jeudi, 02 juillet 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS

nouveaux entrants gouvernement

Le Président de la République Issoufou Mahamadou a procédé, lundi 29 juin 2020 dans la soirée, à un léger réaménagement technique du gouvernement de Brigi Rafini. Deux ministres ont ainsi quitté l’équipe, deux autres ont fait leur entrée et le reste a consisté en un jeu de chaises musicales avec deux ministres qui montent en grade.

Zeyna transfert argent bis

Le départ du gouvernement de Bazoum Mohamed, ministre d’Etat en charge de l’Intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation et des affaires religieuses, est sans doute le fait saillant de ce réaménagement technique annoncé depuis des mois et attendu du reste après la disparition du ministre Ben Omar. Le président et candidat du PNDS Tarayya pour les prochaines élections présidentielles s’est ainsi déchargé de ses missions gouvernementales, pour se consacrer à sa campagne électorale « sur le terrain », selon les membres de son parti. L’occasion aussi pour Mohamed Bazoum de satisfaire à une revendication sans cesse réitérée par certains opposants et même des acteurs de la société civile pour qui, en restant à la tête de l’Intérieur, il est « juge et partie » dans le processus électoral. C’est « la mère des ministères », l’Intérieur,  qui assure en effet la tutelle des partis politiques, et de ce fait, le ministre a une main ne serait-ce qu’indirectement, dans l’organisation des élections.

AlkacheAlhada
                         M. Alkache Alhada

Le candidat Bazoum quitte le gouvernement mais laisse son portefeuille à un autre poids lourd du parti au pouvoir, Alkaché Alhada, qui était jusque-là son ministre délégué, et qui monte donc en grade même s’il n’est pas ministre d’Etat. Docteur en droit public de son état, le nouveau ministre de l’Intérieur est passé par le cabinet du président Issoufou comme directeur adjoint durant le premier mandat.  Il a rejoint le ministère de l’Intérieur comme délégué à la Sécurité publique lors du remaniement ministériel du 20 septembre 2019, après un passage à la Cour d’Etat comme premier Président, de 2016 à 2019. Juriste, membre du PNDS Tarayya et déjà dans la « Maison », il va assurer la continuité et surtout veiller à gérer cette période délicate des élections qui s’annonce assez lourde de risques au vu des forces en présence et des enjeux politiques. 

MohamedBoucha
                        M. Mohamed Boucha

Autre ministre qui monte en grande, c’est Mohamed Boucha. Celui qui était jusque-là ministre délégué auprès du ministre d’Etat en charge de l’Agriculture et de l’Elevage, a été nommé ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale. Il remplace le défunt Mohamed Ben Omar, décédé le 3 mai dernier. Arrivé au gouvernement sur la liste du MPR Jamhuriya, il a rejoint dernièrement le RPP Farilla, un parti nouvellement créé par des dissidents en guerre contre le président de son ancien parti, Albadé Abouba, qui n’est autre que son ministre de tutelle au département de l’Agriculture et de l’Elevage ! La cohabitation entre le ministre d’Etat et son ministre délégué n’étant visiblement plus possible, le régime a trouvé comme d’habitude la parade avec ce départ pour un autre portefeuille « coquille pleine ». Avant d’être ministre délégué à l’Elevage depuis 2016, Mohamed Boucha a été en effet ministre délégué au Budget, de 2013 à 2016.

AminaMoumouni
                        Mme. Amina Mounmouni

Le réaménagement technique s’est aussi traduit par un jeu de chaises musicales avec Amina Moumouni, du PNDS Tarrayya, qui était en poste à l’Energie, qui a permuté son maroquin avec Amadou Aissata, du PPN RDA, au ministère de la Population. Au passage, il faut noter que c’est la seconde fois que la ministre Amadou Aissata échange son portefeuille avec un autre ministre sous ce second mandat de la Renaissance. 

AmadouAissata
                        Mme. Amadou Aïssata

 

 

 

 

 

Nommé ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative en 2016, elle a échangé son portefeuille, lors du remaniement du 30 octobre 2017,  avec Kaffa Rakiétou Christelle Jackou qui était alors la ministre de la population, suite à l’éclatement de « l’Affaire du projet  SWEED ».

Ali Gonki
                        M. Ali Gonki

Deux nouveaux ministres font leur entrée dans le nouveau gouvernement. Il s’agit de Boureima Souleymane qui remplace Issifi Sadou Ibrahim, de l’ANDP Zaman Lahiya,  au poste de ministre de l’Entrepreneuriat des Jeunes.

Le second entrant est Ali Gonki, du PSD Bassira. Inspecteur pédagogique de son état, cet ancien SGA de la région de Diffa, a été nommé ministre délégué à l’Elevage où il prend la place de Mohamed Boucha. Le PSD Bassira perd un peu au change puisqu’il détenait jusque-là un portefeuille plein et se retrouve actuellement avec un maroquin de ministre délégué, à quelques mois des élections.

Au sortir de ce nouveau réaménagement technique, pas de grand changement donc comme l’attendait une large frange de l’opinion qui s’attendait à un dégraissage d’une équipe plus que pléthorique. Il va falloir certainement attendre les derniers jours précédant l’ouverture de la campagne électorale pour les présidentielles et les législatives et ainsi voir les ministres qui se présenteront à la magistrature suprême ou qui brigueront un siège à l’Assemblée nationale, quitter le navire. A moins d’un bouleversement politique d’ici là, ce qui est loin d’être exclu en période pré-électorale.

A.Y.B (actuniger.com)

 

Commentaires  

+7 #1 Dogo 30-06-2020 10:48
Foutaises. La politique du partage. On prend les memes et repetita. Un gouvernement plethorique de 42 membres plus la trentaine de conseillers speciaux avec rang de ministre sans compter le PM et qui ne servent a rien sinon qu'a sucer le sang des pauvres nigeriens tout en se remplissant les poches. Aucune empathie pour le peuple qui souffre du manque de tout car l'etat plus preoccupe a prendre soin de vauriens que de s'occuper de l'avenir de sa jeunesse, des masses rurales desesperees et resignees. Des ministres cites dans des affaires de detournement de fonds qui restent en place pour profiter du banquet. Qu'avons nous fait a Dieu pour meriter pareille malediction?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Gangami 30-06-2020 12:21
Nous avons tous trahi la confiance en Dieu depuis le jour où nous avions accepté d'introduire le serment sur le coran pour l'investiture de nos dirigeants sachant bien que ils ne vont jamais respecté leurs serments d'où la malédiction d'Allah sur nous à cause de notre hypocrisie. Je ne souhaite pas le malheur pour mon pays mais nous ne faisons rien aussi pour l'éviter sur le plan religieux, moral et le bon sens tout simplement
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Niger Oye 30-06-2020 13:41
Désoler mais je ne vois pas le plus value pour le Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #4 Zeuss 30-06-2020 13:49
Citation en provenance du commentaire précédent de Gangami :
Nous avons tous trahi la confiance en Dieu depuis le jour où nous avions accepté d'introduire le serment sur le coran pour l'investiture de nos dirigeants sachant bien que ils ne vont jamais respecté leurs serments d'où la malédiction d'Allah sur nous à cause de notre... tout simplement


Dieu ne fait pas de politique. C'est a nous de nous battre pour que les hommes et les femmes qui auront l'honneur de nous guider et de nous representer soient choisis par nous memes et non par un autre qui va chercher ainsi a proteger ses arrieres pour ses echecs et ses trahisons. C'est la seule bataille qui vaille et nous devons la mener sans faiblesse pour nous memes, pour nos enfants et pour le Niger et tout ce qu'il represente dans le concert des Nations. Personne ne fera ce combat a notre place. De la meme facon nous avions ete capable de renvoyer les militaires dans les casernes et instaurer la democratie, nous serons aussi capables de renvoyer ces affairistes sans foi ni loi et aveugles par l'argent facile là où ils doivent etre devant les tribunaux pour qu'ils repondent de leurs trahisons et restaurer la democratie qu'ils ont mis entre parenthese.
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #5 Bourdounga 30-06-2020 15:45
Zeuss ou comment tu t'appelles cesses de raconter du n'importe quoi oui!! Si ce pays n'est pas démocratique, alors je sais plus ce que les supers nigériens appellent démocratie alors. VOUS VOULEZ QUOI AU JUSTE? Vous laisser tout comme d'habitude et vous regarder faire c'est en ce temps seulement que dame démocratie aura un sens pour vous wala? Non c'est fini ça et c'est un temps qui ne reviendra jamais il faut que vous pigez ça pour toujours ou alors le chagrin va vous tuer.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 Lilouwa 30-06-2020 19:39
Allô Bazoum. C'est comment. Da dama. C'est dur la perte de pouvoir. Comme un enfant sevré brutalement. Alors la quête du pouvoir sans le pouvoir! Il faut faire avec dey. Et ce "dubara" qui vient brouiller les cartes! N'est-ce pas le raccourci pour te barrer la route. Que dire de ton dossier de présidentiable? Que faire si ça coince. Le plan B est-ce pas ce "dubara". D'où vient ce nom alors. A défaut de téter sa mère, la grand-mère est là nom. Quand Bazoum serait hors jeu, dubara peut faire l'affaire non. Est-ce le plan B de guri? Wait ans see.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Muslim 01-07-2020 09:08
Le saint Coran est en lui même une constitution, la seule qui soit parfaite d’ailleurs! c'est RIDICULE ou même HYPOCRITE de jurer sur une constitution pour respecter une autre. S'ils croient vraiment au sein Coran, qu'ils le tiennent comme Constitution alors!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Remi 02-07-2020 12:11
L'article sur Bazoum Mohamed a disparu de actuniger.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

NITA Banniere web 03

Top de la semaine

Publier le 02/07/2020, 08:40
insecurite-liberation-des-humanitaires-enleves-a-bossey-bangou-a-la-frontiere-burkinabe Les neuf (9) humanitaires enlevés le 24 juin dernier à Bossey Bongou, près de Bolsi,  dans le...Lire plus...
Publier le 01/07/2020, 20:57
covid-19-0-nouveau-cas-sur-96-testes-et-0-deces-ce-mercredi-1er-juillet-2020 Ce mercredi 1er  juillet, aucun cas positif n’a été enregistré sur 96 tests réalisés, a annoncé...Lire plus...
Publier le 01/07/2020, 15:56
poste-et-telecoms-219-milliards-de-francs-cfa-et-11-millions-d-abonnes-a-la-telephonie-mobile-pour-les-operateurs-en-2019-arcep Le Niger compte 11 millions d’abonnés à la téléphonie mobile en 2019 avec, pour les opérateurs, un...Lire plus...
Publier le 01/07/2020, 14:26
mali-le-mandat-de-la-minusma-proroge-jusqu-au-30-juin-2021 Le Conseil de sécurité a décidé, lundi 29 juin 2020, de proroger pour un an, le mandat de la Mission...Lire plus...
Publier le 01/07/2020, 13:56
dialogue-politique-a-la-demande-des-non-affilies-une-nouvelle-session-pour-ce-vendredi-3-juillet-2020 A la demande du groupe des partis non-affiliés, le premier ministre et président du Conseil national...Lire plus...
Publier le 27/06/2020, 19:25
renaissance-culturelle-le-gouvernement-veut-mettre-fin-aux-depenses-ostentatoires-lors-des-evenements-sociaux Le gouvernement nigérien a décidé de sévir contre les dépenses ostentatoires lors des événements...
Publier le 28/06/2020, 23:20
presidentielles-l-ancien-chef-de-l-etat-salou-djibo-investi-candidat-du-pjp-doubara L’ancien chef de la junte militaire qui a dirigée le Niger de 2010 à 2011, Salou Djibo, a été investi...
Publier le 29/06/2020, 19:58
reamenagement-technique-du-gouvernement-bazoum-mohamed-laisse-son-maroquin-ministeriel Le Président de la République Mahamadou Issoufou a procédé ce lundi 29 juin 2020, à un léger...
Publier le 30/06/2020, 07:47
g5-sahel-a-nouakchott-les-chefs-d-etat-font-le-point-avec-macron-sur-les-engagements-pris-a-pau La capitale mauritanienne accueille ce mardi 30 juin 2020, un sommet des Chefs d’Etat des 5 pays...
Publier le 27/06/2020, 16:08
tchad-eleve-au-grade-de-marechal-le-president-idriss-deby-distingue-pour-ses-victoires-militaires Les députés tchadiens ont élevé, vendredi 26 juin, le président Idriss Déby Itno au grade honorifique...
Publier le 29/06/2020, 19:58
reamenagement-technique-du-gouvernement-bazoum-mohamed-laisse-son-maroquin-ministeriel Le Président de la République Mahamadou Issoufou a procédé ce lundi 29 juin 2020, à un léger...
Publier le 27/06/2020, 19:25
renaissance-culturelle-le-gouvernement-veut-mettre-fin-aux-depenses-ostentatoires-lors-des-evenements-sociaux Le gouvernement nigérien a décidé de sévir contre les dépenses ostentatoires lors des événements...
Publier le 30/06/2020, 08:15
gouvernement-ce-qu-il-faut-retenir-du-dernier-reamenagement-de-l-equipe-de-brigi-rafini Le Président de la République Issoufou Mahamadou a procédé, lundi 29 juin 2020 dans la soirée, à un...
Publier le 26/06/2020, 19:18
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-26-juin-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 26 juin 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 28/06/2020, 23:20
presidentielles-l-ancien-chef-de-l-etat-salou-djibo-investi-candidat-du-pjp-doubara L’ancien chef de la junte militaire qui a dirigée le Niger de 2010 à 2011, Salou Djibo, a été investi...

Dans la même Rubrique

Dialogue politique : à la demande des non-affiliés, une nouvelle session pour ce vendredi 3 juillet 2020

1 juillet 2020
Dialogue politique : à la demande des non-affiliés, une nouvelle session pour ce vendredi 3 juillet 2020

A la demande du groupe des partis non-affiliés, le premier ministre et président du Conseil national de dialogue politique (CNDP), a convoqué une nouvelle session extraordinaire du dialogue politique pour...

Le PAN Ousseini Tinni : « le droit à la liberté ne saurait être un obstacle incontournable aux missions d’intérêt général » (Discours de clôture de la session des lois)

1 juillet 2020
Le PAN Ousseini Tinni : « le droit à la liberté ne saurait être un obstacle incontournable aux missions d’intérêt général » (Discours de clôture de la session des lois)

L’Assemblée nationale a clôturé ce mercredi 1er Juillet 2020, les travaux de sa première session ordinaire au titre de l’année 2020 dite session des Lois. A cette occasion, le président...

Sommet du G5 Sahel : à Nouakchott, des engagements pour maintenir la dynamique enclenchée à Pau (Communiqué final)

30 juin 2020
Sommet du G5 Sahel : à Nouakchott, des engagements pour maintenir la dynamique enclenchée à Pau (Communiqué final)

  Sur invitation du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, Président de la République Islamique de Mauritanie, les Chefs d’État des pays membres du G5 Sahel...

Assemblée Nationale: adoption des modifications apportées au statut autonome des enseignants-chercheurs du Niger

30 juin 2020
Assemblée Nationale: adoption des modifications apportées au statut autonome des enseignants-chercheurs du Niger

Les députés réunis en séance plénière ont approuvé, ce mardi 30juin 2020, les modifications apportées au statut autonome du personnel des enseignants-chercheurs et chercheurs des universités publiques du Niger.

Gouvernement : ce qu’il faut retenir du dernier réaménagement de l’équipe de Brigi Rafini

30 juin 2020
Gouvernement : ce qu’il faut retenir du dernier réaménagement de l’équipe de Brigi Rafini

Le Président de la République Issoufou Mahamadou a procédé, lundi 29 juin 2020 dans la soirée, à un léger réaménagement technique du gouvernement de Brigi Rafini. Deux ministres ont ainsi...

G5 Sahel : à Nouakchott, les chefs d’Etat font le point avec Macron sur les engagements pris à Pau

30 juin 2020
G5 Sahel : à Nouakchott, les chefs d’Etat font le point avec Macron sur les engagements pris à Pau

La capitale mauritanienne accueille ce mardi 30 juin 2020, un sommet des Chefs d’Etat des 5 pays membres du G5 Sahel. En compagnie de leur homologue français, Emmanuel Macron, ils...