dimanche, 27 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


4904817 7 56ff le president gambien yahya jammeh en 8b91d466824bf62fa77d98bec515c7d7

Au lendemain de la spectaculaire volte-face du président sortant de la Gambie qui conteste le résultat de l'élection présidentielle du 1er décembre, les réactions de condamnation se multiplient dans les pays voisins et les organisations régionales ou internationales.

Zeyna transfert argent bis

La présidente de la Commission de l'Union africaine a déclaré « nulle et vide » la déclaration de Yahya Jammeh. Nkosazana Dlamini Zuma « l'exhorte fortement à faciliter une transition pacifique et à transférer son pouvoir » à Adama Barrow. Elle rappelle que mardi, l'UA a reconnu l'opposant comme vainqueur, et que le président gambien avait accepté sa défaite. Mais on sait que des troupes ont été déployées à Banjul et que Yahya Jammeh a promu 250 militaires jeudi et vendredi. Dans ce contexte, l'UA « appelle les forces de défense et de sécurité à rester strictement neutres ».

Elle a également demandé  au Conseil de sécurité de l'ONU de se réunir. Un Conseil de sécurité qui a appelé le président sortant à reconnaître sa défaite. Les quinze pays membres du Conseil de sécurité ont appelé dans une déclaration M. Jammeh à « respecter le choix du peuple souverain de la Gambie, comme il l'a dit le 2 décembre, et de transférer, sans conditions ni retard injustifié, le pouvoir au président élu, Adama Barrow. »

« Inacceptable » pour l'UE

L'ONU et l'UA qui ont signé un communiqué conjoint avec la Cédéao. Les trois organisations se disent « profondément inquiètes. Le verdict des urnes devrait être respecté et la sécurité du président élu, Adama Barrow, assurée », dit le texte.

« C'est inacceptable », a réagi de son côté l'Union européenne. Selon l'UE, toute tentative d'inverser le changement de pouvoir pourrait avoir de « sérieuses conséquences ». « Il est de la plus haute importance que tous les acteurs et institutions politiques rejettent sans équivoque toute violence et respectent la loi », explique Nabila Massrali, porte-parole du service européen pour l'action extérieure. L'UE condamne fermement les propos de Yahya Jammeh et exhorte ce dernier « à respecter pleinement l’Etat de droit et la volonté du peuple gambien » mais aussi à « permettre une transfert pacifique du pouvoir. »

Même son de cloche du côté de l'administration américaine, qui tape du poing sur la table. C'est « un abus condamnable et inacceptable de la confiance des Gambiens », dit Mark Toner, porte-parole adjoint du département d'Etat. Washington dénonce même une tentative flagrante de saper les élections et de rester illégalement au pouvoir, avant d'appeler toutes les parties à rejeter la violence.

Pour autant la situation se tend. Selon le ministre sénégalais des Affaires étrangères, un avion dépêché par la Cédéao avec à son bord, sa présidente Ellen Johnson Sirleaf, s'est vu refuser d'atterrir à l'aéroport de Banjul.

« Eviter que la Gambie bascule dans la violence »

De son côté, Amnesty International a appelé « les forces de sécurité à faire preuve de retenue si les Gambiens décident d'exercer leur droit à protester pacifiquement ». Seydi Gassama, directeur du bureau Sénégal au sein d'Amnesty international, estime que « la communauté internationale doit réagir très vite pour éviter que la Gambie bascule dans la violence dans les jours ou semaines à venir. »

Selon lui, il faut aller au-delà des condamnations : « il appartient à la communauté internationale de reconnaître, ne serait-ce que symboliquement, Adama Barrow comme étant le président légitime de la Gambie. Cela doit être fait au niveau des Nations unies, de l’Union africaine, de la Cédéao. Ensuite il faut adopter toutes les sanctions qui sont prévues. En l’occurrence, des sanctions ciblées. »

 

RFI

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

0 #1 adamou amadou 12-12-2016 10:45
mais le decompte a ete repris dans d'autre etat aux us , malgre la victoire de tromp mais pourquoi pas au gambi ; le monde est injuste . ou est la CEDEAO ET L'UA quand l'opposant au 2eme tour etais emprisoner au niger . donc le silence
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 djatou 13-12-2016 12:18
le mal rattrape;patiente toi jammey;lahin-dadi-karewa;toutes les bonnes choses ont une fin;c est le allah-ya-issa qui a rattraper hama amadou parcequ il a fait trop de mal a de nombreuses famille jusqu a son derriere s est fachè et lui a provoquè des nerveuses hemorroides
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 25/09/2020, 13:49
assemblee-nationale-discours-du-pan-a-l-ouverture-de-la-2e-session-ordinaire-au-titre-de-l-annee-2020 La 2ème session ordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2020, dite Session...Lire plus...
Publier le 25/09/2020, 13:36
elections-2020-2021-l-union-europeenne-lance-son-programme-de-soutien-pour-un-processus-electoral-credible-inclusif-et-transparent Dans le cadre de sa coopération avec le Niger, l'Union européenne (UE) a signé une convention de...Lire plus...
Publier le 24/09/2020, 11:53
lutte-contre-la-covid-19-le-groupe-orano-renforce-les-capacites-operationnelles-du-cermes Dans le cadre du soutien aux autorités dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, le groupe Orano...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 22/09/2020, 06:24
elections-presidentielles-pour-une-confrontation-loyale-et-equitable-gage-d-une-certaine-intelligence-politique-au-service-du-pays L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...
Publier le 22/09/2020, 06:24
elections-presidentielles-pour-une-confrontation-loyale-et-equitable-gage-d-une-certaine-intelligence-politique-au-service-du-pays L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds...

Dans la même Rubrique

Mali : un ancien militaire comme chef d’Etat et l’essentiel du pouvoir dans les mains de la junte militaire

21 septembre 2020
Mali : un ancien militaire comme chef d’Etat et l’essentiel du pouvoir dans les mains de la junte militaire

Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020, veille de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance du pays. Il s’agit du colonel-major...

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

3 septembre 2020
CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la...

Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

2 septembre 2020
Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

Le président Alpha Condé s'est enfin exprimé ce mercredi sur sa candidature à la prochaine présidentielle du 18 octobre. A l’adresse de ses partisans réunis au Palais du peuple de...