samedi, 19 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Les 4 otages français

Djamel Okacha affirme que des djihadistes ont été libérés par Bamako en échange de la libération des 4 otages français au Niger en octobre 2013. Il explique la stratégie de redéploiement d’Aqmi au Sahel après les opérations militaires françaises au nord du Mali.

Zeyna transfert argent bis

Dans une interview donnée au site d’informations mauritanien Al Akhbar, utilisé comme canal de communication par les groupes armés, Djamel Okacha, alias Yahia Abou Al Hammam, l’émir d’AQMI au Sahara, revient sur les conditions de libération de plusieurs otages français. Il évoque les quatre employés d’Areva et de Satom, kidnappés au Niger en septembre 2010 et relâchés en octobre 2013 (Françoise Larribe avait été relâchée en février 2011).

Selon le chef terroriste, François Hollande, qui aurait «personnellement supervisé les négociations», a aussi «satisfait plusieurs conditions», dont la libération de sept djihadistes détenus dans les prisons maliennes. Ce ne serait pas une surprise : en décembre 2014, l’ex-ministre malien de la Justice, Mohamed Ali Bathily, avait reconnu avoir accepté la libération de quatre prisonniers en échange de la libération de Serge Lazarevic.

Dans le cas des otages français d’Arlit, «les Français ont essayé d’acheter des informations auprès des nomades, mais cela n’a pas marché», précise le chef terroriste dans cet entretien. Selon une source sécuritaire algérienne, des forces spéciales françaises et des agents de la DGSE, avec l’aide de pisteurs des tribus Idnane et des Ifoghas «ont mené des recherches pendant quatre mois en 2013 dans le nord du Niger avant de laisser tomber, faute de résultats».

«Et c’est ce qui les a poussés à accepter de négocier avec les terroristes», poursuit notre interlocuteur. Sur son compte twitter, un cadre d’Ançar Eddine, Ali Ag Al Haous, a même affirmé qu’une rançon de 40 millions d’euros avait été versée par le Qatar via des intermédiaires, en particulier Iyad Ag Ghali, ex-rebelle touareg devenu chef d’Ançar Eddine.

Une source des Renseignements extérieurs français avait de son côté confié au quotidien français Le Monde qu’une somme de «plus d'une vingtaine de millions d'euros» avait été remise aux preneurs d'otages, une information corroborée par une source proche des négociateurs nigériens citée par l'AFP, selon laquelle «entre 20 et 25 millions d'euros ont été payés pour obtenir la libération des otages français». Officiellement, la France ne paie pas de rançon : c’est en tout cas ce que répétait François Hollande en avril 2014.

Radisson Blu

Djamel Okacha revient également sur les conséquences des opérations Serval et Barkane au nord du Mali. «La France des Croisés voulait éliminer ou éloigner les terroristes du nord du Mali», mais aujourd’hui, assure-t-il, ils occupent «beaucoup plus de terrain». «Alors qu’avant, ils n’étaient que dans le nord du Mali, ils se trouvent désormais de l’Algérie au Mali et du Mali au Burkina. Et plusieurs tribus et ethnies nous ont rejoints. Ce que la France considère comme une victoire – le retrait des villes – n’est en réalité qu’un retrait tactique.»

Sur la question de l’unification du Mali, il affirme que «la croisade française a divisé une fois de plus le Mali entre milices et groupes armés qui se battent entre eux. Chaque tribu est devenue un front à elle seule, avec son propre armement et ses propres objectifs». L’émir évoque aussi l’attaque contre l’hôtel Radisson Blu de Bamako le 20 novembre dernier, revendiquée par Al Mourabitoune, le groupe de Mokhtar Belmokhtar. Il se félicite que l’émir dissident ait finalement choisi de «rejoindre» AQMI et ajoute que les deux organisations ont constitué un «parlement» commun.

Djamel Okacha détaille par ailleurs la stratégie d’expansion d’AQMI : s’étendre dans tout le Mali et ne pas rester cantonné au nord, en ciblant particulièrement le centre, zone de montagnes, de forêts et d’eau où se trouvent déjà des combattants d’Al Mourabitoune et d’Ançar Eddine. D’où les récentes attaques contre la Minusma (mission des Nations unies au Mali) qui «bloque» l’organisation dans sa progression.                          

 

Mél. M.

El Watan 

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

0 #1 amour paix justice 12-02-2016 09:43
QUAND ÇA NOUS ARRANGE NOUS SOMMES AMIS MAIS QUAND ÇA SE DÉGÉNÈRE ALORS NOUS SOMMES ENNEMIS. LA FRANCE N'A PAS D'AMIS ELLE N A QUE DES INTÉRÊTS
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Mainassara 12-02-2016 10:48
Notre président prend ses concitoyens en otages d'un coté,mais fait tout pour la libération des otages européens de l'autre coté.A mon avis c'est se moquer des Nigeriens quand il leurs demande de voter pour lui;c'est aux européens qu'il doit s'adresser.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 afriki 12-02-2016 11:33
Qatar, France,usa,Arabie saoudite,israel,grande bretagne meme pipe meme tabac avec les terroristes. Le terrorisme est une strategie de guerre pour le controle des ressources. Arabes et africains entretuez vous et affaiblissez vous pour que votre exploitation soit plus facile. Le monde du betail. Ces pays ont les moyens de détruire l'Irak, la lybie, le Nigeria le mali et ont leurs viseurs sur l'Algérie. Ce n'est qu'une question de temps. Le monde s'il n'est pas peuplé en majorité par du bétail doit se reveille et leur dire merde
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 afriki 12-02-2016 12:27
Pourquoi des puissances qui ont détruit l'Irak et la lybie avec toutes leurs forces militaires échouent face aux terroristes. La Palestine n'est qu'une manipulation de l'Arabie saoudite et du qatar qui ont détruit la lybie mais pas israël mais encore la Syrie et l'Iran. Les musulmans doivent ouvrir leurs yeux et voir la vérité. Les differentes tribus qui se déchirent au mali doivent cesser de rêver et de faire souffrir leurs peuples car la France ne va jamais satisfaire leurs volontés et si elles doutent de demander kadaffi et les lybiens. Ceux qui pensent s'enrichir dans ce jeux ont déjà sacrifié l'avenir de leurs peuples. Pas de paix pas de développement et pas de développement pas d'avenir
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 afriki 12-02-2016 12:59
Désormais l'Afrique doit son seul avenir à l'Algérie. C'est pour cela que les forces de l'ombre occidentales sous le couvert d'États islamiques quittent la Syrie après l'Irak pour la lybie pour déstabiliser l'Algérie la seule puissance africain que les manipulations du soit printemps arabes n'a pas emporté. Donc méfiance les algériens. Désormais il ne nous reste que 5 présidents en Afrique Deby, Mugabe,Bohari, Omar El Bachir, Théodoro et peut être Zouma. A défaut de débarquer n'kourouziza la soit communauté internationale veut créer une guerre entre leur détesté Kagame et le Burundi. Vive la Russie et la Chine pour un monde sans exploitation. J'ai appris que les états unis et la France cesseraient d'exister sans l'exploitation des africains et du moyen orient
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 18/09/2020, 20:33
marathon-day-du-groupe-bollore-au-niger-l-edition-2020-en-solidarite-avec-les-victimes-des-inondations Comme chaque année depuis 2016, les collaborateurs du groupe Bolloré ont répondu présent au...Lire plus...
Publier le 18/09/2020, 12:17
unicef-niger-en-fin-de-mission-la-representante-dr-felicite-tchibindat-felicitee-par-les-autorites-pour-son-travail-au-service-des-enfants Le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, a exprimé au nom du Gouvernement du Niger, jeudi 17 septembre au...Lire plus...
Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...Lire plus...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...
Publier le 14/09/2020, 08:29
insecurite-2-soldats-de-la-garde-nationale-tues-dans-une-attaque-non-revendiquee-a-assamaka-region-d-agadez Deux (2) éléments de la Garde nationale du Niger (GNN) ont été tués samedi dernier suite à une attaque...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...

Dans la même Rubrique

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

3 septembre 2020
CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la...

Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

2 septembre 2020
Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

Le président Alpha Condé s'est enfin exprimé ce mercredi sur sa candidature à la prochaine présidentielle du 18 octobre. A l’adresse de ses partisans réunis au Palais du peuple de...

Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

28 août 2020
Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

A l’issue de leur second sommet extraordinaire sur la situation sociopolitique au Mali, qui s’est tenu par visioconférence ce vendredi 28 août, les chefs d’Etat de la CEDEAO ont pris...