jeudi 9 février 2023

3651 lecteurs en ligne -

fraren

Togo : le président Faure nomme Victoire Tomegah Dogbe à la tête du gouvernement

Victoire Dogbe

Le président togolais, Faure Gnassingbé, a nommé ce lundi 28 septembre, Mme Victoire Tomegah-Dogbé, comme Premier Ministre. C’est la première femme à être nommée à la tête du gouvernement dans l’histoire du pays. Directrice de cabinet à la présidence et ancienne ministre, elle remplace à ce poste Komi Selom Klassou, en poste depuis 2015, et qui a rendu sa démission vendredi dernier à la suite des élections de février dernier qui ont consacrées la réélection du président Faure pour un quatrième mandat.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le Togo a pour la première fois de son histoire une femme à la tête du gouvernement. Il s’agit de Mme Victoire Tomegah Dogbe qui a été nommée ce lundi 28 septembre Première ministre par un décret du président Faure Essozimna Gnassingbé. Ministre du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, et directrice de cabinet à la Présidence depuis 2009, Victoire Tomegah Dogbe, succède ainsi à Sélom Klassou, en poste depuis 2015 et qui a rendu sa démission ainsi que celle de son gouvernement le vendredi 25 septembre dernier.

Parallèlement, le président togolais a également signé deux décrets portant nomination de Mme Sandra Johnson comme Secrétaire général de la présidence et M. Kanka Malik Natchaba au poste de secrétaire général du gouvernement.

La nouvelle Première ministre va s’atteler dans les prochains jours à la formation d’un nouveau gouvernement attendu depuis la réélection, en février dernier, du Président Faure pour un quatrième mandat à la tête du pays.

Défis socioéconomiques

Diplômée en gestion d’entreprise et en marketing, cette ancienne du PNUD, où elle a travaillé de 1999 à 2008, Mme Victoire Tomegah Dogbe va désormais se charger de la mise en œuvre du nouveau Plan national de développement (PND), le programme de mandat du président Faure. Depuis 2008, elle n’a cessé de gravir les échelons dans la galaxie du chef de l’Etat dont elle est membre active  parti, l’UNIR, remportant même un siège de député en 2013. Coordonnatrice du parti présidentiel et de sa campagne électorale dans plusieurs quartiers de Lomé, la capitale, Mme Victoire Tomegah-Dogbé arrive à la tête du gouvernement alors que le pays fait face, comme tous les autres pays du monde, à la pandémie de la Covid19 et devra œuvrer pour la relance économique du Togo afin de faire ses preuves.

A.Y.B (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

+1 #1 Aghaly 28-09-2020 19:42
Bravo le Togo et le Gabon pour la confiance placée en deux jeunes dames ambitieuses. Au Niger, le président dont les réalisations sont inégalées dans l'histoire du pays s'est dote du premier ministre le plus inutile dans l'histoire du pays. D'ailleurs pourquoi changer une équipe qui perd quand on n'est pas venu pour gagner.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 TOTO A DIT 29-09-2020 13:10
Un 3eme mandat n'est rien d'autre qu'un coup d'État Institutionnel ou Constitutionnel fait par un civil en exercice par le truchement de cette dite Démocratie copiée collée pour se cramponner au pouvoir .... Pour arrêter cette dérive de connard d'Etat qui s'estime irremplaçable ...deux choix s'impose le soulèvement populaire de la population ou un putsch militaire pour cette fois rétablir la réalité démocratique ....
Encore une fois qu'est qui différencie un coup d'etat civil Institutionnel d'un coup d'état militaires ... Quand tous deux sont perçus comme des entraves à la démocratie...
Pourquoi condamner un coup d'etat militaire et applaudir un coup d'état civil Institutionnel....reste et demeure le questionnement de TOTO A DIT ...
Quand l'on tripatouille la constitution pour sauter les verrous de termes limite ou faire un 3eme mandat pour dire des ÂNERIES comme le compteur est remis à zéro et que les militaires disent en effet nous remettons les compteurs à Zéro , que tout le monde se met au pas de façon disciplinée
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 TOTO A DIT 29-09-2020 13:16
«UNE INSULTE DEMOCRATIQUE»
L'affaire de 3e mandat d'Alassane Ouattara continue de susciter des réactions à travers le monde. Un ex-diplomate américain vient de marquer son refus catégorique à « cette insulte à la démocratie..
Et quand TOTO A DIT partage..... :

Alassane Ouattara avait annoncé devant l'Assemblée nationale et le Sénat, réunis en Congrès à Yamoussoukro, le 5 mars dernier, sa ferme volonté de prendre sa retraite politique définitive. Mais avec la brusque disparition de son Premier ministre et dauphin constitutionnel, Amadou Gon Coulibaly, le président ivoirien a dû se rétracter pour annoncer sa candidature à l'élection présidentielle du 31 octobre prochain.

Commence ainsi un nouveau bras de fer avec l'opposition ivoirienne, qui ne cesse de protester, à travers des marches éclatées et un mot d'ordre de désobéissance civile contre ce « 3e mandat anticonstitutionnel ». Du côté du pouvoir, il s'agit plutôt du « premier mandat de la troisième République ».
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 TOTO A DIT 29-09-2020 13:25
Suite 1 et fin
Les Nations Unies ont donc dépêché le diplomate ghanéen Mohamed Ibn Chambas pour rencontrer les acteurs politiques ivoiriens afin de trouver le consensus nécessaire devant aboutir à des élections apaisées.

Une autre voix vient de s'élever pour protester contre cette candidature d'Alassane Ouattara. Il s'agit de celle de l'ancien diplomate américain, Herman J. Cohen.
Dans un tweet, l'ancien Monsieur Afrique de la Maison-Blanche a déclaré :
« Le président ivoirien ADO se prépare à remporter un troisième mandat illégitime avec le soutien d'un Conseil constitutionnel corrompu et d'une commission électorale corrompue qui assureront sa «victoire» au premier tour. »
L'Américain appelle par ailleurs à une action contre cette candidature. « La communauté internationale devrait refuser de reconnaître cette insulte à la démocratie », a-t-il déclaré.

Le Président Ouattara, faut-il le rappeler, est déterminé à tenir la date constitutionnelle de l'élection présidentielle.

Et que penser de l'autre âne , Alpha CONDÉ, pur produit d'une Démocratie ,qui croit que sans lui c'est le chaos ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 TOTO A DIT 29-09-2020 14:08
8) Pour revenir au cas de la première primature du Togo ...
Une première certes au Togo sinon dans la zone francophone de ces SINGES D'ETAT ( référence de ce salaud cochon de sarkozy) , une bonne nouvelle pour les TATA ONT DIT , une reconnaissance pour leur valeur intrinsèque et aptitude à délivrer certes ...... Mais TOTO A DIT se refuse à féliciter sa TATA A DIT de soeur Mme Victoire Tomegah Dogbe, rien de personnel à son égard mais seulement par principe pour s'opposer au SINGE D'ETAT, FAURE qui a eu a tripatouillé la constitution pour se cramponner au pouvoir....n'eut été cela rien contre elle
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 jules 29-09-2020 16:28
une femme à la tête de l'assemblé nationale puis une autre pour diriger le gouvernement , quelle heureuse nouvelle !. Le Togo va de l'avant. Son excellence F. E. G. a fait preuve de bravoure et de courage.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 Nostradamus 30-09-2020 08:49
Citation en provenance du commentaire précédent de TOTO A DIT :
Un 3eme mandat n'est rien d'autre qu'un coup d'État ..ou un putsch militaire pour cette fois rétablir la réalité démocratique .....
Pourquoi condamner un coup d'etat militaire et applaudir un coup d'état civil Institutionnel....


TOTO A DIT, J'aurai bien aime vous donner raison sur le coup d'etat militaire comme chance pour contrer la dictature des civils au moyen d'arnaques politiques. Helas, quand on parle de restaurer la democratie, on parle de retour de ces memes civils au pouvoir comme si democratie rime uniquement avec un president et un PM civils. C'est en tout cas ce que le syndicat des presidents civils dictateurs de la cedeao a voulu nous faire croire. Mais nous sommes aussi conscients que tous les militaires putchistes ne sont pas JJ Rawlings du Ghana. Le cas du Niger, avec le putch de salou djibo pour installer le dictateur civil issoufou mahamadou, nous rappelle que le coup d'etat militaire peut mener a la regression dans son ensemble si les acteurs sont de mauvaise foi ou si il est motive par d'obscurs interets et agendas qui n'ont rien a voir avec ceux du pays et de sa population.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Nostradamus 30-09-2020 09:27
Citation en provenance du commentaire précédent de TOTO A DIT :
Suite 1 et fin
Les Nations Unies ont donc dépêché le diplomate ghanéen Mohamed Ibn Chambas pour rencontrer les acteurs politiques ivoiriens afin de trouver le consensus nécessaire devant aboutir à des élections apaisées. Une autre voix ... Il s'agit de celle de l'ancien diplomate américain, Herman J. Cohen.


TOTO A DIT, La position des USA dans la crise ivoirienne est a saluer. Rien a voir avec la posture hypocrite et raciste de la France qui croie que les bielorusses meritent la democratie plus que les ivoiriens. Plus malheureux est le jeu malsain que joue le representant du SG de l'ONU pour l'Afrique de l'Ouest Mr Ibn Chambass qui avait activement aide issoufou mahamdou et son gang a legitimer le holdup electoral de 2016 et il a repris service aupres des memes acteurs pour aider a legitimer le holdup electoral de 2021. Ce meme Chambass est aujourd'hui au service de ADO et non de la Cote d'Ivoire. Son attitude pro regime dans toutes les crises electorales qui ont jalonne l'Afrique de l'Ouest discredite le role de l'ONU dans la gestion des crises pre et post elections.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Paroles d'enfants : Roumaissa

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com