jeudi, 16 juillet 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Abdoulahi ATTAYOUB Fond rouge

Au terme de son second mandat, le président Mahamadou Issoufou fait face à un scandale financier qui risquerait de ruiner définitivement ses espoirs de laisser un bilan honorable de son passage à la tête du pays.

Zeyna transfert argent bis

L’audit du Ministère de la Défense révèle une machination criminelle qui dépasse l’entendement compte tenu du contexte sécuritaire national et de la précarité dans laquelle vit l’écrasante majorité des Nigériens. Certains éléments de cet audit, repris par les médias et largement partagés sur les réseaux sociaux font ressortir le détournement de plusieurs dizaines de milliards de francs CFA. Ce scandale est d’autant plus insupportable qu’il survient dans un pays aux prises avec l’insécurité et dont nombre de fils tombent régulièrement sur les différents fronts de guerre faute d’équipements et de moyens suffisants pour assurer leur mission de défense du territoire national.

Ainsi, les défaites subies par les forces armées nigériennes à Inatès et Chinagodrar en 2020 auraient amené le Président Issoufou Mahamadou à demander l’audit du ministère de la Défense afin de comprendre les insuffisances en matériel et autres équipements qui pourraient expliquer l’ampleur de ces échecs. C’est un acte louable de la part du président de la République et de son ministre actuel de la défense nationale Issoufou Katambé, en dépit du fait qu’ils ne pouvaient ignorer totalement l’existence de ces disfonctionnements dans un ministère qui absorbe près du quart du budget national.

Par ailleurs, le train de vie de personnes proches du pouvoir et les signes extérieurs d’enrichissement douteux ne manquent pas pour qui cherche réellement à veiller sur le bien public et les maigres ressources du pays.

L’ampleur des détournements au ministère de la Défense interroge sur la situation dans les autres ministères et dans l’ensemble des institutions de l’Etat. Les pratiques mises en lumière par cet audit ne sont hélas pas limitées à ce ministère et ont pris des proportions inédites ces dernières années.

Cette affaire et les pratiques qui en sont à l’origine constituent la véritable menace sur la sécurité et la stabilité du pays.

Le silence inquiétant du Président de la République s’ajoute à la maladresse du gouvernement se contentant de demander aux fautifs de rembourser les fonds détournés en les exonérant de toute procédure judiciaire. Cette demande de remboursement a été perçue comme un aveu de culpabilité et une volonté manifeste de protéger des « amis » dont la mise en cause publique risquerait de « métastaser » sur l’ensemble de l’appareil d’Etat. Au-delà de ses aspects juridiques, cette décision du gouvernement, constitue une faute morale et politique qui en dit long sur le rapport à la chose publique.

Pour lever toute équivoque et circonscrire ces comportements qui abiment considérablement l’image de l’Etat et de ses instituions, le Président de la République se doit de prendre les mesures qui s’imposent, en prenant les sanctions qui relèvent de son autorité et en laissant la justice se saisir de cette affaire et faire ainsi la preuve de son indépendance.

A l’instar d’autres pays de la région, il serait salutaire de procéder à un audit général et approfondi des services de l’Etat et de la gouvernance de manière générale lors des deux derniers mandats écoulés. Le Président Mahamadou Issoufou pourrait ainsi redonner aux institutions de l’Etat leur crédibilité et les laverait du soupçon de n’être que des officines d’enrichissement pour une poignées de camarades qui organisent leur impunité, après avoir saigné le pays au détriment de la sécurité des populations.

Les partenaires internationaux du Niger ne comprendraient pas qu’ils soient régulièrement sollicités alors que les autorités se taisent sur la dilapidation frauduleuse de plusieurs dizaines, voire centaines, de milliards de francs CFA.

Le silence des autorités nigériennes pourrait laisser penser qu’elles espèrent faire passer l'orage en muselant la société civile et en fixant l'attention sur la gestion de la pandémie actuelle de la COVID-19. Ce silence trahit un certain désarroi des autorités face à une situation qui menace d’échapper à tout contrôle. Il convient de rappeler que cette scandaleuse affaire n’est pas la première, elle a été précédée par nombre d’autres similaires qui demeurent à ce jour impunies, le Pouvoir nigérien étant resté sourd aux appels demandant la lumière sur ces malversations.

La France et la communauté internationale devraient se sentir interpellées et contribuer à élucider cette affaire car elles portent une responsabilité morale vis-à-vis du peuple nigérien. La crédibilité de leur action au Niger requiert une attention et une vigilance responsables sur les questions de gouvernance et de gestion des fonds destinés à la sécurité et la survie des populations.

Les impératifs de souveraineté de l’Etat ne sauraient raisonnablement justifier le silence de la communauté internationale sur l'utilisation frauduleuse de fonds publics alloués, à fin d’enrichissement personnel d’une poignée d’individus, au détriment de la population et des intérêts du pays.

Abdoulahi ATTAYOUB

Consultant

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

@attayoub

Lyon le 28 mai 2020

 

Commentaires  

+9 #1 jean 29-05-2020 05:54
Bien vu et bien analyse :-)
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 nigerien 29-05-2020 07:14
"...Le Président Mahamadou Issoufou pourrait ainsi redonner aux institutions de l’Etat leur crédibilité et les laverait du soupçon de n’être que des officines d’enrichissement pour une poignées de camarades qui organisent leur impunité, après avoir saigné le pays au détriment de la sécurité des populations."

Issoufou avait son investiture fait un choix clair: sa famille et ses amis au detriment du Niger et de son peuple. Le Niger et sa population n'ont jamais fait l'objet d'un quelconque interet de la part de issoufou. Raison d'ailleurs pour laquelle les nigeriens l'avaient vomis lui et son systeme en 2016 au point ou il a du recourir a un holdup electoral avec la complicite de Madame Diori pour s'incrustrer dans pouvoir dont il avait perdu toute legitimite. Tous ses faits et actes denotent un ressentiment haineux a l'endroit du Niger et de son peuple qui lui ont tout donne sans jamais qu'il ait merite quoique ce soit de leur part. Helas, tout ca finira bientot car meme les pires maledictions comme le systeme honni et puant de issoufou auront leur triste fin et la cloche de la vraie justice pourra sonner enfin. Mashallah
Citer | Signaler à l’administrateur
-12 #3 Izé gani 29-05-2020 08:06
Issoufou a été bien élu. Pas de hold- up électoral à ce niveau. Il a suscité beaucoup d'espoir pour la simple raison qu'il a prôné la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption et les détournements des deniers publics, contrairement aux concepteurs des laps et autres politiciens. C'est clair et net. Mais, mais et mais, la déception est très très et trop très grande sur ces plans, même s'il a réalisé beaucoup de choses qu'aucun politicien n'aurait fait. Ça aussi c'est clair et net.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 TOTO A DIT 29-05-2020 08:45
WOILA ;-) :lol: le type de contribution impartiale et rationnelle que TOTO A DIT attend ou espère d'un Consultant!!!

Et TOTO A DIT te tire son chapeau ..... Rien à redire à part: Two thumbs up...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 samna 29-05-2020 10:10
Malheureusement le recours a la France montre clairement que l'auteur de cette analyse reste et demeure et pion français.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #6 Maiga 29-05-2020 10:11
Citation en provenance du commentaire précédent de Izé gani :
Issoufou a été bien élu. Pas de hold- up électoral à ce niveau. Il a suscité beaucoup d'espoir pour la simple raison qu'il a prôné la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption et les détournements des deniers publics, contrairement aux concepteurs des laps et autres politiciens. C'est clair et net. Mais, mais et mais, la déception est très très et trop très grande sur ces plans, même s'il a réalisé beaucoup de choses qu'aucun politicien n'aurait fait. Ça aussi c'est clair et net.

C'est vraiment honnête mon frère. Et un notre aspect positif c'est qu'il a eu le courage d'auditer un ministère de la défense pour la première dans l'histoire de notre pays nonobstant le secret défense. Et cela j'imagine servira comme repère a tous les autres services de l’État. Mais c'est malheureux d’être trahi de cette façon.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Izé gani 29-05-2020 10:28
Citation en provenance du commentaire précédent de Maiga :
Citation en provenance du commentaire précédent de Izé gani :
Issoufou a été bien élu. Pas de hold- up électoral à ce niveau. Il a suscité beaucoup d'espoir pour la simple raison qu'il a prôné la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption et les détournements des deniers publics, contrairement aux concepteurs des laps et autres politiciens. C'est clair et net. Mais, mais et mais, la déception est très très et trop très grande sur ces plans, même s'il a réalisé beaucoup de choses qu'aucun politicien n'aurait fait. Ça aussi c'est clair et net.

C'est vraiment honnête mon frère. Et un notre aspect positif c'est qu'il a eu le courage d'auditer un ministère de la défense pour la première dans l'histoire de notre pays nonobstant le secret défense. Et cela j'imagine servira comme repère a tous les autres services de l’État. Mais c'est malheureux d’être trahi de cette façon.

Non je partage du tout votre point de vue. Issoufou a toléré les détournements des deniers publics, la corruption et la mauvaise gouvernance.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Izé gani 29-05-2020 10:29
Lire " je ne partage pas du tout
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Madou 29-05-2020 15:30
Messieurs Izé gani et Maiga je ne partage pas du tout vos points de vue. Non seulement Issoufou a été très mal élu mais aussi il est laxiste par rapport aux détournements des deniers publics dans l'administration. En conclusion, Issoufou n'est pas bon pour le Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 morou 30-05-2020 18:50
Citation en provenance du commentaire précédent de Izé gani :
Issoufou a été bien élu. Pas de hold- up électoral à ce niveau. Il a suscité beaucoup d'espoir pour la simple raison qu'il a prôné la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption et les détournements des deniers publics, contrairement aux concepteurs des laps et autres politiciens. C'est clair et net. Mais, mais et mais, la déception est très très et trop très grande sur ces plans, même s'il a réalisé beaucoup de choses qu'aucun politicien n'aurait fait. Ça aussi c'est clair et net.

Tu es un vrai izé gani.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

CANAL RECRUTEMENT 10500F

Top de la semaine

Publier le 16/07/2020, 12:20
le-president-issoufou-mahamadou-a-assiste-ce-jeudi-a-la-levee-du-corps-de-maman-abou-directeur-de-publication-de-l-hebdomadaire-le-republicain-et-pdg-de-la-nin Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a assisté, ce jeudi matin, 16...Lire plus...
Publier le 16/07/2020, 07:05
turquie-niger-commemoration-a-niamey-de-la-journee-nationale-de-la-democratie-et-de-l-union-nationale-et-hommage-aux-martyrs-du-15-juillet-2016 L’Ambassade de la République de Turquie au Niger a célébré le mercredi 15 juillet 2020 à Niamey, la...Lire plus...
Publier le 15/07/2020, 14:59
la-coalition-pour-le-sahel-le-tremplin-que-le-niger-attendait-par-adam-maiga Comparé au Mali et au Burkina, le Niger garde une stabilité relative même si une extension de la...Lire plus...
Publier le 14/07/2020, 22:57
covid-19-aucun-cas-et-aucun-deces-enregistres-ce-mardi-14-juillet Le ministère de la Santé publique ne rapporte aucun nouveau cas positif au COVID-19 dans le pays, ce...Lire plus...
Publier le 14/07/2020, 22:18
mali-emissaire-de-la-cedeao-goodluck-jonathan-en-mission-presque-impossible-a-bamako La Cedeao a désigné l’ancien président nigérian comme émissaire au Mali avec comme principal mission,...Lire plus...
Publier le 13/07/2020, 08:22
moden-lumana-une-cotisation-des-militants-pour-payer-la-caution-du-candidat-du-parti-a-la-presidentielle Les militants du MODEN Lumana/FA de Niamey ont lancé samedi dernier, une initiative visant à lever la...
Publier le 14/07/2020, 13:58
proces-de-la-journaliste-samira-sabou-un-mois-de-prison-et-1-million-fcfa-requis-par-le-parquet-le-delibere-fixe-au-28-juillet-prochain La journaliste Samira Sabou a comparu ce mardi 14 juillet 2020 au Tribunal de grande instance hors...
Publier le 10/07/2020, 20:01
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-10-juillet-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 10 juillet 2020, dans la salle habituelle...
Publier le 12/07/2020, 22:09
ppnu-sawyi-pour-la-3e-fois-dr-abdoulaye-traore-va-se-presenter-a-la-presidentielle Le Parti du Progrès pour un Niger Uni (PPNU Sawyi) a investi, dimanche 12 juillet à Niamey, Dr...
Publier le 13/07/2020, 14:48
zinder-18-personnes-mortes-calcinees-et-6-blesses-dans-un-accident-de-circulation-pres-de-takeitaDix huit (18) personnes ont été brûlées vives et au moins six (6) autres ont été blessées dans un...
Publier le 10/07/2020, 20:01
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-10-juillet-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 10 juillet 2020, dans la salle habituelle...
Publier le 13/07/2020, 08:22
moden-lumana-une-cotisation-des-militants-pour-payer-la-caution-du-candidat-du-parti-a-la-presidentielle Les militants du MODEN Lumana/FA de Niamey ont lancé samedi dernier, une initiative visant à lever la...
Publier le 13/07/2020, 14:48
zinder-18-personnes-mortes-calcinees-et-6-blesses-dans-un-accident-de-circulation-pres-de-takeitaDix huit (18) personnes ont été brûlées vives et au moins six (6) autres ont été blessées dans un...
Publier le 12/07/2020, 23:03
lutte-contre-le-covid-19-l-etat-d-urgence-reconduit-pour-3-mois-a-partir-du-12-juillet-2020 Le gouvernement a décidé, en conseil des ministres du vendredi 10 juillet 2020, de la prorogation pour...
Publier le 14/07/2020, 13:58
proces-de-la-journaliste-samira-sabou-un-mois-de-prison-et-1-million-fcfa-requis-par-le-parquet-le-delibere-fixe-au-28-juillet-prochain La journaliste Samira Sabou a comparu ce mardi 14 juillet 2020 au Tribunal de grande instance hors...

Dans la même Rubrique

La coalition pour le Sahel : le tremplin que le Niger attendait ? (Par Adam Maiga)

15 juillet 2020
La coalition pour le Sahel : le tremplin que le Niger attendait ? (Par Adam Maiga)

Comparé au Mali et au Burkina, le Niger garde une stabilité relative même si une extension de la menace djihadiste dans le Sahel pourrait changer cette donne. Toutefois, malgré ses...

Nouvelle ère politique (par Nouhou Garba Abdourahamane)

11 juillet 2020
Nouvelle ère politique (par Nouhou Garba Abdourahamane)

Après l’indépendance de notre pays, le Niger, plusieurs évènements se sont succédés, notamment la conférence souveraine de 1991, l’heure de la démocratie au Niger, ainsi depuis cette époque des partis...

G5 Sahel : Quel bilan 6 mois après le sommet de Pau? (Par Tidiane Sahelien)

3 juillet 2020
G5 Sahel : Quel bilan 6 mois après le sommet de Pau? (Par Tidiane Sahelien)

Le G5-Sahel a été  créé en 2014 sur la volonté des chefs d’Etat du Tchad, du Niger, du Burkina Faso, de  la Mauritanie et du Mali afin de répondre conjointement...

Pour Dr Anasser Ag Rhissa, pour le Mali, le dialogue est incontournable entre les pro-IBK et les anti-IBK du M5RFP dans le cadre de la médiation

19 juin 2020
Pour Dr Anasser Ag Rhissa, pour le Mali, le dialogue est incontournable entre les pro-IBK et les anti-IBK du M5RFP dans le cadre de la médiation

Compte-tenu des propositions concrètes d’IBK (arrêt de la grève des enseignants (augmentation de leurs salaires de 20 %) en instruisant le Premier Ministre pour le respect de l’article 39, constituer...

Lettre Ouverte au Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Niger (Par Bachirou AMADOU ADAMOU)

18 juin 2020
Lettre Ouverte au Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Niger (Par Bachirou AMADOU ADAMOU)

  Monsieur le Président, Les élections générales à venir au Niger en 2021 questionnent avant tout les spécialistes du droit constitutionnel ou encore le politiste. Elles ne sont toutefois pas...

Point de vue sur la surfacturation dans les marchés publics (Par Adamou ISSOUFOU)

17 juin 2020
Point de vue sur la surfacturation dans les marchés publics (Par Adamou ISSOUFOU)

La surfacturation est l’un des grands classiques du droit de la commande publique. Elle ne se pratique, généralement, que lorsque la relation commerciale est déjà installée entre le fournisseur et...