samedi, 22 septembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

uam

L'université de Niamey, qui compte 23.000 étudiants, est paralysée depuis trois semaines par des grèves d'étudiants, a-t-on constaté vendredi.

Les étudiants observent une série de grèves à l'appel de l'Union des scolaires nigériens (USN-syndicat) pour notamment exiger l'annulation de l'exclusion de cinq responsables syndicaux étudiants.

"La situation s'est empirée à l'université" et "nous observons (encore) une grève de 72 heures dans toutes les facultés", a affirmé jeudi soir sur des médias locaux, Sita Diabiri, le secrétaire général de l'Union des étudiants nigériens à l'université de Niamey (Uenun) affilié à l'USN.

preavis de greve uam

Jeudi, les forces de l'ordre ont dispersé à coups de grenades lacrymogènes un sit-in d'étudiants sur le campus, visant à perturber des examens à l’École normale supérieure (ENS), selon des télévisions privées.

"Nous avons été reçus par le Premier ministre, les ministres chargés de l'Enseignement, nous avions négocié mais les propositions ne répondent pas à nos attentes", a expliqué Idder Algabid, le dirigeant de l'USN.

L'USN demande également "l'abrogation" d'une décision du rectorat autorisant les forces de l'ordre à assurer la sécurité sur le campus, en lieu et place de l'Uenun, a indiqué M. Algabid.

En début de semaine, le rectorat a prévenu dans un communiqué que les activités académiques "vont se poursuivre normalement à compter du 4 avril". Dimanche, dans un entretien à la télévision publique, le président Mahamadou Issoufou a promis que "le gouvernement veillera à ce que le calme revienne à l'université en rapport avec tous les acteurs".

L'université de Niamey, la plus importante du pays, avait été paralysée par une grève d'un mois des enseignants qui protestaient contre "l'agression" d'un de leurs camarades par des étudiants.

Les enseignants ont mis fin à leur grève le 17 mars après avoir obtenu l'exclusion de cinq étudiants, dont Sita Diabiri, et le recours aux forces de l'ordre pour sécuriser le campus. L'USN avait évoqué une "altercation mineure" et non une agression, et jugé les exclusions des étudiants "injustes, disproportionnées, illégales et arbitraires".

Commentaires   

0 #1 MOI 07-04-2018 06:26
Encore et toujours des grèves bêtes qui ne servent aucunement l'intérêt des étudiants !
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

265x285 C Jeunesse2018 Niger

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Santé : plusieurs centrales pharmaceutiques fermées et d’autres sanctionnées à la suite d’inspections

19 septembre 2018
Santé : plusieurs centrales pharmaceutiques fermées et d’autres sanctionnées à la suite d’inspections

Communiqué du Ministère de la santé publique sur les résultats des inspections des centrales pharmaceutiques privées de Niamey A l'issue des inspections des centrales pharmaceutiques privés de Niamey les résultats...

La rentrée universitaire toujours bloquée au Niger

17 septembre 2018
La rentrée universitaire toujours bloquée au Niger

La rentrée dans les huit universités du Niger est restée bloquée par une série de grèves des enseignants qui réclament notamment une amélioration de leurs conditions de vie et de...

ZINDER: des cas de choléra signalés dans deux districts de la région

16 septembre 2018
ZINDER: des cas de choléra signalés dans deux districts de la région

La Direction régionale de la santé publique de Zinder (DRSP) a confirmé que des cas de choléra ont été diagnostiqués dans deux districts sanitaires de la région. Il s'agit du...

La rentrée dans les universités publiques paralysée par une grève des enseignants

3 septembre 2018
La rentrée dans les universités publiques paralysée par une grève des enseignants

Une  grève des enseignants chercheurs déclenchée ce lundi pour des promesses non tenues  paralyse la rentrée dans les universités publiques du Niger  fixée pour ce jour, a constaté  l’ANP.

Épidémie de choléra dans la région de Maradi : 1449 cas dont 26 décès enregistrés à la date du 15 Août (Ministre)

16 août 2018
Épidémie de choléra dans la région de Maradi : 1449 cas dont 26 décès enregistrés à la date du 15 Août (Ministre)

POINT DE PRESSE DU MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE SUR LA SITUATION DU CHOLERA DANS LA REGION DE MARADI Au Niger, le choléra survient très fréquemment en période hivernale dans...

L’épidémie de choléra dans la région de Maradi ‘’sous contrôle’’, selon le ministre de la santé

11 août 2018
L’épidémie de choléra dans la région de Maradi ‘’sous contrôle’’, selon le ministre de la santé

 Le Ministre de la santé publique, Dr. Idi Illiassou Mainassara qui a visité le jeudi 9 août 2018 deux camps d‘internement des malades du choléra dans le département de Madarounfa...