mardi, 13 novembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

djamila-ferdjani-presidente

Entre deux avions, Docteur Djamila FERJANI a accepté de répondre aux questions de Niger Voice sur les causes et les conséquences de la grave épidémie de méningite qui sévit au Niger. Entre autres responsabilités, elle attire l’attention surtout sur le rôle de l’Etat de fortifier les services de  surveillance épidémiologique à même de sonner l’alerte dès les premiers cas diagnostiqués.

Mohamed SEIDOU : Docteur, pouvez –vous vous présenter à nos auditeurs ?

Docteur Djamila FERJANI : Je suis Docteur Djamila FERJANI, médecin de formation.Je suis actuellement consultante dans le domaine de la santé pour plusieurs institutions.Je suis mère de cinq garçons.

Mohamed SEIDOU : Docteur, très malheureusement, la méningite est entrain de tuer au Niger, surtout à Niamey.Il n’y a pas suffisamment de vaccins pour la population, on enregistre déjà sur l’ensemble du territoire, plus de 350 morts dont plus de 135 à Niamey seulement. Docteur, en principe des maladies comme la méningite, la rougeole,  qui sont récurrentes tous les ans, ne doivent pas faire autant de victimes. Que se passe-t-il ? Qu’est ce qui n’a pas marché ?

Docteur Djamila FERJANI : Premier facteur : Le Niger est situé dans la ceinture de la méningite, cette bande sud saharienne où les vagues épidémiques surviennent tous les six et douze ans. Deuxième facteur, il y a eu une grosse vaccination de masse entre 2010 et 2011, la durée de protection des vaccins est de trois à quatre ans. Donc en 2015, la sensibilité du vaccin se trouve très diminuée s’il n’ya pas de rappel. Le vaccin de la méningite ne faisant pas partie du calendrier vaccinal obligatoire du PEV, les gens ne sont pas systématiquement vaccinés.

Troisième facteur : les mouvements de population sont aussi des facteurs favorisants : les pèlerinages, les migrations, les marchés traditionnels auxquels s’ajoutent des conditions socio-économiques comme la surpopulation et la pauvreté.

Quatrième facteur : Les conditions climatiques que nous vivons depuis Janvier sécheresse, chaleur et poussière sont des conditions propices pour la propagation du germe.

Cinquième facteur :La gestion de cette épidémie a semblé très difficile pour le Ministère de la Santé. Au mois de janvier déjà, il y a eu dix  cas de méningite qui ont été diagnostiqués. Cela aurait pu constituer pour la cellule de la surveillance épidémiologique un seuil d’alerte. Cette alerte aurait conduit à une intervention appropriée et aurait abouti à une meilleure préparation face à l’épidémie survenue en mars. C’est vrai que les pays situés dans la ceinture de la méningite ne sont pas dotés de systèmes de surveillance sanitaires solides ; les épidémies sont difficiles à prévoir et l’efficacité des vaccins de courte durée commeles antiméningocoques pose problème.

L’autre grosse difficulté du Ministère a été le retard pris pour le déclenchement de la campagne vaccinale.

Mohamed SEIDOU : A quel niveau et pourquoi?

Docteur Djamila FERJANI : Etait-ce par manque de vaccin chez les fournisseurs ? Etait-ce le manque de moyens financiers ? Je ne peux vous répondre exactement sur la cause du retard constaté avant le lancement de la vaccination de masse. Ce qui est sûr, c’est qu’une campagne de vaccination rapidement lancée et un maximum de personnes vaccinées font automatiquement reculer l’épidémie. Généralement dans nos pays, les campagnes de vaccination sont difficiles à démarrer car pour obtenir des fabricants des doses importantes dans des brefs délais, cela peut être une chose compliquée.

Dans tous les cas, il est vital, et l’importance est grande, de fortifier les systèmes de surveillance épidémiologique et les systèmes d’alerte pour permettre d’effectuer des campagnes de vaccination préventive appropriées et dans les temps.

Mohamed SEIDOU : Le ministre de la santé vient de nous déclarer qu’il ne s’agit pas d’un problème de prévention.

Dr-FerdaniDocteur Djamila FERJANI : Je vous ai dit tantôt que la méningite ne fait pas partie du Programme Elargi de Vaccination. Je pense que c’est ce que le ministre a voulu dire. Ce qu’il faut pour enrayer la méningite c’est justement inclure ce vaccin dans le calendrier vaccinal des enfants /nourrissons et deuxièmement instaurer une meilleure surveillance épidémiologique, avec  des systèmes d’alerte performants pour déclencher une campagne de vaccination de masse dès que l’épidémie pointe.

Mohamed SEIDOU : Docteur, comment se manifeste la méningite ? Et comment l’éviter ?

Docteur Djamila FERJANI : La méningite est une maladie grave due à une bactérie qui a plusieurs formes dont les plus pathogènes sont les formes A, C, Y, W 135. A  Niamey, cette année on a eu la forme C et la forme W 135. C’est une maladie qui se manifeste par une très forte fièvre, des violents maux de tête, une raideur du cou (ou une fontanelle bombée chez les nourrissons), des nausées, des vomissements, une confusion, une somnolence, une hypersensibilité à la lumière et dans certains cas une crise d’épilepsie et des éruptions cutanées.

Les symptômes de la méningite se développent rapidement. En l’espace de deux à trois jours, la personne peut mourir. La méningite ne peut  être évitée que par la vaccination appropriée et l’on est protégé qu’à partir du 10ème jour après le vaccin. Ce qui est rassurant, c’est que le traitement existe sous forme d’une association d’antibiotiquesdisponibles partout et quand il est rapidement installé, la guérison se voit dans 90% des cas.

Mohamed SEIDOU : Merci Docteur. Permettez-moi d’aller vers nos contributeurs.

Tahirou depuis Michigan : La méningite est apparemment une maladie récurrente au Niger. Pourquoi le pays n’arrive pas à y faire face ? Pourquoi le vaccin de la méningite n’est pas dans le Programme Elargi de Vaccination ? Les régimes précédents ont toujours pu effectuer de campagne de vaccination gratuite de la population, pourquoi pas maintenant ?

Docteur Djamila FERJANI : Quand un pays est pauvre, où tout est priorité, il doit choisir ses priorités. Le Programme Elargi de Vaccination élaboré par l’OMS compte les maladies mortelles et handicapantes dont on sort rarement indemnes, comme le tétanos, la poliomyélite, la diphtérie.Et ces vaccins sont gratuits même de nos jours dans les PMI. Le vaccin de la méningite n’en fait pas partie et le  W135 est l’un des plus chers vaccins anti méningitiques. C’est vrai que la méningite est une maladie récurrente, mais on ne peut pas, même au sein de la communauté scientifique, dire avec certitude quand va survenir une épidémie. Il peut se passer dans un pays huit, voire dix ans sans aucune épidémie. Dans ces conditions pourquoi faire de stocks de vaccin périssable contre une maladie qui ne viendra pas alors qu’il y a d’autres maladies qui sont aussi urgentes et contre lesquelles l’idéal est de vacciner le maximum de personnes ?Toutefois, je pense que l’épidémie de cette année aurait pu être gérée autrement si l’alerte des dix cas de janvier avait été prise en considération par les services concernés.

Mohamed SEIDOU : Docteur, dans une telle situation avec tant de morts, quelle est la responsabilité de l’Etat ?

Docteur Djamila FERJANI : Quand une épidémie s’installe, il faut une forte mobilisation politique parce que toute la gestion de l’épidémie revient à l’Etat et à ses partenaires de la Santé. Il faut agir urgemment à travers des actions bien ciblées. Une des actions importantes qui est négligée souvent c’est de sensibiliser la population sur la conduite à tenir pour éviter les contaminations et communiquer largement au niveau des médias sur la façon de détecter les premiers signes afin qu’un malade soit pris en charge dans les plus brefs délais car beaucoup de malades sont sauvés ainsi..

Il faut  surtout  installer et multiplier des centres de soins accessibles à tous, bien équipés,  avec un centre de tri efficace qui va rapidement poser le diagnostic et permettre une prise en charge optimaledes cas confirmés.

Concomitamment, il faut amorcer la vaccination du maximum de gens en commençant par les couches les plus exposées.

Je souhaite une rapide guérison et un total rétablissement à tous ceux qui souffrent actuellement de méningite. Que Dieu protège de ce fléau ceux qui n’ont pas encore bénéficié du vaccin. Paix sur l’âme des disparus.

Que Dieu bénisse le Niger et la diaspora nigérienne.

Interview réalisée par Mohamed SEIDOU pour le service de Niger Voice à New York, USA.

{jathumbnail off}

Commentaires   

-7 #1 Ada 21-05-2015 14:02
:z: :z: Mohamed Seidou un escrot, qui vit au USA, un vrai prebendier, il a escroquer bcp de nigeriens surtout les artistes, il propose des service de visas pour les USA et il bouffe l argent. Faites Attention. Ce n est pas un jornaliste :z: :z: :z:
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Samo 21-05-2015 15:17
samo, la jalousie va te tue. fo avancer tes idees sur les maladies pas sur la personne de mohamed seidou. Lui il fe tjrs un effort pr eclairer la diaspora a travers sa radio qu il a cree depuis tres lontemps et ki a rendu bcp de services a la diaspora amerique.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 degrace 21-05-2015 17:42
Quelle est la contribution de docteur farjarni par son expertise au fléau qui continue de tuer nos pauvre concitoyens. Du bla blanc pu pli cit air n est ce.. Prochainement ma soeure en d i'capaciter de l et et et du chef de l état de faire face a ses ses devoirs. Organise un Télétoon .nous nigérien nous sommes solidaire avant tout. Vous les experts proposer nous de plans viables pour et vous même votre expertise.. Ti sais donateurs il y en aura..
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 degrace 21-05-2015 18:01
Je veux dire que votre interview ne dis pas ce que le gouvernement ou les services pupliques ne savent pas déjà. Face a un propleme de personnes comme vous devraient venir avec des solutions au lieu de nous expliquer nos proplemes que nous connaissons déjà. Par solidarité les nigérien du secteur santé se mobiliseront les expert comme vous nous diront comment et ou acquérir les doses de vaccin. Plus rapidement et nous les donateurs n hesiterons a mettre la main dans nos poches. Les téléthon c'est avant tout pour des causes nobles. Vous avez déjà cette cette expérience.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #5 TOTO A DIT 21-05-2015 18:58
:)) :D franchement et serieusement TOTO A DIT avoue n'avoir pas lu l'integralite de l'interview. :z

Il s'etait arrete a la lecture de la 1ere question ;-0 Quand.. Madame reconnait qu'il y eut une grande vaccination entre 2010-2011 et reconnait et affirme que la duree de protection du vaccin etant de 2 a 3 ans :)) POURQUOI des mesures anticipatives n'ont pas ete initiees et evitees ces 350 morts de nigeriens avec une preparation a l'avance ? :((

N'a t Elle pas avoue Madame Dr, "2015, la sensibilité du vaccin se trouve très diminuée s’il n’ya pas de rappel. " :eek: TOH?? ;-0 sachant cette simple verite medicale , POURQUOI des preparations anticipatives et preventives n'ont ete planifiees? :))

MADAME ... Ne disait elle pas "Les conditions climatiques que nous vivons depuis Janvier sécheresse, chaleur et poussière sont des conditions propices pour la propagation du germe." ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #6 No More Debt 21-05-2015 19:01
Merci Docteur. J'espere que ceux qui nous gouvernent sont en train de prendre note. Ecouter les enfants du Niger qui sont en train de servir honorablement des grandes institutions et appliquer leur suggestions. Vous sortirez grandits. Que Dieu benisse le Niger et ses enfants. Amine
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Samo 21-05-2015 19:05
DES A TRAVERS LEURS COMMENTAIRES ON LES RECONNAIT. CHARLISTES. TANT QU'ON NE FAIT PAS LE LOUANGE DE CHARLI-ISSOUFOU-ICOMPETANT-ASSASSIN-TERRORSTE, ILS DES MENSOGES ET DE N'IMPORTE QUOI, CES MALHEREUX..
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #8 TOTO A DIT 21-05-2015 19:21
Ne savait elle pas que ces memes conditions ... De poussiere ...existaient precedemment avant le GURIGATE et que les regimes qui se sont succedes .. Etaient parvenus a reduire et juguler Les effets de la meningite? :))

TOTO A DIT ... a prefere sciemment arreter sa lecture de l"interview ... Sous peine de dire des propos desobligeants envers Madame :)) ;-0 et comme TOTO A DIT l'a toujours dit .... Par respect pour la femme... Il prefere mettre un Scotch ... Une colle forte sur sa bouche... :D

MAIS une seule question a sa soeur ... Par ton assertion du "La gestion de cette épidémie a semblé très difficile pour le Ministère de la Santé."

Reconnais tu et Corrobore en Actrice du domaine medical .. Comme les autres Nigeriens delaisses et abandonnes par ces Intellectuels Incapables et incompetents ... ont failli .... N'ont pas satisfait les expectations?
350 Morts
600 000 doses de vaccine pour le :ne: ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 nigerien 21-05-2015 22:12
Jai une question madame la ministre. vos proches ont ils été vaccinés?mais la reponse NS la connaissons tous. :roll: :z: a cet qu'on raconte l'État n pouvant pas vacciner TT le monde car cela serait une grosse d'argent a décider dattendre la saison plucieuse pr éviter cette action désagréable pr eux.après TT c'est juste des rumeurs
Citer | Signaler à l’administrateur
+11 #10 rabia 22-05-2015 00:05
Degrace je pense qu'il est de mon devoir de vous donner quelques informations.
Voilà nous avons une association dénommée''POUR UNE JUSTICE SOCIALE'' dont docteur DJAMILA est la secrétaire aux affaires sociales.
Des la première semaine de Janvier on a vacciné 200 enfants de koara Tegui et on devrait continuer dans les autres communes mais faute de moyens.
L'ors de cette opération on a passé sur les télés et radios ainsi que les différents sites web pour donner l'alerte malheureusement ça n'a pas été pris au sérieux !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 TOTO A DIT 22-05-2015 04:25
:sad: :sad: Quand TOTO A DIT est dans l'erreur, il la reconnait et s'assume :-* :))

Avec ce nouvel element de donnee fournie par Rabia, sur la structure ... denommee en effet Pour une Justice Sociale (PJS) dont TOTO A DIT vient de lire un article...

Article dans lequel TOTO A DIT a effectivement vu en Image d'illustration ... Dr DJAMIILA FERJANI ... administrait un injection a un Jeune patient.... Il retracte ce qu'il avait dit .... Et s'excuse aupres de la soeur DJAMILA :))

Vois tu DJAMILA, c'est pour eviter de trop dire que ton Frere a preferer ne pas continuer la lecture de l'interview. Il vient de realiser avec tes moyens de bord en ta Porter.. Avec d'autres bonnes volontes ..vous contribuez a soulager la souffrance du pauvre dans le besoin : MERCI :lp

ET MERCI a toi .. Rabia. Pour l'eclaircissement...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 TOTO A DIT 22-05-2015 04:44
TOTO A DIT a voulu partager le link avec le lectorat

Et n'oubliez pas de benir Dr FERJANI cette bonne oeuvre caritative a l'endroit des couches pauvres ... Delaissees ... et oubliees......

TOTO A DIT... avait cru ... Tu es de ces autres Dr ... Qui sans etre OPRAH .... disait donner. 100 millions aux Nigeriens .... Leur propre argent ...

http://www.nigerexpress.info/index.php/societe/529-l-association-pour-une-justice-sociale-pjs-a-la-rescousse-des-couches-vulnerables.html

MERCI DR FERJANI....... MERCI Pour une Justice Sociale .... MERCI Rabia..... Au nom de tous ces delaisses .... MERCI de les avoir en pensee et en coeur.... et HONTE A CEUX LA QUI NE VOUS ONT PAS PRIS AU SERIEUX ... Malgre vos avertissements .... Ils se reconnaissent ... La Mort de compatriotes leur imputable ... Mort pourtant evitable .... :z:

Mais ;-0 en ont ils une conscience... Reste une question
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #13 TARRAYYA 22-05-2015 08:37
Cette jeune dame Ferdjani fait partie de la génération de femmes Nigériennes qu'il faut recruter pour une grande mission dans son domaine... DG de l'hôpital de référence, projet palu ou sida, et même ministériel car elle maitrise son sujet, a une ouverture d'esprit sur le monde, et elle est très généreuse...
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #14 TANOUT 22-05-2015 09:02
Voilà qui est bien expliqué! Docteur vous avez tout dit avec des mots simples et compréhensibles. Votre générosité et surtout votre instinct de bonne mère vous a toujours guidé vers l'aide à celui qui vous sollicite et j'ai vu ce que vous avez fait à Kouara Tegui car les enfants que vous avez vaccinés ne peuvent que vous remercier dont le mien.
:lp
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #15 chefu 22-05-2015 09:52
félicitations pour cette campagne de vaccination ce toujours ce qui font sans arrière pense et sans aucun coloration politique qu on oublie souvent de reconnaitre leurs efforts
aujourd’hui grâce a votre action beaucoup des ces enfant de koira tagui sont sauve
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 degrace 22-05-2015 15:59
Rabia . merci pour lnfo. Que dieu accepte l aumône et vous le rende en multiple pour encore aider d autres enbesoin. A quand le ttéléthon. Puisque les moyens vous manquent déjà. Et comment déjà faire parvenir nos maigres contributions avant l avènement téléthon.a merci également pour la bonne initiative de cette association dont je voudrais bien etre membre. Car,je pense que ya bien de bonne choses que cette association peut faire. Je vois de quoi Djamila est capable: une bonne philanthrope . c est louable et noble.. Experts inutiles nous avons beaucoup au niger mais philanthrope nous n avons que les rares Djamila et consort.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #17 rabia 22-05-2015 23:37
Merci tout le monde pour vos réactions
Et nous avons besoin de vous tous pour avancer!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #18 vision 24-05-2015 23:36
langage franc. Merci Dr!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 Hatem Salifou 15-07-2015 10:51
Je pense que parfois il faut vraiment tendre votre micro à un spécialiste de la santé publique
merci et cordialement
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 Hatem Salifou 15-07-2015 10:56
je respecte cette bonne dame, mais elle a passé à coté de son entretien
le PEV de routine vous dite 0-11 mois pour le NIger
et regardez la frange qu'on a vacciné svp.
ceinture de méningite waouh
ceinture de Lapeizonie je pense l'orthographe n'est pas garantie, sinon il faudra bien situé cette erreur de riposte à lacapacité de l'Etat à bien planifié et de bien mobilisé les ressources pour Y faire face.
Sinon, malgré la fragilité du système de Santé, je pense que la surveillance épidémiologique marche très bien au Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 Guérison Par la Feui 21-07-2015 03:03
COMMENT FAIRE BRILLER SON ETOILE POSITIVEMENT
Les Problèmes d'amour
Problèmes de travail et d'emploi
Problèmes d'argent
Retour de l'être aimé au foyer
Fidélité Absolue entre deux amoureux
Protection contre les dangers et les ennemis
Désenvoûtement
Impuissance Sexuelle
Problème de sorcellerie
Problème diabolique
Réussite aux examens
Passage de Permis de Conduire
Chance aux élections
Chance aux jeux
Problèmes Physique et moral
Faiblesse naturel
Attirance entre hommes et femmes
Attirance de la clientèle pour les commerces
Maladie Inconnu ou chronique
Fait grossir ou maigrir à volonté
Anorexie ou obésité
Arrêt de Tabac ou d'Alcool..etc
Contact:
==============================================
GRAND MAÎTRE SPIRITUEL PAPA DOSSOU
VISION GRATUITE contacter moi directement
Email :
==============================================
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

DÉCLARATION D'URGENCE : 3 cas de Poliovirus dans la région de Zinder (Officiel)

6 octobre 2018
DÉCLARATION D'URGENCE : 3 cas de Poliovirus dans la région de Zinder (Officiel)

Communiqué du Ministère de la Santé Publique  Le 21 septembre 2018, le Ministère de la Santé Publique a reçu du laboratoire de l’Institut Pasteur de Dakar, la confirmation de trois...

ÉPIDÉMIE DE CHOLÉRA AU NIGER: 68 décès sur 3692 cas, selon un bilan au 1er octobre

3 octobre 2018
ÉPIDÉMIE DE CHOLÉRA AU NIGER: 68 décès sur 3692 cas, selon un bilan au 1er octobre

L’épidémie de choléra qui sévit depuis début juillet dans la région de Maradi (Centre Est) a causé 68 décès sur 3692 malades déclarés soit un taux de létalité de 1,8%,...

Paludisme: la coordinatrice du programme Palu, Dr Djermakoye Hadiza Jackou, dément les infos de MSF sur le taux de mortalité infantile à Magaria

28 septembre 2018
Paludisme: la coordinatrice du programme Palu, Dr Djermakoye Hadiza Jackou, dément les infos de MSF sur le taux de mortalité infantile à Magaria

La réponse des autorités sanitaires à la suite de l’alerte donnée, mardi dernier, par Médecins Sans Frontière (MSF), sur l’explosion sans précédent de la mortalité infantile dans la zone de...

CRISE UNIVERSITAIRE: grâce à la médiation de la CNDH, le gouvernement et le SNECS s'acheminent vers une trêve

28 septembre 2018
CRISE UNIVERSITAIRE: grâce à la médiation de la CNDH, le gouvernement et le SNECS s'acheminent vers une trêve

  On s’achemine probablement vers une trêve dans le bras de fer qui oppose, depuis la rentrée académique du 3 septembre dernier, le gouvernement et le SNECS. Grâce à la...

Santé : plusieurs centrales pharmaceutiques fermées et d’autres sanctionnées à la suite d’inspections

19 septembre 2018
Santé : plusieurs centrales pharmaceutiques fermées et d’autres sanctionnées à la suite d’inspections

Communiqué du Ministère de la santé publique sur les résultats des inspections des centrales pharmaceutiques privées de Niamey A l'issue des inspections des centrales pharmaceutiques privés de Niamey les résultats...

La rentrée universitaire toujours bloquée au Niger

17 septembre 2018
La rentrée universitaire toujours bloquée au Niger

La rentrée dans les huit universités du Niger est restée bloquée par une série de grèves des enseignants qui réclament notamment une amélioration de leurs conditions de vie et de...