mercredi, 16 janvier 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Edouard Philippe min

Après des semaines de bras de fer avec les Gilets jaunes, le Premier ministre a annoncé la suspension de la hausse de la fiscalité sur le carburant pour six mois. Quant aux tarifs du gaz et de l'électricité, "ils n'augmenteront pas durant l'hiver".

 

Le gouvernement a fini par changer de cap : les trois mesures fiscales qui devaient entrer en vigueur le 1er janvier prochain, dont la hausse de la taxe carbone sur l'essence, le fioul et le diesel à l'origine du mouvement des Gilets jaunes, sont suspendues. Sont également concernées par ce gel, la convergence de la fiscalité du diesel avec celle de l'essence, ainsi que la hausse du gazole pour les professionnels. Ce moratoire prévu pour une durée de six mois marque un net recul du gouvernement.

Après avoir entendu cette demande exprimée par tous mes interlocuteurs au cours des consultations de ces derniers jours, je suspends, pour une durée de 6 mois, ces mesures fiscales :

"Si l'État doit rester fort et ferme, il est d'abord le garant de la paix publique. Fixer le cap et le tenir est une nécessité pour gouverner la France, mais aucune taxe ne mérite de mettre en danger l'unité de la nation", a déclaré mardi 4 décembre le chef du gouvernement Édouard Philippe lors d'une allocution télévisée de dix minutes à Matignon. Son intervention a lieu trois jours après des violences à Paris en marge d'une manifestation.

"Depuis le début du mouvement, quatre de nos compatriotes ont trouvé la mort, plusieurs centaines de citoyens, en particulier des membres de nos forces de l'ordre, ont été blessés, parfois gravement", a-t-il souligné pour justifier cette volonté d'"apaisement".

Concertation du 15 décembre au 1er mars

Ces mesures "ne s'appliqueront pas avant d'être débattues avant toutes les parties prenantes", a prévenu Édouard Philippe. "Nous voulons dans ce laps de temps identifier et mettre en œuvre des mesures d'accompagnement justes et efficaces. Si nous ne les trouvons pas, nous en tirerons les conséquences."

La concertation locale sur la transition annoncée par l'exécutif face à la crise des Gilets jaunes se tiendra du 15 décembre au 1er mars, a annoncé le Premier ministre mardi, en se disant "prêt" à "améliorer" et "compléter" les "mesures d'apaisement" dévoilées par l'exécutif.

Ni les tarifs de l’électricité, ni ceux du gaz n’augmenteront durant la concertation et donc durant l’hiver qui s’annonce.

"Le gouvernement a fait des propositions. Peut-être sont-elles insuffisantes, ou inadaptées. Les solutions doivent être différentes dans les grandes villes et les campagnes. Parlons-en, améliorons-les. Complétons-les. J'y suis prêt", a affirmé le chef du gouvernement.

Critiquées par les Gilets jaunes, les nouvelles modalités du contrôle technique des véhicules seront elles aussi suspendues pour six mois. Les tarifs de l'électricité et du gaz n'augmenteront pas "durant la concertation, et donc pas durant l'hiver qui s'annonce", a ajouté le Premier ministre, évoquant une "prime mobilité" qui sera étudiée pendant la concertation.

 

 

Avec AFP et Reuters

Commentaires   

+3 #1 Ibrahim Hass 04-12-2018 20:24
C'est quand un ministre sort de sont silence pour nous dire ça au Niger aussi
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Hum 04-12-2018 21:08
Citation en provenance du commentaire précédent de Ibrahim Hass :
C'est quand un ministre sort de sont silence pour nous dire ça au Niger aussi

Jamais car le nigérien n est pas assez courageux pour organiser ce genre de manifestation, vous avez peut-être vu les images et vidéos de la manifestation à Paris comment ils ont affronté les forces de l ordre , au Niger un coup de gaz lacrymogène les gens détalent.
C est pas parce que ce ministre aime la France qu il est venu s exprimer, c est parce qu’ils acculés.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Moussa Hamissou 04-12-2018 22:48
Cela doit aussi faire leçon au Gondouwana
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 bagague 05-12-2018 07:06
Si on veut que ça marche plus au Niger,il faut que les nigériens prennent l'exemple des gilets jaunes.La société civile fait de son mieux,mais beaucoup de nigériens ont peur de sortir,d'autres sont sceptiques.Vos vies ne changeront pas en un clin d’œil,et surtout pas en restant cloitré chez soi.On a pas dit de sortir faire du vandalisme,mais de répondre aux mots d'ordre de la société civile pour les marches autorisées et pacifiques ,comme elles l'ont toujours été.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

IMG 20190108 WA0002

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé : déclaration du Procureur de la CPI, Fatou Bensouda

15 janvier 2019
Affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé : déclaration du Procureur de la CPI, Fatou Bensouda

Dans une décision rendue oralement ce matin, deux des trois juges de la Chambre de première instance I de la Cour dans l'affaire contre Messieurs Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ont...

La Chambre de première instance I de la CPI acquitte Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé de toutes les charges

15 janvier 2019
La Chambre de première instance I de la CPI acquitte Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé de toutes les charges

Aujourd'hui, le 15 janvier 2019, la Chambre de première instance I de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « la Cour »), à la majorité, Mme la juge...

Explosion à Ouaga :1 mort, des blessés et d’importants dégâts matériels

14 janvier 2019
Explosion à Ouaga :1 mort, des blessés et d’importants dégâts matériels

L’on en sait un peu plus sur ce qui s’est passé ce lundi matin à Ouagadougou. L’explosion qui s’est produite à Silmiyiri dans l’arrondissement 9  dans une villa a fait...

Présidentielle au Sénégal : Karim Wade et Khalifa Sall écartés par le Conseil constitutionnel, cinq candidats confirmés

14 janvier 2019
Présidentielle au Sénégal : Karim Wade et Khalifa Sall écartés par le Conseil constitutionnel, cinq candidats confirmés

Les sept sages ont publié, ce 14 janvier, la liste des cinq candidatures validées pour la présidentielle. Khalifa Sall et Karim Wade n'y figurent pas. Le Conseil constitutionnel sénégalais a...

Insécurité en Afrique de l’Ouest : pour Buhari, le responsable c’est Kadhafi

11 janvier 2019
Insécurité en Afrique de l’Ouest : pour Buhari, le responsable c’est Kadhafi

Le président nigérian a de nouveau accusé l’ancien guide libyen d’être le principal responsable de la dégradation de la situation sécuritaire dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et centrale. Pour...

RD Congo : l’opposant Félix Tshisekedi proclamé vainqueur de la présidentielle (résultats provisoires )

10 janvier 2019
RD Congo : l’opposant Félix Tshisekedi proclamé vainqueur de la présidentielle  (résultats provisoires )

La commission électorale (CENI) de la République démocratique du Congo (RDC) a fait durer le suspense avant de proclamer le nom du successeur du président Joseph Kabila, dans la nuit...