lundi 8 août 2022

2861 lecteurs en ligne -

fraren

Cri de cœur d'un citoyen à monsieur Bazoum Mohamed (Par Kaka Touda)

KAKA vert

M.Bazoum Mohamed, ministère de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, ce cri de cœur s'adresse à vous. Depuis le 30 mars 2020, plusieurs localités de la région de Diffa sont coupées du reste du monde pour semble t-il besoin de sécurité à défaut de connaître les raisons officielles.

Depuis lors, aucun réseau (Airtel, Moov, Orange et Niger Telecom) ne fonctionne. Cette situation, bien que "compréhensible" et "justifiable" semble perdurer longtemps. En effet, monsieur le ministre, cette mesure prive beaucoup des citoyens de leur droit fondamental à la communication. Elle a aussi ralentie pour ne pas dire suspendue complètement les activités (shap shap, NITA, Al Izza, BNIF et autres commerces) de beaucoup de personnes qui souffrent déjà des autres mesures prises dans le cadre de l'état d'urgence depuis 2015.

Pour preuve, rien que ce matin, j'étais obligé de faire un envoi sur Diffa via NITA à l'adresse de quelqu'un qui s'en chargera à son tour de donner main à main à une autre personne qui va à N'Guigmi afin de remettre in fine aux parents. C'est vraiment difficile et les populations en souffrent énormément.

Aussi, à la veille de ce mois béni de ramadan, monsieur le ministre, veuillez accepter de lever la mesure de suspension de réseaux téléphoniques dans certaines zones de la région de Diffa afin que vos compatriotes puissent au même titre que les autres nigériens entendre les voix de leurs familles d'une part et de demander PARDON aux parents comme cela est fortement recommandé en cette période afin de débuter leurs jeûnes dans la joie et la sérénité avec la bénédiction de notre Seigneur.

Monsieur le ministre, veuillez accepter ce cri de cœur à la lumière de l'assouplissement de mesures prises ici à Niamey en décidant de ramener la période de couvre-feu de 19h à 21h.

Cordialement, ton jeune fils et frère Kaka

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com