jeudi 18 août 2022

2355 lecteurs en ligne -

fraren

Appel au Président Issoufou : pour une approche rénovée des dispositifs sécuritaires

Abdoulahi ATTAYOUB bell

Monsieur le Président,

La recrudescence des actes de violence enregistrés ces derniers mois dans plusieurs régions du pays nous oblige à vous lancer cet appel afin d’attirer votre attention sur une situation qui vous préoccupe, nous n’en doutons pas, mais dont certains aspects pourraient souffrir d’un défaut d’appréciation contradictoire.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Nous savons les efforts déployés par les autorités nigériennes pour assurer la sécurité des citoyens sur l’ensemble du territoire national. Il nous semble néanmoins pertinent de questionner certains aspects qui pourraient être réévalués afin d’optimiser les capacités du pays à faire face aux menaces qui l’assaillent. 

Ainsi qu’il est souvent évoqué, notamment dans différents forums consacrés à la sécurité, il nous semble urgent que la stratégie sécuritaire évolue pour intégrer davantage une dimension locale par une association mieux organisée et plus effective des autorités locales et autres acteurs engagés dans ces problématiques afin d’épauler les politiques publiques.

Au-delà du recrutement des ressortissants des régions concernées dans les Forces de défense et de sécurité, il y aurait tout d’abord lieu de s’assurer de la pertinence de l’ensemble de la stratégie sécuritaire et de surmonter les lourdeurs qui limitent son efficacité. Les frustrations qui s’expriment de plus en plus devraient être entendues car elles traduisent un malaise persistant qui, hélas, a tendance à s’amplifier. Nous savons tous que la cohésion nationale est un impératif déterminant dans le domaine de la sécurité, et ne saurait être effective sans l’édification d’une confiance réelle entre les populations et les pouvoirs publics.

Monsieur le Président de la république, votre engagement dans la sous-région afin de placer le Niger au centre de l’action de la communauté internationale contre l’insécurité est un fait indéniable. Cependant, des insuffisances commencent à apparaître quant à l’efficacité et la capacité d’adaptation des outils internes. Il semble nécessaire de réexaminer les missions des différents dispositifs et de s’interroger sur leur adéquation avec la réalité des menaces et l’efficacité des mécanismes locaux mis en place pour répondre aux objectifs.

Des voix s’élèvent, de plus en plus nombreuses, pour attirer l’attention sur des dysfonctionnements qui risqueraient d’aboutir à des incompréhensions largement évitables. 

Une inquiétude rampante se propage dans les régions les plus exposées à l’insécurité. Les atrocités commises sur les populations civiles commencent à avoir un impact dangereux sur les esprits.

Abdoulahi ATTAYOUB

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Temoust, Lyon (France) 10 mai 2019



Commentaires  

+2 #1 The citizen 14-05-2019 17:31
A mon avis il faut diversifier les partenaires en matière d'échange d'expérience dans la gestion des questions sécuritaires. l'Algérie, la Mauritanie et le Tchad pouvaient être des sources d'inspiration pour les autorités nigériennes. En effet, de plus en plus ces pays sont cités comme étant les plus aguerris en la matière au sahel. il ne faut pas se limiter aux seuls pays occidentaux qui il faut le dire ont d'abord comme priorités la lutte contre l'immigration clandestine et l'anéantissement du terrorisme. Par contre, nos voisins avec les quels on partage des liens beaucoup plus fraternels, historiques, géographiques et amicaux peuvent nous offrir des opportunités plus adaptées à notre réalité. Aussi, le Niger doit impérativement renforcer sa flotte aérienne. je me demande comment des bandits peuvent perpétrer une attaque en plein jour à côté d'une quelconque ville algérienne et échapper connaissant l'efficacité de leur moyens aériens comme ils l'ont démontré lors de la prise d'otage d'Inamenas. A défi nouveau, stratégie nouvelle. c'est mon avis.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #2 dialloalmoustapha@gmail.com 16-05-2019 17:41
Vous avez tout a fait raison, il ya vraimen de defaillance grave dans notre dispositive securitaire.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 Issaossei. 1602@.gmail. com 16-05-2019 23:53
Mr le président de la république certes Vous êtes iepremile premier responsable de la république et de sa Sécurité,alors essayé d'impliquer des civils ds le conseil de sécurité national et éviter de collaborer directement avec les frs.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #4 Almoustapha 20-05-2019 10:28
effectivement le Niger a besoin de développer sa flotte aérienne, car avec l'immensité de notre territoire,les seuls moyens terrestres ne suffisent pas. je pense aussi que si on veut réellement assurer une victoire certaine sur ces terroristes, on doit avoir des avions chasseurs sur place à Tillaberi et Diffa à tout moment en situation d'alerte. Aussitôt qu'une attaque sera lancée contre nos troupes,on pourra mettre en échec et punir les assaillants.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 le coscient 10-06-2019 21:01
Je crois que on ne doit pas laisser ces farfelus au service de satan attaquer.toutes leurs maudites actions doivent etre neutralisees avant.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com