mercredi 10 août 2022

5043 lecteurs en ligne -

fraren

Kidal (Mali) : le président Issoufou et les leaders des mouvements touaregs fument le calumet de la paix

Issoufou et leaders mouvement rebelle mali

Le président nigérien Issoufou Mahamadou a reçu, dans la plus grande discrétion, le mardi 26 novembre à son cabinet au Palais Présidentiel, plusieurs leaders des principaux mouvements rebelles et indépendantistes touaregs maliens (CMA, HCUA). Aucun commentaire officiel ou détail n’a été rendu public à la sortie de cet entretien qui s’est déroulé en présence du premier ministre Brigi Rafini, mais aussi du chef des services secrets nigériens (DGSE), le général de corps d’armée Lawan Chékou Koré.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Selon les quelques informations distillées par les responsables de ces groupes, c’est à l’invitation du président Issoufou, que la délégation des leaders touaregs a séjourné à Niamey. La rencontre, selon les mêmes sources, a permis de faire table rase de certains évènements qui ont récemment provoqué une crise ouverte entre les deux parties. Il s’agit notamment des déclarations du président Issoufou sur le statut de Kidal. Selon un des porte-parole du HCUA, la rencontre a permis de mettre fin au « petit malheureux incident », qui est désormais « clos », selon les dires du chef de l’Etat, tels que rapportés par les invités du président Issoufou.

Le statut de Kidal, la pomme de discorde

C’est donc désormais et à nouveau, la lune de miel entre le pouvoir de Niamey et le Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA), membre de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), qui sont signataires de l’accord d’Alger pour la paix au Mali. Les deux parties étaient, depuis quelques mois, à couteaux tirés suite aux déclarations du président Issoufou sur le statut de la ville de Kidal, dans le nord Mali, une localité stratégique qui reste toujours hors de contrôle de l’Etat malien. « Le statut actuel de Kidal est une menace pour le Niger. L’Etat malien doit impérativement y reprendre ses droits », avait à maintes occasions, affirmé le chef d’Etat nigérien, qui a également déclaré, détenir les preuves « qu’il y a des mouvements signataires des accords de paix d’Alger qui ont une position ambigüe et qui sont de connivence avec les terroristes ».

Des propos qui ont  soulevé une vive protestation des leaders des principaux mouvements rebelles qui contrôlent la ville et ses environs (CMA, HCUA, MNLA), qui les ont rejetés en bloc. Depuis, le courant ne passait plus entre le pouvoir de Niamey et les leaders de la CMA, du MNLA et surtout du HCUA, alors qu’avant cet incident, Niamey servait de médiateur dans la crise malienne. Une médiation par l’entremise des puissants réseaux dont disposent les autorités nigériennes au sein de la communauté touarègue, à cheval entre le Mali et le Niger,  et qui ont certainement permis d’accorder de nouveau les violons entre les deux parties.

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires  

+2 #1 Hamidou Seydou Seydou Issaka 27-11-2019 17:00
Raison de plus, la situation politique du Niger...est bien gérable par son excellence ISSOUFOU Mahamadou... que Dieu le tout puissant l'oriente dans le bon sens... Amin.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Mohamed Ahmed Magatacarda 27-11-2019 17:01
Bon en tout cas la meilleure solution pour garantir une paix durable c'est de venir s'assoir autour d'une table et discuter que Dieu préserve le Niger et l'Afrique en général
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Goto 27-11-2019 19:06
La France a la manœuvre
Im rentre dans les rangs
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #4 Niger Guida 27-11-2019 19:09
Mieux vaut tard que jamais, le conflit au sahel doit se regler en famille ! Il ne faut pas s'attendre à ce que des forces étrangères nous promettent la paix par les armes qui durera une eternité avec son lot de famille endeuillée. La Monusco a passé 20 ans au congo et la situation ne s'améliore point
L'algerie a vecu 10 ans de terrorisme et 200'000 morts avant d'approuver la concorde civile approuvée par referendum par le peuple algerien qui a mis un terme à la decenie noire sans intervention des forces etrangeres ou de l'ONU. Qu'Allah amène la paix au sahel et guide les pas de nos dirigeants.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Abdoulaye Zorom 27-11-2019 19:25
Oui c'est ensemble que nous construirons notre unique Afrique je ne suis pas historien mais je sais que depuis la création de l,UE aucun pays européen n'a été divisé mais ils se regroupent même les états pauvres sans ressources sont poussés au développement nous devons refuser d'être des lâches *(Soudan) et nous diviser division qui ne fera que les affaires de ceux qui se croient intelligents et nous divisent. refusons les scissions les mésententes les tueries inutiles ayons la sagesse de nous comprendre.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #6 Djibo Gounbo 27-11-2019 19:27
Attention à ne pas faire comme Blaise du Burkina : une fois qu’ils ont fini de l’exploiter, ils s’en sont débarrassé.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #7 Abdoulaye Kio 27-11-2019 19:29
Pourquoi recevoir ces coupeurs de route et autres trafiquants de tout acabit.seul la violence peut en finir avec eux. Faites appel aux Russes pour éradiquer ces voyous
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Zomo 27-11-2019 19:49
Absurde, ridicule. Ce sont ces memes courbettes que ATT a toujours fait a ces racistes,trafiquants qui ont conduit la region dans cette situation. Ils ne connaissent que le rapport de force, rien d'autres. Issoufou marche exactement dans les pas d'ATT et entraine le niger dans un gouffre sans fond.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Hum 27-11-2019 20:00
Citation en provenance du commentaire précédent de Goto :
La France a la manœuvre
Im rentre dans les rangs

C est cela que les autres n ont pas compris.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #10 Zoro 27-11-2019 21:50
l'Africain n'est prêt de finir de souffrir dans un proche ou lointain futur....les blancs arrivent toujours à leurs fins quand ils s'agit des pays d'Afrique et ils se servent toujours des "frères" noirs comme chevaux de Troie pour y arriver, exemple : esclavage, colonisation, et cette forme de domination que nous vivons depuis plus de 60 ans (terrorisme, rébellion, guérilla, coups d'État....), Tout ça pour nous écarter de l'essentiel, ils ne vont jamais nous laisser en toute quiétude pour pouvoir prospérer et profiter de toutes ces richesses naturelles et humaines dont nous disposons....si jamais un jour nous y arriverons, ils ont cette peur bleue d'être en déclin évident....
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #11 Bassirou issiakou 27-11-2019 23:50
Courage mon president
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #12 Mounkaila 28-11-2019 07:49
Citation en provenance du commentaire précédent de Zomo :
Absurde, ridicule. Ce sont ces memes courbettes que ATT a toujours fait a ces racistes,trafiquants qui ont conduit la region dans cette situation. Ils ne connaissent que le rapport de force, rien d'autres. Issoufou marche exactement dans les pas d'ATT et entraine le niger dans un gouffre sans fond.

Il se voit que vous souffrez d'un esprit haineux. Avez-vous été victime de leur racisme? De quelle preuve disposez-vous pour traiter des gents des racistes et trafiquants? Ces simplifications ne sont pas l'apanage d'un intellectuel.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #13 tabrok 28-11-2019 10:01
Tu utilises le mot raciste parce que tu es noire et complexée, il faut avancer. N'incite pas les gens à la violence car elle va rien arranger pour un peuple qui a trop souffert, oriente toi vers les dirigeants et je suis d'accord qu'ils sont responsables du chaos actuel.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Niger Oye 28-11-2019 14:04
Bon Je pense pour ma part que dans ce dossier, il est important de noter que Kidal est un Etat dans un Etat. De ce fait, la solution se trouve au Mali entre les mains du Peuple maliens avec le concours des peuples voisins.
Maintenant tous le Souk qui se déroule dans le Septentrion Malien est résumé en une seule question: Qu´est ce que la France veut du Mali?
IL ne faut pas se duper: Si tu donne l´indépendance à quelqu´un, laisse le donc tranquille.
Le Président du Niger a raison totalement sur ce point, Kidal est une menace pour le Niger.
Le Mali ne doit en aucun cas accepter la particition de son térritoire pour quelques motifs que ce soit. Si IBK est incapable, qu´il demissionne et qu´il laisse la place à un autre malien.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #15 Niger Oye 28-11-2019 14:07
Maintenant, chers Internautes, les insultes rcisto-ethnocentristes ne sont pas les solutions mais ensemble les peuples doivent s´assoir et parler le même langage de la Vérité face à face et surtout sans ingérences extérieures.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 NE 28-11-2019 15:42
Etonner
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #17 zzzzzz 29-11-2019 11:33
Ikon Allah, que le tout puissant Allah, nous protège aussi bien contre les néo impérialistes que contre les dirigeants africains désabusés faibles et corrompus.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 PAX 29-11-2019 15:20
Puisse Allah nous donner le bon comportement du croyant afin de LE prier pour la paix dans nos pays.Amine.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com