mercredi, 21 avril 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


SEYNI SAMI Youssoufou

 

Alors que tous les pédagogues du monde répètent aujourd’hui, sur tous les tons, que  rien n’est pire que le classement et qu’il faut apprendre aux enfants à être eux-mêmes sans se comparer aux autres, par analogie aux Etats, pourtant tout, dans notre société, nous rappelle sans cesse l’importance croissante qu’en réalité nous attachons à la hiérarchie des notes et aux rangs de chacun. 

Zeyna transfert argent bis

Le rapport du PNUD publié avant hier en apporte une démonstration éclatante qui classa  notre pays au dernier rang de l'indice de développement humain. Aussi, les politiques s’en sont-ils emparés pour éreinter encore le document cardinal de la politique du gouvernement qu’est le PDES. Nous adorons dans ce pays, les polémiques irrationnelles et des débats stériles. Il suffit pourtant de jeter un petit coup d’œil sur le site PNUD-Niger où quasiment tous les agrégats sont à jour pour savoir les raisons de cette place non confortable.

Bien évidement, les nigériens qui aspirent à un mieux-être en sont encore abasourdis de se découvrir pauvres, dernier des plus démunis du monde. De Baba Tandja qui nous annonçâmes sans nuance que "le difficile est le chemin" avec le Programme Spécial, au Président Mahamadou Issoufou qui nous a planté deux grands échangeurs pour nous dire "tenez voilà le développement". Voilà le PNUD à nouveau qui revient pour nous dire que nous sommes pauvres comme Job. L’impact de cette annonce sur le classement du Niger fait très mal. Cette note est terrible pour notre morale quand bien même qu’elle est  techniquement  acceptable.

En effet, si dans certains pays du sud-est asiatique (Malaisie, Singapour) et les pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, South-Africa) la démographie rythme avec la croissance économique et que par ailleurs ici chez nous cette dernière rythme avec pauvreté, c’est que quelque chose ne va pas. Nous sommes non seulement un pays pauvre, (62% de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté), mais également nous cumulons des statistiques alarmantes : un des taux de croissance démographique le plus élevé au monde (3,9% par an sans commune mesure avec les richesses et services sociaux disponibles). De plus, la mortalité maternelle et infantile est dramatiquement élevée.

La menace démographique est très grave. Notre pays n’a même pas encore amorcé sa transition démographique et refuse le contrôle des naissances. A supposer que se dernier  s’engage sur cette voie là, trente ans s’écoulerons avant que les résultats ne soient significatifs. Le taux de fécondité est de 7.5 enfants par femme au Niger. Avec une telle croissance démographique, la population double tous les dix-huit ans. Alors que le déficit alimentaire de notre Etat est déjà difficile à gérer avec 20 millions d’habitants, contre 3 millions en 1960, qu’en sera-t-il lorsque nous serons plus de 40 millions dans 20 ans ? Même quand le pays consacre au secteur de l’éducation jusqu’à 40% du budget national, la croissance démographique est telle qu’il ne peut assurer une éducation de qualité à tous les écoliers. Ainsi, les jeunes se voient offrir des primes, des promesses et parfois des salaires attractifs pour rejoindre les rébellions. Faute d’options, la tentation est naturellement de les rejoindre. Si notre pays continue avec des institutions publiques inefficaces gangrenées par le népotisme et le clientélisme, nous risquerons de tombé dans ce que Serge Michailof a prédit dans « l’Africanistan ».  

Le Niger ne peut jamais à notre avis changer son rang de dernier depuis des décennies tant que le taux éducatif n’est pas amélioré. Habib Bourguiba, Président de la République Tunisienne disait en son temps que, « s’il arrive à régler le problème de l’éducation, il aura  tout réglé ». Car pour lui, grâce à l’éducation, la Tunisie aura formé des enseignants pour son système éducatif, des médecins, infirmiers et sages-femmes pour la santé des tunisiens, des agronomes pour l’agriculture afin d’assurer l’alimentation de son peuple, des ingénieurs pour des travaux publics, etc.

Nous devons dépassionner le débat, changer de mentalité pour avancer sans quoi le Niger, comme à la belotte , aura des atouts (pétrole), des as (uranium) et des valets (croissance à deux chiffres), mais risquera de ne pas détenir les bonnes cartes, parce que jouant hors jeu. Cet hors jeu là c’est le manque d’éducation. Bref de voir le développement comme un mirage.

En fin, si nous sommes pauvres, que le bout du tunnel n’est toujours pas atteint, ce n’est pas du fait d’un indice statistique composite qu’est l’IDH, mais d’être trop dépendant de l’aide publique au développement qui a pourtant montré toute ses limites. Bref, c’est de ne point assumer l’indépendance que l’on fête chaque 3 Août depuis 55 ans avec des adresses à la Nation qui nous font croire que oui, nous sommes maîtres de notre destin. Tout de même, quand un peuple rêve de croissance, de développement et est saoulé de discours sur les routes, les échangeurs, les universités, les classes, la ligne ferroviaire  etc., c’est d’un mauvais goût que de lui balancer au visage que le pays est si pauvre pour être l’avant dernier sur la planète.

 

SAMI Youssoufou, Master 2 en Management de Projets

Commentaires  

+4 #1 Habou 24-03-2017 19:26
Exact, il n'y'a pas de développement sans maîtrise de la fécondité et une éducation de qualité toute chose que bcp des nigériens ne veulent pas entendre parler.
Il s'agit d'un choix éclairé d'être dernier que les nigériens ont fait.
D''autre part nos Etats sont pris en otage et sont malheureusement incapable de s'affranchir pour espérer un réel développement.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 moussa 25-03-2017 00:58
Et quesqui se passe en Inde ou en Chine avec leurs plus dense population ?
Je ne comprends pas pour le Niger !
Comment se fait-il que l'on peut s'aimer une charge au-dessus de ses moyens ?
Mais merde !!!!!!!! :lol:
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #3 aamar 25-03-2017 08:43
finalement que cherche cet homme cravaté se faire voir !: to mun gani
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 Wane mutune 25-03-2017 10:34
Si la chine a pu nourrir 1,3 milliards d'habitants et se classe économiquement au 2ème rang mondial ce n'est pas un pays de 20 millions d'âmes qui dira que c'est difficile. De nombreux pays n'ont même pas les potentialités en terme de ressources dont disposent le Niger et pourtant ils avancent. A quoi ça sert pour un pays d'être à la fois producteur d'uranium, de pétrole et d'Or et se retrouver en queue de peloton et même loin de certains pays qui n'en disposent aucun de ces trois produits. Il aurait fallu utiliser rationnellement les ressources disponibles et de mettre à profit celles de l'aide extérieure avant d'évoquer les paramètres démographiques. Qu'avions-nous fait pour mettre en valeur la Magia, l'Irazer, la Komadougou, le Lac Tchad, le fleuve Niger..., pour ne plus réfléchir par le ventre? De qui devons-nous nous plaindre si ce n'est de nos dirigeants à travers la mal gouvernance. Les ressources sont mal orientées et nous n'avons que nos grognes!
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #5 observateur 25-03-2017 16:45
Amaar, je vois cet homme cravate, pleurer pour vous et moi et pour son cher pays. Il veut que nous prenions conscience de nos problemes et de nos realites; que nous adoptions des methodes rationnelles et rigoureuses pour solutionner nos problemes, les problemes de notre pays, pour avoir des meilleures probabilites de succes.
Il veut que nous aillons au dela de la photo, pour ecouter et comprendre les belles analyses de nos problemes qu il nous offre gratuitement et de debattre les solutions qu il propose. Alors, arretons d'attaquer le messager, voyons son message. Autrement dit, essayons de voir la lune au bout de son doigt.....
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Omar 25-03-2017 20:32
Le problème ce n est pas la démographie meme si elle est un facteur du sous développement. On manque cruellement d industries locales et surtout étrangères.on créé rarement de richesses sans l appui de capitaux extérieurs.ds l histoire économique contemporaine, l apport de capitaux extérieurs est fondamental pour le dvp eco d un pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Baba_Tako 25-03-2017 20:56
Analyse si pertinente chèr camarades. Courage j'adore beaucoup tes écrits.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Fils de pays 25-03-2017 22:08
C'est bien vu. Tout changement doit passé par la maitrise de la demographie. Aussi l'education est un element clé.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 kirikou 26-03-2017 10:16
la croissance démographique est handicapante lorsqu'une frange importante des enfants en âge d'aller à l'école sont envoyés dans les grandes métropoles apprendre le coran et vivre de mendicité alors qu'ils peuvent rester en famille,aller à l'école et apprendre le coran cumulativement.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 Alheri 27-03-2017 07:09
1. Sacrifice de tous les citoyens pour que l'école publique nigérienne retrouve sa crédibilité et éducation obligatoire à l'école publique de tous les enfants de 6 à 15 ans
2. Contrôle obligatoire des naissances, au plus 3 enfants par femme dans les 20 as à venir
3. Contrôle des mariages, polygamie contrôlée. Le mariage n'étant pas une obligation religieuse, ceux qui veulent se marier doivent avoir les moyens de se prendre en charge et d'assurer un minimum vital aux enfants. On ne se mariera plus sur des considérations fatalistes. J'apprécie ici les décisions de l'EMir de Kano, Sanoussi Lamido Sanoussi qui a déjà adopté cette proposition
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #11 hakané 27-03-2017 08:34
La démographie peut être un facteur de développement comme on l'a vu en Chine ! Mais là-bas, ils ont eu la chance d'avoir un bon timonier "Mao". Mais chez nous, l'indépendance même est à reconquérir, le cordon ombilical n'est toujours pas coupé avec la métropole et elle a ses meilleurs serviteurs ici chez nous. Nous avons une unité nationale à consolider. Nous avons tous les atouts : pétrole, uranium, fer, charbon, espace, etc. mais nous manquons de vrais leaders et de ressources humaines compétentes. Sur un autre plan, le pays allait même importer de la main d’œuvre, tellement il y aurait à faire !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Dan Niger 27-03-2017 16:49
Je suis parfaitement d'accord avec toi l'auteur de cet article sur les 2 axes suivants: l'éducation et l'aide publique au développement.
Mais par contre, je ne suis pas d'accord avec le taux de croissance démographique. Pourras tu me dire si toi et moi qui écrivons ces lignes, si nos parents ont décidé d'appliquer cette pratique nous verrons le jour? Si Dieu a décidé qu'une chose doit être rien dans ce monde ne peut l'empêcher. La multiplication de l'être humain sur la terre relevé de bon vouloir d'ALLAH SWT. Quelque soit ce que vous allez utiliser pour empêcher la venue d'un être sur la terre si Dieu n'est pas d'accord il va venir. La nourriture de l'homme incombe à Dieu. Prenons l'exemple de l'oiseau qui n'a pas de grenier ni banque; des qu'il remplisse sa panse il vient dormir et pour demain c'est Allah qui s'en charge.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Ousman 27-03-2017 16:56
Il y a trop d'amalgame dans la vie socio-religieuse au Niger. Au non d'une religion mal comprise et mal assimilée, nous confondons tout et nous mettons en péril notre propre évolution mentale. Une des portes de sortie, c'est de rendre l'école obligatoire pour les garçons et les filles et d'investir massivement dans l'éducation. L'autre porte de sortie, c'est de réfléchir sur la manière de rendre positive la culture religieuse. La bonne gouvernance économique de nos deniers et la restauration de la justice sont nécessaires pour recréer le sentiment patriotique des nigériens qui semble être perdu. Personne ne fera notre développement à notre place.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Dan Niger 27-03-2017 17:54
Monsieur "Ousmane" c'est toi et tes semblables qui n'ont rien compris de la religion. Ce sont vos semblables qui mettent en confusion les musulmans, vous vous dites intellectuels, mais en réalité vous êtes un danger pour la société musulmane. Il n y a pas d'amalgame entre la science et la religion. Pour ce lui qui comprend la religion, elle est l'origine même de la science. Tu parles de rendre positive la culture religieuse. EST ce que la religion a un cote négatif. Sauf peut être ce lui qui ne la comprend pas. La vraie justice, c'est la chari'a. Quelle justice vous cherchez encore? Si on dit que Dieu est contre l'espacement de naissance on dit qu'on ne connait rien. Par ce que c'est l'homme qui connait plus que Dieu.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Ousman 28-03-2017 09:22
Citation en provenance du commentaire précédent de Dan Niger :
Monsieur "Ousmane" c'est toi et tes semblables qui n'ont rien compris de la religion. Ce sont vos semblables qui mettent en confusion les musulmans, vous vous dites intellectuels, mais en réalité vous êtes un danger pour la société musulmane. Il n y a pas d'amalgame entre la science et la religion. Pour ce lui qui comprend la religion, elle est l'origine même de la science. Tu parles de rendre positive la culture religieuse. EST ce que la religion a un cote négatif. Sauf peut être ce lui qui ne la comprend pas. La vraie justice, c'est la chari'a. Quelle justice vous cherchez encore? Si on dit que Dieu est contre l'espacement de naissance on dit qu'on ne connait rien. Par ce que c'est l'homme qui connait plus que Dieu.

Dan Niger: sachez que le Niger est un pays laic. Ensuite ne parlez pas au nom de dieu, vous n'en savez rien.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 amm 28-03-2017 11:40
Catastrophe ! Même le Mali en conflit depuis belle lurette occupe une meilleure place que nous ! Notre situation est grave
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 Observateur 29-03-2017 11:56
Citation en provenance du commentaire précédent de Ousman :
[quote name="Dan Niger"]Monsieur "Ousmane" c'est toi et tes semblables qui n'ont rien compris de la religion. Ce sont vos semblables qui mettent en confusion les musulmans, vous vous dites intellectuels, mais en réalité vous êtes un danger pour la société musulmane. Il n y a pas d'amalgame entre la science et la religion. Pour ce lui qui comprend la religion, elle est l'origine même de la science. Tu parles de rendre positive la culture religieuse. EST ce que la religion a un cote négatif. Sauf peut être ce lui qui ne la comprend pas. La vraie justice, c'est la chari'a. Quelle justice vous cherchez encore? Si on dit que Dieu est contre l'espacement de naissance on dit qu'on ne connait rien. Dan Niger: sachez que le Niger est un pays laic. Ensuite ne parlez pas au nom de dieu, vous n'en savez rien.

Ousmane, tu es vraiment un ignorant. la laïcité au Niger ne regarde que toi et tes semblables.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #18 Ben 07-04-2017 12:59
[quote name="Ousman"] vous avez totalement raison la seul et simple question doit etre posee depuis que les Nigerien prient jeune, rien ne change c est se que eishten appelait la folie le fait de faire quelque chose tout le temps et espérer un résultat différent, Nombreux sont nos frères qui n'ont tjr pas compris que a religion et le sport sont des armes politiques. que seul les détenteurs de cette religions profitent des égrégores de ses adeptes.. il faut écouter les responsables religieux prêcher pour comprendre jusqu’où ils sont ignorants et font de leur mieux pour maintenir le maximum de personne dans cette ignorance a cause des miettes qui leur seront reverse sous forme de SADAKA, regarder bien les chaines de television 80% des émissions sont religieuses, 10% divertissement 5% politique et 5% publicitaires. et avec tout ceci on veut que le pays se développe quelle orientation l on donne au peuple. l orientation vers le Paradis.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

RAMADAN 2021 ACTU NIGER

Top de la semaine

Publier le 20/04/2021, 12:48
tchad-le-president-idriss-deby-est-mort-de-blessures-recues-au-front Le président tchadien, Idriss Déby Itno, est décédé mardi des suites de blessures reçues alors qu'il...Lire plus...
Publier le 18/04/2021, 18:33
insecurite-un-debut-de-ramadan-meurtrier-a-gaigorou-et-mainee-soroa Le début du mois sacré de Ramadan a été  marqué par plusieurs attaques terroristes dans les...Lire plus...
Publier le 15/04/2021, 20:55
covid-19-plus-de-355-000-doses-de-vaccins-expediees-par-l-intermediaire-du-mecanisme-covax-sont-arrivees-au-niger-communique-de-presse Plus de 355,000 doses de vaccins contre la COVID-19, expédiées par l’intermédiaire du mécanisme COVAX...Lire plus...
Publier le 15/04/2021, 16:51
deplacement-a-l-exterieur-du-chef-de-l-etat-l-allegement-du-dispositif-protocolaire-et-securitaire-passe-bien-au-sein-de-l-opinion Les nigériens, et particulièrement les habitants de la capitale, Niamey, ont bien accueilli...Lire plus...
Publier le 15/04/2021, 16:51
deplacement-a-l-exterieur-du-chef-de-l-etat-l-allegement-du-dispositif-protocolaire-et-securitaire-passe-bien-au-sein-de-l-opinion Les nigériens, et particulièrement les habitants de la capitale, Niamey, ont bien accueilli...
Publier le 20/04/2021, 12:48
tchad-le-president-idriss-deby-est-mort-de-blessures-recues-au-front Le président tchadien, Idriss Déby Itno, est décédé mardi des suites de blessures reçues alors qu'il...
Publier le 18/04/2021, 18:33
insecurite-un-debut-de-ramadan-meurtrier-a-gaigorou-et-mainee-soroa Le début du mois sacré de Ramadan a été  marqué par plusieurs attaques terroristes dans les...
Publier le 15/04/2021, 14:41
le-chef-de-l-etat-mohamed-bazoum-entame-une-visite-d-amitie-et-de-travail-a-brazzaville-congo Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Mohamed Bazoum , a quitté Niamey, cet après...
Publier le 18/04/2021, 18:33
insecurite-un-debut-de-ramadan-meurtrier-a-gaigorou-et-mainee-soroa Le début du mois sacré de Ramadan a été  marqué par plusieurs attaques terroristes dans les...
Publier le 15/04/2021, 16:51
deplacement-a-l-exterieur-du-chef-de-l-etat-l-allegement-du-dispositif-protocolaire-et-securitaire-passe-bien-au-sein-de-l-opinion Les nigériens, et particulièrement les habitants de la capitale, Niamey, ont bien accueilli...
Publier le 15/04/2021, 14:41
le-chef-de-l-etat-mohamed-bazoum-entame-une-visite-d-amitie-et-de-travail-a-brazzaville-congo Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Mohamed Bazoum , a quitté Niamey, cet après...
Publier le 15/04/2021, 03:57
defense-et-securite-l-armee-americaine-accompagne-les-forces-armees-nigeriennes-dans-la-sensibilisation-sur-le-danger-des-engins-explosifs-improvises-eei  L’Armée américaine vient de mettre à la disposition des Forces armées nigériennes (FAN), un lot...

Dans la même Rubrique

Élections présidentielles 2e tour : décryptage des résultats proclamés par la CENI pour mieux comprendre (par NSC/ICON)

17 mars 2021
Élections présidentielles 2e tour : décryptage des résultats proclamés par la CENI pour mieux comprendre (par NSC/ICON)

Le 21 Février 2021, quatre millions six-cent quatre-vingt-quatre mille cinq cent soixante-douze (4 684 572) nigériens ont voté au second tour des élections présidentielles qui ont opposé SEM Bazoum Mohamed à...

NATION : Quel bilan pour issoufou ? (Par Kaougé Mahamane Lawaly)

3 février 2021
NATION : Quel bilan pour issoufou ? (Par Kaougé Mahamane Lawaly)

Arrivé au pouvoir en 2011, Issoufou Mahamadou, après deux mandats successifs, s’apprête à passer le flambeau à un « successeur démocratiquement élu ». Nul doute qu’il tiendra parole ! A quelques mois de...

Lettre interpellative à Mohamed Bazoum, candidat à l’élection présidentielle 2020-2021 relative à son intervention sur Africa 24 (Par Djibrilla Mainassara Baré)

29 janvier 2021
Lettre interpellative à Mohamed  Bazoum, candidat à l’élection présidentielle 2020-2021 relative à son intervention sur Africa 24 (Par Djibrilla Mainassara Baré)

  M.Mohamed Bazoum, J’ai suivi avec intérêt votre passage dans l’émission « L’Invité du jour», de la chaîne internationale Africa 24, notamment vos propos relatifs aux dispositions de la constitution relatives à...

LA POLITIQUE EN PHASE CRITIQUE AU NIGER (Par Moustapha Liman Tinguiri)

15 janvier 2021
LA POLITIQUE EN PHASE CRITIQUE AU NIGER (Par Moustapha Liman Tinguiri)

Une fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point spécialiste mais où chaque citoyen peut dire son mot. Il s’agit bien...

Il était une fois, Alpha Condé prédisait la mort de l’opposition politique (Par Moussa Diabate)

6 janvier 2021
Il était une fois, Alpha Condé prédisait la mort de l’opposition politique (Par Moussa Diabate)

Élu en 2010 avec des conditions criardes, une crise née du fait de l’inexpérience des commis de l’État remodelés en politiciens du jour. Alpha Condé a souffert de l’environnement politique...

20 Novembre 2020 - Journée Mondiale de l’Enfance : Réinventons l’avenir pour chaque enfant (Par Ilaria Carnevali, Représentante a.i. de l’UNICEF au Niger)

20 novembre 2020
20 Novembre 2020 - Journée Mondiale de l’Enfance : Réinventons l’avenir pour chaque enfant (Par Ilaria Carnevali, Représentante a.i. de l’UNICEF au Niger)

Le 20 novembre de chaque année marque la journée mondiale de l’enfance. Cette journée vise à rappeler l’importance de garantir et faire respecter les droits de chaque enfant, aujourd’hui plus...