jeudi, 01 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


CEDEAO ACCRA 15 09 2020

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15 septembre à Accra au Ghana. Malgré la présence des membres du CNSP à la rencontre au cours de laquelle le chef de la junte, le colonel Assimi Goita, a présenté la feuille de route élaborée par la charte de transition sur la base des consultations nationales, les dirigeants de la CEDEAO ont été intransigeants. Dans le communiqué final, ils ont réitéré leurs exigences pour la mise en place d’une transition civile dans les plus brefs délais avant d’envisager de lever les sanctions contre le Mali.

Zeyna transfert argent bis

 

Peut mieux faire ! C’est en quelque sorte, la réponse des chefs d’Etat de la CEDEAO à la junte militaire malienne, à l’issue de leur réunion consultative sur le Mali qui s’est tenue hier lundi 15 septembre à Accra au Ghana. A l’expiration du délai qu’ils ont accordé lors du Sommet de Niamey du 7 septembre dernier, au Conseil national pour le salut du peuple (CNSP) pour la nomination d’un président et d’un premier ministre civils pour diriger la transition, les dirigeants de l’organisation régionale se sont réunis sous la présidence du nouveau président en exercice, le ghanéen Nana Akufo-Addo, pour décider des suites à donner à la situation politique au Mali. Pour l’occasion, ils ont entendu l’exposé fait par le président de la junte militaire, le colonel Assimi Goita, qui a exposé les grands axes de la charte de la transition élaborée suite aux consultations nationales maliennes. Une feuille de route qui n’a visiblement pas convaincu les chefs d’Etat de la CEDEAO comme l’a d’ailleurs fait savoir dès l’entame de la réunion, le président en exercice. « Aujourd’hui est censé être le jour où la junte doit mettre en place un gouvernement, qui devra répondre aux critères que nous avons définis en août. Ce n’est pas encore fait », a constaté le président Nana Akufo-Addo, qui a ajouté que «le Mali ne peut plus se permettre de retarder encore la nomination d'un gouvernement responsable ».

La Réunion a été sanctionnée par un Communiqué final dans lequel il a été, notamment, réaffirmé la décision de la nomination d’un Président de transition civil et d’un Premier ministre civil, en vue de conduire la transition politique, qui ne devrait pas excéder 18 mois.  Les Chefs d’Etat et de gouvernement ont, également, décidé de la levée des sanctions dès la nomination des responsables de la Transition et de l’envoi, à  Bamako, d’une délégation conduite par l’ancien Président nigérian, Goodluck Jonathan médiateur de la CEDEAO, pour faire le point de la mise en œuvre de leurs décisions.

----------------------------------     ----------------------------------     ----------------------------------

Communiqué de la réunion des Chefs d’Etat de la CEDEAO avec le CNSP (Mali)


  1. A I’ invitation de S.E.M. Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, Président de la République du Ghana et Président en exercice de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de la Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), une réunion entre huit Chefs d'État et de Gouvernement de la CEDEAO et les membres du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP), s l est tenue le 15 septembre 2020, au Peduase Lodge, à Aburi, au Ghana.
    2. Les Chefs d'État et de gouvernement ci-dessous mentionnés ont participé à la réunion consultative :

_ S.E.M. Roch-Marc Christian Kabore, Président du Faso ;
S.E.M. Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d'Ivoire ;
_ S.E.M. le Professeur Alpha Condé, Président de la République de Guinée ;
_ S.E.M. Mahamadou Issoufou, Président de la République du Niger ;
_ S.E.M. Macky Sall, Président de la République du Sénégal ;
_ S.E.M. Faure Essozimna Gnassingbé, Président de la
République togolaise ;
_ S.E.M. Yemi Osinbajo, Vice-Président de la République Fédérale du
Nigeria.
3. La délégation du CNSP comprenait :
_ Colonel Assimi GOITA, Président du CNSP ;
_ Colonel-Major Ismael WAGUE, porte-parole du CNSP
_ L'Ambassadeur Boubacar Gouro DIALL, Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères du Mali.

  1. Les hautes personnalités suivantes ont également participé à la réunion consultative :

_ S.E.M. Goodluck Ebele Jonathan, ancien Président de la République Fédérale du Nigeria, Envoyé Spécial et Médiateur de la CEDEAO au Mali ;
_ S.E.M. Jean-Claude Kassi BROU, Président de la Commission de la CEDEAO ;
_ S.E.M. Annadif Mahamat Saleh, Représentant Spécial du Secrétairegénéral des Nations unies au Mali, Chef de la MINUSMA ;
_ S.E.M. Pierre Buyoya, Représentant Spécial de l'Union africaine au Mali et dans le Sahel ;
_ General Francis A. Béhanzin, Commissaire aux Affaires Politiques, Paix et Sécurité de la CEDEAO.

  1. Les Chefs d'Etat et de Gouvernement ont félicité le Président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo pour son élection à la tête de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement.
    6. Les Chefs d'État et de Gouvernement se félicitent du fait que l'ancien président Ibrahim Boubacar KEITA a quitté le pays pour suivre un traitement à I l étranger et lui souhaitent un prompt rétablissement. Ils demandent la libération rapide de l'ancien Premier ministre Boubou Cissé et des autres dignitaires.
    7. L'objectif de la réunion était de permettre aux membres du CNSP d'informer et de présenter aux Chefs d l Etat et de Gouvernement un schéma et une feuille de route pour la transition politique, conformément aux décisions prises par la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO lors de son Sommet Extraordinaire par visioconférence le 28 août 2020 et par son 57ème Sommet Ordinaire tenu le 7 septembre 2020, à Niamey, République du Niger. Ces décisions demandaient la mise en place d'une transition dirigée par des civils pour une période de 12 mois au plus tard le 15 septembre 2020.
    8. Le Mini-Sommet a pris note de la présentation par le CNSP des résultats du forum consultatif national, visant à parvenir à un consensus sur un schéma
    de transition politique. Ces consultations, qui se sont déroulées du 5 au 12 septembre 2020, ont impliqué plusieurs acteurs du Mali.
  2. Après des délibérations approfondies sur le schéma et la feuille de route de la transition présentés par les dirigeants du CNSP, les Chefs d'Etat et de Gouvernement ont pris les décisions suivantes:

#a. La transition politique sera dirigée par un civil, conformément aux décisions de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO. A cet égard, le Président et le Premier Ministre de la transition seront des civils pendant toute la période. La désignation de ces deux personnalités sera faite incessamment.
#b. Le Vice-Président de la Transition tel que prévu par la Charte de la Transition ne pourra, en aucune manière, remplacer le Président de la Transition.
#c. Dès le démarrage de la transition civile, le CNSP sera dissout.
#d. Les Chefs d'Etat et de Gouvernement ont pris note de la durée de la transition politique au Mali qui sera de 18 mois maximum, à compter de ce jour, 15 septembre 2020.
#e. Dès qu'une transition civile sera mise en place, la CEDEAO accompagnera pleinement la République du Mali vers le rétablissement de l'ordre constitutionnel, conformément aux protocoles pertinents de la CEDEAO ;
#f. Concernant les sanctions, conformément à la décision de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de la CEDEAO, cellesci seront levées dès la nomination effective du Président et du Premier Ministre de Transition.

  1. Les Chefs d'Etat et de Gouvernement expriment leur gratitude à S.E.M. Goodluck Ebele Jonathan, ancien Président de la République Fédérale du Nigeria et Médiateur de la CEDEAO dans la crise politique au Mali. Ils I l encouragent à poursuivre ses efforts de médiation et à accompagner l'administration de transition dirigée par des civils pour assurer un retour rapide à l'ordre constitutionnel au Mali. Ils demandent au Médiateur d'effectuer une Mission à Bamako dans une semaine pour faire le point de la mise en oeuvre des mesures ci-dessus.

11. Le Mini-Sommet rappelle la décision de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement sur le Comité de Suivi comprenant le Médiateur, le Président du Conseil des Ministres, le Président de la Commission de la CEDEAO et les Représentants de I I Union Africaine et des Nations Unies au Mali, et demandent sa mise en place rapide.
12.Le Mini-Sommet invite toutes les parties prenantes maliennes à travailler ensemble pour le retour rapide à I l ordre constitutionnel au Mali.
13. Les Chefs d'Etat et de Gouvernement expriment leur gratitude à S.E.M. Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, Président de la République du Ghana et Président en exercice de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), pour avoir convoqué ce Mini-Sommet.
14. Les Chefs d'Etat et de Gouvernement remercient le Gouvernement et le Peuple Ghanéens pour l'accueil chaleureux et fraternel qui leur a été réservé et pour les excellentes commodités qui ont été mises à leur disposition durant leur séjour.

Fait à Aburi, le 15 septembre 2020.

La Conférence

A.Y.B (actuniger.com)

 

Commentaires  

+10 #1 Hassane 16-09-2020 12:03
Chassez d'abord parmi vous les vieux qui veulent mourir au pouvoir illégalement avant d'exiger quoi que ce soit.
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #2 Djinkoligo 16-09-2020 12:43
Civile ou militaire ou militaire déguisé en civile peu importe. L'essentiel est de travailler pour le bonheur de son peuple. C'est une honte pour un dirigeant quand un peuple en vient à se soulever contre lui pour sa mauvaise gouvernance.
2020, année de tensions politiques au sein de la CEDEAO. Des élections tropicalisées en perspective, sources de soubresauts politiques dans la sous-région. Mieux vaut s'y pencher pour prévenir que d'attendre le fait accompli pour agir en pompiers.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #3 Nipy 16-09-2020 12:49
Que vaut un président élu qui ne se soucie pas des conditions de précarité d'une grande partie de ces concitoyens.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #4 zakizero 16-09-2020 13:45
Citation en provenance du commentaire précédent de Nipy :
Que vaut un président élu qui ne se soucie pas des conditions de précarité d'une grande partie de ces concitoyens.

Cas de issoufou, un zero sans coeur ni empathie. Le cout de sa malheureuse promenade a accra aurait pu soulager des milliers de famille desesperee, mais pour ca, il faut d'abord qu'il pense a elles comme des humains, ses compatriotes qui souffrent.
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #5 Lecteur-Actuniger 16-09-2020 17:15
Citation en provenance du commentaire précédent de zakizero :
Citation en provenance du commentaire précédent de Nipy :
Que vaut un président élu qui ne se soucie pas des conditions de précarité d'une grande partie de ces concitoyens.

Cas de issoufou, un zero sans coeur ni empathie. Le cout de sa malheureuse promenade a accra aurait pu soulager des milliers de famille desesperee, mais pour ca, il faut d'abord qu'il pense a elles comme des humains, ses compatriotes qui souffrent.

Il faut respecter Issoufou pour sa qualité du président de la république du Niger. C'est un grand serviteur de la nation dont seuls les hypocrites peuvent ne pas témoigner, Merci président MI et beaucoup de courage pour la fin de votre 2ème mandat au pourvoir au Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 TOTO A DIT 16-09-2020 20:11
AU GHANA : ANCIEN PRÉSIDENT JOHN RAWLINGS REÇOIT LE JUNTE POUR UNE SORTIE DE LA CRISE MALIENNE......
Et quand TOTO A DIT partage....

L’ancien Président du Ghana, Jerry John Rawlings, a exhorté les nouveaux dirigeants (le CNSP) du Mali à profiter de la période de transition pour faire preuve d’un leadership exceptionnel pour le pays et l’introduire dans une ère prospère.

L’ancien président a lancé cet appel lorsqu’une délégation de quatre personnes du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) conduite par son président, le colonel Assimi Goïta, l’a interpellé mardi 15 septembre dernier.

Il a exhorté les dirigeants maliens à mobiliser leur peuple pour qu’il entreprenne une activité productive à travers une vision positive pour stimuler le développement du pays. Il leur a également conseillé de responsabiliser et d’encourager le peuple à s’approprier son climat politique et à améliorer la qualité de la démocratie multipartite que les puissances occidentales «ont suspendues autour de notre cou».


À suivre
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 TOTO A DIT 16-09-2020 20:14
Suite 1
Le niveau de corruption qui est devenu une partie intégrante de la démocratie multipartite a créé un climat général de stress et de tension qui peut déstabiliser certaines régions de notre région. Il est regrettable que le monde soit contraint à une démocratie multipartite avec corruption et violence plutôt que d’autres formes de pratiques démocratiques sans corruption ou avec un minimum de corruption. Malheureusement, l’Occident semble favoriser les tendances politiques corruptibles afin de continuer à dominer notre sécurité et notre économie », a déclaré l’ancien président.

L’ancien président Rawlings a également encouragé l’unité de transition à gouverner avec humilité et diligence et à inspirer la population à lutter et à défier la corruption et l’injustice.

Il a déclaré qu’il transmettait consciencieusement les préoccupations des dirigeants de la CEDEAO tout en partageant ses propres expériences et observations politiques.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 TOTO A DIT 16-09-2020 20:15
Suite 2 et fin

La réunion a eu lieu après que les dirigeants de la CEDEAO ont tenu une réunion extraordinaire avec les dirigeants maliens à Peduase au Ghana, pour discuter des développements politiques au Mali.

Le colonel Assimi Goïta était accompagné du colonel Ismaël Wagué, du major Talibe Konte et du capitaine Demba N’Daw. L’ambassadeur du Mali au Ghana, Abdoul Kader Touré était également présent.

Par ailleurs, notons que les premiers responsables du CNSP ont pris part hier, mardi 15 septembre 2020 à Accra au Sommet Extraordinaire de la CEDEAO au cours duquel ils ont été contraint par la CEDEAO à céder immédiatement le pouvoir à un président et un premier ministre civils.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #9 Hum 16-09-2020 20:35
Issoufou he is behind you.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 01/10/2020, 15:09
universite-de-zinder-les-etudiants-ont-battu-le-pave-pour-exiger-l-amelioration-de-leurs-conditions-de-vie-et-d-etude Les étudiants de l’Université de Zinder (UENUZ) ont organisé une marche pacifique suivie d’un sit-in...Lire plus...
Publier le 01/10/2020, 10:55
education-la-rentree-scolaire-maintenue-pour-le-15-octobre-2020-gouvernement Le gouvernement a démenti ce jeudi 1er octobre, les informations qui ont dernièrement circulé sur les...Lire plus...
Publier le 01/10/2020, 10:25
e-visa-nigerien-avec-le-soutien-de-l-oim-le-niger-se-dote-d-une-feuille-de-route-pour-la-transition-vers-un-visa-electronique L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a organisé, mercredi 30 septembre 2020 à...Lire plus...
Publier le 30/09/2020, 09:48
niamey-le-delegue-special-mouctar-mamoudou-demissionne-pour-briguer-la-presidence-du-conseil-de-ville Le Président de la Délégation Spéciale de Niamey, Mouctar Mamoudou,  a annoncé sa démission mardi...Lire plus...
Publier le 29/09/2020, 14:13
societe-civile-apres-6-mois-de-detention-mounkaila-halidou-maikoul-zodi-et-moudi-moussa-libres-en-attendant-le-delibere-de-leur-proces-en-appel Les 3 acteurs de la société civile Mounkaila Halidou, Maikoul Zodi et Moudi Moussa ont été libérés...Lire plus...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 30/09/2020, 09:48
niamey-le-delegue-special-mouctar-mamoudou-demissionne-pour-briguer-la-presidence-du-conseil-de-ville Le Président de la Délégation Spéciale de Niamey, Mouctar Mamoudou,  a annoncé sa démission mardi...
Publier le 28/09/2020, 14:44
presidentielles-alma-oumarou-investi-candidat-du-rpp-farilla Le Rassemblement pour la Paix et le Progrès (RPP-FARILLA) a tenu hier dimanche 27 septembre à Niamey,...
Publier le 27/09/2020, 15:45
presidentielles-le-journaliste-salou-gobi-investi-candidat-du-cnr-gayya La Convention Nationale pour la République (CNR GAYYA) a tenu ce samedi 26 Septembre au Palais des...
Publier le 28/09/2020, 14:47
togo-le-president-faure-nomme-victoire-tomegah-dogbe-a-la-tete-du-gouvernement Le président togolais, Faure Gnassingbé, a nommé ce lundi 28 septembre, Mme Victoire Tomegah-Dogbé,...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 27/09/2020, 16:24
niger-des-partis-politiques-comme-s-il-en-pleuvait Niger, 147 partis politiques légalement reconnus, 21 en instance de l’être ; Côte d’Ivoire 130...
Publier le 29/09/2020, 08:48
communique-du-conseil-des-ministres-du-lundi-28-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, lundi 28 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 30/09/2020, 09:48
niamey-le-delegue-special-mouctar-mamoudou-demissionne-pour-briguer-la-presidence-du-conseil-de-ville Le Président de la Délégation Spéciale de Niamey, Mouctar Mamoudou,  a annoncé sa démission mardi...
Publier le 28/09/2020, 14:44
presidentielles-alma-oumarou-investi-candidat-du-rpp-farilla Le Rassemblement pour la Paix et le Progrès (RPP-FARILLA) a tenu hier dimanche 27 septembre à Niamey,...

Dans la même Rubrique

Togo : le président Faure nomme Victoire Tomegah Dogbe à la tête du gouvernement

28 septembre 2020
Togo : le président Faure nomme Victoire Tomegah Dogbe à la tête du gouvernement

Le président togolais, Faure Gnassingbé, a nommé ce lundi 28 septembre, Mme Victoire Tomegah-Dogbé, comme Premier Ministre. C’est la première femme à être nommée à la tête du gouvernement dans...

Mali : le diplomate Moctar Ouane nommé Premier ministre de la Transition

27 septembre 2020
Mali : le diplomate Moctar Ouane nommé Premier ministre de la Transition

L’ancien chef de la diplomatie malienne, Moctar Ouane, a été nommé ce dimanche 27 septembre, premier ministre de la transition. Après le président et le vice-président, il est la troisième...

Mali : un ancien militaire comme chef d’Etat et l’essentiel du pouvoir dans les mains de la junte militaire

21 septembre 2020
Mali : un ancien militaire comme chef d’Etat et l’essentiel du pouvoir dans les mains de la junte militaire

Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020, veille de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance du pays. Il s’agit du colonel-major...

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...