mercredi 10 août 2022

4164 lecteurs en ligne -

fraren

Présidence : le président de la CDS, Me Madougou, nommé conseiller spécial avec rang de ministre

Me Boubacar Madougou

Le régime de la Renaissance sait bien récompenser ses alliés et ce n’est pas Me Boubacar Madougou qui dira le contraire. Le nouveau président de la CDS Rahama vient, en effet, d’avoir son décret de nomination comme conseiller spécial à la Présidence de la République avec rang de ministre, par décret n°  2019-770/PRN du 26 décembre 2019. Me Boubacar Madougou rejoint ainsi la longue liste des alliés du régime, qui sont nommés à la présidence, pour ce qui serait vu dans l’opposition et par une certaine opinion, comme « une récompense pour  service rendu ».

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

nomination conseiller Madougou

Lot de consolation

Avec cette nomination, Me Madougou devient ainsi la énième personnalité du régime à rejoindre le cabinet du Président de la République avec rang de ministre. Et avec cette nomination, le régime de la Renaissance console celui qui a pu récupérer la CDS RAHAMA des mains de l’ancien ministre Abdou Labo, qui a lui-même arraché l’ancien parti au pouvoir des mains de son premier président, l’ancien chef d’Etat, Mahamane Ousmane. Malgré la prouesse d’Abdou Labou, qui a, il faut le reconnaitre, bénéficier du coup de pouce du Guri, il n’a pas pu garder la mainmise sur le parti vert. Son implication dans l’affaire des « bébés importés », qui lu a valut un (1) de prison, est passée par là. La CDS Rahama avait alors et par la suite, connu une nouvelle crise de leadership avec deux président qui se réclamaient à sa tête, l’actuel  ministre de l’aménagement du territoire, Amani Abdou  (Délégation régionale de Maradi et soutenu par M. Labo) et Me Boubacar Madougou (Délégation régionale de Dosso, soutenu par Kadri Moutari, puissant vice-président du parti). Après des mois de crise et de feuilleton judiciaire, c’est le congrès de Me Boubacar Madougou, soutenu par Kadri Moutari, qui tire les rênes depuis la chute de M. Ousmane, qui a été reconnu par le ministère de l’Intérieur, à l’issue des deux (2) conventions nationale tenues parallèlement par les deux ailes du parti en fin septembre dernier à Niamey.

Avec cette nomination, le Régime de la Renaissance sépare donc la poire en deux, et offre un lot de consolation à chacun des deux derniers protagonistes de la crise du parti de la clé.  Avec Abdou Amani comme ministre maintenu au gouvernement, et Me Boubagar  Madougou, désormais ministre à la présidence. Une manière de mettre la main sur la parti qui, de toute évidence, n’a désormais ni les marges et ni les manœuvres pour prétendre présenter un candidat à la prochaine présidentielle, et qui n’a d'autres alternatives que  de confirmer, de toute évidence, son allégeance au candidat du pouvoir actuel…

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires  

+11 #1 Osiris 27-12-2019 09:23
C'est le 73 ieme ministre a la charge du contribuable nigerien pour servir que des interets politiques de issoufou mahamadou. C'est tout ce que Charlie sait faire, faire plaisir a sa clientele politique. Plus de 72 soldats dans la fleur de l'age tombes du fait de l'incompetence et de l'irresponsabilite de issoufou et de ses amis tapis dans les rouages de l'etat, aucune sancion comme si de rien n'etait. Qui est le ennemi de nos soldats et du pays en general si ce n'est celui qui maintient des chefs militaires et politiques a des positions qu'ils ne meritent plus juste pour ses seuls interets. Le niger peut bruler issoufou n'en a cure. Seul ses interets personnels comptent et ils passent avant tout. Mais Allah est grand et saura remettre toute chose a sa vrai place et issoufou aura a repondre de sa trahison. Inch Allah
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Cheik Nazif 27-12-2019 09:38
Il y'a combien de conseiller avec rang de ministre a la présidence même ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Horus 27-12-2019 10:16
Aucune sanction en effet, Osiris ! Ce qui laisse supposer que tout le personnel est compétent et fait du bon boulot ! En attendant, la liste des victimes s'allonge inexorablement (85 innocents déjà en moins de 3 semaines !). Mais zut ! Un conseil, Osiris, ne t'avise pas de critiquer les forces étrangères et surtout nos protecteurs gaulois car tu serais taxé d'être "terroriste" ! Il ne nous reste plus alors qu'à nous adresser au Maître du Destin et des circonstances, Allah, le Redresseur des torts. Nous allons prier résolument pour notre pays !
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #4 dodo 27-12-2019 10:37
MADOUGOU;il est grand temps que tu viennes vers AMANI ABDOU pour aller ensemble et rehausser l'image du parti . je ne suis pas du CDS. IL NE FAUT PAS COMPTER SUR MOUTARI IL VA TE TROMPER.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Mallah Tidjani 27-12-2019 10:47
Il finira comme Abdou Labo! On ne peut pas trahir les autres et penser gagner!
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #6 Boubacar Efared 27-12-2019 10:49
Un pays en guerre avec une liste de ministres inutiles qui s'allonge régulièrement.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 dodo 27-12-2019 11:34
Madougou a pris la place du défunt ARI IBRAHIM qui était conseiller avec rang du ministre à la présidence
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 Zouberou Ali 27-12-2019 11:36
Vraiment le ridicule ne tue pas au Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #9 Ismaghil Alhassane 27-12-2019 11:37
Un pays pauvre avec un nombre élevé des ministre 1er dans le monde ou est ce qu'on peut aller avec tous ce proches. Allah yakiyayé
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #10 Ayeess Abdou 27-12-2019 11:38
:D Il y'a plus de ministres dans le pays le plus pauvre du monde que dans tous les autres
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #11 Issaka Saadou Galadima 27-12-2019 15:37
Avec toute cette situation insécurité très inquiétante que nous vivons vous aviez le temps et la claire conscience de penser à ces genres de choses! Ikon Allah...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 sadou bori 27-12-2019 17:36
j'ai hâte de voir les jihadistes à niamey dégommer toute la racaille politique jusqu'au dernier, mais aucune chance de voir cela car ces [mot censuré]s seront les premiers à détaler dans leur 4x4, quel pays de merde
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 Haut les coeurs ! Ayons du courage 27-12-2019 18:46
En raison de sa partisanerie, sa gabegie, son laxisme, Mahamadou Issoufou a totalement ruiné le Niger.

Chaque semaine, Mahamdou Issoufou nomme un vieux chiffon au poste de ministre au point ou un ministre nigérien n'est pas plus important qu'un kaya-kaya de habou ganda.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Abdoul Kader 27-12-2019 20:29
Ils irons tous a la mangeoire et après viennent en bobiné le peuple avec des mensonges.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 nigerien 27-12-2019 23:05
le niger est en ruine total.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Bossake yacouba 27-12-2019 23:05
Seule Mamane Sani de l' ORDN n'a pas été à la gamelle donc taisez vous
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 Bossake yacouba 27-12-2019 23:07
Nigériens tous grognards
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #18 Toile 28-12-2019 08:05
Vous êtes là seulement pour parler, et si les Nouhou Arzika vous disent de sortir pour montrer sur le plan mondial notre mécontentement liés aux différentes menaces de la France, certes nous serions peu parmi les gens qui vont sortir. Mais comment avec attitude y aura des changements ? :sad: :sad:
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 yacou moussa 30-12-2019 12:13
Tu as raison Bossake yacouba .Tous ces politiciens qui grognent ont été à la mangeoire de la conférence nationale à ce jour.Tous coupables.C'est même moule.La société civile n'est pas exempte.C'est le système qu'il faut changer.Rares sont les intègres.Faut pas se leurrer.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com