jeudi, 04 juin 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


mediafakendar

Depuis fin 2019, le Sahel fait face à une recrudescence du terrorisme. L’ancrage de ce fléau dans le paysage a conduit à augmenter la présence de forces étrangères déployées dans notre pays pour lutter contre le jihadisme. Des manifestations contre le soutien de ces troupes  tentent de s’organiser dans certaines villes. Certains événements particuliers ont ainsi exalté les discours anticolonialistes, déjà présents bien avant l’avènement des réseaux sociaux. Ces derniers continuent à propager leurs rumeurs et leurs bruits malsains, repris par des personnes nuisibles qui font le jeu de terroristes et des propagandistes.

Zeyna transfert argent bis

Le Smartphone, vecteur de la désinformation :

Avec la démocratisation du Smartphone en Afrique et l’accessibilité des réseaux sociaux, la consommation de l’information n’a jamais été aussi importante. L’internet favorise les discours haineux et les fausses informations se multiplient. Certains acteurs exploitent la dissémination de ces fausses informations à leurs profits, notamment, lors des élections présidentielles. En septembre 2019, Facebook a découvert et supprimé plus de 265 comptes russes à l’origine de la diffusion de fake-news en Afrique. Ils avaient pour objectif de manipuler l’opinion publique notamment lors des échéances électorales, comme l’indique Africa Center for strategic studies, spécialisé dans la recherche en domaine de sécurité en Afrique. Le centre d’études affirme également que les systèmes d’information en Afrique sont souvent vulnérables aux manipulations, en partie en raison de la prévalence de la désinformation.

Il est nécessaire de rappeler que le continent enregistre un taux d’alphabétisation faible. La tradition orale reste, de facto, le moyen de communication le plus utilisé. Ainsi,  il est récurrent de voir de fausses informations passer du virtuel au monde réel. Et ça, les extrémistes» et les bandits terroristes l’ont bien compris : il est facile de manipuler ceux qui n’ont pas accès à toute l’information.

La désinformation,  sport favori des propagandistes :

En effet pour tromper l’opinion publique et obtenir son soutien, ceux-ci n’hésitent pas à avoir recours à des allégations toutes aussi rocambolesques les unes que les autres : les soldats français seraient au Mali pour voler l’or du pays, un communiquant traditionnel sénégalais a pour sa part mis en doute l’existence du coronavirus dans une vidéo virale…  tout ceci ne relevait que de fake-news ! Sous forme de photographies utilisées hors contexte, d’images détournées ou d’allégations répétées pour discriminer une communauté, ces fausses informations sont souvent intégrées dans le cadre de campagnes de désinformation et coordonnées sur les réseaux sociaux. Elles participent à faire le jeu des manipulateurs et des terroristes dans le but de leurrer et de détourner l’attention des populations de la vérité.

Il est ainsi plus que nécessaire, aujourd’hui, que nous ne cédions pas aux nombreuses campagnes de désinformation, menées par des propagandistes, auxquelles nous faisons face au quotidien. Il faut se demander quels sentiments inspirent l’article ou le contenu dont nous prenons connaissance. Car, consciemment ou inconsciemment, donner du crédit à ces boniments revient à alimenter le discours de ces obscurantistes sans foi ni loi.

Internet, où se mélangent des phénomènes assez flous liés aux infox et aux théories du complot, devient de plus en plus l’espace de toutes les dérives et de tous les dangers. De fait, il est de la responsabilité de chacun (média, journaliste, lecteur, internaute,…) de veiller à ne pas occulter la fiabilité d’une information. Il faut ainsi dénoncer les campagnes de « bashing » en ligne, signaler les contenus haineux et les fausses informations via les outils mis à disposition par les réseaux sociaux. Aujourd’hui, nous devons tous participer à la chasse aux fake-news.

Ne passons donc pas des bruits qui courent aux mots qui tuent !

Omar Sylla

@Le_Ndar_Ndar.

 

Commentaires  

0 #1 Moussa HM 13-05-2020 16:54
Merci beaucoup. On aurait voulu que l'article soit publié en début d'année, au moment où les fake news envahissaient notre quotidien
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Moussa HM 13-05-2020 16:54
Merci beaucoup. On aurait voulu que l'article soit publié en début d'année, au moment où les fake news envahissaient notre quotidien
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 aromahallassi 13-05-2020 17:18
donc le rêve d'une indépendance proprement parler est enterré à jamais. Vraiment les occidentaux ont la ruse.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 Rabé 13-05-2020 20:52
Actuniger,
Vous êtes exempt de toute dignité. Qu'Allah SWT nous épargne de vos stratagèmes diaboliques.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 TOTO A DIT 14-05-2020 00:44
Parlant Justement de recrudescence et de victimes collatérales du terrorisme ..... tue 1 et terrorise 10000 ......que dire et comprendre......
face à cette guerre asymétrique, dans le SAHELISTAN?

Que comprendre quand malgré la présence des forces dites amies , malgré leurs dits drones aux yeux d'épervier, malgré la présence de base étrangère justifiant officiellement leur présence pour juguler le terrorisme ..... malgré ces énièmes état d'urgence ça et là sur plus 1 ou 2/3 du Niger ,...... malgré les allégations de dépenses de plus de 1700 milliards de fcfa..... malgré aux dires et allégations d'aucuns que jamais auparavant les FAN et Forces de Défense et de Sécurité n'ont été aussi dotées comparés aux régimes précédents combinés ..... que malgré et les malgré constaté ça et là..... les Nigériens continuent de mourir ça et là et à l'exponentielle.....?
Que malgré l'interdiction des motos à 2 roues dans des zones sous parapluie d'urgence, des quidam viennent et continuent à venir attaquer , tuer et disparaître dans la nature comme des fantômes après leur turpitude sans être inquiétés ....
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 TOTO A DIT 14-05-2020 01:14
... Sans aucune optique propagandiste... Est ce un de connaître le bien fondé du questionnement de certains de la présence de ces forces étrangères qui loin d'être une position anti coloniale mérite d'être posé ..... Quand et chaque fois et toute fois malgré la technologie en informations avancées et autres drones de surveillance. des individus en "haillons" ..... Sans avions de chasse ou sous marins viennent attaquer des paisible citoyens au motif que avec leur tare est d'être au mauvais moment et à la mauvaise place .... Que dire aussi de ces morts ....de ces familles endeuillées qui se demandent qu'est ce qui leur arrive , quelle calamité qui leur tombe dessus ...sans en réalité être des MOTS QUI TUENT .... MAIS DES MAUX QUI TUENT ... DES OCCURRENCES CONSTANTES ET FRÉQUENTES qui tuent ..... des maux qui endeuillent ...des familles Nigériennes et Africaines.... ?
Ces forces étrangères sont elles la pour sécuriser leur intérêt géopolitique et la quête certaine de main mise sur les richesses de l'Afrique ou sont elles des philanthropes qui ne sont la que pour sauver la vie des Africains?
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 TOTO A DIT 14-05-2020 01:33
Des MAUX qui font leur lot de veuves et des d'orphelins et sans être des MOTS ... ....pour preuve et à la ligne pour le partage de TOTO A DIT de ses lu par ailleurs .....
N'est ce suite à ce partage par exemple de se demander à quoi servent réellement et concrètement ces forces armées étrangères qui nonobstant leur présence ..... nonobstant leurs drones à la pointe de la technologie ... Des Africains tombent et meurent comme des mouches .... Y'a t il des usines de fabrication d'armes en Afrique de l'ouest.... D'où ces ces guignols de voleurs de bétail ....de narcotrafiquants.... de raquetteurs de pauvres se procurent leurs armes et en top malgré la présence de ces dits amis ces voyous de grand chemin disparaissent dans la nature .... pourquoi comme l'a fait et démontré sur le terrain , le GENERAL IDRISS DEBY ITNO qui sans associer ces "forces armées amies" a pris l'initiative et l'offensive pour chasser ces bandits sur tout son territoire et aux voisins de faire de même et cueillir ces bandits qui rabattent sur les autres frontieres dans une logique de Défense à l'africaine sans interférence étrangère ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #8 TOTO A DIT 14-05-2020 01:38
"Peur et colère dans l'ouest du Niger après une triple attaque meurtrière" se révèle le partage .....

"Nous avons perdu une dizaine d'adolescents dans cet enfer", crie Alfa Hamadou, un habitant de Gadbo, un des trois villages de l'Anzourou, dans l'ouest du Niger où 20 personnes ont été massacrées le 8 mai lors d'une triple attaque d'hommes armés.
Au milieu des caquètements de poules et des bêlements de moutons, des femmes présentent leurs condoléances à Zalika Issa, dont le neveu a été abattu devant la foule près du puits du village.
"J'ai envoyé mon neveu chercher de l'eau, mais ces bandits l'ont fait coucher sur le ventre avec deux autres enfants et lui ont tiré plusieurs balles dans la tête", explique Zalika Issa, écrasant des larmes avec un voile gris.
Safi Ali, une septuagénaire, a vécu un épisode du massacre à travers sa fenêtre : "Ils étaient venus à bord de motos et les bruits des motos c'était comme des moteurs de gros avions. Ils se sont divisés en groupes, puis ont encerclé le village. ....... À suivre....
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #9 TOTO A DIT 14-05-2020 01:41
Suite 1
Le premier groupe est passé du côté sud où ils ont croisé l'infirmier et deux autres personnes qu'ils ont abattus".
Selon les témoignages, les assaillants venus sur "13 à 20 motos", se sont ensuite dirigé à Zibane Koira-Tégui, autre village distant de deux kilomètres, où ils ont "froidement abattu trois hommes".
- "Jamais je n'ai eu aussi peur" -
Caché par l'ombre d'arbres géants au bout d'une piste sablonneuse, Zibane-Koira Zéno, le troisième village ciblé, a payé le plus lourd tribut.
"Dès leur arrivée, dans un bruit assourdissant de motos, ils se sont mis à tirer sur tout ce qui bougeait, ils ont traqué les victimes jusque sous leur lit", raconte Moussa Dano, un habitant qui a perdu un proche.
Parmi les assaillants il y a en a "qui criaient +ne touchez pas aux femmes+", souligne-t-il. "Ils étaient presque tous vêtus en haillons et il était difficile de les identifier à cause des turbans qui cachaient leur visage, on voyait juste le bout de leur nez", décrit Safi Ali.
"Jamais je n'ai eu aussi peur", avoue Fati, sa voisine.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #10 TOTO A DIT 14-05-2020 01:45
Avant de se retirer en direction du Mali voisin, les hommes armés ont emporté de nombreuses têtes de bétail.
Quelques jours avant les attaques, des hommes armés à moto ont "saboté" les antennes relais des sociétés de téléphones cellulaires, a confié à une source sécuritaire.

"Après ces attaques, de nombreux villageois ont fui en brousse et certains ne sont pas encore revenus", selon un élu local.

"Nous avons peur, ils ne sont pas loin, ils se cachent dans des grottes, dans les buissons et peuvent resurgir à tout moment", s'inquiète Safi Ali.

- Accalmie de courte durée -
Un détachement de l'armée à été dépêché pour assurer la sécurité du secteur. Le gouvernement a également promis une assistance en vivres.

En visite mardi dans les villages touchés, le ministre de l'Intérieur Bazoum Mohamed a dénoncé "la cruauté des terroristes" et annoncé "l'implantation" d'un "dispositif (militaire) permanent". Selon le ministre, cette zone "vide" avec ses "vallées très boisées" qui s'étendent "jusqu'à la frontière du Mali"
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #11 TOTO A DIT 14-05-2020 01:49
Suite 3
est "très favorable aux terroristes".
L'Anzourou, composée de 24 villages, fait partie l'immense et instable région de Tillabéri (100.000 km2), riveraine de la zone des trois frontières (Niger, Burkina Faso et Mali), un des repaires des jihadistes.
Trois attaques majeures contre l'armée, revendiquées par le groupe Etat islamique, ont été perpétrées dans cette région depuis décembre 2019, dans lesquelles ont péri 174 soldats, selon un bilan officiel : 14 morts à Sanam le 24 décembre, 89 morts le 8 janvier à Chinégodar et 71 morts le 10 décembre à Inates.

D'autres affrontements meurtriers de moindre ampleur ont eu lieu depuis.
Pour endiguer la violence, les autorités ont fermé des marchés, interdit la circulation des motos et décrété l'état d'urgence depuis 2017.
En mars, les armées malienne, nigérienne et la force française Barkhane avaient mené une opération d'une envergure inédite aux confins du Mali et du Niger, qui a mobilisé 5.000 hommes et permis d'éliminer "un grand nombre de terroristes", selon l'état-major français.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #12 TOTO A DIT 14-05-2020 01:56
"Nous étions en train de savourer l'accalmie lorsque les nouvelles attaques sont survenues", se lamente un responsable municipal.
Pour étendre leur influence dans la région de Tillabéri, les groupes jihadistes prélèvent un "impôt" tout en multipliant les rapts, les razzias et les assassinats ciblés, surtout d'influents chefs traditionnels. Dans des zones reculées, ils implantent leur drapeau noir et obligent les habitants à écouter leurs prêches nocturnes.
Des milliers d'habitants ont déjà déserté leur villages, selon l'ONU. Une parte de cette zone est aussi privée d'administration: récemment plusieurs maires se sont réfugiés à Tillabéri, la grande ville, de peur d'être tués par les jihadistes.
Les violences jihadistes, souvent entremêlées à des conflits intercommunautaires, ont fait quelque 4.000 morts en 2019 au Burkina Faso, au Mali et au Niger, selon l'ONU."
Tel est ..... Le partage
Et à TOTO A DIT de dire ...eut été sous d'autres cieux ...quand ce monsieur de Gaston de bazoum affrme ....annoncé "l'implantation" d'un "dispositif (militaire) permanent". Il devait rendre le tablier
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #13 TOTO A DIT 14-05-2020 02:01
Et POURQUOI?

Ne savait il pas et déjà que c'est une zone de haute insécurité comme ailleurs à Diffa , pourquoi n'avoir donc pas pensé depuis ...depuis ....avec toutes ces attaques pendant tout ce temps penser .... l'implantation de d'un "dispositif (militaire) permanent...???
C'est dire l'étalage d'un pauvre pauvre jugement émanant d'un novice qui MISMANAGE ..... sans vision digne d'Un Leader..... :P
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #14 TOTO A DIT 14-05-2020 05:57
Et encore POURQUOI..... cette confusion au niveau des fiches de fonction ou attributions des porte-folio ministériels..... Ce Bazoum n'est il pas le ministrrion de l'intérieur ....si tel est le cas ....quelle prérogative constitutionnele pour se hasarder des MILITAIRES .... ou implantation zonale des FAN ....Quand il y a un MINISTÈRE DE LA DEFENSE .... qui s'occupe de cette entité militaire .... Depuis quand les FAN sont sous la tutelle de l'intérieur ...... jusqu'à amener BAZOUM le GASTON ..... d'annoncer "l'implantation" d'un "dispositif militaire permanent.....?
Est il le Ministre de la Défense??
N'est ce pas le même Bazoum qui avait dit .....d'avoir des officiers ETHNICISTES à l'oeil sans être inquiété???

Eut été un autre nigérien qui aurait dit cela, il sera harcelé et mis au gnouf.....

N'est ce pas le Bazoum qui disait à propos de l'île de Karangam à Diffa , .... Ils (? ) La position des MILITAIRES sur cette île exposée , mais n'avaient rien ...pour preuve toute l'unité militaire de cette île fut exterminée
Ils le savaient mais n'ont pas être proactifs ...... stratégiques
Pourquoi?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Gaya.gaskia@yahoo.fr 14-05-2020 11:26
Bonjour,
Nous avons compris que les réseaux sociaux font le jeu des propagandistes mais que dites vous de l'OMS qui utilise les médias internationaux comme rfi, f24, etc pour dire que le pire est à venir en Afrique dans le cadre du Cov19 ? N'est-ce pas aussi de la spéculation ou d'informations basées sur du faux ou complot ?
Les fakes news sont aussi véhiculés par ces médias internationaux pour créer la peur et le stress aux africains. Certes les réseaux sociaux véhicules des fakes news mais je pense aussi qu'il y'a avantages aussi d'alerter et de préparer psychologiquement les peuples non dans le sens de semer la haine mais de permettre de prendre des précautions.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Gaya.gaskia@yahoo.fr 14-05-2020 11:31
Bonjour,
Nous avons compris que les réseaux sociaux font le jeu des propagandistes mais que dites vous de l'OMS qui utilise les médias internationaux comme rfi, f24, etc pour dire que le pire est à venir en Afrique dans le cadre du Cov19 ? N'est-ce pas aussi de la spéculation ou d'informations basées sur du faux ou complot ?
Les fakes news sont aussi véhiculés par ces médias internationaux pour créer la peur et le stress aux africains. Certes les réseaux sociaux véhicules des fakes news mais je pense aussi qu'il a les avantages d'alerter et de préparer psychologiquement les peuples non pas dans le sens de semer la haine entre les peuples mais de permettre de prendre conscienceddes précautions.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Hackaton

NITA Banniere web 03

promo canal mars

Top de la semaine

Publier le 03/06/2020, 20:12
covid-19-un-seul-nouveau-cas-enregistre-a-agadez-ce-mercredi-03-juin-2020 Selon le point de situation du Ministère de la santé publique, un (1) seul cas positif a été...Lire plus...
Publier le 03/06/2020, 14:17
communique-de-presse-de-l-ambassade-de-turquie-au-niger Sur l’instruction de Son Excellence M. Recep Tayyip Erdoğan, Président de la République de Turquie, la...Lire plus...
Publier le 02/06/2020, 19:42
covid-19-sur-34-tests-ce-mardi-2-juin-2020-2-cas-enregistres-a-niamey-et-a-zinder 02 nouveaux cas positifs au Covid-19, dont 01 à Niamey et  01 à Zinder ont été confirmés ce mardi...Lire plus...
Publier le 02/06/2020, 19:32
le-cerf-soutient-l-unicef-et-ses-partenaires-pour-accelerer-la-reponse-humanitaire-au-niger-communique-de-presse Le Fonds central pour les interventions d'urgence des Nations Unies (CERF) a alloué plus de cinq...Lire plus...
Publier le 02/06/2020, 14:32
covid-19-le-niger-parmi-les-5-premiers-pays-ayant-les-taux-de-guerisons-les-plus-eleves-ins Le Niger figure parmi les 5 premiers pays ayant les taux de guérisons les plus élevés au Covid-19, a...Lire plus...
Publier le 30/05/2020, 19:03
diplomatie-les-raisons-de-la-fermeture-de-l-ambassade-du-benin-au-niger L’ambassade du Bénin au Niger fermera définitivement ses portes le 31 juillet prochain. Une décision...
Publier le 01/06/2020, 16:06
ecoutes-telephoniques-apres-ses-propos-polemiques-a-l-assemblee-le-ministre-marou-amadou-tente-de-se-raviser Le ministre de la Justice Marou Amadou est revenu sur ses déclarations du samedi 30 mai à l’Assemblée...
Publier le 30/05/2020, 14:53
prise-en-charge-des-malades-du-covid-19-le-niger-maintient-le-traitement-a-base-de-chloroquine-associee-a-l-azithromycine A l’opposé des recommandations de l’OMS qui a, en début de semaine, préconisé la suspension de...
Publier le 02/06/2020, 14:32
covid-19-le-niger-parmi-les-5-premiers-pays-ayant-les-taux-de-guerisons-les-plus-eleves-ins Le Niger figure parmi les 5 premiers pays ayant les taux de guérisons les plus élevés au Covid-19, a...
Publier le 29/05/2020, 20:29
lutte-contre-le-covid-19-suspension-de-la-mesure-relative-a-la-fermeture-des-bars-et-boites-de-nuit Le gouvernement nigérien a décidé, en conseil des ministres de ce vendredi 29 mai,  la suspension...
Publier le 30/05/2020, 19:03
diplomatie-les-raisons-de-la-fermeture-de-l-ambassade-du-benin-au-niger L’ambassade du Bénin au Niger fermera définitivement ses portes le 31 juillet prochain. Une décision...
Publier le 29/05/2020, 19:28
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-29-mai-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 29 mai 2020, dans la salle...
Publier le 01/06/2020, 15:59
tahoua-au-moins-cinq-5-morts-et-des-infrastructures-etatiques-incendiees-a-intikane-tillia Des individus armés non identifiés aux guidons de plusieurs motos ont attaqué aux environs de 18...
Publier le 01/06/2020, 16:06
ecoutes-telephoniques-apres-ses-propos-polemiques-a-l-assemblee-le-ministre-marou-amadou-tente-de-se-raviser Le ministre de la Justice Marou Amadou est revenu sur ses déclarations du samedi 30 mai à l’Assemblée...
Publier le 03/06/2020, 14:17
communique-de-presse-de-l-ambassade-de-turquie-au-niger Sur l’instruction de Son Excellence M. Recep Tayyip Erdoğan, Président de la République de Turquie, la...

Dans la même Rubrique

Dans la lutte contre le terrorisme, le G5 Sahel et la Coalition pour le Sahel doivent intégrer et impliquer plus les citoyens et les communautés du sahel (Par Dr ANASSER AG RHISSA)

30 mai 2020
Dans la lutte contre le terrorisme, le G5 Sahel et la Coalition pour le Sahel doivent intégrer et impliquer plus les citoyens et les communautés du sahel (Par Dr ANASSER AG RHISSA)

Je suis Dr Anasser Ag Rhissa, Président de l’ONG Tilwat International, ressortissant de la zone sahel, qui avait proposé, aux chefs d’états de la zone sahel et à leurs partenaires,...

Niger : l’énigmatique audit du Ministère de la Défense nationale (Par Abdoulahi ATTAYOUB)

28 mai 2020
Niger : l’énigmatique audit du Ministère de la Défense nationale (Par Abdoulahi ATTAYOUB)

Au terme de son second mandat, le président Mahamadou Issoufou fait face à un scandale financier qui risquerait de ruiner définitivement ses espoirs de laisser un bilan honorable de son...

Mon hommage à Abdel Kader Cissé Petit-frère, ami et complice de 40 ans (Par Djibril Baré)

28 mai 2020
Mon hommage à Abdel Kader Cissé Petit-frère, ami et complice de 40 ans (Par Djibril Baré)

22 Avril 1967 – 21 Mai 2020, Kader, ton père l’Inspecteur d’Etat Mahamadou Aldiouma Cissé qui, de son vivant, n’avait jamais rien fait au hasard, t’a choisi un nom des plus...

LE RETOUR A L’ECOLE FACE AU COVID-19 (Par Moustapha Liman Tinguiri)

20 mai 2020
LE RETOUR A L’ECOLE FACE AU COVID-19 (Par Moustapha Liman Tinguiri)

La pandémie la plus médiatisée de tous les temps, le Coronavirus ou COVID-19, qui est d’ailleurs très loin d’être la plus meurtrière, a développé une peur, une angoisse exagérée dans...

L’Occident n’a pas dit son dernier mot (Par Gado Alzouma)

20 mai 2020
L’Occident n’a pas dit son dernier mot (Par Gado Alzouma)

« Laisse-moi tranquille avec ton Orient. L’Occident n’a pas dit son dernier mot. Crois-tu que j’abdique, moi ? J’en ai encore pour des siècles. » Romain Rolland, Jean-Christophe. Comme à chaque fois qu’une...

Au Sahel, ne passons pas des bruits qui courent aux mots qui tuent !

13 mai 2020
Au Sahel, ne passons pas des bruits qui courent aux mots qui tuent !

Depuis fin 2019, le Sahel fait face à une recrudescence du terrorisme. L’ancrage de ce fléau dans le paysage a conduit à augmenter la présence de forces étrangères déployées dans...