dimanche, 20 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Abdoulahi ATTAYOUB Fond rouge

Au terme de son second mandat, le président Mahamadou Issoufou fait face à un scandale financier qui risquerait de ruiner définitivement ses espoirs de laisser un bilan honorable de son passage à la tête du pays.

Zeyna transfert argent bis

L’audit du Ministère de la Défense révèle une machination criminelle qui dépasse l’entendement compte tenu du contexte sécuritaire national et de la précarité dans laquelle vit l’écrasante majorité des Nigériens. Certains éléments de cet audit, repris par les médias et largement partagés sur les réseaux sociaux font ressortir le détournement de plusieurs dizaines de milliards de francs CFA. Ce scandale est d’autant plus insupportable qu’il survient dans un pays aux prises avec l’insécurité et dont nombre de fils tombent régulièrement sur les différents fronts de guerre faute d’équipements et de moyens suffisants pour assurer leur mission de défense du territoire national.

Ainsi, les défaites subies par les forces armées nigériennes à Inatès et Chinagodrar en 2020 auraient amené le Président Issoufou Mahamadou à demander l’audit du ministère de la Défense afin de comprendre les insuffisances en matériel et autres équipements qui pourraient expliquer l’ampleur de ces échecs. C’est un acte louable de la part du président de la République et de son ministre actuel de la défense nationale Issoufou Katambé, en dépit du fait qu’ils ne pouvaient ignorer totalement l’existence de ces disfonctionnements dans un ministère qui absorbe près du quart du budget national.

Par ailleurs, le train de vie de personnes proches du pouvoir et les signes extérieurs d’enrichissement douteux ne manquent pas pour qui cherche réellement à veiller sur le bien public et les maigres ressources du pays.

L’ampleur des détournements au ministère de la Défense interroge sur la situation dans les autres ministères et dans l’ensemble des institutions de l’Etat. Les pratiques mises en lumière par cet audit ne sont hélas pas limitées à ce ministère et ont pris des proportions inédites ces dernières années.

Cette affaire et les pratiques qui en sont à l’origine constituent la véritable menace sur la sécurité et la stabilité du pays.

Le silence inquiétant du Président de la République s’ajoute à la maladresse du gouvernement se contentant de demander aux fautifs de rembourser les fonds détournés en les exonérant de toute procédure judiciaire. Cette demande de remboursement a été perçue comme un aveu de culpabilité et une volonté manifeste de protéger des « amis » dont la mise en cause publique risquerait de « métastaser » sur l’ensemble de l’appareil d’Etat. Au-delà de ses aspects juridiques, cette décision du gouvernement, constitue une faute morale et politique qui en dit long sur le rapport à la chose publique.

Pour lever toute équivoque et circonscrire ces comportements qui abiment considérablement l’image de l’Etat et de ses instituions, le Président de la République se doit de prendre les mesures qui s’imposent, en prenant les sanctions qui relèvent de son autorité et en laissant la justice se saisir de cette affaire et faire ainsi la preuve de son indépendance.

A l’instar d’autres pays de la région, il serait salutaire de procéder à un audit général et approfondi des services de l’Etat et de la gouvernance de manière générale lors des deux derniers mandats écoulés. Le Président Mahamadou Issoufou pourrait ainsi redonner aux institutions de l’Etat leur crédibilité et les laverait du soupçon de n’être que des officines d’enrichissement pour une poignées de camarades qui organisent leur impunité, après avoir saigné le pays au détriment de la sécurité des populations.

Les partenaires internationaux du Niger ne comprendraient pas qu’ils soient régulièrement sollicités alors que les autorités se taisent sur la dilapidation frauduleuse de plusieurs dizaines, voire centaines, de milliards de francs CFA.

Le silence des autorités nigériennes pourrait laisser penser qu’elles espèrent faire passer l'orage en muselant la société civile et en fixant l'attention sur la gestion de la pandémie actuelle de la COVID-19. Ce silence trahit un certain désarroi des autorités face à une situation qui menace d’échapper à tout contrôle. Il convient de rappeler que cette scandaleuse affaire n’est pas la première, elle a été précédée par nombre d’autres similaires qui demeurent à ce jour impunies, le Pouvoir nigérien étant resté sourd aux appels demandant la lumière sur ces malversations.

La France et la communauté internationale devraient se sentir interpellées et contribuer à élucider cette affaire car elles portent une responsabilité morale vis-à-vis du peuple nigérien. La crédibilité de leur action au Niger requiert une attention et une vigilance responsables sur les questions de gouvernance et de gestion des fonds destinés à la sécurité et la survie des populations.

Les impératifs de souveraineté de l’Etat ne sauraient raisonnablement justifier le silence de la communauté internationale sur l'utilisation frauduleuse de fonds publics alloués, à fin d’enrichissement personnel d’une poignée d’individus, au détriment de la population et des intérêts du pays.

Abdoulahi ATTAYOUB

Consultant

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

@attayoub

Lyon le 28 mai 2020

 

Commentaires  

+9 #1 jean 29-05-2020 05:54
Bien vu et bien analyse :-)
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 nigerien 29-05-2020 07:14
"...Le Président Mahamadou Issoufou pourrait ainsi redonner aux institutions de l’Etat leur crédibilité et les laverait du soupçon de n’être que des officines d’enrichissement pour une poignées de camarades qui organisent leur impunité, après avoir saigné le pays au détriment de la sécurité des populations."

Issoufou avait son investiture fait un choix clair: sa famille et ses amis au detriment du Niger et de son peuple. Le Niger et sa population n'ont jamais fait l'objet d'un quelconque interet de la part de issoufou. Raison d'ailleurs pour laquelle les nigeriens l'avaient vomis lui et son systeme en 2016 au point ou il a du recourir a un holdup electoral avec la complicite de Madame Diori pour s'incrustrer dans pouvoir dont il avait perdu toute legitimite. Tous ses faits et actes denotent un ressentiment haineux a l'endroit du Niger et de son peuple qui lui ont tout donne sans jamais qu'il ait merite quoique ce soit de leur part. Helas, tout ca finira bientot car meme les pires maledictions comme le systeme honni et puant de issoufou auront leur triste fin et la cloche de la vraie justice pourra sonner enfin. Mashallah
Citer | Signaler à l’administrateur
-12 #3 Izé gani 29-05-2020 08:06
Issoufou a été bien élu. Pas de hold- up électoral à ce niveau. Il a suscité beaucoup d'espoir pour la simple raison qu'il a prôné la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption et les détournements des deniers publics, contrairement aux concepteurs des laps et autres politiciens. C'est clair et net. Mais, mais et mais, la déception est très très et trop très grande sur ces plans, même s'il a réalisé beaucoup de choses qu'aucun politicien n'aurait fait. Ça aussi c'est clair et net.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 TOTO A DIT 29-05-2020 08:45
WOILA ;-) :lol: le type de contribution impartiale et rationnelle que TOTO A DIT attend ou espère d'un Consultant!!!

Et TOTO A DIT te tire son chapeau ..... Rien à redire à part: Two thumbs up...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 samna 29-05-2020 10:10
Malheureusement le recours a la France montre clairement que l'auteur de cette analyse reste et demeure et pion français.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #6 Maiga 29-05-2020 10:11
Citation en provenance du commentaire précédent de Izé gani :
Issoufou a été bien élu. Pas de hold- up électoral à ce niveau. Il a suscité beaucoup d'espoir pour la simple raison qu'il a prôné la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption et les détournements des deniers publics, contrairement aux concepteurs des laps et autres politiciens. C'est clair et net. Mais, mais et mais, la déception est très très et trop très grande sur ces plans, même s'il a réalisé beaucoup de choses qu'aucun politicien n'aurait fait. Ça aussi c'est clair et net.

C'est vraiment honnête mon frère. Et un notre aspect positif c'est qu'il a eu le courage d'auditer un ministère de la défense pour la première dans l'histoire de notre pays nonobstant le secret défense. Et cela j'imagine servira comme repère a tous les autres services de l’État. Mais c'est malheureux d’être trahi de cette façon.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Izé gani 29-05-2020 10:28
Citation en provenance du commentaire précédent de Maiga :
Citation en provenance du commentaire précédent de Izé gani :
Issoufou a été bien élu. Pas de hold- up électoral à ce niveau. Il a suscité beaucoup d'espoir pour la simple raison qu'il a prôné la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption et les détournements des deniers publics, contrairement aux concepteurs des laps et autres politiciens. C'est clair et net. Mais, mais et mais, la déception est très très et trop très grande sur ces plans, même s'il a réalisé beaucoup de choses qu'aucun politicien n'aurait fait. Ça aussi c'est clair et net.

C'est vraiment honnête mon frère. Et un notre aspect positif c'est qu'il a eu le courage d'auditer un ministère de la défense pour la première dans l'histoire de notre pays nonobstant le secret défense. Et cela j'imagine servira comme repère a tous les autres services de l’État. Mais c'est malheureux d’être trahi de cette façon.

Non je partage du tout votre point de vue. Issoufou a toléré les détournements des deniers publics, la corruption et la mauvaise gouvernance.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Izé gani 29-05-2020 10:29
Lire " je ne partage pas du tout
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Madou 29-05-2020 15:30
Messieurs Izé gani et Maiga je ne partage pas du tout vos points de vue. Non seulement Issoufou a été très mal élu mais aussi il est laxiste par rapport aux détournements des deniers publics dans l'administration. En conclusion, Issoufou n'est pas bon pour le Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 morou 30-05-2020 18:50
Citation en provenance du commentaire précédent de Izé gani :
Issoufou a été bien élu. Pas de hold- up électoral à ce niveau. Il a suscité beaucoup d'espoir pour la simple raison qu'il a prôné la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption et les détournements des deniers publics, contrairement aux concepteurs des laps et autres politiciens. C'est clair et net. Mais, mais et mais, la déception est très très et trop très grande sur ces plans, même s'il a réalisé beaucoup de choses qu'aucun politicien n'aurait fait. Ça aussi c'est clair et net.

Tu es un vrai izé gani.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 18/09/2020, 20:33
marathon-day-du-groupe-bollore-au-niger-l-edition-2020-en-solidarite-avec-les-victimes-des-inondations Comme chaque année depuis 2016, les collaborateurs du groupe Bolloré ont répondu présent au...Lire plus...
Publier le 18/09/2020, 12:17
unicef-niger-en-fin-de-mission-la-representante-dr-felicite-tchibindat-felicitee-par-les-autorites-pour-son-travail-au-service-des-enfants Le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, a exprimé au nom du Gouvernement du Niger, jeudi 17 septembre au...Lire plus...
Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...Lire plus...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...
Publier le 14/09/2020, 08:29
insecurite-2-soldats-de-la-garde-nationale-tues-dans-une-attaque-non-revendiquee-a-assamaka-region-d-agadez Deux (2) éléments de la Garde nationale du Niger (GNN) ont été tués samedi dernier suite à une attaque...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...

Dans la même Rubrique

L’éligibilité à l’épreuve de la condamnation pénale au Niger (Par Adamou Issoufou)

6 septembre 2020
L’éligibilité à l’épreuve de la condamnation pénale au Niger (Par Adamou Issoufou)

De la vision positive et égalitariste de l’homme, il se dégage une présomption d’aptitude à l’exercice du pouvoir par tous les hommes. Le style impersonnel introduit, illustré par l’emploi de...

Lettre ouverte citoyenne de félicitations au président Tchadien Idriss Déby pour son élévation à la Dignité de Maréchal par la Représentation nationale (Par Djibrilla Mainassara Baré)

28 août 2020
Lettre ouverte citoyenne de félicitations au président Tchadien Idriss Déby pour son élévation à la Dignité de Maréchal par la Représentation nationale (Par Djibrilla Mainassara Baré)

M. le président de la République, L’actualité brûlante dans notre sous-région, m’autorise à revenir sur votre élévation, le 11 Août 2020 à N’Djaména, à la dignité de Maréchal du Tchad,...

Il ne faut pas être naïf, la Russie ne viendra pas sauver le Mali (Par Gado Alzouma)

26 août 2020
Il ne faut pas être naïf, la Russie ne viendra pas sauver le Mali (Par Gado Alzouma)

En voici les raisons: Tout d’abord, certains Africains ont parfois pour habitude d’adopter des comportements et des attitudes que nous croyons acceptables, comme allant de soi, mais que les autres...

Mali : un coup d’Etat citoyen…(Par Dr Cheikh DIALLO)

19 août 2020
Mali : un coup d’Etat citoyen…(Par Dr Cheikh DIALLO)

  Hier le président Ibrahim Boubacar Keïta (2013-2020) était tout ; aujourd’hui, il n’est plus rien. En effet, le huitième chef d’État malien a eu faiblesse de croire que la...

Médiations de la CEDEAO et de Dr Anasser Ag Rhissa au Mali, leur rapprochement pour un consensus entre IBK, Mahmoud Dicko et M5 RFP à travers un réel dialogue participatif pour débloquer, décrisper la crise et sortir de l’impasse

10 août 2020
Médiations de la CEDEAO et de Dr Anasser Ag Rhissa au Mali, leur rapprochement pour un consensus entre IBK, Mahmoud Dicko et M5 RFP à travers un réel dialogue participatif pour débloquer, décrisper la crise et sortir de l’impasse

Suite à la réussite mitigée de la médiation de la CEDEAO au Mali, malgré la recommandation de la CEDEAO pour la démission d’une trentaine de députés après leur élection contestée...

Lettre ouverte citoyenne au Président de la République du Niger, Président en Exercice de la CEDEAO, sur l’accès au droit à la vérité aux Ayants droit du président Baré et des trois (3) autres victimes d’assassinat (Par Djibrilla Mainassara Baré)

8 août 2020
Lettre ouverte citoyenne au Président de la République du Niger, Président en Exercice de la CEDEAO, sur l’accès au droit à la vérité aux Ayants droit du président Baré et des trois (3) autres victimes d’assassinat (Par Djibrilla Mainassara Baré)

En exécution de l’Arrêt N°ECW/CCJ/APP/25/13, N°ECW/CCJ/JUD/23/15, rendu le 23 octobre 2015 par la Cour de justice de la CEDEAO sur « l’affaire Ayants Droit Ibrahim Mainassara Baré » relative aux...