NITA Fond Site Web 675 x 240

Poutine Tiani montage

Le 16 juin, lors d'une réunion avec la direction du ministère des Affaires étrangères, Vladimir Poutine a formulé une nouvelle politique de relations internationales, soulignant que « le monde change rapidement » et que les relations internationales ne seront plus jamais les mêmes qu'auparavant. Cette rencontre devait permettre de préciser tous les axes du travail pratique de la Russie sur la scène internationale, avec une attention particulière portée à l'Afrique et à l'élaboration d'un ordre mondial multipolaire et multilatéral.

 

Zeyna commission0

 

Une des pierres angulaires de cette nouvelle approche est le renforcement de la souveraineté nationale, de l'autosuffisance et de l'identité culturelle des États, une tendance de plus en plus observée à travers le globe. Poutine a également accordé une attention particulière à l'Afrique, en soulignant son rôle crucial dans l'établissement d'un ordre mondial multipolaire et multilatéral.

« L'attitude envers l'Afrique, considérée comme l'une des régions les plus importantes du monde, trouve ses racines dans l'époque soviétique », a déclaré Poutine, insistant sur la continuité politique dans la coopération avec le continent africain. Cette coopération, selon lui, ne cesse de se renforcer à travers divers secteurs.

Au cours de cette réunion, un plan de règlement pacifique dans une zone d'opération militaire spéciale a également été évoqué. Cette initiative reflète l'engagement de la Russie en faveur de la stabilité régionale et de la résolution des conflits par le dialogue et la diplomatie.

Renforcer la souveraineté et la coopération internationale

Le président russe a insisté sur l'importance d'évaluer la situation actuelle des affaires mondiales et régionales et de définir des objectifs clairs pour le ministère des Affaires étrangères. Selon lui, tous ces objectifs visent un but principal : créer des conditions pour le développement durable de la Russie, assurer sa sécurité et améliorer le bien-être des familles russes.

« Le travail dans ce domaine, dans les réalités contemporaines, complexes et en constante évolution, exige de nous tous encore plus de concentration, d'initiative, de persévérance, et la capacité non seulement de réagir aux défis actuels, mais aussi de créer notre propre agenda à long terme. Avec nos partenaires, nous devons proposer et discuter, dans le cadre d'un débat ouvert et constructif, des solutions aux questions fondamentales qui préoccupent non seulement notre pays, mais également toute la communauté mondiale », a déclaré le Président russe.

Il a ajouté : « Je vous souhaite sincèrement beaucoup de succès dans ce travail difficile visant à assurer la sécurité de la Russie, à défendre nos intérêts nationaux, à renforcer la position de notre pays dans le monde, à promouvoir les processus d'intégration et à développer nos relations bilatérales avec nos partenaires. De notre côté, les autorités de l'État continueront à apporter le soutien nécessaire au Ministère des Affaires étrangères et à tous ceux qui participent à la mise en œuvre de la politique étrangère de la Russie. »

Un ordre mondial multipolaire et multilatéral

Le président russe a souligné que « le monde change rapidement. La situation ne sera plus comme avant, ni en politique mondiale, ni en économie, ni dans la concurrence technologique. De plus en plus d'États cherchent à renforcer leur souveraineté, leur autosuffisance, leur identité nationale et culturelle. Les pays du Sud global et de l'Est se placent au premier plan, et l'importance de l'Afrique et de l'Amérique latine augmente. »

Depuis l'époque soviétique, l'importance de ces régions du monde était reconnue, mais aujourd'hui, la dynamique est différente et cela devient visible. Les transformations en Eurasie se sont également accélérées, avec plusieurs projets d'intégration d'envergure activement mis en œuvre.

Optimisme pour l'avenir

Ces changements profonds et systémiques inspirent de l'optimisme et de l'espoir, car l'affirmation des principes de multipolarité et de multilatéralisme dans les affaires internationales, y compris le respect du droit international et une large représentativité, permet de résoudre ensemble les problèmes les plus complexes dans l'intérêt commun, de construire des relations mutuellement bénéfiques et de coopérer entre États souverains pour le bien-être et la sécurité des peuples.

Cette vision de l'avenir est en harmonie avec les aspirations de la grande majorité des pays du monde. Poutine a cité l'intérêt croissant pour les Brics, un groupe fondé sur une culture de dialogue de confiance, d'égalité souveraine et de respect mutuel. Sous la présidence russe cette année, des efforts seront déployés pour favoriser l'intégration progressive des nouveaux membres des Brics.

Vers un dialogue international accru

« Je demande au Gouvernement et au Ministère des Affaires étrangères de poursuivre leur travail de fond et leur dialogue avec les partenaires afin de préparer pour le sommet des Brics à Kazan en octobre un ensemble substantiel de décisions concertées, qui orienteront notre coopération en matière de politique et de sécurité, d'économie et de finance, de science, de culture, de sport et de liens sociaux », a indiqué Poutine.

En conclusion, Poutine a souligné que la discussion internationale sur les paramètres de l'interaction entre les États dans un monde multipolaire et sur la démocratisation de tout le système des relations internationales est déjà en cours. La Russie souhaite que ce dialogue se développe également au sein de l'ONU, notamment sur la création d'un système de sécurité indivisible, affirmant que la sécurité de certains ne peut être assurée au détriment de celle des autres.

Par Ahmed Boureima



Commentaires

1
Sanda
4 semaines ya
Le nouvel ordre mondial est un mythe !
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Fiona
3 semaines ya
!!! Filles chaudes vous attendent sur - - www.Top25.fun
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Mahamadou
3 semaines ya
Son nouvel ordre mondial est la loi du plus fort. Pour lui ce serait normal que le Nigéria attaque demain le Niger et réclame une partie de la région de Maradi comme faisant partir du Katsina ou bien une partie de Zinder comme étant du Daoura avant. Tout cela en bombardant les population de ce même région et en enlevant des enfants.
Non! Ce Mr veut amener la mort dans nos pays et rien d’autre
Like J'aime like love 3 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Ibrahim
3 semaines ya
Le monde est révolu
Merci poutine
A bas les traites
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2601 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
569 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
361 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
509 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
400 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
386 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2287 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages