lundi 8 août 2022

2646 lecteurs en ligne -

fraren

Dialogue politique : l’opposition politique maintient son boycott tout en maintenant son ouverture à « un dialogue sincère et inclusif »

Opposition politique septembre

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 12 juin 2020, les principaux fronts de l’opposition politique (FRDDR, FOI, FP et FDR) ont maintenu leur boycott de la nouvelle session du Conseil national du Dialogue Politique (CNDP), convoquée pour cette même journée dans l’après-midi par le premier ministre, Birgi Rafini, président dudit Conseil. Pour l’opposition, les conditions d’un dialogue sincère et inclusif sont loin d’être réunies pour un processus électoral transparent et régulier qui va débuter dans six mois. Toutefois, l’opposition politique a réitéré sa main tendue pour « un dialogue inclusif, sincère et véritable ».

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

OPPOSITION POLITIQUE

COMMUNIQUE DE PRESSE

Par lettre en date du 4 juin 2020, le Premier Ministre, Président du CNDP, conviait les Groupes politiques à une réunion du CNDP prévue se tenir le vendredi 12 juin 2020.

L’ordre du jour comportait, outre les informations sur la gestion du COVID-19, les informations sur l'évolution du processus électoral.

Relativement à la pandémie, l’Opposition politique s‘étonne de ce que c'est seulement maintenant que le Chef du Gouvernement a jugé utile de partager avec la classe politique et les forces sociales les informations y relatives, contrairement a ce qui se passe dans tous les pays du monde, alors même que l’Opposition politique l’avait requis du Président de la République, sans succès, depuis les premières heures de la propagation de ladite pandémie.

S‘agissant de l’évolution du processus électoral, la position de l’Opposition politique est claire.

Elle tient au fait que le CNDP n’est plus un cadre de recherche du consensus mais une officine d’imposition de la pensée unique.

L'Opposition politique a été délibérément tenue à l’écart du processus en cours. Aussi, n-acceptera-t-elle jamais toute manoeuvre tendant à une trituration des délais constitutionnels.

Toutefois, l’Opposition politique réitère, une fois de plus, sa proposition d’un dialogue national inclusif, sincère et véritable, comme suggéré dans les différents échanges avec le Président du CNDP.

En considération de ce qui précède, les partis membres de l’Opposition politique ne sauraient prendre part à ladite session du CNDP.

Pour l’Opposition politique :

- le Front pour la Démocratie et la République (FDR)

- Le Front de l’Opposition Indépendante (FOI}

- Front Patriotique (FP)

- Front pour la Restauration de la Démocratie et la Défense de la République (FRDDR)

Fait à Niamey, le 12 juin 2020

Pour l’Opposition politique

AMADOU DJIBO ALI

(actuniger.com)



Commentaires  

+1 #1 Habib Abarchi 12-06-2020 16:11
C'est pas en restant a la maison qu'ont tend la main
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Abdou Ahmed 12-06-2020 16:11
Un processus déjà fini par le candidat au pouvoir et ministre de la dite entités .
Les Nigériens ne sont pas dupe
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Saley Hamza Jackou 12-06-2020 16:33
N'optez pas pour la politique de la chaise vide. Elle est toujours regrettable
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Le nigerien 13-06-2020 03:01
Déserter la salle n'est pas une solution. Il faut rester réclamer pourque nous voyons votre volonté mais avec une décision prédéfinie nous ne vous croyons pas. En un mot il faut faire preuve de volonté monsieurs.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Sani 13-06-2020 10:16
Il faut que l'opposition et le pouvoir mettent de l'eau dans leur vin.
Le boycotte a ete toujours comme celui qui l'a opte. C'est une evidence observee dans tout les pays du monde. L'opposition a mal fait, et le gouvernement doit travailler pour trouver un compromis.
Mais je regrette que en 2020 l'opposition nigerienne est poussee impuissament au boycotte. Il faut que cette opposition se resaisisse
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Sani 13-06-2020 10:18
Il faut que l'opposition et le pouvoir mettent de l'eau dans leur vin.
Le boycotte a ete toujours contre celui qui l'a opte. C'est une evidence observee dans tout les pays du monde. L'opposition a mal fait, et le gouvernement doit travailler pour trouver un compromis.
Mais je regrette que en 2020 l'opposition nigerienne est poussee impuissament au boycotte. Il faut que cette opposition se resaisisse
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Kad 13-06-2020 14:25
Continuez á boycotter,de toutes les façons c'est vous qui cherchez le pouvoir et non la majorité au pouvoir.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Dandizé 14-06-2020 11:15
Il ne faut jamais valider le holdup up de cette majorité qui n'est qu'une cargaison indésirable pire que le poison. Laissez -les Dieu les arrêtera net au moment opportun et ils paieront très cher. Dieu débarrasse nous de cette cargaison le plus vite possible amen .
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com