vendredi, 27 novembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


amadou-adamou-bachirouJe suis intervenu à deux reprises dans les médias nigériens sur les dysfonctionnements du secteur minier et sur la corruption orchestrée par un groupuscule de hauts fonctionnaires.

 Mes interventions mesurées concernant le discrédit sur l’administration publique nigérienne et la corruption institutionnalisée au sein de l’appareil étatique n’ont fait que reprendre certaines allégations des citoyens nigériens.

Ce jour, je suis en mesure de dire que la corruption au palais de la présidence n’est pas un fait isolé d’une brebis galeuse.

La corruption au Niger est entrain d’être institutionnalisée et légitimée ! C’est l’œuvre du projet de décret adopté en conseil des ministres ce vendredi 27 décembre 2013, sous la conduite du président de la République Issoufou Mahamadou. Elle (la corruption) est structurée de manière à ce que des personnes impliquées dans une quelconque affaire civile, pénale ou administrative ne puissent avoir comme dernier recours que la corruption non pas des magistrats, pourtant très longtemps décriés, mais des dignitaires du palais de la présidence ou des affaires étrangères en passant par les ministères des mines et du pétrole. En clair, les agents à double casquette, c’est-à-dire, hauts fonctionnaires de l’administration publique nigérienne, érigeant l’arbitraire en un principe de base du fonctionnement de l’Etat. Ces pratiques s’appliquent au mépris de l’ensemble des textes de lois et règlements en vigueur au Niger.

En tout état de cause, si le Président ISSOUFOU a réussi une partie de son mandat dans d’autres domaines, ce n’est pas le cas pour celui de la justice notamment la justice sociale. C’est un échec total.

Mieux, on peut sans avoir peur des mots, affirmer qu’il est complice de plusieurs faits litigieux liés à la corruption au Niger. Il est le garant du respect de l’ensemble des institutions de la république, et à ce titre, il doit à tout moment agir à cette fin et surtout montrer l’exemple.

Monsieur le Président, vous pouvez être poursuivi pour corruption passive, parce vous fermez les yeux sur des affaires dont vous avez parfaitement connaissance.

Monsieur le Président de la République, Monsieur ISSOUFOU Mahamadou, comment la population nigérienne peut croire qu’en réalité vous luttez contre la corruption alors que dans l’affaire AREVA, vous êtes entrain de faire allégeance à une entreprise qui entend mépriser nos lois et règlements ? Puisqu’il y a dysfonctionnement, demandez l’application effective du code minier actuellement en vigueur au Niger.

Ce qui est répugnant c’est que vous avez même interdit la marche pacifique de protestation à laquelle des nigériens, soucieux de l’avenir de ce pays, ont appelés leurs concitoyens, n’eut été le regard vigilant  et bienveillant de nos autorités judiciaires.

En vous adressant à la nation le 17 décembre dernier, tous les nigériens attendaient de votre part un commentaire sur ce dossier, mais vous aviez comme à votre habitude, optés pour le grand silence.

Pour information dans cette affaire, AREVA menace de quitter le Niger, après quarante ans d’exploitation à ciel ouvert du minerais d’uranium, si on venait à lui appliquer les textes actuellement en vigueur au Niger, alors même que les mêmes textes sont applicables à des nigériens en vertu du principe de légalité des conventions et du fait des exigences de notre droit positif, ce en conformité avec les normes internationales. Le Directeur général  de ladite société,  entendait faire du chantage en indiquant vous avoir remis la somme de 17milliards de nos francs à titre onéreux, ce qui à notre avis n’engage que lui, même si à ce titre, il s’est dit confiant quant au dénouement de cette crise à son profit. Il apparaît à l’évidence, qu’il n’a pas eu tord, vous venez de nous administrer la preuve avec, l’adoption ce vendredi matin, par votre conseil du Projet de décret modifiant et complétant le décret n° 2006-265/PRN/MME du 18 août 2006, fixant les modalités d’application de la loi minière. Le présent projet de décret dites-vous, intervient pour combler un vide juridique en modifiant  le décret n° 2006-265/PRN/MME du 18 août 2006, fixant les modalités d’application de la loi minière qui est resté muet en ce qui concerne les cas où la date d’expiration d’une convention antérieure arrive à terme avant la conclusion d’une nouvelle convention du fait du retard dans les négociations.

Monsieur le président il ne s’agit ici ni plus ni moins que d’une allégeance faite à AREVA au détriment du peuple nigérien. Comment comprendre un tel mépris envers son peuple ?

Sans manquer de lucidité il me plait de rappeler que les conventions légalement signées tiennent lieu de lois à ceux qui les ont faites, tel est aussi l’esprit de l’article 1134 du code civil français dont ARVEA ne peut ignorer la teneur. Donc les retards dans les négociations ne peuvent pas être pris en compte par un texte de lois encore moins un décret, (ce serait un traitement personnel) dès lors que la partie contractante à qui incombe l’obligation de faire n’a pas pris les mesures nécessaires pour y pallier.

Tout le monde l’a compris, ce décret n’a rien d’objectif, il est pris pour faire allégeance à une puissance coloniale, du jamais vu dans les mémoires.

Je sais, Monsieur le Président de la République que c’est une affaire qui vous a beaucoup affectée et qui semble vous dépasser. Mais ma question est la suivante, pourquoi vous baissez les bras, Monsieur le Président ? Avez-vous peur de qui si ce n’est le peuple souverain? Avez besoin de qui pour vous soutenir si ce n’est lui?

53 années se sont écoulées depuis l’indépendance du Niger. A ce jour, mais nous sommes toujours au point de départ du fait de l’inaptitude et du manque de courage politique de nos dirigeants à conquérir et protéger nos intérêts. C’est  fort de tout cela et en prélude à la reprise des négociations avec AREVA que :

Je dénonce tout d’abord l’opacité qui a entouré le choix des membres composant cette délégation au cours des négociations.

Je regrette aussi que le président ISSOUFOU se soit enfermé avec son directeur de cabinet pour faire le choix des délégués, alors que c’est une affaire d’enjeu national, il y va de l’intégrité territoriale des nigériens, c’est l’affaire de tous. Je pense qu’il aurait fallu informer la nation, s’adresser à elle, informer l’Assemblée Nationale par respect des institutions avant de désigner des membres en concertation avec cette même Assemblée. Face à de pareils enjeux, la Nation et ses représentants doivent être informés du projet. Le président a montré son mépris vis-à-vis du peuple nigérien, de ses institutions, au premier rang duquel l’Assemblée Nationale.

Je comprends maintenant pourquoi l’ancien ministre Directeur de cabinet du président de la République et le ministre des mines, tous deux membres de cette obscure délégation, se sont chamaillés sur la place publique. Je pense que le chef de l’État aurait dû faire appel à des personnalités plus expérimentées et dont le patriotisme n’a jamais été sujet à caution. Des personnalités telles que des députés nationaux, des membres du conseil économique et social, le médiateur de la République, les membres du Conseil de la République (anciens chefs d’Etats), les membres de l’opposition, les acteurs de la société civile et les experts gouvernementaux auraient été plus appropriés s’ils avaient fait partie de cette délégation.

Je regrette tout autant que dans cette délégation, il n’y ait pas eu un seul membre élu par le peuple nigérien, donc détenteur de la légitimité populaire, mais des membres désignés dans l’opacité totale. Dans ce genre d’affaire d’État où il est question d’intégrité territoriale, le chef de l’État n’a, semble-t-il, pas mesuré la portée, encore moins les conséquences qui en découleront.

Sans risque de me tromper, depuis l’accession de notre pays à l’indépendance, il n’y a pas eu un acte aussi grave qui a porté atteinte à notre souveraineté et à notre intégrité que les accords avec AREVA en 1972. J’en appelle aux patriotes députés, à prendre sans délai, une résolution qui condamne les accords qui en découleront des négociations s’ils ne prendront pas en compte les intérêts du peuple nigérien et à refuser de les entériner par la suite. Ils appartiennent maintenant aux détenteurs de la légitimité populaire de prendre leurs responsabilités et jouer leur rôle de contre-pouvoir puisque manifestement le gouvernement sert des intérêts autres que ceux du peuple nigérien. Ce projet de décret s’il venait à être entériner, doit faire l’objet de recours devant la Cour d’Etat par les organisations habilités ayant donc  qualité à agir.

La seule manière de mettre fin à ce drame humain, c’est l’équilibre des intérêts avec AREVA et une plus grande exigence du respect des conditions de vie des populations vivant à proximité des sites d’exploitations, car elle en est la principale cause. 

Si le Niger devait à tout prix signer des nouveaux accords avec AREVA, il eut été préférable et judicieux que le gouvernement nigérien insère une clause stipulant le respect du code minier de 2006 actuellement en vigueur et une prise en compte des conditions de vie des populations d’Agadez du fait du taux de radiation élevé dans la région. À défaut, cela veut tout simplement dire que les autorités ont capitulé honteusement.

Nous prenons, à témoin, le peuple nigérien !

M.AMADOU ADAMOU Bachir

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires  

+9 #1 Vigilant 28-12-2013 21:24
MI roule pour les Francais au détriment de son peuple, rien que pour le pouvoir. MI est en train de trahir le Niger. MI mérite la Haute Cour .
Citer | Signaler à l’administrateur
+11 #2 Niger 28-12-2013 21:46
Juste pour garder le pouvoir, vous etes entain de vendre le pays, entrain de trahir le peuple. Qu'est ce que vous aller dire dans 20, 40 ans a la future generation? Vous etes deja riches, vous avez tout eu; tout ce qu'on vous demande, c'est de travailler, d'ameliorer les conditions de vie du peuple. Vous etes entrain de vendre le Niger avec la complicite des Francais. Nous prions Allah de faire payer tout celui qui trahit le Niger des ici.Ameen
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #3 Nadjim 28-12-2013 21:49
Belle analyse, c'est très grave pour les nous Nigériens.
Je ne comprend plus Mr le président MI ??? voilà pourquoi les négociations sont suspendues le temps d'ouvrir le corridor.
Toute modification actuelle de cette loi minère= A Djara
Mr le PR, vous avez besoin d'abord des nigériens pour un second mandat. Le Niger avant tout!
Mais quand est ce on va se libérer ? Mr le Ministre Tchiana, je devine que vous n'êtes pas à l'aise, il faut dénoncer le complot. Bouyan ba hawi
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #4 Réflexion 28-12-2013 22:03
Pourquoi vous ,Mr le journaliste ,vous pouvez pas saisi la cour constitutionnel pour qu'elle oblige l'Etat de respecter le droit du Niger , je suis sur et certain , tout ce que la cour exige ,l'Etat doit l'exécuter
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #5 Son Khassa 28-12-2013 22:46
M. Bachir AMADOU ADAMOU, bravo pour votre courage, votre lucidité pour enfin enclencher une introspection constructive pour le Niger. Bien sûr nous ne minimisons pas les actions de La Société Civile (ROTAB) qui a déjà entamé des actions concrètes contre le colonialisme par AREVA interposé ( entre-autres méfaits : franc CFA, etc...).
Souhaitons que d'autres Nigériens conscients et lucides s'accordent avec Vous pour continuer le plus urgemment cette dénonciation et surtout pour une lutte pérenne et non passagère. Persistence et surtout munitie dans les actions. 53 ans de sommeil. cela suffit !!! Un Niger UNI nous fera atteindre la liberté enfin. Merci pour cet article.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #6 enfant du pays 29-12-2013 03:47
Mr Bachir je vous remercie pour la pertinence de votre analyse. Vous faites honneur à la jeunesse nigérienne. Ces gens ont instauré un cartel pour le crime organisé : leur seul leitmotiv c'est l'enrichissement illicite au détriment des interêts du niger. Bande de criminels!
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #7 Alzouma 29-12-2013 09:42
Ne vous en faites pas. Bientôt ATT va être poursuivi. A y regarder de près, d’autres aussi suivront sous d’autres cieux…..
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #8 villageoise 29-12-2013 11:36
MR Bachir vos analyses pertinantes nous apprend ce qui se passe dans notre lointaine capitale . je vous assure que dans mon village tous le monde me demande c est qui AREVA ? et nous somme un electora de MI alors je me chargerais de leurs traduire vos analyses mots pour mots ..alors svp MR BACHIR a chaque fois qu il ya une evolutions sur ce sujet informe ns car ns villageois ns comptons sur vous .
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #9 Niger 29-12-2013 13:47
Merci Mr. Bachir pour cette lumiere. Comme vous le constater meme les nigeriens qui ont eu la chance d'etre instruits ignorent enormement les tenants et aboutissants de cette affaire areva. Mahamadou I a lui seul ne peut affronter ce geant francais car est ce seulement d'areva qu'il s'agit dans cette affaire? Pensez vous pas qu'Il puisse avoir les mains liees. A mon avis il appartient tout aussi au people nigerien de montrer sans cesse son mecontentement et ce en agissant sans relache afin de forcer areva a se plier face a notre constitution. J'ai une question: pourquoi le chantage d'areva de quitter le Niger constitue t'il une menace? Est-ce une question du mari qui ne veut pas chasser sa femme infidele craignant de ne trouver mieux? Des idees comme celle de Villageoise sont un exemple a prendre en compte. On le sait que la majorite du peuple ignore se qui se passe et les dommages qu'areva cause au Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #10 Nig 29-12-2013 13:49
(SUITE) Il faut une grande campagne de sensibilisation a travers tout le pays. Conscientiser les nigeriens sur ce probleme avec pour objectif de les pousser a agir contre ce complot qui mine notre pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 Adamso 29-12-2013 20:39
On ne peut qu'applaudir cette courageuse analyse pointue. Comme l'a dit un des commentateurs precedents , peu de Nigeriens auraient pu comprendre les motivations reelles de ce projet de decret , comme vous nous l'aviez decortique. Bravo Bachir , que Dieu vous garde encore longtemps pour le Niger.
Mais sur un tout autre plan , je pense que les organisations comme la ROTAB roulent pour le compte du gouvernement mais jouent de la diversion avec le peuple.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Homme Ecoeuré 30-12-2013 02:36
MI est le pure de president que le Niger n ait jamais connu..... un vrai president amateur.... pour ses propres interets egoistes il vend le Niger et son peuple aux occidentaux particulierement á la France....
Peuple nigerien et fils du niger prenons nous conscience... regardez hier seulement ces deux Avions d espionnage qui sont arrivés se basés á Niamey soit disant Avions des renseignements pour securité le Sahel. mon oeil oui, quel Sahel.
c est pour espionner les nigeriens..... MI a peur d un eventuel Coup d Etat par ce que conscient lui meme qu il causait du tort au niger et á ses fils. ALLAHOU-AKBAR !!!

Mais comme dit l adage : mieux vaut faire du trou de l ´ennemi petit car le createur n est pas aussi epargné d y tomber par hazard....

Je paris que le President MI sera la premiere et la seule Victime de cette France lá.

Aujourdhui je conclu que le President MI doit etre jugé pour HAUTE TRAHISON DE LA NATION NIGERIENNE.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 bhaz 30-12-2013 10:33
le PR n'est pas seulement passible de peine pour corruption passive, mais surtout pour corruption active et haute trahision de la nation. Il a accepté dêtre corrompu par AREVA.

Qui doivent déposer la plainte à la haute cour de justice? Il est grand temps.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Dan kollo 30-12-2013 15:44
ALLAH tchétchi Yan Niger!
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #15 abracadabra 31-12-2013 11:07
Petit tu pense que tu aime le Niger plus que Issoufou ou quoi ? Casse toi
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #16 abracadabra 31-12-2013 11:10
A travers le fond de ton discours on peut déjà te situer
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 Alheri 01-01-2014 09:48
Mais pourquoi ce M.AMADOU ADAMOU Bachir est frustre par les réussites du gouvernement. Il pense connaitre les lois du Niger mieux que les juges de la cours constitutionnelle, de la cours d’état. etc. On a des institutions fortes en qui on fait confiance. Le président ne décide pas seul.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 vive_niger 01-01-2014 16:11
je dois dire que votre analyse (unidirectionnelle)a failli faire mouche mais c'est sans compter votre manque d’objectivité et aussi les mensonges dont vs voulez ns faire avaler.
ps:pouvez vs nous dire la composition de l’équipe de négociateur de la dite convention qui vient a terme,signé y'a 10ans de cela.?
vs parler du taux d radiation élevé dans la région d'agadez,vs pouvez donner des chiffres et l seuil fixé par (cipr et aiea).
vs écrivez que Luc a remis 17milliards de nos francs à titre onéreux a MI?vs insinuez koi?

tu sais ce dossier la est très très complexe, tu es très loin de maitriser les contours et enjeux.même l’opposition qui se dit défenseur du peuple n'a pas osé en parler tout au long de leur meeting,dommage.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 bonkano 04-01-2014 11:48
les 17 milliards c'est bien pour acheter l'avion présidentiel. ou est le problème? si c’était un autre régime vous ne saurez rien!!! ils vont se les partager.
vous pensez que si c’était un autre régime, le Niger se serait déjà plié aux exigence d'areva. ça fait 40 ans qu'on fait des négociations rien ne se passe. Aujourd’hui c'est ISSOUFOU, tout voit que il ya de la résistance et que les négociations son chaudes. Moi je me range derrière ce président pour une fois.je vous invite à faire comme moi.
YES U CAN
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 Modi 05-01-2014 10:30
:lp
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 kamkura 15-01-2014 19:07
bravo!
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #22 veritequifait mal 22-01-2014 09:33
Monsieur Bachir, votre analyse est complètement démagogique. Vous critiquez tout le monde , le Niger et Areva et au finish on se sait pas ce que vous voulez. Cette attitude des nigériens est longtemps connue. De plus vous êtes mal informé, pour infos les sociétés nord Niger ne sont pas toutes à ciel ouvert, SOMAIR l'est , mais COMINAK est une mine souterraine de 250 m de profondeur. Dans toute votre analyse , vous accusez et critiquez sans preuves, vous ne connaissez pas les réalités du Nord Niger, votre analyse est trompeuse et très dangereuse
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #23 Gamko 22-01-2014 10:05
Ah, NON! Je ne suis pas d'accord avec ce message ci-dessus. Bachir est clair dans ses analyses. Le Niger doit être aussi critiqué pour revoir ses copies. Pour tout démocrate la critique est bienvenue.
Bachir ou tout autre Nigérien n'a pas besoin d'être mineur à Arlit pour décrire la situation assez expiliquée par les mineurs et les Médias.
Relisez Bachir. Si tous les Nigériens avaient sa lucidité et son courage, nous ne saurions être grugés par Areva pendant 45 ans.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

banniere spotlight BIS

Canal Horizon Nov Dec

Top de la semaine

Publier le 27/11/2020, 08:56
47e-conference-des-ministres-de-l-oci-a-niamey-le-niger-accueille-le-monde-musulman Le Niger accueille du 27 au 28 novembre 2020, la 47ème  session du conseil des ministres des...Lire plus...
Publier le 26/11/2020, 17:28
tandja-mamadou-baba-repose-pour-l-eternite-a-maine-soroa-sous-sa-terre-natale L’ancien président Tandja Mamadou a été inhumé ce jeudi en début d’après-midi à Mainé-Soroa, sa ville...Lire plus...
Publier le 26/11/2020, 14:14
burkina-le-president-roch-marc-christian-kabore-reelu-des-le-premier-tour-avec-57-87-des-voix-ceniLe président sortant Roch Kaboré, candidat du MPP, a été réélu dès le premier tour de l’élection...Lire plus...
Publier le 26/11/2020, 13:29
solidarite-nationale-orano-niger-et-ses-filiales-font-un-don-d-equipements-d-une-valeur-de-125-millions-fcfa-aux-victimes-des-inondations Dans le cadre de son engagement sociétal et en réponse à l’appel des autorités à la solidarité...Lire plus...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...
Publier le 26/11/2020, 11:27
obseques-officielles-de-tandja-mamadou-hommage-national-a-l-ancien-president-au-palais-de-la-presidence Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a assisté, jeudi matin, 26...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 23/11/2020, 07:46
elections-malgre-des-defis-importants-le-niger-a-l-opportunite-d-assurer-un-transfert-paisible-du-pouvoir-selon-mohamed-ibn-chambas-envoye-special-du-sg-de-l-onu Le Représentant spécial du SG des nations unies en Afrique de l’Ouest et au Sahel  de l’ONU,...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 24/11/2020, 20:59
disparition-de-tandja-mamadou-le-president-issoufou-reporte-sa-visite-dans-la-region-de-maradi Suite à la disparition de l’ancien chef de l’Etat Tandja Mamadou ce mardi à Niamey, le président...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...
Publier le 25/11/2020, 22:44
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-25-novembre-2020 En application de l’article 73 de la Constitution, le Premier Ministre a reçu du Président de la...

Dans la même Rubrique

20 Novembre 2020 - Journée Mondiale de l’Enfance : Réinventons l’avenir pour chaque enfant (Par Ilaria Carnevali, Représentante a.i. de l’UNICEF au Niger)

20 novembre 2020
20 Novembre 2020 - Journée Mondiale de l’Enfance : Réinventons l’avenir pour chaque enfant (Par Ilaria Carnevali, Représentante a.i. de l’UNICEF au Niger)

Le 20 novembre de chaque année marque la journée mondiale de l’enfance. Cette journée vise à rappeler l’importance de garantir et faire respecter les droits de chaque enfant, aujourd’hui plus...

Lettre ouverte à l’ex pensionnaire du Lycée National Issoufou Mahamadou sur les souvenirs  provoqués par l’inauguration de l’Hôtel du Ministère des Finances (Par Djibril Baré)

22 octobre 2020
Lettre ouverte à l’ex pensionnaire du Lycée National Issoufou Mahamadou sur les souvenirs  provoqués par l’inauguration de l’Hôtel du Ministère des Finances (Par Djibril Baré)

Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de l’Hôtel des Finances devant abriter tous les services relevant du Ministère des Finances érigé en plein...

Élections présidentielles : pour une confrontation loyale et équitable, gage d'une certaine intelligence politique au service du pays

22 septembre 2020
Élections présidentielles : pour une confrontation loyale et équitable, gage d'une certaine intelligence politique au service du pays

L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds de la politique nigérienne, constitue à n’en point douter un évènement qui constitue un tournant majeur dans la...

L’éligibilité à l’épreuve de la condamnation pénale au Niger (Par Adamou Issoufou)

6 septembre 2020
L’éligibilité à l’épreuve de la condamnation pénale au Niger (Par Adamou Issoufou)

De la vision positive et égalitariste de l’homme, il se dégage une présomption d’aptitude à l’exercice du pouvoir par tous les hommes. Le style impersonnel introduit, illustré par l’emploi de...

Lettre ouverte citoyenne de félicitations au président Tchadien Idriss Déby pour son élévation à la Dignité de Maréchal par la Représentation nationale (Par Djibrilla Mainassara Baré)

28 août 2020
Lettre ouverte citoyenne de félicitations au président Tchadien Idriss Déby pour son élévation à la Dignité de Maréchal par la Représentation nationale (Par Djibrilla Mainassara Baré)

M. le président de la République, L’actualité brûlante dans notre sous-région, m’autorise à revenir sur votre élévation, le 11 Août 2020 à N’Djaména, à la dignité de Maréchal du Tchad,...

Il ne faut pas être naïf, la Russie ne viendra pas sauver le Mali (Par Gado Alzouma)

26 août 2020
Il ne faut pas être naïf, la Russie ne viendra pas sauver le Mali (Par Gado Alzouma)

En voici les raisons: Tout d’abord, certains Africains ont parfois pour habitude d’adopter des comportements et des attitudes que nous croyons acceptables, comme allant de soi, mais que les autres...