vendredi, 25 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Trump-2

Cet accord fait partie de l’héritage de Barack Obama que Donald Trump a promis de défaire pendant la campagne électorale, au nom de la défense des emplois américains.

Zeyna transfert argent bis

Le président Donald Trump a annoncé jeudi 1er juin une sortie des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat, au risque de provoquer une onde de choc mondiale pour les 194 autres pays signataires de ce texte historique. Après des semaines d’atermoiements, l’homme d’affaires septuagénaire tient ainsi une de ses promesses de campagne, au nom de la défense des emplois américains.

« Afin de remplir mon devoir solennel de protection de l’Amérique et de ses citoyens, les Etats-Unis se retireront de l’accord de Paris sur le climat », a annoncé Donald Trump depuis la roseraie de la Maison Blanche, sous les applaudissements. Il a redit qu’il ne « voulait rien qui puisse se mettre en travers » de son action pour redresser l’économie de la première puissance mondiale. « Je ne peux pas, en conscience, soutenir un accord qui punit les Etats-Unis (…). J’ai été élu pour représenter les habitants de Pittsburgh, pas de Paris », a-t-il insisté, ajoutant que son pays était prêt à négocier un nouvel accord climat.

Donald Trump s’était engagé à abandonner un accord multilatéral scellé fin 2015 dans la capitale française et voulu par son prédécesseur Barack Obama, qui vise à limiter la hausse de la température moyenne mondiale. Ce dernier a aussitôt jugé dans un communiqué que son successeur « rejetait l’avenir ».

Preuve de son caractère sensible, cette décision n’a cessé d’être repoussée. Au moins deux réunions présentées comme décisives ont été annulées en avril et en mai dans une Maison Blanche soumise à la pression de deux camps opposés.

Une décision saluée par son camp

Les alliés républicains du président Donald Trump ont applaudi jeudi sa décision de se retirer de l’accord de Paris sur le climat. Leur base électorale n’en attendait pas moins. Selon un sondage YouGov réalisé pour le Huffington Post en mai, 46 % des électeurs de Donald Trump étaient favorables à un retrait de l’accord, et 22 % n’avaient pas d’opinion. A l’inverse 92 % des électeurs d’Hillary Clinton souhaitaient que les Etats-Unis y restent.

« En se retirant de ces objectifs inatteignables, le président Trump a réitéré son engagement à protéger les familles de la classe moyenne et les ouvriers du charbon », a déclaré Mitch McConnell, le chef du Sénat qui vient du Kentucky. Même son de cloche pour le président de la Chambre des représentants, Paul Ryan, pour qui l’accord de Paris était « une mauvaise affaire ».

De l’autre côté de l’échiquier politique, c’est la déconvenue. Le chef de la diplomatie américaine sous Barack Obama, John Kerry, l’un des artisans de l’accord de Paris, a tonné dans un communiqué contre un « renoncement sans précédent au leadership de l’Amérique que l’on va payer en termes d’influence » internationale. M. Kerry, partisan d’un engagement fort de la première puissance mondiale dans le concert des nations, a souligné que la sortie de l’accord climat « isol [ait] les Etats-Unis après que nous avons uni le monde » lors de la signature de ce texte dans la capitale française.

Au Congrès, les démocrates ont également dénoncé un « revirement scandaleux du leadership mondial de l’Amérique », selon les mots amers du sénateur de la commission des affaires étrangères, Ben Cardin.

Pas de sortie effective du traité avant 2020

De nombreuses voix, sur la scène internationale – notamment la Chine et l’Union européenne –, dans le monde des affaires et au sein même de son administration, l’ont appelé à revoir sa position, rappelant ces derniers jours l’urgence d’agir face au réchauffement en cours.

Climatosceptique revendiqué, M. Trump devra désormais s’armer de patience. Un pays souhaitant dénoncer l’accord doit patienter trois ans à compter de son entrée en vigueur (intervenue le 4 novembre 2016), puis respecter un préavis d’un an avant de s’en libérer effectivement, précise l’article 28 du document. Les Etats-Unis pourront donc sortir de l’accord en novembre 2020… au moment de la prochaine présidentielle américaine.

Les Etats-Unis sont le deuxième émetteur mondial de gaz à effet de serre, derrière la Chine. La portée de cette décision ira, de fait, bien au-delà de la question climatique ; elle donnera une indication sur la place que les Etats-Unis entendent occuper sur la scène internationale dans les années à venir. A l’approche de l’allocution présidentielle, la Chine et l’Union européenne sont montées au créneau pour défendre l’accord qui vise à contenir la hausse de la température moyenne mondiale « bien en deçà » de 2 °C par rapport à l’ère préindustrielle.

 

Le Monde 

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

0 #1 rien 02-06-2017 08:28
j'ai l'impression qu'il veut effacer l'ère OBAMA par ce qu'il est métis(noir+blanche).
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Wawi wane 02-06-2017 09:44
Mahamadou Issoufou sera respoonsable devant Dieu et devant l'histoire de toutes ces attaques barbares au Niger. La pire erreur c'est d'avoir accepté l’implantation des bases étrangères. Ces forces étrangère n’ont aucun intérêt a ce que le sahel soit en paix. Trump vient de le monter en se retirant de l’accord de paris qu'il n a rien a foutre des pays pauvres. En fait Trump ne dit que tout haut ce que la majeur partie des blanc pense tout bas. Que les américains , les français et les allemands viennent investir au Niger oui mais transformer le Niger en une caserne non. Avec les déclaration de Mahamadou Issoufou on sent qu'il content d’être en guerre contre les djiihadistes. On ne t a pas élu pour ca. Un pays ne se developpe pas dans la guerre. Grace au déclaration de Mahamadou Issoufou sur le terroriste on est devenu la risé de tout le monde. La mort de nos soldats est devenu un non événement. Chaque jour des familles sont meurtris a cause de ta mauvaise communication Mahamadou.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 HAMID Ag Mohamed 02-06-2017 21:06
Bonne rupture de jeun à tous les musulmans du monde entier. Que le tout puissant accepte nos bonnes oeuvres et pardonne nos péchés!Amen! Au lieu de perdre son temps à accuser quelqu'un jusqu'à l'insulter, il est mieux de prier pour son pays pour que les uns et les autres s'aiment, pour qu'il y ait une paix définitive. Ce mois est béni et sacré prions pour que nos FDS gagne ce combat qui nous a été imposé par les adeptes du satan qui n'ont aucun souci pour la vie des musulmans. Cette histoire des blancs et ou trump ne nous regarde en aucun cas puisque nous n'avons aucun intérêt dans leur guéguère ou leur flatterie. En rappel, les deux guerres(1ère et 2ème) ont servi de leçon à ces soit disantes puissances c'est pourquoi ils veulent imposer une 3ème guerre mondiale à l'humanité mais la peur de la défaite et de la leçon tirée laisse chacune de ces puissances dans son coin en hésitation. Que DIEU nous en garde de toutes ces manoeuvres!! Amen!!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 25/09/2020, 13:49
assemblee-nationale-discours-du-pan-a-l-ouverture-de-la-2e-session-ordinaire-au-titre-de-l-annee-2020 La 2ème session ordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2020, dite Session...Lire plus...
Publier le 25/09/2020, 13:36
elections-2020-2021-l-union-europeenne-lance-son-programme-de-soutien-pour-un-processus-electoral-credible-inclusif-et-transparent Dans le cadre de sa coopération avec le Niger, l'Union européenne (UE) a signé une convention de...Lire plus...
Publier le 24/09/2020, 11:53
lutte-contre-la-covid-19-le-groupe-orano-renforce-les-capacites-operationnelles-du-cermes Dans le cadre du soutien aux autorités dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, le groupe Orano...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...
Publier le 22/09/2020, 06:24
elections-presidentielles-pour-une-confrontation-loyale-et-equitable-gage-d-une-certaine-intelligence-politique-au-service-du-pays L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds...

Dans la même Rubrique

Mali : un ancien militaire comme chef d’Etat et l’essentiel du pouvoir dans les mains de la junte militaire

21 septembre 2020
Mali : un ancien militaire comme chef d’Etat et l’essentiel du pouvoir dans les mains de la junte militaire

Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020, veille de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance du pays. Il s’agit du colonel-major...

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

3 septembre 2020
CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la...

Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

2 septembre 2020
Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

Le président Alpha Condé s'est enfin exprimé ce mercredi sur sa candidature à la prochaine présidentielle du 18 octobre. A l’adresse de ses partisans réunis au Palais du peuple de...