samedi, 06 mars 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


atayoub.jpgPour un sursaut national !

Insécurité, corruption, laisser-aller…. les ingrédients d’un chaos annoncé ?

L’inquiétante évolution de la situation politique et sécuritaire au Niger menace de faire sauter le verrou de stabilité que constitue encore ce pays dans la bande sahélo-saharienne.

Un an après sa réélection à la présidence de la République lors d’un scrutin qui n’avait pas brillé par sa qualité et sa transparence, Issoufou Mahamadou fait face à une situation explosive qui appelle un sursaut national à la mesure des risques encourus par le pays. Aux risques sécuritaires de plus en plus préoccupants s’ajoute une multiplication d’affaires de corruption dont les soupçons pèsent sur des personnalités éminentes du pouvoir.

Les attaques armées contre les forces de sécurité se multiplient ces derniers mois et ont déjà causé la mort de plusieurs dizaines de personnes. Ces attaques posent question sur l’état d’esprit des forces de sécurité, leur moral et les moyens qui sont mis à leur disposition pour assurer leurs missions. Il faut dire que les autorités du pays font preuve d’une inertie coupable face aux menaces qui le guettent. Cet état d’esprit contribue à la baisse de la vigilance, y compris au niveau des postes avancés des dispositifs sécuritaires. Les choix stratégiques du gouvernement pour assurer la sécurité du pays obéissent, en effet, à des logiques hasardeuses qui ne vont ni dans le sens de l’unité nationale ni dans celui de la recherche de l’optimisation des moyens dont il dispose. L’opacité autour des conditions d’installation des bases militaires étrangères nourrit de plus une certaine méfiance de la part de la population et d’une partie de la classe dirigeante.

La sécurité du pays passe également par une responsabilisation de la population. Or l’Etat tarde à procéder aux changements nécessaires dans sa politique sécuritaire. Il existe encore des crispations dans la politique de recrutement au sein des différents corps de défense et de sécurité. Ces crispations, de plus en plus flagrantes, sont des vestiges d’une vision que nous espérions révolue dans les rapports de l’Etat avec certaines communautés nationales. Les incohérences qui résultent de cette situation affaiblissent considérablement les capacités opérationnelles et limitent l’efficacité des dispositifs sécuritaires.

Par ailleurs, le deal avec l’Union européenne pour contenir les vagues de migrants qui transitent par le Niger ne devrait pas se faire sur le dos des populations locales. L’Etat se doit de veiller à l’impact des engagements pris avec ses partenaires sur la cohésion socio-politique des régions concernées. La même attention devrait concerner la gestion des différents sites aurifères dans le nord du pays. Les incidents récurrents enregistrés ces derniers mois découlent d’une situation anarchique dont le contrôle risque d‘échapper, si on n’y prend pas garde, aux services de l’Etat. De plus, la corruption et la prolifération des trafics en tout genre constituent un facteur de déstabilisation dont les conséquences pourraient être à très court terme désastreuses pour le pays.

Le gouvernement rencontre de plus de difficultés à trouver les moyens d’assurer un fonctionnement normal de l’Etat. Et le président de la République sillonne la planète tout entière pour trouver de quoi payer les salaires des fonctionnaires et prévenir une dislocation toujours possible de certaines institutions de l’Etat. Le citoyen un peu informé ne peut s’empêcher de faire le rapprochement entre l’état des finances du pays et l’importance des sommes en jeu dans des malversations qui semblent impliquer certaines personnalités du pouvoir actuel.

Cette situation plonge inexorablement le pays dans une atmosphère délétère, risquant ainsi de donner raison aux observateurs les plus pessimistes quant à la capacité du gouvernement actuel à mettre le pays en situation de résister aux assauts de l’adversité.

Les circonstances l’exigent : il y a lieu d’espérer une prise de conscience rapide du pouvoir afin de mobiliser l’ensemble des forces politiques du pays dans un élan patriotique. Si ce sursaut n’intervient pas rapidement, il est à craindre que les populations ne commencent à s’organiser afin d’assurer elles-mêmes leur propre sécurité et palier ainsi les insuffisances de l’Etat.

Le président Issoufou Mahamadou ne donne pas l’impression de prendre réellement la mesure des menaces qui pèsent sur le pays.

L’inquiétude de certains observateurs quant à la nature et au degré de la collusion du pouvoir avec certains milieux affairistes se justifie pleinement au regard de l’importance de l’emprise de ces milieux sur la gestion politique du pays. Cette situation désorganise la vie politique et aboutit souvent à des tensions dont les conséquences sont encore sous-estimées. Certains comportements risquent de mettre à mal la cohésion nationale, donc la capacité du gouvernement à fédérer les forces vives du pays pour faire face à un environnement géopolitique qui n’a jamais été aussi menaçant !

La question de la gouvernance demeure l’axe central d’une pratique politique dont la finalité est de veiller à la consolidation de l’unité du pays afin de faire face aux défis du développement. Les dirigeants risquent d’être rapidement débordés, là aussi, par les aspirations de la population à prendre directement en charge sa sécurité et ses politiques de développement local. On assiste en effet à l’émergence d’une conscience politique largement portée par l’utilisation de nouveaux modes de communication qui favorisent la circulation de l’information et la confrontation des idées.

Le refus de la classe politique de procéder aux réformes nécessaires à la consolidation de l’autorité de l’Etat risque de décrédibiliser l’ensemble des pouvoirs publics auprès des citoyens. Le pacte national se construit généralement à travers des institutions crédibles, dont les qualités d’équité et d’impartialité ne doivent pas faire aussi souvent débat ! En la matière, le Niger a encore du chemin à parcourir. Une population dont le taux d’alphabétisation est encore trop bas pour exprimer des choix politiques suffisamment éclairés laisse trop souvent les élites livrées à elles-mêmes, à leurs turpitudes de toute nature préjudiciables aux uns et aux autres. Ces élites se complaisent par conséquent dans une pratique plus proche de la gestion des affaires courantes que d’une gouvernance patriotique qui devrait impérativement intégrer réellement les intérêts vitaux du pays dans leurs différents aspects.

Abdoulahi ATTAYOUB (Lyon, France)

Commentaires  

-12 #1 ibrahim 28-02-2017 17:15
je ne peux pas dire que vous avez tout faux sur toutes les lignes, mais il y a plus du faux que du vrai. si jamais vous voulez écrire quelques chose sur un Etat souverain, il faut chercher des informations là où elles se trouvent. il ne faut pas se limiter à la réaction d'une seule faction. et pour votre gouverne Niamey ne représente même pas 1/10 de la population nigérienne.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Praminista 28-02-2017 17:30
Ni lumana, ni guri, ni leurs alliés.
Analyse objective et pertinente de la situation actuelle!!!
Bravo et félicitations M. Abdoulahi!
J'espère que nos autorités liront et prendront très vite de sages décisions.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 STJ 28-02-2017 19:15
Insécurité, corruption, laisser-aller…. les ingrédients d’un chaos annoncé...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Dan Daji 01-03-2017 09:01
Citation en provenance du commentaire précédent de ibrahim :
je ne peux pas dire que vous avez tout faux sur toutes les lignes, mais il y a plus du faux que du vrai. si jamais vous voulez écrire quelques chose sur un Etat souverain, il faut chercher des informations là où elles se trouvent. il ne faut pas se limiter à la réaction d'une seule faction. et pour votre gouverne Niamey ne représente même pas 1/10 de la population nigérienne.

"Niamey ne représente même pas 1/10 de la population nigérienne" Malheureusement TOUT est décidé à Niamey....pour votre gouverne.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 GOUBA 01-03-2017 13:26
Citation en provenance du commentaire précédent de Dan Daji :
Citation en provenance du commentaire précédent de ibrahim :
je ne peux pas dire que vous avez tout faux sur toutes les lignes, mais il y a plus du faux que du vrai. si jamais vous voulez écrire quelques chose sur un Etat souverain, il faut chercher des informations là où elles se trouvent. il ne faut pas se limiter à la réaction d'une seule faction. et pour votre gouverne Niamey ne représente même pas 1/10 de la population nigérienne.

"Niamey ne représente même pas 1/10 de la population nigérienne" Malheureusement TOUT est décidé à Niamey....pour votre gouverne.

sa ce du regionalisme
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 GOUBA 01-03-2017 13:27
tu vx quond prenne les decisions
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 GOUBA 01-03-2017 13:29
Citation en provenance du commentaire précédent de GOUBA :
tu vx quond prenne les decisions

tu vx quond prenne les decisions a Dan daji
Citer | Signaler à l’administrateur
-9 #8 bello 01-03-2017 15:29
L'afrique souffre de ces margouillats qui vivent en europe et aux USA. Ma question est de savoir si c'est à partir de lyon que tu as installé une camera au Niger pour voir ce qui se passe ou bien c'est à travers les commentaires des internautes que tu t'informe? Au Niger tout le monde vaque à ses occupation mieux qu'en Europe. Seulement comme en Europe il y'a de fois des attaques terroristes. Dieu Merci et qu'Allah
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 rien 02-03-2017 08:26
De mon point de vue, c'est un autre type de régime adapté au Niger qu'il faudrait chercher pour résoudre le problème de gouvernance(présidentiel ou fédéralisme).
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #10 djado 02-03-2017 08:27
Citation en provenance du commentaire précédent de bello :
L'afrique souffre de ces margouillats qui vivent en europe et aux USA. Ma question est de savoir si c'est à partir de lyon que tu as installé une camera au Niger pour voir ce qui se passe ou bien c'est à travers les commentaires des internautes que tu t'informe? Au Niger tout le monde vaque à ses occupation mieux qu'en Europe. Seulement comme en Europe il y'a de fois des attaques terroristes. Dieu Merci et qu'Allah

Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 Hassane L. Lélegomi 02-03-2017 08:47
Ceci est une alerte qui ne s'adresse pas uniquement au gouvernement, Une mobilisation patriotique pour juguler les difficultés et prévenir les périls s'impose à tous les nigériens d'ici ou d'ailleurs.

Réfléchir objectivement, c'est à dire sans égocentrisme et sans égoïsme, à comment sortir notre pays des sentiers battus. Des sacrifices de toutes sortes y compris des sacrifices politiques sont nécessaires, pour le bien de notre peuple. Pour ma part j'y vois une révolution nationale assise sur un modèle consensuel rigoureux Néo- démocratique, c'est à dire sans partis politiques, comme en 'Iran, pays dont personne ne peut nier les progrès fulgurants avec en prime une paix intérieure remarquable et ce, malgré les adversités extérieures, les plus injustes et les plus virulentes. A Bon entendeur Salut
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 BILALI KA Mamadou KA 02-03-2017 09:11
Comme le disent les anglophones, "two thumbs up"...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 mangane 03-03-2017 12:52
il vouler faire parlé de luis aussi, meme ci le Niger et très mal gérer en ce moment, corruption, insécurité, mal gouvernance,
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

SG ACTU NIGER 800 800 pixels V1 Plan de travail

Top de la semaine

Publier le 06/03/2021, 00:24
trafic-de-drogue-a-niamey-une-nouvelle-saisie-record-de-17-tonnes-de-cannabis-a-niamey-en-provenance-du-liban L'Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS) vient de saisir une...Lire plus...
Publier le 05/03/2021, 16:02
insecurite-saisie-d-armes-et-de-munitions-dans-un-campement-a-tibiri-maradi Deux (2) AK 47, un arc et deux (2) carquois plein de flèches, des couteaux, une hache ainsi que 5...Lire plus...
Publier le 04/03/2021, 16:53
processus-electoral-l-itn-condamne-les-violences-et-interpelle-la-cour-constitutionnelle-sur-ses-responsabilites-devant-l-histoire  Dans un communiqué rendu public ce mercredi 4 mars, l’Intersyndicale des travailleurs du Niger...Lire plus...
Publier le 04/03/2021, 07:18
observatoire-du-processus-electoral-opele-deuxieme-tour-des-elections-presidentielles-entre-violences-et-trafic-de-voix-un-hold-up-electoral-rapport Le second tour de l'élection présidentielle a connu une mobilisation exceptionnelle des citoyens...Lire plus...
Publier le 03/03/2021, 13:13
insecurite-3-soldats-et-un-civil-tues-dans-deux-attaques-armees-a-maine-soroa-et-dans-l-anzourou Deux gendarmes nigériens ont été tués dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 mars à Mainé Soroa, dans...Lire plus...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...
Publier le 28/02/2021, 18:45
blocage-d-internet-une-plainte-contre-l-etat-du-niger-et-les-operateurs Des associations de la société civile nigérienne ont décidé de porter plainte contre l’Etat du Niger...
Publier le 28/02/2021, 15:26
chefferie-traditionnelle-cadeau-de-fin-de-mandat-du-president-issoufou-aux-chefs-traditionnels Le gouvernement a adopté, en conseil des ministres du vendredi 26 février, un projet de décret portant...
Publier le 28/02/2021, 22:51
assemblee-nationale-vers-l-institution-d-une-pension-de-retraite-et-d-un-passeport-diplomatique-pour-les-anciens-deputes L’Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire à partir de ce lundi 1er mars pour...
Publier le 03/03/2021, 13:13
insecurite-3-soldats-et-un-civil-tues-dans-deux-attaques-armees-a-maine-soroa-et-dans-l-anzourou Deux gendarmes nigériens ont été tués dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 mars à Mainé Soroa, dans...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...
Publier le 28/02/2021, 15:26
chefferie-traditionnelle-cadeau-de-fin-de-mandat-du-president-issoufou-aux-chefs-traditionnels Le gouvernement a adopté, en conseil des ministres du vendredi 26 février, un projet de décret portant...
Publier le 28/02/2021, 22:51
assemblee-nationale-vers-l-institution-d-une-pension-de-retraite-et-d-un-passeport-diplomatique-pour-les-anciens-deputes L’Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire à partir de ce lundi 1er mars pour...
Publier le 28/02/2021, 18:45
blocage-d-internet-une-plainte-contre-l-etat-du-niger-et-les-operateurs Des associations de la société civile nigérienne ont décidé de porter plainte contre l’Etat du Niger...
Publier le 28/02/2021, 22:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-26-fevrier-2021 Le Conseil des Ministres s’est réuni, le vendredi 26 février 2021, dans la salle habituelle des...

Dans la même Rubrique

NATION : Quel bilan pour issoufou ? (Par Kaougé Mahamane Lawaly)

3 février 2021
NATION : Quel bilan pour issoufou ? (Par Kaougé Mahamane Lawaly)

Arrivé au pouvoir en 2011, Issoufou Mahamadou, après deux mandats successifs, s’apprête à passer le flambeau à un « successeur démocratiquement élu ». Nul doute qu’il tiendra parole ! A quelques mois de...

Lettre interpellative à Mohamed Bazoum, candidat à l’élection présidentielle 2020-2021 relative à son intervention sur Africa 24 (Par Djibrilla Mainassara Baré)

29 janvier 2021
Lettre interpellative à Mohamed  Bazoum, candidat à l’élection présidentielle 2020-2021 relative à son intervention sur Africa 24 (Par Djibrilla Mainassara Baré)

  M.Mohamed Bazoum, J’ai suivi avec intérêt votre passage dans l’émission « L’Invité du jour», de la chaîne internationale Africa 24, notamment vos propos relatifs aux dispositions de la constitution relatives à...

LA POLITIQUE EN PHASE CRITIQUE AU NIGER (Par Moustapha Liman Tinguiri)

15 janvier 2021
LA POLITIQUE EN PHASE CRITIQUE AU NIGER (Par Moustapha Liman Tinguiri)

Une fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point spécialiste mais où chaque citoyen peut dire son mot. Il s’agit bien...

Il était une fois, Alpha Condé prédisait la mort de l’opposition politique (Par Moussa Diabate)

6 janvier 2021
Il était une fois, Alpha Condé prédisait la mort de l’opposition politique (Par Moussa Diabate)

Élu en 2010 avec des conditions criardes, une crise née du fait de l’inexpérience des commis de l’État remodelés en politiciens du jour. Alpha Condé a souffert de l’environnement politique...

20 Novembre 2020 - Journée Mondiale de l’Enfance : Réinventons l’avenir pour chaque enfant (Par Ilaria Carnevali, Représentante a.i. de l’UNICEF au Niger)

20 novembre 2020
20 Novembre 2020 - Journée Mondiale de l’Enfance : Réinventons l’avenir pour chaque enfant (Par Ilaria Carnevali, Représentante a.i. de l’UNICEF au Niger)

Le 20 novembre de chaque année marque la journée mondiale de l’enfance. Cette journée vise à rappeler l’importance de garantir et faire respecter les droits de chaque enfant, aujourd’hui plus...

Lettre ouverte à l’ex pensionnaire du Lycée National Issoufou Mahamadou sur les souvenirs  provoqués par l’inauguration de l’Hôtel du Ministère des Finances (Par Djibril Baré)

22 octobre 2020
Lettre ouverte à l’ex pensionnaire du Lycée National Issoufou Mahamadou sur les souvenirs  provoqués par l’inauguration de l’Hôtel du Ministère des Finances (Par Djibril Baré)

Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de l’Hôtel des Finances devant abriter tous les services relevant du Ministère des Finances érigé en plein...