mercredi, 03 mars 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


SEYNI SAMI Youssoufou

« Quel dommage qu’un si grand homme soit si mal éduqué ». Ainsi parla Talleyrand à la sortie d’une audience où Napoléon, l’empereur des Français, l’avait copieusement invectivé parce que désemparé que son empire soit en lambeaux. On peut dire de la même chose des responsables des événements du 10 avril. Quel dommage que certains responsables descendent à ce niveau.

Nous vivons sous le règne de la fausse apparence et de la nulle appartenance, et chacun y va de sa bonne conscience mettant en avant les idéaux les plus « nobles ». Les « intellectuels de salon », les « ex enseignants donneurs de leçons » savent briller devant les flashs et les projecteurs pour déclamer leurs belles diatribes et montrer de beaux sentiments mais ferment les yeux face à des pratiques dont ils étaient les plus grands dénonciateurs durant le règne de la « refondation ».

Que comprendre de ce déclin programmé de l’école publique nigérienne, enclenché par les acteurs eux-mêmes ? Personne n’a encore réussi à détricoter l’écheveau. Nul expert n’a pu trouver une explication simple de cette crise sempiternelle qui sape chaque jour un peu plus l’enseignement. La seule vérité incontestable est que le système éducatif a entamé sa décadence et que nos autorités sont l’alpha et l’oméga de cette situation. Ils sont les principaux auteurs du travail d’érosion vers l’effondrement de tout l’édifice, ils semblent bien en être les complices ravis de l’échec de toute une génération qu’ils considèrent comme étant des dindons de farces. Les  nigériens font partie de nos jours des peuples les plus dépressifs et les plus moroses du monde.

Matraques et grenades lacrymogènes à portée de main. Que comprendre de la furie dévastatrice des forces de l’ordre qui atteignent à bout portant un étudiant? La République ne connaît pas d’esclave, ni de maître, ni de castes, ni de nobles parce quela République est un système politique qui a aboli le hasard de la naissance pour le remplacer par l’égalité et le mérite. Les étudiants seraient-ils trop exigeants vis-à-vis d’un Etat dont les priorités en sont multiples ? Archifaux, lorsqu’on observe la vie luxueuse dans laquelle s’adonne les princes du régime en seulement quelques années de gestion.

Que ne se pose-t-il pas la question de savoir où ils puisent les millions qu’ils distribuent aussi allègrement à travers tout le pays ? Et si tel n’en est pas le cas qu’on nous dise d’une manière officielle combien touche par mois un ministre, un directeur, un gouverneur.Le danger, le péché originel, j’ai envie de dire congénital de cette imposture au sens gaullien du terme n’est rien d’autre qu’un mépris, un manque de considération vis-à-vis de l’école publique. 

Les citoyens en quête de repères sont dans le flou et plus que jamais désireux de nouveaux espaces et instruments d’engagement. Inventer une nouvelle forme de citoyenneté, de « renaissance culturelle » préconise également une éthique renforcée. Un pays ne peut fonctionner sans des valeurs morales solides car son émergence en dépend. Plus précisément, un pays ne fonctionne plus lorsque les citoyens ne veulent plus ou ne savent plus à qui se fier. Quand les leaders n’agissent plus en références, il ne faut rien attendre du pays.Tout ce discours n'est que de la poudre aux yeux.

Malheureusement cette descente aux enfers du système éducatif de notre pays ne nous surprend gère, car cette renaissance culturelle que le gouvernement veut promouvoir aurait dû commencer dès la formation du gouvernement en mettant des technocrates compétents au niveau des différents ministériels clés. Comment voulez-vous que des aveugles conduisent ceux qui voient ?

Tant que l'accession à un poste de responsabilité se fera par d'autres considérations que la compétence, il n'y aura jamais de renaissance !!! Pour construire une maison solide il faut une bonne fondation, or à l'heure actuelle le régime n'a posé aucun acte allant dans la réalisation d'abord de cette fondation. Le régime continue à nommer les nigériens sur la base des considérations partisanes, familiales et autres et voilà déjà les conséquences.Quand dans une République tout se vaut, tout devient possible surtout le pire.

La philosophe Hannah Arendt s’inquiétait dans les années 50 déjà dans un récit que l’on peut qualifier de « prémonitoire » Qu’est-ce que la politique, des dérives de la politique :  « Au lieu de procéder de l’une des nombreuses sources possibles du vivre ensemble humain et de se nourrir de ses profondeurs, l’action politique se tient de manière opportunistes à la surface des évènements quotidiens pour être emportée par eux dans les directions les plus différentes » Sacré constat ! Que Dieu sauve l’école publique !!!

SAMI Youssouf Master 1 en Administration Générale (ENAM Niamey) et Master 2 en Gestion de Projets (BEM Dakar).

Commentaires  

-3 #1 LAT 21-04-2017 06:23
Article incohérent !
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Opinion 21-04-2017 07:54
Nigérien n'aime pas vérité deh. Si nn l'article est bel et bien pertinent rien que de la vérité l'école publique est aux abois.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 Nigérien 21-04-2017 15:43
Bonjour jeune frère,

Tes analyses sont pertinentes à plus d’un titre. Comme tu le disais, je quote » pour avoir une maison solide, il faut une bonne fondation »
A mon avis, cette phrase resume tout… c’est clair comme de l’eau de roche que la « renaissance culturelle » ne peut en aucun cas se faire sans que ceux la qui vociférent nuit et jour ne la vivent pas eu….donner le bon exemple.

La renaissance culturelle c’est pour les autres… C’est vous (moi, toi et les autres citoyens nigeriens)
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 dankassa 13-05-2017 10:31
Analyse pertinente ! Même si l'on porte des lunettes en bois, c'est une évidence que l'école publique est entrain de mourir. Quant à l'école privée c'est une "affaire d'argent" et tout le monde sait quand le mercanti entre dans l'enseignement, l'on ne peut rien attendre de bon car tout se négocie, même les diplômes ! On a du chemin à faire pour redresser ce pays ! Et c'est justement en combattant l'obscurantisme par le biais de l'enseignement qu'on parviendra, voilà pourquoi l'on ne veut pas que la "populace" ait accès au savoir!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 02/03/2021, 16:50
situation-politique-le-comite-des-sages-de-la-cndh-appelle-au-dialogue-pour-la-paix-des-coeurs-et-des-esprits Communiqué du Conseil des Sages de la Commission nationale des droits humains (CNDH) suite aux...Lire plus...
Publier le 02/03/2021, 14:53
niger-tournons-la-page-s-inquiete-de-la-situation-nee-de-la-proclamation-des-resultats-globaux-provisoires-du-deuxieme-tour-de-l-election-presidentielle-communique Le 21 février 2021, le peuple nigérien s’est exprimé à travers les urnes, afin de départager les deux...Lire plus...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...Lire plus...
Publier le 01/03/2021, 14:38
ousseini-tinni-president-de-l-assemblee-nationale-j-anticipe-mes-felicitations-les-plus-chaleureuses-au-candidat-elu-a-la-presidence-de-la-republique Discours de SEM OUSSEINI TINNI à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session extraordinaire de...Lire plus...
Publier le 28/02/2021, 22:51
assemblee-nationale-vers-l-institution-d-une-pension-de-retraite-et-d-un-passeport-diplomatique-pour-les-anciens-deputes L’Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire à partir de ce lundi 1er mars pour...Lire plus...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 26/02/2021, 21:53
alkache-alhada-ministre-de-l-interieur-nous-n-accepterons-jamais-que-des-pyromanes-ou-que-des-individus-sans-foi-ni-loi-sapent-les-fondements-de-notre-nation  Le premier flic du Niger, Alkache Alhada, ministre de l’Intérieur était jeudi face à la presse...
Publier le 27/02/2021, 23:23
mahamane-ousmane-de-l-injustice-jaillit-la-frustration-et-de-la-frustration-nait-la-revolte-interview-exclusive-avec-la-dw Le candidat battu aux élections présidentielles [selon les résultats provisoires proclamés par la...
Publier le 28/02/2021, 15:26
chefferie-traditionnelle-cadeau-de-fin-de-mandat-du-president-issoufou-aux-chefs-traditionnels Le gouvernement a adopté, en conseil des ministres du vendredi 26 février, un projet de décret portant...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...
Publier le 28/02/2021, 22:51
assemblee-nationale-vers-l-institution-d-une-pension-de-retraite-et-d-un-passeport-diplomatique-pour-les-anciens-deputes L’Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire à partir de ce lundi 1er mars pour...
Publier le 28/02/2021, 15:26
chefferie-traditionnelle-cadeau-de-fin-de-mandat-du-president-issoufou-aux-chefs-traditionnels Le gouvernement a adopté, en conseil des ministres du vendredi 26 février, un projet de décret portant...
Publier le 25/02/2021, 12:43
tensions-post-electorales-calme-precaire-a-niamey-internet-toujours-bloque Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25...

Dans la même Rubrique

NATION : Quel bilan pour issoufou ? (Par Kaougé Mahamane Lawaly)

3 février 2021
NATION : Quel bilan pour issoufou ? (Par Kaougé Mahamane Lawaly)

Arrivé au pouvoir en 2011, Issoufou Mahamadou, après deux mandats successifs, s’apprête à passer le flambeau à un « successeur démocratiquement élu ». Nul doute qu’il tiendra parole ! A quelques mois de...

Lettre interpellative à Mohamed Bazoum, candidat à l’élection présidentielle 2020-2021 relative à son intervention sur Africa 24 (Par Djibrilla Mainassara Baré)

29 janvier 2021
Lettre interpellative à Mohamed  Bazoum, candidat à l’élection présidentielle 2020-2021 relative à son intervention sur Africa 24 (Par Djibrilla Mainassara Baré)

  M.Mohamed Bazoum, J’ai suivi avec intérêt votre passage dans l’émission « L’Invité du jour», de la chaîne internationale Africa 24, notamment vos propos relatifs aux dispositions de la constitution relatives à...

LA POLITIQUE EN PHASE CRITIQUE AU NIGER (Par Moustapha Liman Tinguiri)

15 janvier 2021
LA POLITIQUE EN PHASE CRITIQUE AU NIGER (Par Moustapha Liman Tinguiri)

Une fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point spécialiste mais où chaque citoyen peut dire son mot. Il s’agit bien...

Il était une fois, Alpha Condé prédisait la mort de l’opposition politique (Par Moussa Diabate)

6 janvier 2021
Il était une fois, Alpha Condé prédisait la mort de l’opposition politique (Par Moussa Diabate)

Élu en 2010 avec des conditions criardes, une crise née du fait de l’inexpérience des commis de l’État remodelés en politiciens du jour. Alpha Condé a souffert de l’environnement politique...

20 Novembre 2020 - Journée Mondiale de l’Enfance : Réinventons l’avenir pour chaque enfant (Par Ilaria Carnevali, Représentante a.i. de l’UNICEF au Niger)

20 novembre 2020
20 Novembre 2020 - Journée Mondiale de l’Enfance : Réinventons l’avenir pour chaque enfant (Par Ilaria Carnevali, Représentante a.i. de l’UNICEF au Niger)

Le 20 novembre de chaque année marque la journée mondiale de l’enfance. Cette journée vise à rappeler l’importance de garantir et faire respecter les droits de chaque enfant, aujourd’hui plus...

Lettre ouverte à l’ex pensionnaire du Lycée National Issoufou Mahamadou sur les souvenirs  provoqués par l’inauguration de l’Hôtel du Ministère des Finances (Par Djibril Baré)

22 octobre 2020
Lettre ouverte à l’ex pensionnaire du Lycée National Issoufou Mahamadou sur les souvenirs  provoqués par l’inauguration de l’Hôtel du Ministère des Finances (Par Djibril Baré)

Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de l’Hôtel des Finances devant abriter tous les services relevant du Ministère des Finances érigé en plein...