jeudi 11 août 2022

3102 lecteurs en ligne -

fraren

Nigeria: plus de 600 détenus dont des combattants de Boko Haram se sont évadés de la prison fédérale de Kuje, à Abuja, après une violente attaque

Evasion Prison Kuje Nigeria

Au moins 600 détenus se sont évadés lors d’une violente attaque qui a ciblée, mardi aux environs de 22h, la prison fédérale de haute sécurité de Kuje, à Abuja, la capitale nigériane. La prison accueille de dangereux criminels dont des combattants de la secte terroriste Boko Haram à qui les services de sécurité attribuent l'attaque. Selon les autorités, au moins 300 prisonniers ont été capturés par les forces de sécurité au lendemain de l'attaque et les autres, parmi lesquels une soixantaine de membres de Boko Haram, sont encore activement recherchés. L'attaque est intervenue le même jour que celle qui a visée un convoi d'une délégation du Président entre Katsina et sa ville natale de Daura où Muhammadu Buhari est attendu pour la fête de l'Aid el Adha.

 

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Selon le ministre nigérian de la Défense, Bashir Magashi, il n y a plus aucun combattant de Boko Haram à la prison fédérale de haute sécurité de Kuje. Le ministre a visité ce mercredi 06 juillet,  au lendemain de l'attaque, la prison qui est située à la périphérie d'Abuja, la capitale fédérale a annoncé à la presse que quelques 994 personnes dont de dangereux criminels et des combattants de Boko Haram, y étaient détenues avant l'attaque. Près de 600 détenus ont pu s'évader mardi nuit lors de l'attaque que les services de sécurité et les autorités attribuent à la secte terroriste dont une des factions, l'ISWAP,  est affiliée à l'Etat islamique.

Selon le ministre Bashir Magashi, ce mercredi au lendemain de l'attaque qui a ciblé la prison, près de 300 évadés ont été capturés et les recherches se poursuivent activement par les forces de sécurité pour retrouver les autres dont entre 60 et 64 membres de Boko Haram.

Le Président Muhammadu Buhari s'est également rendu sur les lieux de l'attaque ce mercredi 05 juillet en milieu de journée pour constater de visu l'ampleur des dégâts.

Evasion Prison Kuje Nigeria BIS

Une violente attaque par des assaillants lourdement armés et déterminés

C'est aux envions de 22h, mardi 05 juillet 2022, que des assaillants "très déterminés" ont attaqué la prison de haute sécurité de Kuje à Abuja, avec "des explosifs de très haute qualité", tuant un gardien en service, selon les explications de Shuaib Belgore, secrétaire permanent du ministère nigérian de l’Intérieur.

Selon des sources témoins des faits et rapportées par des médias locaux, des explosions et des coups de feu ont été entendus vers 22 h dans le quartier de Kuje à Abuja lorsque les assaillants sont arrivés et ont pénétré de force dans la prison par un trou créé avec des explosifs. 

«Nous comprenons qu’il s’agit de Boko Haram. Ils sont venus spécifiquement pour libérer leurs complices et leurs membres", a ajouté Shuaib Belgore qui a aussi confirmé qu'au lendemain de la violente attaque, environ 300 des quelques 600 détenus qui se sont évadés ont été capturés.

Un convoi d'une délégation du Président Buhari attaqué dans le nord du pays

Mardi encore, un convoi d'une délégation du Président Buhari a été ciblé par une attaque menée par des assaillants armés alors qu'il se dirigeait vers Daura, la ville natale du Président Muhammadu Buhari, où le chef d'Etat nigerian est attendu dans les prochaines heures pour la fête de l'Aid El Adha ou fête de Tabaski.

 La délégation était composée de membres du cabinet et de la sécurité présidentielle ainsi que des journalistes qui étaient parti en avance pour attendre l'arrivée du chef de l'Etat.

L'attaque a fait quelques blessés légers et les membres des services de la sécurité présidentielle appuyés par ceux des services spéciaux (DSS) ont pu repousser les assaillants.

 Le chef de l'Etat nigérian qui a déplorée cette attaque a pour habitude de célébrer les fêtes religieuses, comme l'Aid el Kébir, dans sa ville natale de Daura, dans le nord du pays, en proie également à une insécurité grandissante du fait des exactions des bandes criminelles qui sévissent dans la zone tout comme Boko-Haram au nord-est du pays le plus peuplé d'Afrique.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 



Commentaires  

+1 #1 TOTO A DIT 06-07-2022 22:01
NIGÉRIA WOOOOO !!!!
Insécurité Ooooo!!!!
Afrique dey!!!
Quand un convoi présidentiel essuie des tirs nourris jusqu'à enregistrer des victimes ..... Que doivent penser les citoyens lambda.....

Quand TOTO A DIT partage ,es tu obligé d'aller à la ligne ...

Des individus armés ont attaqué mardi soir un convoi transportant des membres de la sécurité du président nigérian Muhammadu Buhari avant sa visite dans son Etat natal du nord-ouest. L’information est rendue publique par la présidence nigériane. L’embuscade tendue a fait deux blessés au côté de la garde rapprochée du président.

Le Président Buhari n’était pas dans le convoi quand des assaillants ont ouvert le feu sur plusieurs véhicules, blessant deux personnes.

« L’attaque, qui s’est produite près de Dustinma, une ville de l’Etat de Katsina, a visé ce convoi composé d’agents de sécurité, de responsables du protocole et d’attachés de presse venus préparer le déplacement de M. Buhari dans sa maison de campagne à Daura pour la fête de l’Aïd-el-Kébir prévue dimanche », a indiqué dans un communiqué Garba Shehu, porte-parole de la présidence.

Bilan, deux personnes dans le convoi reçoivent des soins pour les blessures mineures qu’elles ont subies.
On apprend que tous les autres membres du personnel et les véhicules sont arrivés sains et saufs à Daura. Et que les assaillants ont été repoussés par l’armée,
A suivre..
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 TOTO A DIT 06-07-2022 22:18
Suite et fin
la police et le service de sécurité présidentiel qui accompagnaient le convoi.

Le président Buhari qui termine son second mandat est beaucoup plus critiqué pour son ‘’incapacité’’ de combattre l’insécurité dans son pays. Cette attaque est un énième rappel de l’insécurité quasi généralisée au Nigéria.

Et TOTO A DIT de dire , si Président même n'est pas sécurisé qu'en est il du citoyen lambda dans les villages dont les greniers ont été incendiés , les écoles brûlées, le bétail emporté, la collecte d'argent imposée avec même fixation de jour par ces bandits dont. Ils reviendront collectés leur dû de razzia à la connaissance et sous la barbe des autorités censées sécurisées les populations ....

FAMIWOOO !!!un fait récurrent dont TOTO A DIT a du mal à comprendre , comment expliquer qu'on dise des bétail , des centaines de moutons et bœufs sont volés et emportés par ces bandits et que nonobstant ce nombre , ils arrivent à disparaitre dans la nature sans laisser de trace....
C'est de moutons et bœufs l'on parle , l'on ne fait pas cas d'oiseaux..
Haba!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Blackmarket 07-07-2022 09:18
Convoi présidentiel attaqué Si le problème ne les touche pas directement, ils n'en feront jamais un problème national
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com