samedi, 19 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Khalifa sall Karim Wade

Les sept sages ont publié, ce 14 janvier, la liste des cinq candidatures validées pour la présidentielle. Khalifa Sall et Karim Wade n'y figurent pas.

Le Conseil constitutionnel sénégalais a rendu sa copie. Après l’examen des dossiers administratifs des sept candidats encore en lice suite à l’étape des parrainages, les sept sages ont publié, le 14 janvier, la liste des candidatures jugées recevables pour la présidentielle du 24 février 2019, que Jeune Afrique a pu consulter au siège du Conseil constitutionnel.

Zeyna transfert argent bis

Sur les 27 dossiers initialement déposés en décembre, le Conseil a finalement validé cinq candidatures : celle du président sortant Macky Sall (coalition Benno Bokk Yakaar), d’Issa Sall (PUR), d’Ousmane Sonko (Pastef), de Madické Niang (dissident du PDS) et d’Idrissa Seck (Rewmi).

Conseil Constitutionnel - D... by on Scribd

Khalifa Sall et Karim Wade écartés

Après des mois d’attente et d’affrontements médiatiques autour de leurs cas respectifs, Khalifa Sall (Taxawu Senegaal) et Karim Wade (PDS), dont les dossiers de parrainages avaient été validés au premier examen, ont finalement été mis hors course.

Concernant le rejet de la candidature de Khalifa Sall, les juges du Conseil constitutionnel (voir document ci-dessous) s’appuient sur la confirmation en appel de la condamnation de l’ancien maire de Dakar à cinq ans de prison ferme et 5 millions de F CFA d’amende, le 30 août 2018, notamment pour escroquerie aux deniers publics. Saisie d’un pourvoi en cassation, la Cour suprême a débouté cet ultime recours de Khalifa Sall le 3 janvier 2019.

Or, écrivent les sept sages, « lorsqu’un citoyen est condamné à une peine impliquant sa radiation des listes, il est frappé d’une incapacité électorale qui a pour effet de le priver de son droit de vote ». « Khalifa Sall ne peut plus se prévaloir de la qualité d’électeur », lit-on encore dans le document du Conseil constitutionnel, qui conclut : « Il y a lieu de déclarer la candidature de Khalifa Ababacar Sall irrecevable. »

Presidentiel Senegal Consei... by on Scribd

Une présidentielle à 5

Le même type d’arguments est avancé pour motiver le rejet de la candidature de Karim Wade. Cette fois, dans leurs attendus, les sages rappellent la condamnation du fils de l’ancien président sénégalais à six ans de prison ferme, le 23 mars 2015. Une condamnation dont la défense de l’intéressé fait valoir qu’elle ne l’a pas privé de ses droits civiques.

Mais selon le Conseil constitutionnel, la candidature de Karim Wade est invalidée du fait de l’absence dans son dossier de « la photocopie légalisée de la carte d’identité biométrique Cedeao faisant office de carte d’électeur ». Un tel document a pourtant bel et bien été déposé, mais la carte dont la photocopie est produite comporte la mention : « personne non inscrite sur le fichier électoral », notent les juges, qui soulignent que le dossier « ne comporte pas le numéro de la carte d’électeur » de Karim Wade. « En l’absence dans le dossier de toute autre mention permettant de déterminer ce numéro, la déclaration de candidature n’est pas valable », écrivent-ils.

Cinq compétiteurs pour la magistrature suprême : la situation ne s’était pas vue depuis 1988, où seuls quatre concurrents s’étaient affrontés. Ils étaient en effet quatorze en 2012, quinze en 2007 et huit en 2000 et en 1993.

Selon l’article L.122 du code électoral, les candidats écartés ont désormais 48 heures pour déposer un recours devant le Conseil constitutionnel.

 

Jeune Afrique

Commentaires  

0 #1 tchimi 15-01-2019 10:40
Comme le disent les Burkinabais ce Maky est vraiment Sale
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Ousmane Sylla 16-01-2019 12:19
Hélas, c'est le coup qu'il veulent faire à Hama...au Niger
Ça marchera...ça ne marchera pas.... Allahou wa Allam!

qu'Allah choisisse le meilleur candidat pour nous et non celui qu'on veux mordicus !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Ousmane Sylla 16-01-2019 13:47
Citation en provenance du commentaire précédent de Ousmane Sylla :
Hélas, c'est le coup qu'il veulent faire à Hama...au Niger
Ça marchera...ça ne marchera pas.... Allahou wa Allam!

qu'Allah choisisse le meilleur candidat pour nous et non celui qu'on veux mordicus !

Qu'ils veulent
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 18/09/2020, 20:33
marathon-day-du-groupe-bollore-au-niger-l-edition-2020-en-solidarite-avec-les-victimes-des-inondations Comme chaque année depuis 2016, les collaborateurs du groupe Bolloré ont répondu présent au...Lire plus...
Publier le 18/09/2020, 12:17
unicef-niger-en-fin-de-mission-la-representante-dr-felicite-tchibindat-felicitee-par-les-autorites-pour-son-travail-au-service-des-enfants Le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, a exprimé au nom du Gouvernement du Niger, jeudi 17 septembre au...Lire plus...
Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...Lire plus...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...
Publier le 14/09/2020, 08:29
insecurite-2-soldats-de-la-garde-nationale-tues-dans-une-attaque-non-revendiquee-a-assamaka-region-d-agadez Deux (2) éléments de la Garde nationale du Niger (GNN) ont été tués samedi dernier suite à une attaque...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...

Dans la même Rubrique

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

3 septembre 2020
CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la...

Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

2 septembre 2020
Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

Le président Alpha Condé s'est enfin exprimé ce mercredi sur sa candidature à la prochaine présidentielle du 18 octobre. A l’adresse de ses partisans réunis au Palais du peuple de...

Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

28 août 2020
Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

A l’issue de leur second sommet extraordinaire sur la situation sociopolitique au Mali, qui s’est tenu par visioconférence ce vendredi 28 août, les chefs d’Etat de la CEDEAO ont pris...