dimanche, 22 juillet 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

CEUENUN

Subissant, depuis février, les effets de la grève des leur enseignants, des étudiants nigériens ont décidé d’assigner en justice les enseignants de l'université de Niamey en grève, qui protestaient contre l'agression d'un enseignant par des étudiants sur le campus.

"Nous venons d'assister au procès ce (mardi) matin et nous espérons que le juge va prendre la décision qui sied afin de permettre à 23.000 Nigériens de reprendre le chemin de la fac", a déclaré aux journalistes Algabid Ider, secrétaire général de l'Union des scolaires nigériens (USN, un syndicat) auquel est affiliée l'Union des étudiants Nigériens de l'université de Niamey (UENUN).

Le jugement a été mis en délibéré pour le 13 mars prochain, a précisé Algabid Ider.

L'avocat de l'USN a notamment "demandé au juge de constater le caractère non fondé et non professionnel de la grève du SNECS", le Syndicat national des enseignants-chercheurs du supérieur (SNECS) de la section de Niamey, a expliqué M. Ider.

Le SNECS est entré en grève le 20 février, rappelle t-on,  après l'agression d'un enseignant par des membres de la Commission des affaires sociales et de l'ordre (CASO), l'organe estudiantin qui fait office de police sur le campus universitaire, alors qu'ils y réglementaient la circulation des bus des étudiants le 7 février.

Les enseignants grévistes exigent notamment "l'exclusion" des étudiants agresseurs et la "dissolution" de la CASO.

Lundi, le syndicat a annoncé dans un communiqué la poursuite de son mouvement de façon indéterminée, affirmant n'avoir obtenu "aucune réponse satisfaisante" à ses exigences en dépit de plusieurs rencontres avec les autorités nigériennes.

Abdoul Nasser Hassane

Actuniger.com

Commentaires   

0 #1 zabeyrou 10-03-2018 14:03
Tout ce desordre et ces malaises sociaux ont un seul et unique denominateur commun: l´incompetence et l´incapacite de mahamdou issoufou a gerer un etat normal pour le bien de tous ses fils et ses filles.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 dan dawra 10-03-2018 18:11
le recteur aurait pu regler ce petit incident
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #3 Histoire 10-03-2018 18:44
Ce problème n'aimande pas de l’incompétence du président de la république. M. Zabeyrou tu as mal jugé le président pour ce problème. C'est une affaire de l'université et les autorités compétences sont là pour gérer des tels situations (rectorat, ministre enseignement sup, 1er ministre au grand cas). Le président a des dossiers plus lourds que ça et également des priorités. Quand l'étudiant Bagalé a rendu l'âme lors de la manifestation des étudiants en 2017, le président a pris le dossier en mains et cela était une particularité
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

265x285 C Jeunesse2018 Niger

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

BAC 2018 : les correcteurs, surveillants et secrétaires menacent de boycotter les examens

3 juillet 2018
BAC 2018 : les correcteurs, surveillants et secrétaires menacent de boycotter les examens

Réunis ce lundi 2 juillet en Assemblée générale suivie d’un sit-in au Service des examens du Baccalauréat, les correcteurs, surveillants et secrétaires des jurys se sont engagés à boycotter l’examen...

SANTE : l’opération d’assainissement se poursuit, nouvelle fermeture d’une dizaine de centres de soins

13 juin 2018
SANTE : l’opération d’assainissement se poursuit, nouvelle fermeture d’une dizaine de centres de soins

Suite aux missions d’inspection des établissements privés de santé diligentées par les services compétents du ministère de la santé publique au cours du mois de mai 2018, il a été...

DÉCLARATION DE PRESSE DU COMITÉ EXÉCUTIF DE L'UNION DES ÉLÈVES ET ÉTUDIANTS NIGERIENS AU BÉNIN (UEENIB)

28 mai 2018
DÉCLARATION DE PRESSE DU COMITÉ EXÉCUTIF DE L'UNION DES ÉLÈVES ET ÉTUDIANTS NIGERIENS AU BÉNIN (UEENIB)

Vu l'acte n°1 portant statut de la Conférence nationale souveraine ;          Vu l'acte n°27 de la même Conférence portant reconnaissance juridique de l'USN ; Vu l'article 14 des statuts de l'USN portant...

Université de Maradi (UDDM) : le restaurant de nouveau fermé

20 mai 2018
Université de Maradi (UDDM) : le restaurant de nouveau fermé

Le gouvernement n’entend faire aucune concession aux étudiants et à leurs structures dans le cadre de « l’opération d’assainissement » qu’il a engagé en milieu universitaire. Les étudiants de l’Université Dan Dicko...

Crise scolaire : Le CD/USN et le gouvernement font la paix des braves tout en se regardant en chiens de faïence

15 mai 2018
Crise scolaire : Le CD/USN et le gouvernement font la paix des braves tout en se regardant en chiens de faïence

La crise scolaire née de la grève illimitée lancée par le CD/USN depuis le 20 avril dernier et après plusieurs débrayages, est peut-être en train de connaitre son épilogue. Le...

Les étudiants nigériens au Maroc apportent leur soutien au CD/USN et rappellent au gouvernement la situation des boursiers à l’extérieur

7 mai 2018
Les étudiants nigériens au Maroc apportent leur soutien au CD/USN et rappellent au gouvernement la situation des boursiers à l’extérieur

Déclaration de presse de l’Association des Nigériens Etudiants au Maroc (ANEM) -Vu l’acte n°1 portant statut de la conférence Nationale souveraine ; -Vu l’acte N°27 de la conférence nationale souveraine portant...