lundi, 13 juillet 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Abdoulaye HASSANE DIALLO1

Notre  pays au cœur du Sahel  depuis la colonisation 1885, le partage du monde par les puissances coloniales en passant par les différentes étapes de son évolution : occupation, territoire en 1911, participation   aux  nombreuses guerres coloniales et notamment mondiales, émancipation  en 1946 avec le création du Rassemblement Démocratique Africain    (   R D A ) avec des élus  à l'Assemblée Nationale Française  ( Palais Bourbon), loi Cadre dite loi Gaston  DEFFERRE, Ministre  d'Outre Mer, Puissant Maire   Socialiste de Marseille et futur Ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation   du Président François MITTRRAND  à l'accession de la Gauche au Pouvoir en 1981 ( la vague Rose) puis notre accession à l'Indépendance .

Un parcours qui verra  sa trajectoire évoluer: 18 Décembre 1958    Naissance de la République après des tractations et des accords de Coopération qui laisseront à la France, l'ex puissance colonisatrice assez  de coudées franches pour agir sur notre souveraineté grâce aux transferts des compétences signées entre nos deux pays formations des cadres  et la monnaie française à laquelle nous sommes forcément arrimés avec également en prime la langue française dite "officielle au détriment de nos richesses pour  davantage nous contrôler. Puis en 1926 ,notre capitale fut transférée de Zinder à Niamey, pour  plus de commodités avait t-on laissé entendre entre autres la présence du fleuve Niger.Nous connaitrons plusieurs sortes de gouvernance: Parti Etat et Unique,  de 1960 à 1974 .Le premier  Coup d'Etat Militaire qui mettre fin à cette pensée unique du Gouvernement de DIORI Hamani et s'installera un Régime Militaire d'Exception dirigé   par Le Colonel Seini  KOUNTCHE  ensuite Général qui  fera aussi près de 14 ans avant d'être remplacé en 1987  à la disparition  du Chef de la Junte Militaire .Commencera une trajectoire en dents de scie avec l'accession du Président  Ali Seibou  au pouvoir, alors Chef d'Etat Major coopté par ses pairs  pour gérer une courte Transition qui conduira à l'éveil des masses populaires et à une Conférence Nationale  Souveraine en 1991  avec l'impulsion des Forces   Vives de la Nation. Une Transition qui sera conduite par le Premier Ministre CHEFOU Amadou  avec un Gouvernement bicéphale où le Chef d'Etat devait  " juste inaugurer les chrisanthèmes alors que le vrai  Chef était lePremier Ministre installé par la Conférence Nationale Souveraine c'est à dire le Peuple.Commencent des  gouvernements d'Alliances, des cohabitations, qui conduiront malheureusement à des Transitions  militaires en 1996, en 1999 et après une courte  pause de 1O ans de régime démocratique, c'est le retour du cycle infernal des Coups d'Etat Militaire en Février 2010, ramenant le Niger à la case départ  en s'opposant à une transition de rallonge de 3 ans de pouvoir sollicité par le Président en place Tandja MAMADOU. Ainsi du Président DIORI,  KOUNTCHE,  SEIBOU, CHEFOU, OUSMANE, BARE, WANKE,  TANDJA, Salou  à ISSOUFOU suivez mon regard, nous avons épluché 7 Républiques et  9 Présidents  avec en prime  4 interruptions par les Forces Armées Nationales qui voulaient arrêter cette dérive pour ne pas dire une descente en enfer.

                 LE    NIGER    UN    VERITABLE    LABORATOIRE    D'EXPERIENCES    POLITIQUES

Nous avons   été  et sommes tous comptables de ces dérives  puisque les pouvoirs et régimes installés et  mis en place  l'ont étés et sont une émanation de la volonté populaire hormis les interruptions militaires qui puisent aussi leur raison dans nos comportements à travers nos dirigeants qui se chamaillent au sommet de l'Etat conduisant à des dérives Constitutionnelles. C'est pourquoi, il me semble que cette 7è République qui est la somme de tout ce parcours  de combattant,  mériterait de prendre de la hauteur pour aboutir à une fin de mandat tant attendu  par tout le peuple au nom duquel  les uns et les autres exercent légitimement leurs pouvoirs. Nous sommes convaincus que les pouvoirs, les politiques et surtout le peuple ont mûri  et sont aguerris de ces innombrables expériences politiques pour  donner à notre pays et à l Afrique la plus grande leçon de démocratie. Nous nous aimons et mieux aimons notre pays parce que nous avons toujours su retomber sur nos pieds à chaque fois qu'il s'agit  de notre patrimoine Commun :le  Niger. Un pays est à l'image d'une famille où l'on se fâche, l'on s'engueule, l'on discute et se dispute, l'on se boude  mais l'on conserve et sauvegarde toujours l'essentiel : l Unité et la Cohésion pour faire face   à l'ennemi    commun :le  sous développement  et qui se nomment, maladies, famines, les différentes calamités naturelles qui nous  empêchent de dormir et de   vivre décemment  Nous avons un  cahier  de charges  donc   un  grand  chantier que  nous  devons  exécuter  grâce à toutes ces   richesses  pour mettre à l'abri et extraire ce peuple de ces fléaux  dont une jeunesse en est la plus grande fraction vulnérable. Nous devons penser à tout ce monde qui attend les retombées de cette manne dont regorge notre pays Nous disposons de tant de  valeurs humaines, des richesses naturelles, des hommes sages, expérimentés et que sais...je? Un peuple qui maîtrise la plaisanterie à cousinage et un brassage digne d'une société fière de   vivre en symbiose. Une richesse qu'il faut sauvegarder coûte que coûte .Un autre facteur non négligence est notre hospitalité légendaire qui se greffe à notre religion : l'Islam qui se marie à nos valeurs culturelles   héritées de nos devanciers depuis   la nuit des temps.                  

 C'est pourquoi la dernière prestation, disons   le discours de clôture prononcé par  le Président de l'Assemblée Nationale ,Mr HAMA  Amadou   lors de la dernière session parlementaire , devrait  être considérée  comme un signe d'appel à l'apaisement et  une invite à tourner définitivement une page de discorde et d'interprétation pour conduire au dialogue permanent dans l'intérêt et du respect du Peuple, véritable gouverneur et gestionnaire de la Nation et du pays. Nous devons nous y employer de toutes nos forces pour aider à sortir  de cette crise qui n'est que comme l'a décrit le Président de la République  ISSOUFOU Mahamadou "UNE VITALITE DE NOTRE DEMOCRATIE". Une autre lecture aussi du retour à l'accalmie  donc à une  situation normale  Je pense que la page est tournée et que nous devons travailler pour remplir pour les uns et pour les autres ,notre contrat vis à  vis du Peuple Souverain, seul détenteur du Pouvoir réel. Bonne chance  et bonne continuation à tous les acteurs politiques  et Sociétés Civiles, responsables de notre gestion nationale si nous voulons édifier aussi notre cher Continent  déchiré par des drames qu'il ne mérite pas du tout et malheureusement, souffre de notre mal gouvernance et de nos dérives qui pénalisent  cette construction.
                       
                                                    Dr Aboulaye  HASSANE DIALLO,  Politologue, Journaliste et Ecrivain

{jathumbnail off}

Commentaires  

-2 #1 Ari Boula 27-08-2014 09:47
Malheursement Dr vous ne savez pas quel sort homme nous avons au pouvoir; ceux la qui considere que deculer et accepter la realite meme si elle provient de Dieu est considere comme lachette pour eux( rappel greve illimite en 93) Allah n'aime pas les arrogants
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Uastm rentree 2020

CANAL RECRUTEMENT 10500F

Top de la semaine

Publier le 12/07/2020, 23:03
lutte-contre-le-covid-19-l-etat-d-urgence-reconduit-pour-3-mois-a-partir-du-12-juillet-2020 Le gouvernement a décidé, en conseil des ministres du vendredi 10 juillet 2020, de la prorogation pour...Lire plus...
Publier le 12/07/2020, 22:09
ppnu-sawyi-pour-la-3e-fois-dr-abdoulaye-traore-va-se-presenter-a-la-presidentielle Le Parti du Progrès pour un Niger Uni (PPNU Sawyi) a investi, dimanche 12 juillet à Niamey, Dr...Lire plus...
Publier le 12/07/2020, 21:21
maradi-importante-saisie-d-armes-de-guerre-par-la-brigade-de-la-gendarmerie-nationale-de-guidan-roumdji Vingt-une (21) armes « AK47 », 26 chargeurs, 6124 cartouches, 309.000 Naira et une moto,...Lire plus...
Publier le 11/07/2020, 23:02
covid-19-aucun-nouveau-cas-positif-ce-samedi-11-juillet Le ministère de la Santé publique ne rapporte aucun nouveau cas positif au COVID-19 dans le pays, ce...Lire plus...
Publier le 11/07/2020, 22:51
nouvelle-ere-politique-par-nouhou-garba-abdourahamane Après l’indépendance de notre pays, le Niger, plusieurs évènements se sont succédés, notamment la...Lire plus...
Publier le 10/07/2020, 20:01
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-10-juillet-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 10 juillet 2020, dans la salle habituelle...
Publier le 08/07/2020, 07:32
douanes-annulation-des-concours-pour-les-recrutements-directs-de-septembre-2018-et-janvier-2019-ministere-des-finances  Le Ministère des Finances porte à la connaissance du public que suite aux irrégularités...
Publier le 09/07/2020, 16:21
trafic-international-de-drogue-deux-importants-reseaux-demanteles-a-niamey-et-zinder L’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS) a démantelé, la semaine...
Publier le 11/07/2020, 22:51
nouvelle-ere-politique-par-nouhou-garba-abdourahamane Après l’indépendance de notre pays, le Niger, plusieurs évènements se sont succédés, notamment la...
Publier le 09/07/2020, 16:16
processus-electoral-les-non-affilies-haussent-le-ton-et-interpellent-le-president-de-la-republique-declaration Dans une déclaration qu’ils ont rendue public le mercredi 8 juillet 2020 au siège du parti Dubara, les...
Publier le 10/07/2020, 20:01
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-10-juillet-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 10 juillet 2020, dans la salle habituelle...
Publier le 09/07/2020, 16:21
trafic-international-de-drogue-deux-importants-reseaux-demanteles-a-niamey-et-zinder L’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS) a démantelé, la semaine...
Publier le 08/07/2020, 07:32
douanes-annulation-des-concours-pour-les-recrutements-directs-de-septembre-2018-et-janvier-2019-ministere-des-finances  Le Ministère des Finances porte à la connaissance du public que suite aux irrégularités...
Publier le 09/07/2020, 16:16
processus-electoral-les-non-affilies-haussent-le-ton-et-interpellent-le-president-de-la-republique-declaration Dans une déclaration qu’ils ont rendue public le mercredi 8 juillet 2020 au siège du parti Dubara, les...
Publier le 07/07/2020, 11:44
guerison-de-la-covid-19-le-niger-premier-pays-en-afrique-de-l-ouest-ins En termes de guérison à la pandémie de la Covid-19, le Niger est premier en Afrique de l’Ouest à la...

Dans la même Rubrique

Nouvelle ère politique (par Nouhou Garba Abdourahamane)

11 juillet 2020
Nouvelle ère politique (par Nouhou Garba Abdourahamane)

Après l’indépendance de notre pays, le Niger, plusieurs évènements se sont succédés, notamment la conférence souveraine de 1991, l’heure de la démocratie au Niger, ainsi depuis cette époque des partis...

G5 Sahel : Quel bilan 6 mois après le sommet de Pau? (Par Tidiane Sahelien)

3 juillet 2020
G5 Sahel : Quel bilan 6 mois après le sommet de Pau? (Par Tidiane Sahelien)

Le G5-Sahel a été  créé en 2014 sur la volonté des chefs d’Etat du Tchad, du Niger, du Burkina Faso, de  la Mauritanie et du Mali afin de répondre conjointement...

Pour Dr Anasser Ag Rhissa, pour le Mali, le dialogue est incontournable entre les pro-IBK et les anti-IBK du M5RFP dans le cadre de la médiation

19 juin 2020
Pour Dr Anasser Ag Rhissa, pour le Mali, le dialogue est incontournable entre les pro-IBK et les anti-IBK du M5RFP dans le cadre de la médiation

Compte-tenu des propositions concrètes d’IBK (arrêt de la grève des enseignants (augmentation de leurs salaires de 20 %) en instruisant le Premier Ministre pour le respect de l’article 39, constituer...

Lettre Ouverte au Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Niger (Par Bachirou AMADOU ADAMOU)

18 juin 2020
Lettre Ouverte au Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Niger (Par Bachirou AMADOU ADAMOU)

  Monsieur le Président, Les élections générales à venir au Niger en 2021 questionnent avant tout les spécialistes du droit constitutionnel ou encore le politiste. Elles ne sont toutefois pas...

Point de vue sur la surfacturation dans les marchés publics (Par Adamou ISSOUFOU)

17 juin 2020
Point de vue sur la surfacturation dans les marchés publics (Par Adamou ISSOUFOU)

La surfacturation est l’un des grands classiques du droit de la commande publique. Elle ne se pratique, généralement, que lorsque la relation commerciale est déjà installée entre le fournisseur et...

Biométrie et vote électronique : Quelle différence ?

6 juin 2020
Biométrie et vote électronique : Quelle différence ?

Introduction Depuis l’avènement de son renouveau démocratique, le Niger a toujours oeuvré pour le renforcement de sa démocratie et de ses institutions démocratiques. Ainsi depuis 1993, des élections générales sont...