vendredi, 26 février 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


 Ibrahim Boubacar Keita ibk larmes

Hier le président Ibrahim Boubacar Keïta (2013-2020) était tout ; aujourd’hui, il n’est plus rien. En effet, le huitième chef d’État malien a eu faiblesse de croire que la légalité constitutionnelle suffisait. Il en savait bien peu, fort peu, trop peu sur la capacité d’indignation de son peuple. Par conséquent, il dormait confortablement dans l’illusion du pouvoir ; or la réalité du pouvoir était entre d’autres mains religieuses et citoyennes à la fois.

Zeyna transfert argent bis

Avant ce 18 août 2020, un autre président, Blaise Compaoré avait ouvert l’outre aux vents en octobre 2014. Après 27 ans de pouvoir le « Bismarck du Sahel » était « chassé » du pouvoir, en moins de 48 heures.
Comment en est-on arrivé là ?
Mais parce que, de plus en plus, des millions de jeunes Africains, rongés par une révolte saine, revendiquent bruyamment la démocratie, la vraie, celle qui est basée sur la franche amélioration du quotidien, la stricte égalité des chances, la juste gouvernance et la bonne redistribution des richesses.
Cette profonde mutation commence à faire courir un nouveau frisson démocratique que nous nommerons « le coup d’Etat citoyen ».
Une rapide comptabilité ne sera pas de trop.
Au départ était le coup d’Etat militaire : une trentaine en 1970 ; une vingtaine en 1980 ; une quinzaine en 1990, une dizaine en 2010 ; un en 2014, et enfin un dernier en 2020. Encore que l’année n’est pas finie. Suivez notre regard dans l’espace CEDEAO ?
Aujourd’hui, nous vivons dans le cycle tumultueux des révolutions démocratiques avec son p’tit manuel du coup d’Etat citoyen qui est, au fond, d’une simplicité bouleversante.
Comme en Tunisie, en Égypte, en Ukraine, au Burkina Faso, le président élu, Ibrahim Boubacar Keïta, (IBK) est « chassé » par des manifestations populaires. Une bonne partie du peuple – les mains nues – investit les places fortes, s’érige en bouclier de la démocratie. Puis l’étau se resserre autour du chef qui est, à la fin, exfiltré.
Avant « la tentation Compaoré et IBK», la plupart des élus étaient dans un état d’ébriété électorale, habitaient au-dessus d’eux-mêmes et couverts d’une légalité factice. Or cette démocratie en trompe-l’œil est faite de tripatouillages et de bidouillages : voilà la tragique erreur démocratique commise par IBK et sa coterie.
En 2020 et même après, l’urne ne sera plus une garantie contre les accidents démocratiques. A la vérité, les dirigeants africains seront condamnés à prévoir… l’imprévu démocratique. La légalité démocratique ne compensera jamais la légitimité démocratique.

Dr Cheikh DIALLO
Docteur en Sciences Politiques
Expert en Communication
Directeur de l’Ecole d’Art Oratoire et de Leadership

Commentaires  

+2 #1 Madima 19-08-2020 08:03
Merci Dr. Les dirigeants africains n'apprennent pas de l'histoire. Quand des dirigeants fomentent un holdup électoral pour dire qu'ils sont élus par le peuple et quand les occidentaux valident ces genres d'élections la fin d'un régime peut être prévisible à moins qu'il se ressaisisse pour œuvrer résolument dans le sens des intérêts du peuple.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Madima 19-08-2020 08:03
Merci Dr. Les dirigeants africains n'apprennent pas de l'histoire. Quand des dirigeants fomentent un holdup électoral pour dire qu'ils sont élus par le peuple et quand les occidentaux valident ces genres d'élections la fin d'un régime peut être prévisible à moins qu'il se ressaisisse pour œuvrer résolument dans le sens des intérêts du peuple.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Intarou 19-08-2020 08:36
Nos dirigeants élus profitent du faite qu'ils ont été démocratiquement pour s'ériger en despotes et tirants. Ils privent les populations de leurs libertés et droits fondamentaux. Culte de la personnalité, la mal gouvernance, la corruption, l'impunité, etc.
Qu'Allah SWAT nous débarrasse de tous les dirigeants (ou syndicat des dirigeants) qui agissent de la sorte.
Allah ne dort pas et ne somnole pas, il veille aux grains.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 Gorkoo 19-08-2020 09:31
Issoufou Mahamadou, a bon entendeur, salut.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 a 19-08-2020 11:58
wayyo mon niger,on arrive jamais a ce stade..
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 Louis de Funès 19-08-2020 12:35
Tout ce ki te fait peur aujourd'hui te fera pitié demain
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #7 Zoom 19-08-2020 16:30
Bientôt tous les pourris du Sahel seront à la porte
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Dan Madaoua 19-08-2020 16:41
Le problème malien n'est que la moitié de celui du Niger sur tous les plans et pourtant ils ont dit non et non. Le peuple nigérien est un peuple très patient ou peureux? Juste quelques exemples, le Niger est dernier depuis 9 ans avec 75,5% des pauvres dans zone de l'UEMOA très loin derrière le Mali.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Djolombi 20-08-2020 12:37
Toutes les agitations et le zèle de Issoufou c'est parce qu'il sait que IBK est mieux que lui à tout point de vue: donc il veut intimider par peur d'un sort plus grave.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 16:10
troubles-post-electoraux-2-morts-et-pres-de-500-arrestations-depuis-mardi-niamey-toujours-sous-haute-tension Les manifestations qui secouent Niamey et plusieurs villes du pays depuis mardi dernier et la...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 14:36
ibrahim-moussa-redacteur-en-chef-du-journal-nigerien-la-roue-de-l-histoire-analyse-pour-apa-les-principaux-chantiers-de-mohamed-bazoum Comment appréciez-vous le déroulement du scrutin présidentiel de dimanche dernier ? En dépit de...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 12:43
tensions-post-electorales-calme-precaire-a-niamey-internet-toujours-bloque Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25...Lire plus...
Publier le 24/02/2021, 21:48
elections-la-secretaire-generale-de-la-francophonie-oif-condamne-les-violences-post-electorales-au-niger-communique Dans un communiqué publié ce mercredi 24 février 2021, la Secrétaire générale de l’Organisation...Lire plus...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 24/02/2021, 12:56
presidentielle-le-candidat-de-l-opposition-mahamane-ousmane-revendique-sa-victoire-avec-50-3-des-voix C’est depuis Zinder où il avait installé son QG après la fin de sa camapgne électorale, que le...
Publier le 23/02/2021, 20:28
presidentielle-apres-sa-victoire-bazoum-felicite-ousmane-et-lui-tend-la-main-pour-faire-face-ensemble-aux-defis-majeurs-du-pays-declaration Après la proclamation des résultats provisoires du second tour de la présidentielle qui le donne...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 23/02/2021, 15:35
elections-l-opposition-denonce-un-hold-up-electoral-et-exige-la-suspension-de-la-publication-des-resultats-par-la-ceni   Dans un communiqué publié ce mardi 23 février 2021, la direction nationale de campagne du...
Publier le 21/02/2021, 21:57
bazoum-mohamed-j-ai-des-raisons-de-croire-que-la-chance-sera-de-mon-cote Le candidat du PNDS Tarraya au second tour de l’élection présidentielle, Mohamed Bazoum, a accompli...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 23/02/2021, 16:57
elections-situation-tendue-a-niamey-en-marge-de-la-proclamation-des-resultats-du-second-tour-de-la-presidentielle De violents heurts ont éclaté ce mardi après-midi dans plusieurs quartiers de Niamey à quelques heures...

Dans la même Rubrique

NATION : Quel bilan pour issoufou ? (Par Kaougé Mahamane Lawaly)

3 février 2021
NATION : Quel bilan pour issoufou ? (Par Kaougé Mahamane Lawaly)

Arrivé au pouvoir en 2011, Issoufou Mahamadou, après deux mandats successifs, s’apprête à passer le flambeau à un « successeur démocratiquement élu ». Nul doute qu’il tiendra parole ! A quelques mois de...

Lettre interpellative à Mohamed Bazoum, candidat à l’élection présidentielle 2020-2021 relative à son intervention sur Africa 24 (Par Djibrilla Mainassara Baré)

29 janvier 2021
Lettre interpellative à Mohamed  Bazoum, candidat à l’élection présidentielle 2020-2021 relative à son intervention sur Africa 24 (Par Djibrilla Mainassara Baré)

  M.Mohamed Bazoum, J’ai suivi avec intérêt votre passage dans l’émission « L’Invité du jour», de la chaîne internationale Africa 24, notamment vos propos relatifs aux dispositions de la constitution relatives à...

LA POLITIQUE EN PHASE CRITIQUE AU NIGER (Par Moustapha Liman Tinguiri)

15 janvier 2021
LA POLITIQUE EN PHASE CRITIQUE AU NIGER (Par Moustapha Liman Tinguiri)

Une fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point spécialiste mais où chaque citoyen peut dire son mot. Il s’agit bien...

Il était une fois, Alpha Condé prédisait la mort de l’opposition politique (Par Moussa Diabate)

6 janvier 2021
Il était une fois, Alpha Condé prédisait la mort de l’opposition politique (Par Moussa Diabate)

Élu en 2010 avec des conditions criardes, une crise née du fait de l’inexpérience des commis de l’État remodelés en politiciens du jour. Alpha Condé a souffert de l’environnement politique...

20 Novembre 2020 - Journée Mondiale de l’Enfance : Réinventons l’avenir pour chaque enfant (Par Ilaria Carnevali, Représentante a.i. de l’UNICEF au Niger)

20 novembre 2020
20 Novembre 2020 - Journée Mondiale de l’Enfance : Réinventons l’avenir pour chaque enfant (Par Ilaria Carnevali, Représentante a.i. de l’UNICEF au Niger)

Le 20 novembre de chaque année marque la journée mondiale de l’enfance. Cette journée vise à rappeler l’importance de garantir et faire respecter les droits de chaque enfant, aujourd’hui plus...

Lettre ouverte à l’ex pensionnaire du Lycée National Issoufou Mahamadou sur les souvenirs  provoqués par l’inauguration de l’Hôtel du Ministère des Finances (Par Djibril Baré)

22 octobre 2020
Lettre ouverte à l’ex pensionnaire du Lycée National Issoufou Mahamadou sur les souvenirs  provoqués par l’inauguration de l’Hôtel du Ministère des Finances (Par Djibril Baré)

Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de l’Hôtel des Finances devant abriter tous les services relevant du Ministère des Finances érigé en plein...