NITA Fond Site Web 675 x 240

Alassane Ouattara PR CIV

      En Côte d’Ivoire, les évènements se bousculent et l’agenda politique s’accélère. Après la fin de la colère des militaires, dimanche 8 janvier, la démission du Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, dans la matinée de ce lundi 9 janvier, le nouveau président de l'Assemblée nationale a été désigné dans la soirée et c’est Guillaume Soro qui a été très largement réélu. Lundi soir, les chefs des forces de sécurité ont été limogés par décret présidentiel. 

Zeyna commission0

Guillaume Soro a été triomphalement réélu ce lundi avec 95,04 % des suffrages, soit 230 voix en sa faveur. Il faut dire que le seul challenger en face de lui, était le député Evariste Méambly qui, lors de ses cinq minutes d’allocution, en tribune, a davantage suscité les sourires de la part de ses petits camarades députés que les vivats.

Aussi, mission accomplie pour le président sortant qui sera donc le premier haut personnage de l’Etat à prendre ses fonctions dans cette troisième République de Côte d’Ivoire.

Guillaume Soro a annoncé une intervention du chef de l'Etat, Alassane Ouattara, devant les députés, mardi 10 janvier.

Limogeage des chefs des forces de sécurité

On attendait ce soir de connaître le nom du nouveau chef du gouvernement. Le secrétaire général Amadou Gon Coulibaly se trouvait à la présidence pour une annonce. Ce n'est toutefois pas le nom du nouveau Premier ministre qui a été annoncé, mais plutôt trois limogeages : ceux du chef d'état-major des armées, le général Soumaïla Bakayoko, du commandant suprême de la gendarmerie Gervais Kouakou Kouassi, et du chef de la police, Bredou M'Bia.

Le chef d'état-major des armées Soumaïla Bakayoko a été remplacé par le général de division Sékou Touré.

Le commandant suprême de la gendarmerie, le général Kouakou Kouassi est remplacé par le général de brigade Kouadio Kouakou.

Le directeur général de la police nationale Bredou M'Bia est remplacé par le commissaire divisionnaire Youssouf Kouyaté.

Ces limogeages interviennent après le mouvement des soldats mutins. Ils ne constituent pas tout à fait une surprise tant les mutineries de ce week-end avaient considérablement fâché et courroucé le chef de l'Etat, Alassane Ouattara. Par ailleurs, les mutins avaient eux-mêmes réclamé des changements au sein de leur hiérarchie. Voilà qui est chose faite puisque ce grand ménage a coûté son poste à Soumaïla Bakayoko au profit, donc, du général de division Sékou Touré.

RFI

Zeyna commission0



Commentaires

0
Lecteur-Actuniger
7 années ya
C'est normal de changer une vieille hi
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2307 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
545 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
344 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
486 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
377 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2285 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages