

CRISE UNIVERSITAIRE: grâce à la médiation de la CNDH, le gouvernement et le SNECS s'acheminent vers une trêve

28 septembre 2018
CRISE UNIVERSITAIRE: grâce à la médiation de la CNDH, le gouvernement et le SNECS s'acheminent vers une trêve

  On s’achemine probablement vers une trêve dans le bras de fer qui oppose, depuis la rentrée académique du 3 septembre dernier, le gouvernement et le SNECS. Grâce à la...

Santé : plusieurs centrales pharmaceutiques fermées et d’autres sanctionnées à la suite d’inspections

19 septembre 2018
Santé : plusieurs centrales pharmaceutiques fermées et d’autres sanctionnées à la suite d’inspections

Communiqué du Ministère de la santé publique sur les résultats des inspections des centrales pharmaceutiques privées de Niamey A l'issue des inspections des centrales pharmaceutiques privés de Niamey les résultats...

La rentrée universitaire toujours bloquée au Niger

17 septembre 2018
La rentrée universitaire toujours bloquée au Niger

La rentrée dans les huit universités du Niger est restée bloquée par une série de grèves des enseignants qui réclament notamment une amélioration de leurs conditions de vie et de...