mercredi, 23 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


collage buhari kadhafi kaddafi

Le président nigérian a de nouveau accusé l’ancien guide libyen d’être le principal responsable de la dégradation de la situation sécuritaire dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et centrale. Pour Muhammadu Buhari, la mort de Mouammar Kadhafi a certes amplifié les menaces mais bien avant, il avait formé et armé de jeunes ressortissants de l'Afrique occidentale qui constituent aujourd’hui les principaux groupes armés actifs dans la sous-région.

Zeyna transfert argent bis

Muhammadu Buhari ne décolère pas du lourd héritage laissé par Mouammar Kadhafi dans la sous-région. Confronté de nouveau à une montée en puissance de la secte islamique Boko Haram, le chef de l'Etat nigérian a de nouveau indexé l'ancien guide libyen d'être le principal responsable de la crise sécuritaire que vivent plusieurs pays de la sous-région.

« Les bandits, qui se sont échappés de Libye après la mort de leur chef en 2011, sont passés au terrorisme, dont le Nigéria et certains autres pays africains sont aujourd'hui les principales victimes », a déclaré Buhari, dans un long entretien qu'il a accordé à la chaîne Arise TV et qui a été diffusé cette semaine.

Le président nigérian a remis en cause les accusations selon lesquelles les meurtres commis dans certaines régions sont l'œuvre de bergers, les « Fulani », et de terroristes nigérians. Pour Buhari, c'est « l'héritage peu recommandable de Kadhafi qui hante toujours le Nigeria et d'autres pays ».

«Kadhafi a dirigé la Libye pendant 43 ans. Il a décidé à un moment donné de recruter des personnes originaires du Mali, du Burkina Faso, du Niger, du Nigéria, du Tchad, de la République centrafricaine, et ces jeunes hommes n'ont pas été formés pour devenir des maçons, des électriciens, des plombiers ou autres, mais pour tirer et tuer », a de nouveau accusé Buhari.

Selon Muhammadu Buhari, ce sont ces hommes formés et armés par Khaddafi et qui ont pu s'échapper à la suite de sa disparition en 2011, qui mènent actuellement des attaques notamment dans le nord-est Nigéria et plusieurs pays de la région.

Lourd héritage

Ce n'est pas la première fois que le président nigérian tient de telles déclarations qui soulèvent parfois la polémique dans le pays. Jusque-là pourtant, il s'est plus limité à imputer la responsabilité de la dégradation de la situation sécuritaire dans son pays, aux répercussions de la guerre en Libye. Un fait que toutes les analyses d'experts confirment et qui est un secret de polichinelle au regard des armes qui circulent dans le Sahel et même en Afrique centrale, depuis la chute de Kadhafi en plein tourbillon du printemps arabe. Cette fois pourtant, Buhari a insisté sur la responsabilité de l'ancien guide libyen, afin de justifier pourquoi malgré ses promesses, Boko Haram continue à perpétrer des attaques meurtrières au Nigéria.

Le candidat de l'APC a profité de l'entretien pour rappeler les efforts de son administration à éradiquer Boko Haram et à mettre fin aux violences entre communautés, estimant que c'est un lourd héritage que son régime est en train de gérer. « Le problème est encore plus ancien que nous », s'est justifié Buhari qui a toutefois reconnu que la menace est encore ambiante malgré ses déclarations. « Cela a toujours été le cas, mais l'afflux d'hommes armés dans la région du Sahel et dans différentes parties de de l'Afrique de l'Ouest, a aggravé la situation », a poursuivi Buhari. « Ces hommes armés ont été formés et armés par Mouammar Kadhafi de Libye. Quand il a été tué, ils se sont échappés avec leurs armes. Nous en avons rencontré certains qui se battaient avec Boko Haram », a insisté le chef de l'Etat nigérian qui est en pleine campagne pour une réélection à un second mandat.

 

Aboubacar Yacouba Barma

La Tribune Afrique

Commentaires  

+4 #1 bouhari amie des americain 11-01-2019 08:42
Bouhari avec tout ta flotte aérien tu reffuse de bombarder boko haram et tu vient accusé khadafi
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Colba 11-01-2019 08:42
Mais qui finance? Une chose est d'être formée par Kadafi, mais le plus important, c'est le financement et ce n'est pas Kadafi. Les armes dont ces jeunes ont pu disposer après la mort de kadafi ne suffisent pas à entretenir cette guerre, sans un financement conséquent. Mais de qui?
Citer | Signaler à l’administrateur
-13 #3 maiga sony 11-01-2019 08:46
c'est aussi khadafi qui a armer la majeur partie des armer africain je te rappel vieu fou
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 one eek 11-01-2019 08:50
le cameroun a déjà capturer des francais qui collabore avec boko haram , surement des formateur . Facile d'accuser les morts
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #5 babangida 11-01-2019 09:09
Buhari est un echec, une honte pour un general. Khadafi qui est mort depuis 7 ans ne saurait etre responsable de l'echec du nigeria a mater ses delinquants deguises en terroristes. Lamentable
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #6 garba 11-01-2019 09:29
Qui finance ces malfrats d'abord?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 oser 11-01-2019 10:33
Buhari est une honte pour ton peuple est l'Afrique pourquoi accusé un mort à tord tu connais les vrais responsable de cette situation que vis nos pays arrête tes délire
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Mutané 11-01-2019 10:45
En l'élisant, le peuple du Nigéria a compté sur lui pour éradiquer le fléau Boko haram, il n'a rien fait et il cherche à distraire les gens. Ce sont des arguments idiots qu'il avance, qui ne mènent à rien d'ailleurs et il le sait. C'est facile d'accuser un mort.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #9 tchimi 11-01-2019 10:56
Le problème de BH est complexe mais cela n'enlève pas son sens à cette analyse.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 yatto gambo 11-01-2019 11:09
oui mais à son temps il a fait ça pour unir les africains et quand il a rendu l'âme nous n'avons pas eu un meilleur (révolutionnaire) pareilles.ici la question est : qui sont ceux qui financent les terroristes ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 citoyen 11-01-2019 12:34
La vraie question est à qui sa profite
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #12 pauvre Afrique 11-01-2019 13:55
Demain on viendra nous dire que c'est la faute de Kadhafi car c'est Kadhafi qui a tué Kadhafi, qui a restabilisé la la Libye.
On viendra nous expliquer que c'est Kadhafi qui a armé les "révolutionnaires libyens" contre son propre régime.
Demain on viendra nous dire que les Sarkozy, les BHL sont des anges. Que les occidentaux n'ont rien fait pour répandre le terrorisdmes dans nos pays.
Par lâcheté nous préférons accuser ceux qui ne sont plus de ce monde. C'est plus prudent.
Demain on dira que c'est Kadhafi qui, après s’être fait assassiné lui -même a permis, depuis l'au-delà aux terroristes de s'emparer des armes libyennes pour créer l'insécurité dans le Sahel.
Comme quoi lâcheté des africains vis à vis de l'occident est sans limite.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #13 Baraou 11-01-2019 14:20
Bon moi je pense que ce vieu à commencer à perdre raison. Si non il ose accusé un défunt alors que les responsables sont vivant
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #14 guguwa 11-01-2019 19:53
:lol:
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #15 guguwa 11-01-2019 19:59
tu ce coi muhamed buhari toi tu rien conter kahdafi ci khadafi et vivan l'afriqe cera pas auhjaurdoiu avant toi kahdafi illa lite conter itegrism tou jar jiuf crist mislmane doc il faut te ransaer apropau de khadafi
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #16 Mady 11-01-2019 21:36
Je trouve vraiment léger les arguments utilisés par le président nigerian pour justifier son échec dans la lutte contre Boko harem en incriminant le guide libyen paix à son âme comme le seul et unique responsable de la déstabilisation de la sous région. Or, il a été démontré par beaucoup d'analystes que le terrorisme est exclusivement l'oeuvre des occidentaux pour nouvelle recolonisation légalisée de l'Afrique.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #17 PourLeNiger 11-01-2019 23:53
Le Président Bouhari a juste dit une vérité que j'ai toujours soutenu. Khadafi est effectivement en parti responsable de la situation actuelle d'insecurité au Sahel.
A cause de lui des pays comme le Mali et le Niger ont combattu des rebélions fratricides dans les années 70, 80 et 90.
C'est biensure lui qui a formé et armé ces bandits qui troublent notre quiétude, comme l'a dit Président Bouhari.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #18 Nassir salaou 12-01-2019 06:13
S'ils vous plaît essayer de comprendre le contexte sur lequel Bouhari parlais,il a même précisé et bien contrôlé ce qu'il dit
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 Anonyme 12-01-2019 20:11
Pour moi cest les gouverneurs et sénateurs nigérians qui financent boko haram ??
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #20 Bac777 12-01-2019 22:08
Beaucoup d'intervenants agissent plus par émotion que par raison sans vraiment comprendre ce qu'a dit le général Buhari. Le colonel Kadhafi paix a son âme avait entretenu des conflit pratiquement durant tout son règne et les Nigériens et Tchadiens se souviendront encore de ce passé douloureux( rébellion, terrorisme etc.). Au moment de sa chute en 2011 il a ordonné d'ouvrir les arsenaux pour que ceux qui peuvent manier les armes se servent et c’était le point de départ de la situation actuelle que vit la sous région sahelo-saharienne et Buhari l'a exactement vu. Et puis ceux qui disent que Buhari n'a rien pour eradiquer ne connaissaient nullement le terrain et puis la situation avant l'arrivee de Buhara ou Boko Haram a pratiquement occupé et géré 27 local government(départements) des Etats de Yobe, Borno et Adamawa. C'est Buhari qui a réorganiser le commandement transféré a Maiduguri pour chasser et pratiquement décimer le insurgés car même Abuja a été attaquée a plusieurs reprises et pour ceux qui connaissent bien la zone, les batailles de Monguno, Alagarno, Kukawa, Cross Kauwa, Baga, Goniri et Damasak la semaine passée vous diront le vrai carnage que Boko a subi face a l’armée.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #21 oser 13-01-2019 13:57
hum Mon frère bac777 tu es témoin que c'est Khadafi qui a ordonné de réactivité des réseaux terroristes ???et même s'il à fait sa il doit bien avoir une raison malgré que l'Afrique lui tourner le dos à un moment où il plus besoin de ses pères africaine !!!au lieu de prendre vos responsabilités vous attendez les occidentaux viennent s'occuper de vos merdes (je me souviens qu'au premier jour de la révolution un député malien à mis en garde les présidents africains surtout ceux des pays voisins de la lybie du danger qui guette les pays après la chute de Khadafi)!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #22 Observateur 14-01-2019 08:59
:eek: , On n'accuse pas un mort. Il est déjà parti, plutôt développer des arguments solides notamment, le complot des occidentaux pour déstabiliser l’Afrique. Les armes utilisées par ces bandits viennent d’où? Nos dirigeants ne doivent pas nous désorienter pour préserver leur pouvoir. Ils ont peur d'accuser les blancs de peur de perdre leur pouvoir. Or c'est Dieu qui donne le pouvoir et le retire quand Il veut .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #23 Dan Kassa 14-01-2019 12:11
Foutaises, vous connaissiez les véritables terroristes et les pays qui les financent avec à leur tête le grand voyou connus de tous (La France). Tous les maux de l'Afrique sont commandités par la France de Sarkozy. Quant il a tué Khadafi, qui a dit quelque chose??? Khadafi de son vivant quant il finançait ces gens qui a osé parlé?? To, laisser nous tranquille, fermer nous vos sales et grandes gueules. Nous prions Allah (SAW) pour qu'il descende sa paix et protege nos pays de ces hypocrites occidentaux, Que Dieu protege mon cher et indivisible Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #24 HABI KOUMA 14-01-2019 16:24
Buhari a dit une énormité.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #25 #33Nigerien*** 14-01-2019 17:38
La principale cause de ces mouvements est la mauvaise gouvernance. plus tu te sens écarté et oublié par l'État et qu'on t'impose des lourdes impôts et taxes que les gens mange plus tu es frustré
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #26 Mansouroune Abdoulaye 16-01-2019 08:50
C'est très malheureux comme propos de la part d'un président du plus grand pays d'Afrique. En effet si Khadafi avait embrasé l'Afrique, les autres présidents doivent avoir la capacité d'éteindre l'incendie.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #27 Mansouroune Abdoulaye 16-01-2019 08:50
C'est très malheureux comme propos de la part d'un président du plus grand pays d'Afrique. En effet si Khadafi avait embrasé l'Afrique, les autres présidents doivent avoir la capacité d'éteindre l'incendie.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #28 Mamadou Hassane 16-01-2019 11:12
Quand il ya la guerre les vrais bénéficiaires se sont les vendeurs d'armes !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #29 Mounji 17-01-2019 14:31
Cette situation est :lol:
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 22/09/2020, 06:24
elections-presidentielles-pour-une-confrontation-loyale-et-equitable-gage-d-une-certaine-intelligence-politique-au-service-du-pays L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds...Lire plus...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...Lire plus...
Publier le 21/09/2020, 21:49
education-la-rentree-scolaire-decalee-du-1er-ou-15-octobre-pour-cause-d-inondations Initialement prévue pour le 1er octobre 2020, la rentrée scolaire 2020/2021 a été reportée par le...Lire plus...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...Lire plus...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...Lire plus...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...
Publier le 21/09/2020, 21:49
education-la-rentree-scolaire-decalee-du-1er-ou-15-octobre-pour-cause-d-inondations Initialement prévue pour le 1er octobre 2020, la rentrée scolaire 2020/2021 a été reportée par le...

Dans la même Rubrique

Mali : un ancien militaire comme chef d’Etat et l’essentiel du pouvoir dans les mains de la junte militaire

21 septembre 2020
Mali : un ancien militaire comme chef d’Etat et l’essentiel du pouvoir dans les mains de la junte militaire

Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020, veille de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance du pays. Il s’agit du colonel-major...

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

3 septembre 2020
CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la...

Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

2 septembre 2020
Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

Le président Alpha Condé s'est enfin exprimé ce mercredi sur sa candidature à la prochaine présidentielle du 18 octobre. A l’adresse de ses partisans réunis au Palais du peuple de...