mardi, 20 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


AA

Vingt-cinq ans après la signature des accords de paix de Ouagadougou, quels changements ?

Aujourd’hui, 24 avril, est la date anniversaire de la signature des accords de paix entre des organisations politico-militaires et l'État du Niger en 1995 à Ouagadougou (Burkina Faso). Naguère, la commémoration de cette date, dénommée fête de la Concorde nationale, permettait de faire le point sur l’application de ces accords et surtout sur l'évolution des problèmes à l’origine de la création de ces Mouvements.

Zeyna transfert argent bis

La promesse de l’Etat était alors la conduite d’une politique de développement non discriminatoire accordant l’égalité des chances aux citoyens, sans considérations d’ordre ethnique ou régional. De premières mesures concrètes devaient donner le ton à cette vision rénovée, censée inaugurer une nouvelle gouvernance et un rapport différent de l'État au citoyen. Elles comportaient l'intégration des combattants des Mouvements dans les différents corps militaires et paramilitaires, l’accompagnement socioéconomique d'un certain nombre d'acteurs de ces Mouvements afin de faciliter leur réinsertion dans la vie de la nation et surtout la décentralisation administrative. Décentralisation qui devait faire du citoyen l’acteur central du développement de son territoire. Compétences et moyens devaient être transférés à l’échelle régionale afin d’adapter et ainsi optimiser les politiques publiques de développement.

Vingt-cinq ans après la signature de ces accords de paix, le monde a connu des transformations, le Niger également. Néanmoins, hormis quelques avancées notables, le pays peine encore à se définir pour espérer jeter les jalons d'un État de droit à même de l’engager sur les rails d’un réel développement. Les événements actuels de la Région de Tillabéry révèlent une fois de plus la fragilité et la sclérose d'un système politique qui manifeste de nouveau son inadaptation et incapacité à faire face aux réalités et à proposer un projet d'avenir viable et rassurant pour le pays. 

Les informations alarmantes faisant état d’exactions qui seraient commises par l'Armée nationale à l’encontre de civils dans cette région, constituent un écueil à une cohésion nationale pourtant indispensable dans cette période d'incertitudes et de menaces multiples. Les autorités du pays donnent l'impression d'être dépassées et reproduisent les mêmes méthodes qu’antan. Elles espèrent se soustraire à leurs responsabilités et à leur devoir de clarté et de vérité envers les citoyens en niant outrageusement les faits, les qualifiant maladroitement « d’allégations" ; posture d'autant plus dangereuse qu’elle contribue à cliver la population autour de stéréotypes simplistes et populistes tendant à opposer ceux qui réclament la vérité et ceux qui soutiendraient les Forces de Défense et de Sécurité (FDS).

Le gouvernement nigérien gagnerait en crédibilité s'il disait au plus vite ce qui est arrivé aux 102 citoyens nigériens dont la liste circule depuis des semaines dans les médias et sur les réseaux sociaux. Les autorités tardent également à clarifier la nature des fosses communes dont les photos ont été largement diffusées. Les tergiversations observées dans la gestion de cette affaire risquent de replonger le pays dans une crise de confiance préjudiciable à sa stabilité et à son avenir.

Le seul prétexte de « la lutte contre le terrorisme » ne saurait non plus justifier le silence de la communauté internationale sur ces graves événements. En effet, la participation de plusieurs pays et organisations internationales à la sécurisation de cet espace devrait s’accompagner d'une attention particulière portée au sort des populations civiles. La responsabilité de la communauté internationale est pleinement engagée et pourrait difficilement se contenter de s'abriter derrière une hypothétique souveraineté de l’Etat nigérien, doublée d’une gouvernance politique qui montre encore une fois ses limites à travers cette affaire.

Le gouvernement nigérien est comptable de l’unité et de la cohésion nationales. Cela l’oblige. Par conséquent, il se doit de veiller à la confiance que les citoyens devraient pouvoir placer dans leur FDS et cela conditionne en outre l'efficacité de toute stratégie sécuritaire.

Abdoulahi ATTAYOUB

Consultant                                                                                                                                                      Lyon le 24 avril 2020

@attayoub

 

Commentaires  

+18 #1 Kore 25-04-2020 20:44
Monsieur ATTAYOUB, si jai un conseil a te donner c'est de respecter ton pays le Niger et tes freres Nigeriens. Tout tes ecrits ont un caractere ethno-regionaliste ce qui est regrettable de la part d'un intellectuel que tu te proclame. Tu cherches de fumee ou il n'y a pas de feu. Tes propos porte a atteinte a la securite nationale en accusant sans preuve l'armee nigerienne. Tu ne t'es jamais prononce sur aucun massacres perpetres contre des centaines de militaires nigeriens mais aujourdhui sur la base des infos partagees par un journal de bas echelle tu te permets d'insulter tout un pays. Une fois de plus je demande d'etre plus encore serieux.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #2 FDS 25-04-2020 23:29
Soutien à nos FDS
Citer | Signaler à l’administrateur
-8 #3 jean PHILLIPE 25-04-2020 23:54
MR ATTAYOUB se qui ce passe à tillabery s'est Mahamadou issouffou en perssonne qui à commender se mascre 1 il à amer des millices sous l'anonimant ou soit d'isant téroriste tous s'implement pour massacrer les zarmas tous se qui se passe dans la région de tilabery s'est mes qu'il sache que il vas finir comme un [mot censuré].
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Danqaro 26-04-2020 07:22
Je soutiens et soutiendrais toujour nos FDS mais pas une politique de destriction de nos braves FDS par un régime à la tête duquel se trouve un président qui ne résonne plus, qui est obtu qui passe complètement à côté de la plaque quand il s'agit des interêrlts du son pays en mettant en avant les interêts de la France. Soutenir et entretenir l'enrichissement illicite dont lui en tête de cette mal gouvernance favorisant et entretenant la corruption en donnant refuge aux malfrats de l'état qui sont soupsonner de détournements de deniers publics parce qu'ils sont membres de son partis et alliers politiques. Le temps est implacable et les rattrapera il n'y aura plus de prescription il faut faire face et assumer son acte.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #5 Balo goka 26-04-2020 08:30
Des individus pareils n'ont aucune piété pour le nigérien de l'autre ethnie. Donc on ne doit même pas les écouter à plus forte raison prendre en compte leurs âneries.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #6 Ize gani 26-04-2020 09:00
Ne parlons pas d'ethnies s'il vous plaît. Nous n'avons pas ce problème au Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #7 Rikici 26-04-2020 11:49
J'ai toujours du mal à saisir les motivations de ces pseudo intellectuels français prompts à dégurgiter un article pour, prétendent-ils, compatir avec leurs congénères nigériens de la vie desquels ils ne comprennent plus rien. Quiconque veut savoir ce qui se passe dans le Nord Tillabéry n'a qu'à y faire un tour.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #8 TOTO A DIT 26-04-2020 17:14
Que se passe t il dans le Nord de Tillabery ..... Voire dans le Sud Est en plein Diffa ????

Il se passe que des bandits armés se comportant en hors la loi voulant imposer leur dictat aux autres '.... Et il faut les mater avec la dernière énergie pour les mettre au pas ...... S'ils ne peuvent comprendre la force de la Loi .... Ces bandits armés narco trafiquants ....voleurs de bétail ...et d'actes de bandits de grands chemins comprendront au moins la Dictature de la force ....: Il faut les taper maghah..... Ceux qui prennent les armes pour revendiquer leur semblant de droit ne sont pas plus citoyens .... Plus patriotes .... Plus Nigériens que les autres Nigériens qui revendiquent leur situation dans la légalité sans recourir aux armes de guerre et aller terroriser et voler les autres paisibles citoyens qui végètent aussi dans la misère au Niger .....
Si pour un petit état d'humeur ....chaque citoyen prend une arme pour aller racketter ses concitoyens ou faire acte de banditisme de grand chemin : mais oui ....ou allons nous?

Voila c'est qui se passe ... Et faudrait il que cela change.... CONSULTANT!.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 TOTO A DIT 26-04-2020 18:59
Lire plutôt ....
CE qui se passe.... ;-)
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 TOTO A DIT 26-04-2020 18:59
Lire plutôt ....
CE qui se passe.... ;-)
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #11 Keny 26-04-2020 21:12
@TOTO A DIT
Ta gueule
Please
Ferme la
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #12 nigérien 1 27-04-2020 09:32
Messieurs quels étaient quand on massacres nos frères de FDS. Ils n'ont pas du sang ou ce ne sont pas des humains et nigériens. Bande des hypocrites et incapables. Soutien au FDS. On veut la paix à tout prix car à cause de celle-ci plusieurs familles sont endeuillés, Femmes, enfant , vieillards, jeunes filles etc sont dans l'impasse. Vivent les FDS.
ON TE CONNAIT PAS AU MOMENT OU L ARMEE EST MASSACRE. TU ETAIT OU?
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #13 nigérien 1 27-04-2020 09:36
cONSULTANT EN QUOI? TERRORISME? OU PAIX?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #14 dodo 27-04-2020 12:30
Article sans importance.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #15 dandize 28-04-2020 16:47
C'est de ta France que tu racontes ta vie quand on massacrait les FDS a Inates et Shinagoder et où est ce que tu étais il ne faut te moquer des nigériens vous postez des photos d'ailleurs pour dire que c'est au Niger vous faites pitié car tu te compares au néo colonialiste seulement nous ne sommes pas à la conférence nationale où vous avez fabriquez des faux témoins .Je souhaiterai que tu sois mis entre les mains des lacourou de Tondibya pour te redresser
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #16 Tamasheq 28-04-2020 17:06
Tu fais fonte à la communauté touareg cher pseudo intellectuel
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #17 LA CASA DE PAPEL 29-04-2020 13:09
Si le Gouvernement aspire à la justice et à la paix,il doit sans tarder diligenter une enquête indépendante afin de faire la lumières sur ces cas d'exactions.Quant à ceux qui se réjouissent et disent que l'armée avait abattu les vraies cibles,vous comprendrez le jour où un de vos proches sera gratuitement tué. Au Cameroun,tout récemment c'était le cas. Un détachement de l'armée a exécuté de civils innocents et a transmis un rapport truqué à sa hiérarchie. Il a fallu une enquête indépendante pour le découvrir
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 20/10/2020, 06:56
strategie-nationale-de-securite-de-proximite-des-consultations-multi-acteurs-pour-une-approche-plus-inclusive-en-matiere-de-gestion-securitaire Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre...Lire plus...
Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...Lire plus...
Publier le 18/10/2020, 05:56
appel-de-save-the-children-une-rentree-scolaire-securisee-pour-tous-les-enfants-au-niger Au cours de cette année 2020, Save the Children a lancé à travers le monde une campagne globale...Lire plus...
Publier le 17/10/2020, 12:38
haroun-printing-les-raisons-de-la-plainte-contre-l-activiste-bana-ibrahim-pour-chantage-et-tentative-d-extorsion-de-fonds Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 20:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-16-octobre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 octobre 2020, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 14/10/2020, 13:50
defense-et-securite-lancement-officiel-de-la-construction-d-un-memorial-en-hommage-aux-soldats-tombes-sur-le-front Le Président de la République, Chef Suprême des Armées, SEM Issoufou Mahamadou, a présidé mercredi, 14...
Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...
Publier le 14/10/2020, 10:44
appui-a-la-societe-civile-2-milliards-fcfa-de-subventions-de-l-ue-pour-10-organisations-nigeriennes-a-travers-le-pasoc3 L’Union Européenne (UE) poursuit son appui au  renforcement des capacités des Organisations de la...
Publier le 16/10/2020, 07:22
journee-mondiale-du-lavage-des-mains-edition-2020-des-progres-enregistres-en-matiere-de-changement-de-comportement  Le Directeur General de l’Assainissement du Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement...
Publier le 16/10/2020, 20:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-16-octobre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 octobre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 14/10/2020, 10:44
appui-a-la-societe-civile-2-milliards-fcfa-de-subventions-de-l-ue-pour-10-organisations-nigeriennes-a-travers-le-pasoc3 L’Union Européenne (UE) poursuit son appui au  renforcement des capacités des Organisations de la...
Publier le 14/10/2020, 13:50
defense-et-securite-lancement-officiel-de-la-construction-d-un-memorial-en-hommage-aux-soldats-tombes-sur-le-front Le Président de la République, Chef Suprême des Armées, SEM Issoufou Mahamadou, a présidé mercredi, 14...
Publier le 17/10/2020, 12:38
haroun-printing-les-raisons-de-la-plainte-contre-l-activiste-bana-ibrahim-pour-chantage-et-tentative-d-extorsion-de-fonds Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la...

Dans la même Rubrique

Élections présidentielles : pour une confrontation loyale et équitable, gage d'une certaine intelligence politique au service du pays

22 septembre 2020
Élections présidentielles : pour une confrontation loyale et équitable, gage d'une certaine intelligence politique au service du pays

L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds de la politique nigérienne, constitue à n’en point douter un évènement qui constitue un tournant majeur dans la...

L’éligibilité à l’épreuve de la condamnation pénale au Niger (Par Adamou Issoufou)

6 septembre 2020
L’éligibilité à l’épreuve de la condamnation pénale au Niger (Par Adamou Issoufou)

De la vision positive et égalitariste de l’homme, il se dégage une présomption d’aptitude à l’exercice du pouvoir par tous les hommes. Le style impersonnel introduit, illustré par l’emploi de...

Lettre ouverte citoyenne de félicitations au président Tchadien Idriss Déby pour son élévation à la Dignité de Maréchal par la Représentation nationale (Par Djibrilla Mainassara Baré)

28 août 2020
Lettre ouverte citoyenne de félicitations au président Tchadien Idriss Déby pour son élévation à la Dignité de Maréchal par la Représentation nationale (Par Djibrilla Mainassara Baré)

M. le président de la République, L’actualité brûlante dans notre sous-région, m’autorise à revenir sur votre élévation, le 11 Août 2020 à N’Djaména, à la dignité de Maréchal du Tchad,...

Il ne faut pas être naïf, la Russie ne viendra pas sauver le Mali (Par Gado Alzouma)

26 août 2020
Il ne faut pas être naïf, la Russie ne viendra pas sauver le Mali (Par Gado Alzouma)

En voici les raisons: Tout d’abord, certains Africains ont parfois pour habitude d’adopter des comportements et des attitudes que nous croyons acceptables, comme allant de soi, mais que les autres...

Mali : un coup d’Etat citoyen…(Par Dr Cheikh DIALLO)

19 août 2020
Mali : un coup d’Etat citoyen…(Par Dr Cheikh DIALLO)

  Hier le président Ibrahim Boubacar Keïta (2013-2020) était tout ; aujourd’hui, il n’est plus rien. En effet, le huitième chef d’État malien a eu faiblesse de croire que la...

Médiations de la CEDEAO et de Dr Anasser Ag Rhissa au Mali, leur rapprochement pour un consensus entre IBK, Mahmoud Dicko et M5 RFP à travers un réel dialogue participatif pour débloquer, décrisper la crise et sortir de l’impasse

10 août 2020
Médiations de la CEDEAO et de Dr Anasser Ag Rhissa au Mali, leur rapprochement pour un consensus entre IBK, Mahmoud Dicko et M5 RFP à travers un réel dialogue participatif pour débloquer, décrisper la crise et sortir de l’impasse

Suite à la réussite mitigée de la médiation de la CEDEAO au Mali, malgré la recommandation de la CEDEAO pour la démission d’une trentaine de députés après leur élection contestée...