NITA Fond Site Web 675 x 240

Yahya Jammeh coran

Le président avait d’abord reconnu, le 2 décembre, la victoire d’Adama Barrow à la présidentielle avant de revenir sur sa décision, le 9 décembre.

Yahya Jammeh, qui a dirigé la Gambie durant vingt-deux ans et conteste sa défaite à l’élection présidentielle du 1er décembre, a affirmé qu’il ne quitterait pas le pouvoir, avant une décision de justice sur sa demande d’annuler le scrutin, dans une déclaration télévisée mardi 20 décembre au soir.

Zeyna commission0

« Je ne partirai pas » tant que la justice n’aura pas tranché, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao, 15 pays) « essaie de me pousser dehors, cela n’arrivera pas », a affirmé M. Jammeh en assurant que l’investiture d’Adama Barrow, déclaré vainqueur du scrutin, n’aurait pas lieu le 19 janvier, comme le préconise cette organisation régionale Cédéao, qui le presse de quitter le pouvoir.

M. Jammeh est longuement revenu sur sa décision initiale de reconnaître, dès le 2 décembre, la victoire d’Adama Barrow, qu’il avait appelé devant les caméras pour le féliciter, puis son revirement une semaine plus tard, le 9 décembre, en dénonçant notamment des erreurs commises par la Commission électorale indépendante (IEC) et des intimidations de ses partisans.

Le 13 décembre, son parti a saisi la Cour suprême pour demander l’annulation des résultats accordant la victoire à l’opposant Adama Barrow avec quelque 19 000 voix d’écart sur lui. Un recours introduit le jour même où la Cédéao a dépêché à Banjul une mission de quatre chefs d’Etat pour le convaincre de céder le pouvoir, sans succès.

Le président pour la tenue d’une nouvelle élection

La situation en Gambie a de nouveau dominé le sommet de la Cédéao tenu le 17 décembre à Abuja, à l’issue duquel l’organisation a redemandé à Yahya Jammeh de reconnaître les résultats du scrutin et de ne pas compromettre un transfert pacifique du pouvoir à Adama Barrow. Lors de ce sommet, les dirigeants ouest-africains ont aussi décidé de « garantir la sécurité et la protection » de M. Barrow et de se rendre à Banjul pour son investiture le 19 janvier, à l’expiration du mandat de Yahya Jammeh, « conformément aux dispositions de la Constitution gambienne ».

 « La Cédéao essaie de me pousser dehors. Cela n’arrivera pas. Tant que la Cour n’aura pas rendu sa décision sur cette affaire, il n’y aura pas d’investiture, le 19 janvier. Et nous verrons ce que la Cédéao et les grandes puissances derrière elle pourront faire », a soutenu Yahya Jammeh. « Je ne serai intimidé par aucune puissance dans ce monde. Je veux m’assurer que justice soit rendue », a-t-il encore ajouté, estimant que la seule manière pour ce faire « est d’organiser de nouveau une élection, afin que chaque Gambien vote. Et c’est la seule manière de résoudre cette affaire pacifiquement et équitablement. »

AFP

Zeyna commission0



Commentaires

1
Alio
7 années ya
Jammeh brandit et emporte toujours sur lui le noble coran. Je me demande s'il comprend quelque choses dedans.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Africanbty
7 années ya
non mr alio suppasant meme qu'il n comprend rien dedans entant musulman sa doit de faire plaisir.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Alio
7 années ya
justement, en bon musulman JAMMEH doit croire
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
jame
7 années ya
je souhaite l'aide de Dieu pour toi et le peuple gambien, la cedeao plaide l'aide des occidentaux(satan), elle echouera incha Allah le 19janv, et fuyera la gambie comme les rebelles d'alep, de homs... echec pour la cedeao incha Allahou!
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2227 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
542 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
339 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
483 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
374 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2284 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages