vendredi, 22 novembre 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

WhatsApp Image 2019 08 28 at 18.43.25

PM Rafini assemblee 27 06 2019 bell

L’Assemblée nationale a entamé, ce jeudi 27 juin en séance plénière, l’examen de la motion de censure, qui a été déposée par un groupe de 35 députés de l’opposition, le lundi 24 juin, contre le gouvernement du Premier ministre Brigi Rafini.

A l’entame de la séance, qui était dans un premier temps présidée par le vice-président de l’Assemblée nationale Iro Sani avant qu’il ne cède la place au président Ousseini Tinni ; le député Issaka Issoufou du groupe parlementaire Lumana Zam Zam de l’opposition, a rappelé les motifs d’interpellation adressés au chef du gouvernement, à travers une lecture de la lettre de motion, dans laquelle l’opposition, « réprouve la gestion catastrophique du gouvernement ». Au nom des signataires de la motion, il a dénoncé, « la politique de l’exclusion, la gestion patrimoniale et la prédation des ressources nationales, l’imposition de la pensée unique, la corruption cancéreuse, la caporalisation des institutions de la République », de même que « le bâillonnement de l’opposition, de la société civile et de la presse, le clientélisme ». Les députés de l’opposition ont également dénoncé l’adoption d’un code électoral « non consensuel », pour les prochaines élections.

Peu après la lecture de la lettre de motion, le premier ministre Birgi Raffini est monté à la tribune de l’hémicycle, pour répondre aux députés de l’opposition. Le chef du gouvernement a été accueilli par un « standing ovation » des membres du gouvernement et des députés de la majorité, qui se sont tous levés pour l’applaudir au moment de son entrée en scène. En commençant son intervention, le premier ministre a requis une minute de silence en l’honneur des soldats tombés sur le front, à qui il a rendu hommage, tout en rappelant que « cette motion intervient dans un contexte de menaces sécuritaires dans l’espace sahélio-saharien ». Cependant, a estimé le premier ministre, « le dépôt de cette motion est caractéristique de la vitalité de notre démocratie et du bon fonctionnement de nos institutions ». « Pour nous, elle n’a rien d’anormal. Elle est même à saluer dans un contexte où notre opposition politique par manque d’argument, privilégie la politique de la chaise vide et les polémiques intitules sur les réseaux sociaux », a indiqué le chef du gouvernement, devant les députés. Dans son intervention, Birgi Raffini a répondu, point par point et avec chiffres à l’appui, à toutes les critiques formulées par les députés de l’opposition par rapport à la gestion sur le plan économique et social, du gouvernement qu’il dirige depuis 8 ans. « Un record de longévité qui dépasse celui d’un de vos membres », s’est un peu amusé Birgi Raffini, dans une sorte de pique qui vise les députés de Lumana et leur président, Hama Amadou, actuel chef de file de l’opposition, et qui a passé 7 ans à la Primature. « Nous n’avons pas la prétention d’avoir régler tous les problèmes de ce pays, mains nous avons posé les bases indéniables de la marche du Niger vers son développement et l’émergence », a déclaré le premier ministre, qui a invité par la même occasion, les députés de l'opposition comme de la majorité, ainsi que les acteurs de la société civile et les citoyens,  « à se mobiliser,  en refusant et en dénonçant avec des preuves irréfutables la corruption et à joindre leurs efforts à ceux du gouvernement pour lutter contre ce fléau ». Par rapport au nouveau code électoral, le chef du gouvernement a indiqué que, « tous les articles du nouveau code électoral ont fait l’objet de consensus sauf l’article 8 dont les dispositions sont restées constantes dans tous les codes électoraux depuis 1992 ».

Les débats publics, le véritable enjeu pour l’opposition

La séance s’est par la suite poursuivie, avec les interventions des députés. Plus de 100 députés se sont inscrits sur la liste, et chaque député a droit à cinq (5) minutes de parole. Dans leurs différentes intervention,s et malgré des piques et quelques tensions vite surmontées, les députés ont intervenu en faveur ou contre le gouvernement de Birgi Raffini, dont les membres sont pour la plupart présents au Parlement.

La séance a été suspendue en début d’après-midi et elle a été reprise peu après 16h00, toujours avec les interventions des députés. Par la suite, le chef du gouvernement va répondre, avant que les groupes parlementaires ne se prononcent. L’examen final de la motion sera sanctionné par le vote e la motion, dont l’issue ne fait aucun doute, même au sein de ses signataires.

L’Assemblée nationale compte en effet 171 membres. La majorité requise pour l’adoption du texte est de 86 voix. Le parlement est dominé par la majorité présidentielle, alors que l’opposition ne compte que 35 députés. Toutefois, pour cette dernière, l’essentiel, ce sont les débats publics, qui sont retransmis en direct sur la télévision publique malgré les coupures de la Nigelec.

A noter que le président de la République s’est envolé ce même jour, pour Lomé au Togo pour une visite d’Etat. Le chef du gouvernement a lui, écourté une visite en France en raison de l’examen de la motion contre son gouvernement.

A.Y.Barma (Actuniger.com)

 

Commentaires  

+4 #1 Naji 27-06-2019 18:09
Ils ont mis en place les bases indéniables pour la marche vers le développement ? Cela ne fait plus rire. Pourquoi n'a-t-il pas listé les bases qu'ils ont mis en place? Nous sommes derniers de la planète bon sang, arrêtez le cinéma, vous n'êtes pas crédibles. Vous pouvez user de toute la rhétorique du monde les faits vous contredisent. Personne ne vous croira, dernier pays du monde, déjà à la place où je suis j'ai honte, je ne sais vraiment pas comment vous faites pour ne pas avoir honte de dire des absurdités pareilles.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 citizen 27-06-2019 18:15
À écouter les parlementaires, il me semble que ceux de l'opposition sont de bonne foi. Contrairement à ceux de la majorité qui font preuve d'impertinence notoire et de pensées mécaniques.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 waysas 28-06-2019 13:36
Il n'y a de député de la majorité mais plutôt des marionnettes
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 ZZ 28-06-2019 13:58
Ce vote est une escroquerie politique dont sont victimes les opposants et ceux du camp d´en face qui revent du changement. L´issue de ce vote mecanique permettra a issoufou mahamdou de maintenir ou pas son agenda de depart. Si le mnsd votre contre la motion et pour la continuation du gouvernement en etat de decomposition avance de brigitte, alors il va tenter un tazartche legislatif, sinon le messag est clair.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Ziad 29-06-2019 10:45
A voir comment tous ces députés de la majorité se sont levés pour applaudir et soutenir le PM je me suis posé une question.QUI A JURÉ SUR LE CORAN DE FAIRE RESPECTER LA CONSTITUTION ? Certainement pas eux .Alors ils n'aiment pas le PR .ils sont là pour leur intérêt.Sinon l'opposition n,a fait que dire la vérité.Le jour où la colère divine(cf coran) va s'abattre sur le PR ils retourneront leur veste comme ce fut le cas avec Baaré et sous Tanja.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Naji 29-06-2019 11:45
A Ziad,
De toute façon il n'y a pas un seul président nigérien qui a bien fini sa vie à l'exception peut-être d'un seul qui est mort au pouvoir de façon naturelle. Ils ont tous eu une fin misérable. Il faut peut-être commencer à se demander pourquoi.
Que Dieu nous donne une belle fin.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Nous avons 2599 invités et aucun membre en ligne

10 nouvelles chaines au meme prix

Top de la semaine

Publier le 21/11/2019, 19:49
journee-mondiale-de-l-enfance-a-niamey-les-enfants-ont-pris-les-commandes-a-l-occasion-des-30-ans-de-la-convention-des-droits-de-l-enfant-cde A l’instar de la communauté internationale, le Niger a célébré, le mercredi 20 novembre, la Journée...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 18:28
nation-le-comite-national-de-reflexion-sur-l-hymne-national-fait-le-point-au-chef-de-l-etat Le Comité National chargé de réfléchir sur l’hymne National du Niger a fait, ce jeudi 21 novembre, le...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 12:12
revocation-des-maires-des-communes-rurales-de-dogueraoua-malbaza-et-du-conseil-municipal-de-youri-de-leurs-fonctions Le conseil des ministres qui s’est tenu le mercredi 20 novembre 2019, sous la présidence du Chef de...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 12:05
sahel-lancement-des-activites-du-projet-mediation-agropastorale-au-niger L’hôtel Radisson Blu de Niamey a servit de cadre, mardi 19 novembre, au lancement des activités du...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 11:38
burkina-18-assaillants-et-un-gendarme-tues-dans-une-attaque-a-arbinda-dans-le-soum-sahel Un (1) gendarme a été tué et dix huit (18) assaillants ont été abattus, a annoncé dans un communiqué,...Lire plus...
Publier le 18/11/2019, 09:39
l-opposant-hama-amadou-a-regagne-la-prison-civile-de-filingue L’opposant Hama Amadou, revenu au pays le jeudi dernier après 3 années d’exil, a regagné, depuis ce...
Publier le 19/11/2019, 19:40
eliminatoires-can-2021-le-mena-a-sombre-a-niamey-devant-les-bareas-de-madagascar-2-6 Le Mena National a « bu l’eau », comme il se dit chez nous, ce mardi 19 novembre au Stade...
Publier le 18/11/2019, 22:48
trafic-de-drogue-guinee-bissau-le-nigerien-mohamed-sidi-ahmed-condamne-a-15-ans-de-prison La justice bissau-guinéenne a condamné, ce lundi 18 novembre, le nigérien Mohamed Sidi Ahmed, à...
Publier le 21/11/2019, 18:28
nation-le-comite-national-de-reflexion-sur-l-hymne-national-fait-le-point-au-chef-de-l-etat Le Comité National chargé de réfléchir sur l’hymne National du Niger a fait, ce jeudi 21 novembre, le...
Publier le 18/11/2019, 12:50
fc-g5-sahel-25-terroristes-mis-hors-d-etat-de-nuire-et-du-materiel-recupere-au-cours-d-une-operation-dans-le-gourma-burkina Durant les deux premières semaines du mois de novembre 2019, la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5...
Publier le 18/11/2019, 09:39
l-opposant-hama-amadou-a-regagne-la-prison-civile-de-filingue L’opposant Hama Amadou, revenu au pays le jeudi dernier après 3 années d’exil, a regagné, depuis ce...
Publier le 18/11/2019, 22:48
trafic-de-drogue-guinee-bissau-le-nigerien-mohamed-sidi-ahmed-condamne-a-15-ans-de-prison La justice bissau-guinéenne a condamné, ce lundi 18 novembre, le nigérien Mohamed Sidi Ahmed, à...
Publier le 20/11/2019, 14:33
drame-un-militaire-tire-mortellement-sur-2-de-ses-compagnons-d-arme-avant-de-se-suicider Drame dans la famille des Forces armées nigériennes (FAN). Un militaire relevant de la 7e Zone de...
Publier le 18/11/2019, 21:57
operation-tongo-tongo-mali-niger-24-soldats-maliens-et-17-terroristes-tues-une-centaine-de-suspects-entre-les-mains-des-fan-a-tiloa Le bilan de l’accrochage, ce lundi 18 novembre à Tabankort (Gao), entre les Forces armées maliennes...
Publier le 18/11/2019, 12:50
fc-g5-sahel-25-terroristes-mis-hors-d-etat-de-nuire-et-du-materiel-recupere-au-cours-d-une-operation-dans-le-gourma-burkina Durant les deux premières semaines du mois de novembre 2019, la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5...

Dans la même Rubrique

Révocation des maires des Communes Rurales de Doguéraoua, Malbaza et du Conseil municipal de Youri de leurs fonctions

21 novembre 2019
Révocation des maires des Communes Rurales de Doguéraoua, Malbaza et du Conseil municipal de Youri de leurs fonctions

Le conseil des ministres qui s’est tenu le mercredi 20 novembre 2019, sous la présidence du Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou a adopté un projet de décret portant révocation des...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 20 NOVEMBRE

21 novembre 2019
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 20 NOVEMBRE

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 20 novembre 2019, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...

Cédeao : communiqué de la réunion ministérielle tripartite Bénin-Niger-Nigeria contre la contrebande

18 novembre 2019
Cédeao : communiqué de la réunion ministérielle tripartite Bénin-Niger-Nigeria contre la contrebande

COMMUNIQUÉ CONJOINT SUR LA RÉUNION DU COMITÉ TRIPATITE CONTRE LA CONTREBANDE FAIT LE 14 NOVEMBRE 2019, ABUJA, REPUBLIQUE FEDERALE DU NIGERIA. COMMUNIQUE FINALE (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

L’opposant Hama Amadou a regagné la prison civile de Filingué

18 novembre 2019
L’opposant Hama Amadou a regagné la prison civile de Filingué

L’opposant Hama Amadou, revenu au pays le jeudi dernier après 3 années d’exil, a regagné, depuis ce lundi  dans la matinée, la Prison civile de Filingué. Ce qui confirme ainsi...

Exclusif actuniger : après son deuil, l’opposant Hama Amadou va se présenter à la justice pour purger le reste de sa peine

14 novembre 2019
Exclusif actuniger : après son deuil, l’opposant Hama Amadou va se présenter à la justice pour purger le reste de sa peine

L’opposant Hama Amadou, est rentré ce jeudi 14 novembre à Niamey, et malgré sa condamnation par la justice, il n’a pas été interpellé à sa descente d’avion comme ce fut...

L’opposant Hama Amadou de retour à Niamey, après 3 années d’exil

14 novembre 2019
L’opposant Hama Amadou de retour à Niamey, après 3 années d’exil

L’opposant Hama Amadou, ancien président de l’Assemblée nationale, est rentré à Niamey, ce jeudi 14 novembre, après trois (3) années d’exil. C’est en compagnie de l’ancien ministre, Omar Hamidou Ladan...