mardi 4 octobre 2022

2234 lecteurs en ligne -

fraren

Mali : Bamako interdit le survol de son territoire à un avion militaire allemand

Un avion militaire

Les autorités maliennes viennent d’interdire le survol de leur espace aérien  à un avion militaire allemand transportant des soldats à destination de la base aérienne de Niamey pour un déploiement pour le compte de la MINUSMA. La semaine dernière, le gouvernement de transition avait déjà dénoncé le survol sans autorisation de son espace aérien par un aéronef français de l’opération Barkhane. Alors que la Minusma a suspendu temporairement ses vols, Bamako entend désormais réviser les termes de l’accord militaire signé avec la France.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

 Selon les médias allemands, qui citent un communiqué du ministre de la Défense du pays, l’avion qui transportait quelques 75 soldats allemands en instance de déploiement pour le compte des casques bleus de la MINUSMA était en route pour la base aérienne de Niamey où sont stationnés les soldats allemands engagés au Mali. L’avion a été obligé d’atterrir à  Gran Canari, dans les iles espagnoles des Canaries, faute d’autorisation de survol des autorités maliennes.  

Au lendemain des sanctions de la Cédéao, un avion militaire transportant des soldats tchadiens a attendu plusieurs heures sur la base militaire d’Agadez avant d’obtenir l’autorisation d’atterrir au Mali. Selon la Cédéao et après consultation et des échanges, il a été décidé que les aéronefs ne sont pas concernés par l’embargo aérien mais devront toutefois, obtenir l’autorisation préalable des autorités maliennes pour survoler leur territoire.

La semaine dernière, le gouvernement de transition avait déjà protesté contre le survol de son espace aérien par un aéronef français parti d’Abidjan et qui a fait un aller-retour sur la base de la force Barkhane de Gao.  

Cette posture de Bamako fait suite aux sanctions prises contre le Mali par les chefs d’Etat de la Cédéao le 09 janvier dernier à Accra et qui imposent un embargo au pays. Des sanctions soutenues par l’Union européenne (UE) qui est en train, également, de prendre des mesures visant les autorités de la transition.

A Paris, l’état-major de l’armée a justifié le survol du territoire malien par les  termes de l’accord militaire qui lie les deux pays. Un accord relatif à l’engagement militaire des soldats français au Mali et qui offre aux éléments de Barkhane une protection juridique ainsi qu’une liberté de mouvement et donc de circulation tant terrestre qu’aérienne.

C’est justement les termes de cet accord que Bamako veut désormais réviser et dans le sillage de sa dénonciation par le premier ministre de transition Choguel Kokala Maiga, le ministre des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a confirmé qu’une demande en ce sens a été déposée en bonne et due forme, et depuis décembre dernier,  auprès des autorités françaises avec les détails des clauses à revoir. C’est du reste ce que vient de confirmer, hier mercredi dans un message à la nation prononcée à l’occasion du 61e anniversaire de l’armée malienne (FAMA), le président de la Transition, le colonel Assimi Goita. « Par une analyse objective du contexte actuel et en tenant compte des intérêts vitaux de notre pays, nous avons demandé la relecture de certains accords de coopération militaire. Dans le même temps, de nouveaux accords ont été signés, toujours avec comme objectif essentiel, la sécurisation des Maliens et de leurs biens », a annoncé le chef de l’Etat malien sans toutefois cité les accords visés par la relecture des accords.

Le colonel Assimi Goita droit dans ses bottes

Dans son intervention d’une dizaine de minutes prononcée en tenue militaire, le Président de la transition malienne a assuré les chefs militaires et les soldats  de la poursuite des efforts de son gouvernement à renforcer et à mettre à leur disposition les moyens nécessaires à l’accomplissement de leurs missions afin, notamment, d’assurer la sécurité des populations et de leurs biens sur l’ensemble du territoire national.

« La commémoration de l’anniversaire de notre armée nationale intervient à un moment critique de l’histoire de notre pays. En effet, depuis une dizaine d’années, nous faisons face à une guerre qui nous a été imposée par des groupes armés terroristes ayant décidé de semer la désolation dans nos contrées, empêchant nos paisibles citoyens de vaquer librement à leurs activités », a rappelé le colonel Goita qui n’a pas manqué de relever que cette année, « le contexte a pris un caractère particulier en raison des récents évènements dans l’espace de la sous-région ouest-africaine ». Pour le Président de la transition malienne, « contrairement à l’objectif recherché par certains, à travers ces évènements, les Maliens, ont su se surpasser dans un vaste élan de communion autour de  ce que nous avons de plus cher, notre patrie ».

« En tout état de cause, l’Armée est entièrement solidaire du peuple malien dont elle est partie intégrante », a clamé le colonel Assimi Goita, qui s’est par ailleurs réjouit des résultats obtenus par l’armées ces derniers temps.

« Depuis quelques temps, grâce aux différentes actions entreprises par les autorités de la Transition et le haut commandement militaire, nous assistons à une réelle montée en puissance des Forces armées maliennes. En témoignent les lourdes pertes infligées aux groupes terroristes, ces dernières semaines. Ces résultats probants revigorent, non seulement les troupes, mais maintiennent la cohésion, la confiance et la détermination en leur sein dans leur marche vers la victoire finale sur le terrorisme et l’extrémisme violent ». Colonel Assimi Goita

Notons aussi qu’hier mercredi, le président de la transition malienne a eu un entretien avec António Guterres, le patron de l’Organisation des Nations unies (ONU) avec comme principal sujet abordé, la crise politique dans le pays et ses derniers développements. « J’ai eu un long entretien téléphonique avec le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres ce soir. Je lui ai transmis notre engagement pour un retour à l’ordre constitutionnel normal, apaisé et sécurisé et l’ai invité à encourager la communauté internationale à accompagner notre pays en plaçant l’intérêt supérieur de la population malienne au dessus de toute autre considération », a indiqué le colonel Goita cité dans un communiqué des services de la communication de Koulouba, la Présidence malienne.

A.Y.Barma (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

-6 #1 Bibi 20-01-2022 16:33
Merci le Mali de vous faire respecter. Votre territoire n’est pas un jungle.
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #2 Bizzareries 20-01-2022 17:36
Heureusement que ces armees etrangeres ont le Niger pour s'amuser comme elles veulent dans l'espace aerien sous regional.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #3 Danilo3 20-01-2022 18:57
C’est pas en s’en prenant à tous vos partenaires sans discernement que vous allez vous en sortir. C’est vraiment désespérant pour un pauvre pays et enclavé de surcroît.Sortez de l’émotion pour prendre des décisions lucides et efficaces et efficientes.
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #4 ??? 20-01-2022 23:56
Il ne faut juste pas que la junte militaire deçoive le peuple malien, c'est ça le plus important sinon toute mesure que la junte prenne si ça va dans le sens de l'interet du peuple du Mali, rien n'arrivera car le peuple est avec elle, le peuple unis a un pouvoir tellement puissant qu'il resiste à tout et tout peuple qui comprend cela sera respecté et craint par son serviteur...les peuples africains dans leur ensemble n'ont pas encore compris les miracles que peuvent faire la force unie d'un peuple...vivement que le Mali et sa junte militaire montre ce chemin à tous ces peuples africains complexés devant des individus qui leur servent des dirigeants et qui vivent dans le plus grand luxe payé par ces peuples tres pauvres dont manger une fois par jour est un privilege
Pour etre libre, il faut lutter, il faut des sacrifices, pour gagner il faut accepter de perdre aussi
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #5 Nigerien 21-01-2022 14:23
Citation en provenance du commentaire précédent de Danilo3 :
C’est pas en s’en prenant à tous vos partenaires sans discernement que vous allez vous en sortir. C’est vraiment désespérant pour un pauvre pays et enclavé de surcroît.Sortez de l’émotion pour prendre des décisions lucides et efficaces et efficientes.

Le Francais a parle. C'est leur pays, quitter si ca ne vous plait plait. Ils sont pauvres parceque vous leur avez tout voler. Bande des voleurs et des hypocrites. 10 and et incapable d'eliminer meme un seul terroriste
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #6 Bibi 21-01-2022 14:28
Citation en provenance du commentaire précédent de Danilo3 :
C’est pas en s’en prenant à tous vos partenaires sans discernement que vous allez vous en sortir. C’est vraiment désespérant pour un pauvre pays et enclavé de surcroît.Sortez de l’émotion pour prendre des décisions lucides et efficaces et efficientes.


Et en quoi cette partenariat aide le Mali à se débarrasser de ces terroristes et à sécuriser son territoire. Apres 60 ans de partenariat, c’est quoi le résultat? Rien à part la pauvreté et l’insécurité. Tu appelles ça un partenariat, mais c’est plutôt des voleurs qui ne veulent pas que l’Afrique se développe. Mais tu est un français, c’est claire, de la façon dont tu soutient ces incapables et lâches des Français
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #7 LA FORCE 21-01-2022 15:25
Pauvre Niger, toutes les conneries passent par le Niger,chapeau le Mali, respectez vous et vous serez respecter par les autres.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #8 Danilo3 21-01-2022 18:26
Citation en provenance du commentaire précédent de LA FORCE :
Pauvre Niger, toutes les conneries passent par le Niger,chapeau le Mali, respectez vous et vous serez respecter par les autres.


Si conneries, il y a c'est du côté de la junte et ses supporteurs qu'il faut voir ça : avec des "on quitte la cedeao ", "on tape notre monnaie ", " transition militaire de 6 ans 6 mois", " on veut pas de démocratie " etc.....
Quelle absurdité ! Pauvre mali entre les mains des usurpateurs et fuyards de la guerre. Supporté par des grandes gueules.....honte à vous.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Sani Saley 22-01-2022 15:45
Citation en provenance du commentaire précédent de Danilo3 :
Citation en provenance du commentaire précédent de LA FORCE :
Pauvre Niger, toutes les conneries passent par le Niger,chapeau le Mali, respectez vous et vous serez respecter par les autres.


Si conneries, il y a c'est du côté de la junte et ses supporteurs qu'il faut voir ça : avec des "on quitte la cedeao ", "on tape notre monnaie ", " transition militaire de 6 ans 6 mois", " on veut pas de démocratie " etc.....
Quelle absurdité ! Pauvre mali entre les mains des usurpateurs et fuyards de la guerre. Supporté par des grandes gueules.....honte à vous.

C’est leur pays et vous les Français et vis traîtres africains de la Cedeao ne peuvent pas aimer le Mali plus que les maliens eux-mêmes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #10 Paf 22-01-2022 17:26
Citation en provenance du commentaire précédent de Danilo3 :
C’est pas en s’en prenant à tous vos partenaires sans discernement que vous allez vous en sortir. C’est vraiment désespérant pour un pauvre pays et enclavé de surcroît.Sortez de l’émotion pour prendre des décisions lucides et efficaces et efficientes.

Le crapaud voulant devenir éléphant finit par exploser.en p
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #11 Paf 22-01-2022 17:29
Citation en provenance du commentaire précédent de Sani Saley :
Citation en provenance du commentaire précédent de Danilo3 :
[quote name="LA FORCE"]Pauvre Niger, toutes les conneries passent par le Niger,chapeau le Mali, respectez vous et vous serez respecter par les autres.


Si conneries, il y a c'est du côté de la junte et ses supporteurs qu'il faut voir ça : avec des "on quitte la cedeao ", "on tape notre monnaie ", " transition militaire de 6 ans 6 mois", " on veut pas de démocratie " etc.....
Quelle absurdité ! Pauvre mali entre les mains des usurpateurs et fuyards de la guerre. Supporté par des grandes gueules.....honte à vous.

C’est leur pays et vous les Français et vis traîtres africains de la Cedeao ne peuvent pas aimer le Mali plus que les maliens eux-mêmes.[/quote beaucoup de soldats étrangers sont morts au combat au Mali.combien de Maliens sont morts pour les autres ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #12 Coulibaly 22-01-2022 21:23
Les populistes chauffés à blanc avec des théories patriotiques bidons sont entrain d’envahir les réseaux sociaux. Les gens n’ont rien compris c’est la manipulation orchestrée par Choguel Kokala Maiga pour rester au pouvoir l’equivalent d’un mandat d’un président élu. C’est tout leur projet. Beaucoup de maliens ne partagent pas du tout ce projet et cette majorité silencieuse est inaudible et même muselée par les autorités actuelles qui n’acceptent aucune contradiction et critique. Regardez ce qu’il ont fait à Kaou Djim, Mariko ou encore récemment le docteur Étienne Fakaba. Et ce n’est que le début de la pire dictature qu’ils veulent instaurer. Réveillez vous maliens sinon, il sera trop tard,
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com