jeudi, 22 août 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Afrique-ChinePremier partenaire commercial de l’Afrique et son principal bailleur de fonds depuis  2009 au détriment des européens et américains, L'Afrique et la Chine vivent une véritable histoire d'amour depuis plus d` une décennie..

Nous assistons ces derniers temps à une effervescence autour de la présence de plus en plus importante de la Chine en Afrique

Cette présence de l`empire rouge du milieu se remarque surtout  dans les domaines prioritaires comme la construction, le commerce, le textile, l`équipements et les  électroniques , les échanges commerciaux ont augmenté de 83 %.

L’Afrique doit-elle avoir peur de la puissance chinoise? Quelles sont les raisons de l’implication chinoise en Afrique? l`Afrique Doit-elle redouter une nouvelle forme de colonisation?

La présence de la Chine en Afrique a tout d'abord été politique . Elle s'enracine dès les années 1960 avec le soutien de Mao aux indépendances africaines.Ce n'est qu'en épousant la libéralisation de l'économie chinoise, initiée par Deng Xiaoping dans les années 1990, qu'elle prend un visage plus économique.

L'émergence du géant asiatique suscite d'ailleurs des réactions contrastées, allant de l'accusation de pillage à l'espoir.

Souvent critiques, parfois admiratifs, les auteurs et observateurs mesurent la rapidité d'accroissement des échanges entre Pékin et le continent africain de 6,5 milliards de dollars en 2000 à 267 milliards de dollars en 2014 Cette croissance ne s'est pas faite sans heurts avec les puissances historiques en Afrique, comme la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, ces dernières ainsi que d'autres comme le  Japon et la  Corée du Sud utilisant souvent le paravent du Fonds monétaire international FMI et de la Banque mondiale pour questionner les pratiques chinoises sur le continent. Cependant, en plus de ces craintes relayées par les Occidentaux, une autre musique commence à se faire entendre de la part de personnalités africaines. Si les critiques de la Chine en Afrique ont toujours eu leurs avocats, elles deviennent de plus en plus fréquentes et pourraient finir par nuire aux investissements chinois. Le gouverneur de la  Banque centrale du  Nigeria, Sanusi Lamido, montre combien la perception de la Chine en Afrique évolue Mr Lamido, qui a vécu en Chine, critique très durement la deuxième puissance mondiale. il lui reproche notamment d'acheter les matières premières africaines et de vendre des produits manufacturés, en transformant trop rarement sur place, empêchant ainsi toute industrialisation. il qualifie ce mode économique d`essence du colonialisme.

Les raisons derrière l’implication de la Chine en Afrique sont tout d’abord pragmatiques. Les deux tiers des exportations africaines en Chine sont des ressources naturelles. En effet, le développement phénoménal de la Chine et les tensions récurrentes dans le Moyen Orient qui poussent à la hausse les prix du pétrole  ont poussé les dirigeants chinois à la recherche de nouvelles sources d’approvisionnement. Ils se sont donc tournés vers l’Afrique et ses ressources largement inexploitées, faute d’infrastructures. Ainsi, la Chine se concentre sur la construction d’infrastructures afin de gagner les faveurs des gouvernements africains. Le but de cette démarche est de devenir un partenaire privilégié, notamment dans l’attribution des chantiers nationaux, ce qui est souvent une condition des investissements chinois, Si pékin aime autant  l`Afrique c`est surement parce que elle trouve les matières nécessaires pour satisfaire sa croissance économique rapide.

à peine intronisé, le président chinois Xi Jinping s`est rendu  sur le continent africain, le premier ministre chinois Li Keqiang  est attendu en Afrique les mois prochains, Cela montre que  pékin tient réellement à l`Afrique pour alimenter ses usines ,et qui considère l'Afrique comme une priorité. Sur le plan diplomatique la Chine est reconnaissante d'avoir  pu compter sur les pays africains pour obtenir sa place aux Nations unies comme membre permanent du Conseil de sécurité en 1971 au détriment de Taïwan.

 La Chine est très  souvent plébiscitée car son offensive économique  brise le monopole des firmes européennes, créant une profitable concurrence.  L'emprise de Pékin dépasse cependant largement les infrastructures et les ressources naturelles. Elle concerne tout le tissu économique.

En 2006, Pékin a frappé fort les esprits en organisant le premier sommet Chine Afrique. Les visites de dignitaires chinois se sont multipliées, les investissements et les projets d'infrastructures également. Si les anciens colonisateurs et les Etats-Unis insistent sur la bonne gouvernance, la Chine évoque des aides sans condition et parle de non ingérence ; un discours qui plaît à de nombreux président  africains.  

La chine était même partir inauguré dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, le nouveau siège de l'Union africaine  UA en 2012, une tour d'une vingtaine d'étages entièrement financée par la Chine.

Dans certains pans de l'économie, elle s'est rendue incontournable, remportant notamment une grande part des contrats de construction (routes, ponts, aéroports, lotissements. Barrages …..) En la matière, elle œuvre dans des délais et à des coûts imbattables. En échange des prêts à taux concessionnels qu'il octroie à ses partenaires pour financer les projets, 6 milliards de dollars de prêt accordés par la chine à Kinshasa en 2007 et 1 milliards dollars de prêt accordés à Niamey par la banque chinoise EXIM BAMK , un prêt qui fait couler beaucoup d`encre au Niger , La Chine n'hésite pas à mettre les moyens de ses ambitions sur la table, au mépris du risque de ré-endettement des pays concernés.

 Les pays occidentaux observent l'émergence chinoise sur le continent africain avec inquiétude, sans cependant avoir les moyens de la contrer.

Il existe aussi des côtés négatifs à cette relation pour l’Afrique, et ils sont nombreux, à savoir  la délocalisation d’industries polluantes, les pratiques non régulées et peu orthodoxes des entreprises chinoises, le risque de voir les marchés les plus prometteurs aller à des entreprises chinoises. Le plus gros problème de cette relation réside sûrement dans son caractère asymétrique, on parle de relations Chine Afrique et jamais de relations Afrique Chine. Nos dirigeants africains doivent surveiller de près les nouveaux investisseurs, comme la Chine, qui n'ont pas un meilleur comportement que les puissances occidentales, alors qu'ils surfent sur l'image d'un partenariat plus équilibré avec l'Afrique Certains pays africains affrontent désormais Pékin. En dehors des propos de Lamido les pratiques des entreprises étatiques chinoises posent de plus en plus question. Au Niger par exemple, l'ancien président Mamadou Tandja a signé en 2008 un fallacieux  contrat avec la compagnie pétrolière chinoise CNPC pour développer le champ d'Agadem et construire une raffinerie dans la région de Zinder. Cinq ans plus tard, un audit commandé par l'Etat et mené par le cabinet Ernst & Young démontre que la note présentée à Niamey a été gonflée de plusieurs centaines de millions de dollars. Si l'Etat ne se bat pas, les revenus pétroliers attendus par le Niger seront considérablement amoindris lorsque son pétrole sera exporté. La Chine fait tout pour étouffer cette affaire très embarrassante. Autre exemple de détérioration manifeste des relations sino africaines le Gabon, où la société Addax, rachetée par l'Etat chinois par l'intermédiaire de Sinopec en 2007, s'est vu retirer le champ pétrolier d'Obangue en décembre 2012.la chine est même  accusée de s`accaparer des terres agricoles en Afrique. L'expérience économique de l'Afrique avec l'Europe dans le passé appelle à la prudence.

Les moyens de l’Afrique sont limités mais il est absolument nécessaire de prendre des actions décisives tant qu’il en est encore temps afin de s’assurer de la pérennité de cette relation, qui dépend beaucoup de son équilibre. Nous ne voudrions pas répéter les erreurs du passé.

                Zaroumey Mahamadou

Commentaires  

+1 #1 idrissa soumana 04-05-2014 09:17
Force est de reconnaitre,qu'au moins pragmatisme et respect des engagements sont le propre de la chine!naturellement,il faudrait songer à de cadres solides du points de vue juridiques...afin,que l environnement de partenariat soit sécurisé!!!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

DOC_UA19.jpg

Top de la semaine

Publier le 21/08/2019, 22:35
communique-de-presse-du-syndicat-national-des-agents-des-douanes-snad-du-21-aout-2019 Le Bureau Exécutif National du Syndicat National des Agents des Douanes, en sa réunion ordinaire du...Lire plus...
Publier le 21/08/2019, 20:51
communique-de-presse-le-groupe-telecel-un-modele-de-politique-sociale-et-de-developpement Beyrouth, Liban – Une campagne de rumeurs infondées manifestement colportée à dessein amène le Groupe...Lire plus...
Publier le 21/08/2019, 10:11
exclusif-actuniger-orange-niger-finalement-reprise-par-rimbo-apres-l-echec-du-deal-avec-telecel Des informations exclusives que nous détenons, c’est finalement le holding de l’homme d’affaires...Lire plus...
Publier le 20/08/2019, 20:34
declaration-de-presse-du-cadre-de-concertation-et-d-actions-citoyennes-de-la-societe-civile-independante-de-zinder-ccac-sci-zr -Considérant la constitution du 25 Novembre 2010 garantissant le droit à la manifestation, à la...Lire plus...
Publier le 20/08/2019, 18:54
attaque-de-koutougou-le-burkina-faso-ne-cedera-pas-une-partie-du-territoire-dussions-nous-tous-y-laisser-notre-vie-president-roch-kabore « Le 19 août est une tâche noire dans la vie de notre armée nationale. Car, c’est la première fois que...Lire plus...
Publier le 21/08/2019, 10:11
exclusif-actuniger-orange-niger-finalement-reprise-par-rimbo-apres-l-echec-du-deal-avec-telecel Des informations exclusives que nous détenons, c’est finalement le holding de l’homme d’affaires...
Publier le 16/08/2019, 13:10
halcia-le-president-gousmane-abdourahamane-fait-le-point-sur-plusieurs-dossiers-traites-par-l-institution Le président de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées...
Publier le 17/08/2019, 13:06
lumana-s-appuyant-sur-les-textes-du-parti-oumarou-noma-confirme-qu-il-est-bel-et-bien-le-nouveau-president-legal Investit président du parti par le Congrès de Dosso du 4 août dernier, qui s’est tenu parallèlement à...
Publier le 16/08/2019, 21:05
permis-biometrique-le-ministre-karidio-mahamadou-dans-de-sales-draps Le président de la HALCIA, Gousmane Abdourahamane, a confirmé dans un point de presse qu’il a tenu ce...
Publier le 19/08/2019, 07:24
g5-sahel-le-general-oumarou-namata-prend-officiellement-le-commandement-de-la-force-conjointe Le Général de brigade Oumarou Namata Gazama du Niger succède au Général de division Hanana Ould Sidi...
Publier le 21/08/2019, 10:11
exclusif-actuniger-orange-niger-finalement-reprise-par-rimbo-apres-l-echec-du-deal-avec-telecel Des informations exclusives que nous détenons, c’est finalement le holding de l’homme d’affaires...
Publier le 17/08/2019, 13:06
lumana-s-appuyant-sur-les-textes-du-parti-oumarou-noma-confirme-qu-il-est-bel-et-bien-le-nouveau-president-legal Investit président du parti par le Congrès de Dosso du 4 août dernier, qui s’est tenu parallèlement à...
Publier le 16/08/2019, 13:10
halcia-le-president-gousmane-abdourahamane-fait-le-point-sur-plusieurs-dossiers-traites-par-l-institution Le président de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées...
Publier le 16/08/2019, 21:05
permis-biometrique-le-ministre-karidio-mahamadou-dans-de-sales-draps Le président de la HALCIA, Gousmane Abdourahamane, a confirmé dans un point de presse qu’il a tenu ce...
Publier le 20/08/2019, 09:21
orange-niger-les-agents-en-greve-pour-exiger-le-respect-de-leurs-droits-avant-le-depart-de-l-operateur Comme annoncé en exclusivité par Actuniger, les agents de Orange Niger ont entamé ce mardi 20...

Dans la même Rubrique

La gouvernance des partis politiques au Niger : Multipartisme ou multi-entreprise !!!

7 août 2019
La gouvernance des partis politiques au Niger : Multipartisme ou multi-entreprise !!!

  Le peuple nigérien a adopté lors de la conférence nationale souveraine tenue en 1991, le principe de la démocratie pluraliste. Ce choix est matérialisé dans le préambule de la...

Tribune pour des élections présidentielles idéelles au Niger

19 juillet 2019
Tribune pour des élections présidentielles idéelles au Niger

La date des élections présidentielles au Niger, fatidique, approche. Le peuple s'interroge : « Pour qui  voter ? ». Il y a aussi ceux qui sont découragés, déçus. À ceux-là, il...

Pour une intégration effective, l’Afrique a besoin de leaders convaincus

9 juillet 2019
Pour une intégration effective, l’Afrique a besoin de leaders convaincus

Malgré leur dispersion sur terre, leur diversité et leurs différences, les êtres humains dans leur existence, ne peuvent tout naturellement pas se passer de l’interdépendance. Malheureusement, l’histoire a montré qu’au...

Lettre citoyenne ouverte aux Chefs d’Etat et de Gouvernement de participant au Sommet de Niamey sur la ZLECAf

9 juillet 2019
Lettre citoyenne ouverte aux Chefs d’Etat et de Gouvernement de participant au Sommet de Niamey sur la ZLECAf

Excellences, Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement, Je suis très heureux, en tant que citoyen, de pouvoir vous accueillir dans notre capitale pour le Sommet de l’Union Africaine relatif...

Appel au Président Issoufou : pour une approche rénovée des dispositifs sécuritaires

13 mai 2019
Appel au Président Issoufou : pour une approche rénovée des dispositifs sécuritaires

Monsieur le Président, La recrudescence des actes de violence enregistrés ces derniers mois dans plusieurs régions du pays nous oblige à vous lancer cet appel afin d’attirer votre attention sur...

Lettre ouverte à Mr le ministre en charge de la renaissance culturelle (Par AbdoulMalik Issoufa)

27 avril 2019
Lettre ouverte à Mr le ministre en charge de la renaissance culturelle (Par AbdoulMalik Issoufa)

Monsieur le Ministre Par la présente, je viens à vous pour un plaidoyer et une sollicitation. En effet, Mr le Ministre, depuis quelques années, nous assistons à la publication d'une...