Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

 aide publique developpement afrique

Mercredi 12 avril, l'OCDE a annoncé des niveaux records d'aide publique au développement en 2022, mais les fonds alloués à l'Afrique subsaharienne ont chuté de 7,8 %. En voyant les milliards de dollars accordés à l'Ukraine, les chefs d'Etat africains craignaient depuis des mois que la solidarité ne se retourne contre eux.

Zeyna commission0

En 2022, l'aide publique des pays riches a augmenté de 13,6 % - "l'une des plus élevées de l'histoire" - pour atteindre 204 milliards de dollars (187 milliards d'euros), mais le continent n'en a pas profité. Au contraire, l'enveloppe allouée à l'Afrique subsaharienne a baissé de 7,8 % pour atteindre 29,7 milliards de dollars, soit un niveau comparable à celui de 2017.

Outre les fonds alloués à l'Ukraine (16,1 milliards de dollars, soit 7,8 % de l'APD totale), l'accueil des réfugiés dans les pays donateurs est une autre raison qui explique les chiffres records de 2022. Ces dépenses, comptabilisées dans l'aide publique au développement, s'élèvent à plus de 29 milliards de dollars en 2022, soit presque autant que les dépenses consacrées aux programmes de développement ou aux opérations humanitaires sur le continent lui-même.

Certains pays, comme le Danemark et la Suède, ont supposé dès le début de la guerre qu'une partie de leur aide étrangère serait transférée en Ukraine et qu'ils accepteraient des réfugiés. Au Sahel, la détérioration des relations entre les donateurs et les régimes putschistes a rendu ces décisions encore plus faciles. En mars, le gouvernement danois a annoncé qu'il réduirait de moitié son aide au Burkina Faso.

Au Sahel ou dans la Corne de l'Afrique, des millions de personnes ont été déplacées et leur survie dépend de l'aide humanitaire. Environ 20 pays sont endettés et la hausse des taux d'intérêt sur les marchés internationaux réduit la capacité des gouvernements à emprunter. Dans ses prévisions économiques mondiales publiées mardi, le Fonds monétaire international (FMI) prévoit pour l'Afrique subsaharienne une croissance de 3,6 % cette année, contre 3,9 % en 2021.

Le secrétaire exécutif de l’agence de planification du Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad), Ibrahim Mayaki, explique que ce désengagement des pays donateurs obligera les pays les plus vulnérables à mobiliser davantage de ressources nationales, ce qu'ils ont très peu fait jusqu'à présent. S'ils y parviennent, notamment grâce à une meilleure gouvernance, la réduction de l'aide finira par avoir un effet positif. Mais on peut aussi imaginer un scénario négatif, où la réduction des ressources entraîne plus d'absentéisme, plus de pauvreté et plus d'insécurité.

Par K.A. Nakoulma

 



Commentaires

0
Ibro
10 mois ya
Vous comprendrez combien les pays occidentaux se soucient de L 'Afrique. Aucun pays au monde s'est develope en s'accrochant a l'aide exterieur.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1020 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
488 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
267 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
421 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
308 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
315 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2259 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages