NITA Fond Site Web 675 x 240

mirage 2000 illustration

Huit soldats, dont trois Américains, ont été tués dans une embuscade survenue mercredi, dans l'ouest du pays. Aucune victime n'est à déplorer côté Français, mais une opération impliquant des soldats de la force Barkhane est en cours, au lendemain de l'attaque.

Zeyna commission0

Le Niger a été frappé mercredi par une attaque «terroriste», a annoncé jeudi le président nigérien, Mahamadou Issoufou. Des soldats américains et nigériens sont tombés dans une embuscade, après s'être lancés à la poursuite d'assaillants qui venaient d'attaquer le village de Tongo Tongo, au nord-ouest du pays. Le chef d'État nigérien a fait état d'un «nombre important de victimes». Selon un dernier bilan, huit soldats - quatre Nigériens trois Américains et l'un d'une «d'une nation partenaire» - ont été tués dans ce guet-apens. Deux soldats américains ont aussi été blessés mais leur état de santé est stable. D'après une source sécuritaire à l'AFP, l'attaque était l'oeuvre «d'hommes lourdement armés venus du Mali».

Côté Français, aucune victime n'est à déplorer. Mais au lendemain de l'attaque, une opération militaire est en cours, impliquant des soldats de la force Barkhane, a annoncé jeudi Patrick Steiger, porte-parole de l'état-major des armées. Des avions de chasse Mirage 2000 ont décollé, permettant de faire une démonstration de force. Mais ceux-ci n'ont pas été en capacité de tirer «en raison de l'imbrication (de forces) au sol», a souligné le colonel. L'armée française a également mobilisé deux modules d'évacuation médicale composés d'hélicoptères afin d'extraire des blessés en direction de Niamey, la capitale nigérienne. Le lourd bilan témoigne de la violence de l'accrochage et l'opération était toujours en cours jeudi dans la journée, selon Patrick Steiger.

Le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a affirmé devant le Conseil de sécurité de l'ONU à New York, que cette attaque soulignait l'urgente nécessité de mettre à pied d'oeuvre la nouvelle force internationale de lutte contre les jihadistes du Sahel, le G5 Sahel (Tchad, Niger, Mali, Burkina Faso et Mauritanie).

Ce sont les premiers morts américains au combat dans le cadre de la mission de lutte contre les groupes djihadistes dans cette région. Ils sont certes très présents au Niger, notamment sur l'aéroport d'Agadez, dans le nord, mais ne sortent que rarement de cette position. En 2015, les deux pays se sont toutefois engagés «à travailler ensemble sur la lutte contre le terrorisme». «Les femmes et les enfants paient un lourd tribu au terrorisme de manière directe comme victimes innocentes et de manière indirecte en tant que mères et épouses; elles viennent une fois de plus de perdre des fils et des maris», a déploré Mahamadou Issoufou. Une minute de silence a été observée en mémoire des soldats tués.

Zeyna commission0

Le Figaro



Commentaires

0
hum
6 années ya
arm
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1994 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
525 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
322 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
471 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
357 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
361 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages