samedi, 19 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Chefs Etats du G5

Le Conseil de sécurité des Nations unies doit se prononcer ce mercredi 21 juin sur un projet de résolution qui facilitera la mise en place d’une force militaire africaine dans le Sahel. Le texte ne prévoit cependant pas de mandat de l’ONU. Les pays formant le G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Niger, Tchad et Burkina Faso) comptent déployer une force anti-jihadiste de 5 000 hommes.

Zeyna transfert argent bis

Après plusieurs jours de négociations, la France et les États-Unis sont finalement parvenus à trouver un accord sur la formulation de la résolution qui doit être présentée ce mercredi 21 juin devant le Conseil de sécurité des nations unies. Le texte, porté par la France, salue le déploiement de la force africaine anti-jihadiste des pays du G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Niger, Tchad et Burkina Faso), mais ne prévoit pas que lui soit délivré un mandat de l’ONU.

Imaginée d’abord en 2015, la « force conjointe du G5 Sahel » a réellement été lancée le 6 février dernier, lors du sommet de Bamako. « Nous avons décidé de rendre effective la création d’une force G5 pour lutter contre le terrorisme », avait alors annoncé le président du Niger, Mahamadou Issoufou, qui avait immédiatement insisté sur la volonté du G5 Sahel de « demander une résolution des Nations unies et du Conseil de sécurité pour appuyer la création de cette force. » Une force « dont le mandat régional est de lutter contre le terrorisme, la criminalité transnationale organisée et l’immigration irrégulière ».

Pas de mandat de l’ONU pour le G5 Sahel

La résolution qui doit être présentée ce mercredi 21 juin devant le Conseil de sécurité (à 14h GMT) est donc particulièrement attendue. Il y a deux semaines, un premier projet de résolution, déjà porté par la France, avait été présenté au Conseil de sécurité. Le texte prévoyait alors que le Conseil de sécurité autorise le déploiement de la force africaine sous mandat des Nations unies, lui permettant « d’utiliser tous les moyens nécessaires » pour « combattre le terrorisme, le trafic de drogue et le trafic de personnes ».

Les États-Unis avaient à l’époque posé leur veto. Pour Washington, le projet de résolution était trop imprécis. Surtout, les États-Unis estimaient qu’une simple déclaration du Conseil de sécurité était suffisante. Paris, de son côté, estimait au contraire nécessaire que le soutien du Conseil de sécurité passe par l’adoption d’une résolution, se faisant l’écho de la demande du G5 Sahel et de l’Union africaine.

Le projet de résolution présenté ce mercredi « salue le déploiement » de la force africaine « en vue de ramener la paix et la sécurité dans la région du Sahel ». Mais cette fois, le texte n’évoque pas le Chapitre 7 de la charte des Nations unies, qui autorise l’utilisation de la force.

La voie ouverte à un éventuel financement

Dans la première version du texte retoquée par le Conseil de sécurité, la France demandait également à ce qu’Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, soit chargé d’un rapport sur le soutien logistique et financier à apporter. Une demande qui a finalement été abandonnée. Dans le nouveau texte, le Conseil de sécurité demande au secrétaire général de l’ONU de rendre compte des « défis rencontrés et de possibles mesures à prendre en considération ». Une formulation qui ouvre la voie à un éventuel financement de la force conjointe africaine.

« Nous sommes satisfaits d’être parvenus à un accord avec nos amis français », a déclaré à l’Agence France-Presse un porte-parole de la mission américaine à l’ONU. « Le résultat est une résolution saluant le déploiement de troupes venant de cinq pays pour combattre le terrorisme qui a causé tant de souffrances dans la région », a-t-il précisé.

Du côté de la diplomatie française, également, on se félicite d’un texte présenté comme « plus fort en matière de soutien politique », essentiellement du fait de l’adhésion des États-Unis. « Cette résolution enverra le message fort, très fort, que le Conseil de sécurité est uni et ferme face au terrorisme dans le Sahel. Je pense que tout le monde est conscient qu’une telle mission est plus que jamais nécessaire dans cette région », a insisté François Delattre, ambassadeur français aux Nations unies.

Le vote – a priori acquis – du projet de résolution intervient à quelques jours du prochain sommet du G5 Sahel, qui doit se tenir le 2 juillet à Bamako. Il coïncide également avec l’annonce, lundi, d’une participation de l’Union européenne au financement de la force africaine anti-jihadiste au Sahel.

 

Jeune Afrique

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

-3 #1 Haboule 21-06-2017 18:21
les negres stupides! massacrez vous entre-vous pour la gloire de colons francais. ouvrez grandement vos yeux et regardez autour de vous ce qui se passe; y'a aucun blanc ni arabe ni chinois ni juif qui meure dans la soit disant guerre contre les "terroristes": a L'Est: des negres Kanouris et Boudouma accuses de "terroristes" de boko haram et massacrer par leur cousin peuls incites par des traitres comme MI Deby et leur bande sous les ordres des colons francais. A L'Ouest, ce sont cette fois les Peuls traites de Terroristes malien par Issoufou et le Negres maliens et massacre par leurs cousins Sonrai incites par les Francais qui en meme temps incitent une partie des Touareg a massacre une autre partie de musulmans Touareg accuser de s'allier avec les "terroristes" Peuls pour massacrer les sonrai allies de terroriste de mujao .. 1/
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #2 Haboule 21-06-2017 18:25
entretemps avec la complicite de traitres comme le regime de Issoufou et Deby, la France suce vos pays a mort depuis bientot 130 ans.. dernier au monde (7 des 10 derniers pays au monde se trouve dans la zone Franc! meme producteur de petrole.. Jamais dans l'Histoire de l'humanite un pays producteur de petrole comme le Niger et le Tchad n'a ete classer parmie les derniers au MONDE.. reveilez vous et allez defendre votre pays, VOTRE ENNEMI c'est la FRANCE .. chassez les de vos pays
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 18/09/2020, 20:33
marathon-day-du-groupe-bollore-au-niger-l-edition-2020-en-solidarite-avec-les-victimes-des-inondations Comme chaque année depuis 2016, les collaborateurs du groupe Bolloré ont répondu présent au...Lire plus...
Publier le 18/09/2020, 12:17
unicef-niger-en-fin-de-mission-la-representante-dr-felicite-tchibindat-felicitee-par-les-autorites-pour-son-travail-au-service-des-enfants Le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, a exprimé au nom du Gouvernement du Niger, jeudi 17 septembre au...Lire plus...
Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...Lire plus...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...
Publier le 14/09/2020, 08:29
insecurite-2-soldats-de-la-garde-nationale-tues-dans-une-attaque-non-revendiquee-a-assamaka-region-d-agadez Deux (2) éléments de la Garde nationale du Niger (GNN) ont été tués samedi dernier suite à une attaque...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...

Dans la même Rubrique

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

3 septembre 2020
CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la...

Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

2 septembre 2020
Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

Le président Alpha Condé s'est enfin exprimé ce mercredi sur sa candidature à la prochaine présidentielle du 18 octobre. A l’adresse de ses partisans réunis au Palais du peuple de...

Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

28 août 2020
Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

A l’issue de leur second sommet extraordinaire sur la situation sociopolitique au Mali, qui s’est tenu par visioconférence ce vendredi 28 août, les chefs d’Etat de la CEDEAO ont pris...