NITA Fond Site Web 675 x 240

 deplacement personnes Sahel

Les conflits violents continuent d’alimenter des souffrances à grande échelle dans tout le Sahel. L’insécurité permanente engendre le déplacement massif des populations sur toute la zone.

Le Sahel, véritable pont de transit, facilite un exode interne comme externe. En ce début 2024, « quelque 17 millions de personnes au Burkina Faso, au Mali et au Niger auront besoin d’une aide humanitaire et d’une protection – soit environ un cinquième de la population » d’après l’Organisation Internationale pour les migrations (IOM).

 

Zeyna commission0

 

Depuis fin 2018, les populations déplacées sur toute la zone du Sahel ont augmenté de manière frappante. En 2018, 385 883 personnes sont répertoriées contre plus de trois millions début 2024. Alors que seulement 7 % de cette population provient du Tchad, d’après IOM, en 2023, c’est 67,8 % des populations déplacés en interne (PDI) qui sont du Burkina Faso, soit près de deux millions de personnes. Le phénomène d’exode se retrouve aussi au Mali avec plus d’un million de PDI parti vers le sud du pays. Au Niger, ils sont 407 430 à se déplacer afin d’éviter les conflits qui se propagent.

Le rapport de l’IOM de 2019, montre que dans le bassin du lac Tchad environ 4,2 millions de personnes sont identifiées en déplacement du Nigéria, du Cameroun ainsi qu’en interne. Cela représentait déjà une augmentation significative de 77 % par rapport à 2016.

Les conflits ethniques et religieux se multiplient, ainsi que les vols de bétail, contraignant la population à abandonner leurs maisons, leurs champs ou encore leurs moyens de subsistance. Le Burkina Faso est particulièrement affecté par une crise de déplacement de masse avec une croissance extrêmement rapide. Deux ans auparavant, pratiquement aucun conflit ni exode n’étaient recensés.

Confrontés depuis longtemps à des crises sécuritaires et humanitaires importantes, de nombreux pays du Sahel connaissent une augmentation significative de la violence. L’effondrement continu des soutiens dans la lutte contre le terrorisme donne une place aux diverses organisations extrémistes. Les gouvernances instables se concentrent dans les régions urbaines au détriment des zones rurales, plus propices à la prolifération d’atrocité.

En dépit des tentatives de stabilisation, la propagation des structures terroristes sur certaines zones alimente la pauvreté de la population. Liée à tout cela, l’insécurité alimentaire et la malnutrition continuent de s’intensifier dans la région.



Commentaires

0
Alina
2 semaines ya
))) Filles chaudes vous attendent sur - - www.Top25.fun
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Derrick
2 semaines ya
L'hydre terroriste ne finira jamais dans le sahel car il est entretenu par les saheliens eux memes avec des soutiens exterieurs au sahel. Les etats saheliens pourront a la limite gerer cahin cahan les consequences humanitaires, sociales et economique de ce fleau mais pas revenir a la situation de paix qui prevalait avant le premier coup de feu tiré par les islamistes de ansardine de iyad aghaly sur le sol malien en janvier 2012. Si les rebellions touareg au Mali et au Niger trouvaient rapidement des reglements pacifiques en raison des causes qui les soutendaient, ce ne sera pas le cas du terrorisme qui lui est un business qui remplit les poches aussi bien des terroristes que de certains acteurs etatiques qui ont la mission de les combattre. Des ententes et des collusions sont bien possibles a certains niveaux pour que les affaires se perpetuent sur le dos des pauvres masses populaires qui sont tués, deplacees. Le nerf de la guerre a toujours ete l'argent et il le restera toujours.
Like J'aime like 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Jerry
2 semaines ya
Très belle analyse !
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Waly
2 semaines ya
@Derrick
Arrête l’hypocrisie et dit la vérité
L’hydre était bien contenu au temps de Bazoum
Le criminel Tiani a ramené le Niger100 ans en arrière
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Derrick
2 semaines ya
@Waly, le veridique. Sache que Bazoum est l'alpha et l'omega du mal nigerien depuis la conference nationale. Depuis que l'etranger qui se reclame du Niger a abusé de l'immaturite et de la cupidite de ses compagnons pour faire irruption sur la scene politique nigerienne, le pays a plonge dans les tourments des haines politiques et des divisions claniques et plus tard du terrorisme dit islamiste. Ce terrorisme de ceux qu'il appelait affectueusement ses "alliés" n'est autre qu'une creation pour servir des interets qui depassent sa petite personne. Ce Niger aurait ete en paix et mieux gouverne sans bazoum. Il suffit de revisiter le film de la conference nationale pour s'en convaincre. Bazoum n'avait pas contenu le terrorisme, loin de là, il avait pactise avec ses "alliés" donnant l'illusion que le Niger est epargne alors qu'il n'en est rien. Pourquoi cette meme armee contenait elle l'hydre terroriste hier et pas aujourdhui? Parceque son Chef supreme d'alors etait le vrai chef terroriste.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Mdr
2 semaines ya
On est loin des " copiés collés " traduits du russe du petit toto :D
Like J'aime like love 2 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DITq
1 semaine ya
:D 8) Et qui t'empêche de des " copiés collés " , vieux mouton ? :lol: 8)
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 semaine ya
Lire plutôt

GRAND DOYEN vieux mouton
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2228 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
542 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
339 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
484 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
375 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2284 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages