jeudi 18 août 2022

2011 lecteurs en ligne -

fraren

Fada N'Gourma: six assaillants abattus lors d'une « attaque terroriste » dans l'Est du Burkina

assaillant Bougui attaque

Six assaillants ont été abattus lundi à Bougui à environ dix kilomètres de Fada N’Gourma, localité de l'est du Burkina Faso, lors d'une "attaque terroriste" contre une patrouille de gendarmes, selon des sources sécuritaires.

"Un équipe de patrouille de la brigade territoriale de gendarmerie de Fada N'Gourma (à 220 km à l'est de Ouagadougou) est tombée dans une embuscade dans le village de Bougui", a déclaré à l'AFP une source sécuritaire.

  

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

"Les terroristes ont ouvert le feu au passage du convoi, endommageant le véhicule de tête", mais "les éléments de la gendarmerie ont aussitôt réagi, neutralisant six assaillants".
Les "six assaillants ont été abattus" et un "gendarme a été blessé au pied", a confirmé une autre source sécuritaire, précisant que "cette attaque a eu lieu aux environs de 5h du matin (locales et GMT), dans la forêt de Bougui", située à dix kilomètres de Fada N'Gourma, chef-lieu de la région de l'Est. "Plusieurs armes, dont des kalachnikov et des cartouches", ont été saisies sur les assaillants, a indiqué la même source.

L'équipe de la gendarmerie se rendait au campement de chasse de Sindou pour démanteler une cache d'armes appartenant à des terroristes présumés, a expliqué à l'AFP un responsable local.

Le Burkina Faso, frontalier du Mali et du Niger, est le théâtre d'attaques jihadistes régulières depuis le premier trimestre 2015. Vendredi, cinq personnes dont quatre gendarmes avaient été tuées par l'explosion d'un engin artisanal au passage de leur véhicule à Boungou, dans la région de l'Est.
Selon un bilan officiel établi fin septembre, les attaques ont fait au total 229 morts depuis 2015. Depuis début octobre, 22 autres personnes, dont 21 hommes des forces de sécurité (policiers, gendarmes, soldats) ont été tuées par des explosifs artisanaux dans des attaques attribuées à des jihadistes, selon un décompte de l'AFP. Le Nord et l'Est du Burkina Faso sont particulièrement touchés par les attaques jihadistes. Ouagadougou, la capitale, a été frappée à trois reprises, avec un bilan total de près de 60 morts.

assaillant Bougui attaque BIS

assaillant Bougui attaque BIS1

 

AFP



Commentaires  

+4 #1 Gouam 03-12-2018 16:17
Sûrement les mêmes salauds qui ont abattu le douanier nigérien qu’ils périssent en enfers
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 SIDWAYA 03-12-2018 16:25
Soutien total à nos FDS, qu'elles soient du Niger ou du Burkina.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #3 ibn 03-12-2018 16:34
que le bon dieu protège nos pauvres etats
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Yack 03-12-2018 20:25
Jegnal pour les gendarmes .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Tountoun 03-12-2018 21:19
Bravo !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Bossake 03-12-2018 21:45
Bravo les gendarmes :-x :-x
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Senior 03-12-2018 21:50
Mes chers sahéliens, cette recrudescence de l'insécurité dans notre zone est dû à la présence des bases militaires Françaises. Il faut le savoir la France travaille avec les "supposées" djihadistes. Parce qu'elle a un agenda caché mais connu. La nouvelle trouvaille de l'l'impérialisme international c'est semé le chaos dans le pays faibles, afin de les contrôler et faire main-basse sur leurs ressources. Voilà l'enjeu et nos dirigeants le savent.. alors pour garder ce semblant de pouvoir ils sont devenus complices avec les blancs.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 lolna 03-12-2018 22:01
Citation en provenance du commentaire précédent de Senior :
Mes chers sahéliens, cette recrudescence de l'insécurité dans notre zone est dû à la présence des bases militaires Françaises. Il faut le savoir la France travaille avec les "supposées" djihadistes. Parce qu'elle a un agenda caché mais connu. La nouvelle trouvaille de l'l'impérialisme international c'est semé le chaos dans le pays faibles, afin de les contrôler et faire main-basse sur leurs ressources. Voilà l'enjeu et nos dirigeants le savent.. alors pour garder ce semblant de pouvoir ils sont devenus complices avec les blancs.

:zzz :zzz
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Daouda 03-12-2018 22:34
Courage à vous nos braves combattent
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Zombre 03-12-2018 23:05
Vraiment que Dieu nous porgte :oops: :oops:
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Ganem 04-12-2018 07:18
Qu’Allah le tout puissant aident et sauve les FDS qu’ils soient du Burkina , du Mali ou du Niger a dominé à tout temps et à tout lieu les faux gens qui ne connaissent même pas le sens du mot “Jihadiste” et mènent des actions contraires au jihadisme.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 bagague 04-12-2018 09:52
Courage aux gendarmes Burkinabés.Un exemple de très bons soldats.Riposte sans pitié.Nos FDS doivent faire de même:pas de prisonniers terroristes.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #13 Belle analyse 04-12-2018 10:24
Citation en provenance du commentaire précédent de Senior :
Mes chers sahéliens, cette recrudescence de l'insécurité dans notre zone est dû à la présence des bases militaires Françaises. Il faut le savoir la France travaille avec les "supposées" djihadistes. Parce qu'elle a un agenda caché mais connu. La nouvelle trouvaille de l'l'impérialisme international c'est semé le chaos dans le pays faibles, afin de les contrôler et faire main-basse sur leurs ressources. Voilà l'enjeu et nos dirigeants le savent.. alors pour garder ce semblant de pouvoir ils sont devenus complices avec les blancs.

Bien vu, mon frère!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com