jeudi, 29 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Aissata Issoufou et Dr Malika Issoufou

À partir d’une constatation, celle des débuts de la reconnaissance et de l’institutionnalisation de la figure d’épouse de président au niveau international et africain, il m’a semblé pertinent de lancer le débat sur le cas des premières dames au Niger, sous deux angles. Le premier est  d’analyser les Premières dames comme des acteurs, au même titre que d’autres, formels ou informels, de la vie politique. Le deuxième est relatif à la détermination des modalités de fonctionnement et des sources de financement de leurs actions.

Comme dira Christine Messiant, la position des Premières dames au cœur même d’un pouvoir d’État qui se veut démocratique est aujourd’hui privilégiée mais reste intrinsèquement ambiguë. Si elles n’en font pas formellement partie, elles le complètent, en revanche, en lui donnant une dimension ou une image apolitique, féminine et caritative. En le rapprochant du peuple, elles dotent le pouvoir présidentiel d’une face cachée, méconnue et humaine, deviennent des représentantes des femmes (notamment de leur émancipation) et sont l’expression de la promotion politique de la « société civile». Les Premières dames suscitent ainsi des représentations sociales et des attentes dans tous les secteurs de la société, au sein des élites comme parmi les couches populaires. Ces attentes touchent à des domaines extrêmement différents et ne sont en rien liées aux trajectoires personnelles des épouses de président. C‘est pourquoi, il convient de s’interroger sur les devoirs du pouvoir étatique envers la société, les sources et conditions de sa légitimité, et la place de la première dame dans la société et la politique.

Si nos premières dames (pour la plupart) n’exercent pas formellement  de  mandat politique quelconque, elles agissent dans l’informel politique, et ce à deux niveaux: d’un côté, la forte médiatisation de leur bienfaisance (Par exemple au Niger, pas un jour ne se passe sans qu’on ait une communication sur les actions d’une première dame en faveur des couches populaires) a un fort rendement politique d’autant que celle-ci s’inscrit dans les objectifs présidentiels ; de l’autre, plus discrètement mais de manière croissante, elle s’impliquent dans les luttes de clans et de personnes au sein du club des courtisans allant jusque dans la majorité présidentielle, se transformant en influentes et redoutables alliées. Ainsi, en 2009, on n’a pu voir une première dame martelée des pas de danse, au cours d’une manifestation culturelle de soutien à l’action politique de son époux.

Malgré une image apolitique qu’elles semblent refléter, traduisant une absence d’ingérence dans la chose politique, les premières dames se placent en tête de peloton dans la stratégie de communications en faveur de leur époux. Au Niger, la télévision publique et les sites officiels des multiples associations qu’elles patronnent ne cessent de valoriser les contributions de ces épouses modèles pour réduire les « souffrances du peuple ». Se pose évidemment la délicate question de l’intérêt de ces premières dames dans la conduite de toutes ces bonnes œuvres. Ainsi, On se rappelle de la fondation de Mme Clémence Aïssa Baré sous la IVéme République, la fondation « Magama » de Mme Laraba Tandja sous les Vème et VI ème Républiques et actuellement de la fondation « Tatali N’yali » de Mme Malika Issoufou. Le but commun de toutes ces fondations est d’être au centre des actions humanitaires en faveur des couches défavorisées et vulnérables. Mais ces œuvrent de bienfaisance semblent être limitées dans le temps, d’où la question de l’intérêt réel qu’elles procurent à leurs auteures. A l’évidence, ce ne sont que des moyens leur permettant une plus grande visibilité sociale et une façon cachée de battre campagne au profit de leurs époux. Ainsi, à la fin de la IVème République, la fondation de Mme Clémence Baré a disparu des projecteurs, il en est de même de la fondation « Magama » dont on entend plus parler. Il en sera certainement de même pour la fondation « Tatali N’yali » à la fin de la présidence d’issoufou. Car ces fondations se créent au gré des victoires électorales des époux. Le cas de Laraba Tandja et Malika Issoufou en est l’illustration éloquente. Aussi longtemps que leurs époux étaient à l’opposition, ces bonnes dames se sont gardées de toute action fut-elle humanitaire jusqu’à la consécration.

Notons enfin que les modalités concrètes du fonctionnement et du financement de ces actions, sont généralement laissées dans le flou. Pourtant, cette question mérite un intérêt certain, en vertu de la transparence dans la gestion des affaires publiques et la nécessité d’une séparation du domaine public des actions privées.

Ce billet suscite de nombreuses questions, en particulier celle de la polygamie comme c’est le cas au Niger avec deux premières dames. Ainsi, très souvent une certaine division du travail semble s’être imposée entre épouses sous la houlette du chef de l’État (Par exemple sous les Vème et VIème Républiques, une première dame était la marraine de lutte contre le Sida et l’autre marraine de lutte contre le Paludisme. Comme c’est le cas dans plusieurs domaines aujourd’hui). Même si parfois, on  assiste à l’évitement de l’une ou l’autre épouse, telle que c’est fut le cas sous l’ère Tandja où Laraba était celle dont les actions étaient les plus médiatisées et aujourd’hui, Malika semble être plus présente sous les projecteurs médiatiques.

Il est à se demander, si, au regard de l’important dispositif budgétaire dont elles disposent, il n’est pas plausible au Niger, d’encadrer l’institution ou du moins le statut de la première dame en lui donnant un cadre légal d’action. En effet, par souci de transparence, la gestion d’une telle institution (qui est faite aujourd’hui dans une totale opacité) devrait prendre une forme comptable afin d’en dresser un bilan régulier, soumis annuellement au jugement de la Cour des comptes. Car qu’on veuille le reconnaître ou non, la fonction de première dame (puisque ça en est une) demeure dans l’informel, politique. En  témoigne les déclarations de la première dame ivoirienne en 2001, «Mon mari a une très forte personnalité, moi aussi. Ce qui me donne un certain poids. Il m’écoute, c’est normal, sans pour autant que j’intervienne dans la formation du gouvernement. Tous les ministres ont du respect pour moi. Et on me situe souvent au-dessus d’eux. J’ai la trempe d’un ministre.»

Cette problématique ne se limite évidemment pas au cas Nigérien, puisque, ailleurs, sur le Continent, en Europe, en Amérique latine ou en Asie, une dynamique de même nature a pris forme faisant passer la Première dame de l’effacement à une visibilité accrue grâce à l’action humanitaire ou sociale et lui octroyant un rôle politique manifeste.

Bachirou Amadou

{jathumbnail off}

Commentaires  

+17 #1 Observateur 10-06-2015 05:48
Excellente contribution. Voici un style d'écriture qui participe du débat démocratique sans sombrer dans la caricature ou l'insulte auxquelles nous sommes habituées. Assurément la démocratie a des si beaux jours au Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
+21 #2 Labbo 10-06-2015 06:21
Effectivement cette histoire de premières dames doit faire l'objet de beaucoup de débats car c'est une structure informelle mais qui crève beaucoup le budget national. Quand j'ai vu hier sur télé sahel, l'accueil réservé à Malika à Agadez, je me suis déjà fait une idée de toutes les ressources mobilisées pour organiser cette cérémonie grandiose qui pourtant pouvait être organisée modestement. La particularité du Guri system c'est que nous avons 2 premières dame qui rivalisent de visibilité dans les activités qu'elles mènent. Au temps de Tandja, c'est Laraba seulement qui avait une ONG, Fati faisait profil bas. Mais aujourd'hui chaque première dame à son ONG et veut voir ses activités couvertes par télé sahel et sans compter les déplacements sur le terrain qui demandent beaucoup de moyens. Le grand problème c'est que ces ONG des premières dames disparaissent dès que leur mari quitte le pouvoir..........
Citer | Signaler à l’administrateur
+25 #3 Labbo 10-06-2015 06:27
............... Cela est dû simplement au fait qu'elles sont financées opportunément par des Directeurs Généraux des Sociétés d'Etat et autres structures qui veulent en retour profiter de la protection des ces premières dame en cas de détournement de deniers publics ou dans le cas d'une promotion ou autres avantages. Il est vraiment temps que la constitution formalise le rôle et les attributions des premières dames car le jour où on sera dirigé par un Président qui a 4 femmes, donc 4 premières dames, on ne fera rien que suivre les activités de celles-ci, surtout avec le kichi de nos femmes africaines.
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #4 dan dawra 10-06-2015 06:31
meme le sultan de l"Air est dans l"accueil
Citer | Signaler à l’administrateur
+19 #5 Ibro 10-06-2015 06:35
Moi ce qui m'énerve c'est quand je vois des Ministres se faire tous petits devant ces premières dames qui pourtant n'ont aucune fonction constitutionnelle. Leur seule qualité c'est d'être les femmes de leur mari. A cette allure, les enfants du Président aussi vont créer des ONG et ce n'est pas le financement qui va leur manquer. Il faudrait vraiment qu'on formalise cet état de fait.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #6 JMJ 10-06-2015 06:59
Bonne contribution !!! thanks.
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #7 goumourzou 10-06-2015 07:30
Tu dis même le sultan?Là c'est dangereux et lamentable pour nous. Les ministres, gouverneurs tout petits devant ces dames et à la maison ils disent être des responsables. Dommage!
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #8 degouristes 10-06-2015 09:05
A mon sens cette analyse est très pertinente, mais pourquoi nos hommes de médias ne posent pas ce débat sur la table???
evitons le style de la tele dounia comme faisait Maman Barmou avec un seul invite de la mouvance # ibrahim Yacouba le délateur du système gourisss.

Si issoufou savait, il allait decider car jusque la il ignore qui sont les ibrahim yacouba et autres.....
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #9 Conseiller 10-06-2015 09:07
La meilleur entreprise, ONG, pour la femme c'est son foyer.la femme d'autrui ou soit disant de première dame n'est doit pas être un objet qu'on voit partout. Elle doit être discret casanière. Mes dames laissent ton mari s'occuper de la gestion du pays et vous le foyer.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #10 MAIGANI 10-06-2015 09:59
Conseiller est misogyne mais je t'apprends que la place de la femme n'est plus seulement dans son foyer mais elles prennent part à toutes les instances de décision dans son pays, les femmes occupent valablement les memes places que les hommes sinon meilleure, les pays qui ont compris cela nous ont devancé il y a longtemps et le Niger trone encore en queue de peloton
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #11 Joe 10-06-2015 10:04
Ibro tu es malade celles les 1eres dames peuvent déshabiller le Président.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #12 youyou 10-06-2015 10:19
Joe. tu es drole :z :z
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #13 Proposition 10-06-2015 10:48
Chaque Président élu doit désigner une de ses femmes (s'il en a plusieurs) pour être la première dame car nous ne voulons plus de plusieurs 1ères dames. Comme cela, on peut budgétiser ses activités et elle doit rendre compte à la cour des comptes.
Citer | Signaler à l’administrateur
-14 #14 BATASSAYÉ JIKAN AGGO 10-06-2015 11:47
-1 #13 Proposition,s il faut dire à Allah (swt) de supprimer la polygamie des rangs des croyants musulmans fidèles aux principes de la religion qu'Il a recommandé à ses créatures. Si toi et tes semblables, pensez que Dieu eut fait d'erreur (aouzou billah!) sur le droits des musulmans à disposer de plusieurs épouses pour ne pas se surcharger des péchés en forniquant comme vous et à vos manières (d'où nos difficultés de vivre pacifiquement avec vous et conjuguer la vie sociopolitique sans vos fourberies); il faut alors dire à Dieu de corriger l'erreur afin de marquer la différence bannie par le Messager de la Paix dans le monde, entre les épouses d'un même homme. Tas d'incultes de vos "Boris et Zimma" qui n'aimez que le pouvoir et les choses éphémères. Allah (swt) nous ayant contraints de cohabiter avec vous tel l'Envoyé Mohamed (rsaws) et ses compagnons avec des hypocrites en Terre Sainte, nous prions Allah yâ maîidamuku nihinku a kanku ou qu'Il vous ramène sur le droit chemin.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #15 analyst 10-06-2015 11:57
Un recadrage constitutionnel du rôle de ces dames est bien indispensable, en effet. Surtout lorsqu'on sait que l'opposition aussi est truffée de polygames présidentiables.
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #16 Tradi 10-06-2015 12:07
Mon frère / ma soeur proposition, je partage votre point de vue, eu égards aux ressources publiques gaspillées dans ces histoires de 1ères dames.
Mais vous savez, dans les traditions de grandes familles dignes de ce nom, lorsqu'il y a deux ou plusieurs femmes dans une maison, la première est systématiquement mise en avant. Et lorsque vous voyez les deux en même temps ou la dernière un peu plus que la première, c'est qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond.
Tandja qui baignait les traditions nigériennes, faisait passer Laraba avant Fati.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #17 esprit 10-06-2015 12:11
bon sujet de lecture.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #18 Proposition 10-06-2015 13:08
A BATASSAYÉ JIKAN AGGO,
Qui a dit que c'est un pêché de faire la polygamie. Il ne faut pas déforme les propos des gens. D'ailleurs tu dois faire astagafari un millier de fois pour ce pêché que tu viens de commettre. Moi j'ai dit que même si le Président a plusieurs, officiellement, l'Etat va considérer une seule première dame et quitte à lui de la désigner pour que ses activités soient prises en charge par le budget national. Et à ce que je sache, il n y a aucune institution de la République qui a 2 Présidents. Donc si le rôle de la 1ère dame est institutionnalisé, on sera obligé de considérer une seule 1ère dame.
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #19 BATASSAYÉ JIKAN AGGO 10-06-2015 14:43
#18 Proposition, pour ne pas engager des discutions inutiles, tu devais commencer par nous démontrer avec une preuve authentique, que nos 1ères Dames perçoivent, chacune son budget; soit le double de l'ordinaire alloué ou qu'elles se partagent un même seul montant pour tourner leurs activités, De toi à l'auteur de cet article, vous patinez, comme l'a dit quelqu'un, dans des vagues de fourberie pour tromper dans vos barques de tromperie, toute personne non avertie. Merci..
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #20 gonda@yahoo.fr 10-06-2015 14:53
Bravo à tous les intervenants sur cette question de "Première Dame". Une question est ce qu'il figure dans la constitution le rôle devoué aux premières dames (parce que à ma connaissance elles sont deux non ?). Aussi, ce qui choquant, le déplacement de nos autorités religieuses et coutumières à leur accueil. Avez vous remarqué comment elles donnaient la main au Sultan de Zinder, d'Agadez ? de grâce même si Malika ne connait pas le respect donné à la chefferie traditionnelle, Aissata, vous devrez respect à nos Chefs. Même le vieux imam de la ville de Zinder, était à son acceuil. De grâce, sauvergardons le miminum qui nous reste. Respect à nos valeurs traditionnelles. et puis la télé sahel, n'est pas une tribune pour venir nous exposer votre "jalousie" de coépouse. Trop c'est trop, gérer votre "Kichi" dans votre foyer....
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #21 Cabascabo 10-06-2015 15:41
Tout le monde sait dans ce Pays qu’après MI, les carottes sont cuites pour les adeptes de sa secte : point de « Charlie »,point de « Kay Na Turray »,point de « RTV »,Point de « Guri »,point de « PNDS ». Une aventure sans lendemain. Et ils l’ont compris, c’est pourquoi ils font vite pour dilapider les biens et fonds publics, ils s’en remplissent les poches, notamment à travers la surfacturation.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #22 1958 10-06-2015 16:59
Quelqu'un peut me dire où est ce que les premières dames gagnent tout cet argent car avant qu'elles ne soient premières dames j'ai pas vu une qui a fait un don de 1 million ou même de deux tonnes de mil aux populations y compris leurs époux de Diori à IM. Simple question
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #23 MAŒUVRE MAÏFABRIQUER 10-06-2015 18:15
Moi;je peux quand "#22 1958" aura aidé le Niger à ramener le fuyard au bercail pour répondre de ses actes quand à l'illégal acquisition d'enfants au Nigeria; ramenés au Niger par voie terrestre avant de leur inventer de faux actes de naissances illégalement fournis par un préfabriqué service d’état civil de "Maï Fabriquer Dakanshi".
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #24 karto 10-06-2015 21:04
On devrait même changer nature du régime dans ce pays. Et le rôle de la première dame ne doit pas se confondre avec celle d'un ambassadeur à l'étranger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #25 1958 10-06-2015 21:47
A "MAŒUVRE MAÏFABRIQUER"mon cher je ne suis pas sûr ce site pour développer une haine contre x ou y j'essaie juste d'y contribuer et aussi d'avoir quelques connaissances si tu as un problème particulier avec Hama il faut le voir je n'ai pas parlé de lui même dans le texte on ne parle pas de Hama. Vraiment le nigérien est cruel méchant et intolérable je doute de la foi du musulman nigérien.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #26 gjeorges 10-06-2015 22:42
Pourquoi le Nigérien ne peut pas faire comme tout le monde, la prémière dame ici, on ne la voit pas tous les jours à la télé , non plus son mari président...
les deux femmes du président issou doit couter plus cheres qu'un ministre, la démocratie et le pays de droit sont ou?
comme c'est au Niger, qui va le dénoncer?
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #27 Riziere 11-06-2015 06:30
Regardez les, de vraies sangsues dans la riziere Niger entrain de sucer le sang des pauvres paysans que nous sommes tous. Avec leur faineant de mari, c'est devenu pire.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #28 Dan gaskia 11-06-2015 10:30
Moi je pense qu'elles doivent etre plus discretes, on a l'impression qu'elles font l'actualité au Niger, après la feuille d'audience du Président on passe à l'actualité de l'une ou l'autre dame qui mobilise tout une administration pour l' accueil et la distribution de vivres aux populations et ces dons proviennent de nos maigres ressources ou des dons de nos partenaires qui sont utilisés pour la propagande politique
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #29 GASKIYA RABAGARDAMA 11-06-2015 13:38
Quelque part, j'ai dit à Danpourgoujé, qu'effectivement, je préfère SEM le Pdt Issoufou Mahamadou et le Gvt du Ninja Blanc de l'Aïr SE le PM Brigi Rafini qui, infatigablement se bat pour une relance socioéconomique durable au Niger. Seuls les hybrides homme-animal, sont insensibles à leur faim, soif et pauvreté chronique pour continuer de pousser la carriole des individus qui s'enrichissent sur le dos du peuple sans rien réaliser tout en provoquant les citoyens avec des liasses de billets de banque laissées dépasser leurs poches comme pour dire "Ohoday! Je t'en donne même pas un radis"; et, de leurs maisons hermétique, même l'odeur de sauce qu'ils savourent, n'est sniffée dehors. Tant que ma conscience est lucide, je porterai mon choix à ceux-là de la 7ème Rép avec à leur tête, SEM le Pdt Issoufou dont les épouses, Hadjia Aïssata et sa sœur Malika qui, au lieu de s'accouder sur des lauriers et attendre qu'on les servent, s'adonnent comme des fourmis à assister les plus démunis.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #30 excès 11-06-2015 18:04
elles peuvent aider les populations mais sans tambour ni trompette.

ce qui est dommage c'est monopoliser tout le temps d'antenne ce qui fait que télé sahel est saturé pas les activités des 1ères dames.
et comme l'excès de tout est nuisible, à la longue, on en a un peu marre.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #31 BAMUSSON TCHUNKUSUMA 11-06-2015 19:16
Mon cher #30 excès, on vous a vus et connus très fourbes quant aux agents francs travailleurs qui œuvrent pour le développement de leurs services qui, par vos bouches dénigrantes, sont traités de tout sauf de bons pendant que les mauvais paraissent les meilleurs d'où l'on ne remarque pas d'avancé sectorielle et globale du pays constant gardien de la queue au classement d'IDH. C'est pour cette raison, même si vous ne voulez pas dire que la femme dont vous n'aimez pas, a de certaines qualités quelque part, au moins que le peuple qui n'est pas présent, soit témoin, à travers la télé et radio des efforts que déploient le Gvt et les 1ères Dames qui sont au service du peuple et non ce dernier assujettis aux dirigeants. À la construction de la première mosquée des musulmans à Médine, toutes les Épouses et leur Humble Époux, le St Prophète Mohamed (rsaws) ont tous mis les mains à la patte. C'est vous dire que le plus noble des citoyens, est celui qui participe au mieux à le servir.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #32 ousmane moussa wakas 11-06-2015 23:38
En tout y'a des choses a n'est pas négligées car nul n'est au dessus de la justice. :ne:
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #33 way waye adon tahia 15-06-2015 14:26
Désormais aux élections présidentielles les candidats doivent présenter 2 bulletins un pour le candidat avec sa photo et un autre avec la photo de sa femme .nous allons voter !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!to
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #34 STR 16-06-2015 13:13
Ces marrant. Je ne sais pas pourquoi ces premières dames donnent l'impression parfois d'être l'exécutif à tel point que dans certaines manifestations des membres du gouvernement se font tout petit quand elles sont là
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #35 EXIMBANK CHINE 18-06-2015 16:37
prêt EXIM BANK CHINA a été signé le 30 Septembre 2013 pour financer la construction par CSCEC (China State Construction Engineering Corporation) avec le contrat CPP signé le 1er Janvier 2013 pour la réalisation de la centrale de Salkadamna comme en témoigne par le FMI (Fonds monétaire international) en 2013 - 2014 à 2015
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #36 universitaire 06-07-2015 11:25
J'ai eu un grand plaisir à lire cet article, si bien écrit et raisonné qu'il me rappelle certains des mes sujets de dissertation au lycée. Vous avez un bon avenir mr le journaliste. Continuer comme ca et merci bcp :lp :lp
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #37 bouba maiga 18-07-2015 09:36
que dieu nous guide dans le droit chemin de toute le façon le jour viendra ou ont rendra compte devant le tout puissant. CE inevitable
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #38 Kaitcho 25-07-2015 07:34
Aux regards de la duree de vie des organisations des premieres dames, il est fort plausible que les moyens de financement soient le fruit d'une corruption tacite, execute sous forme de dons. En retour, cela rendra plus vulnerable l'epoux president qui en retour facilitera certaines transgressions de la loi pour les "bons" donateurs.
C'est donc normal que ces organisations disparaissent car quand le pouvoir change de main, comme des mouches, les "bons" donateurs changent de camps!
Au finish, ces dames en acceptant les cadeaux empoisonnes rendent beaucoup plus vulnerable leur epoux a la coruption, il sera oblige de donner en contre partie certaines facilities qui ne sont generalement pas toujours en accords avec les lois de la bonne gouvernance!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #39 hahahahahah 21-05-2016 23:03
:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: ce n'est pas un journaliste attention mes amis ils'agit de Maître Bachir doctorant en droit en france! Vos chiffons de journaliste ne savent pas ecrire ça
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #40 Kadai 12-05-2019 15:39
C'est une très belle contribution. Mais je veux savoir le nom de la fondation de Clémence merci.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 28/10/2020, 06:23
enlevement-d-un-americain-a-massalata-la-piste-d-un-kidnapping-avec-demande-de-rancon-un-business-tres-prise-par-les-bandits-armes-dans-la-zone Les autorités nigériennes et américaines ont confirmé l’enlèvement dans la nuit du lundi au mardi,...Lire plus...
Publier le 27/10/2020, 22:45
l-ambassade-des-etats-unis-a-niamey-demande-la-liberation-immediate-et-en-toute-securite-du-citoyen-americain-enleve-a-massalata Dans un communiqué de presse publié ce mardi 27 octobre en début de soirée, l’ambassade des Etats-Unis...Lire plus...
Publier le 27/10/2020, 21:07
grande-rencontre-citoyenne-le-president-issoufou-bientot-face-aux-jeunes-ministre-assoumana-mallam-issa Le ministre de la Renaissance culturelle a annoncé ce mardi 27 octobre au cours d’une conférence de...Lire plus...
Publier le 27/10/2020, 21:03
semaine-des-nations-unies-au-niger-des-refugies-engages-aux-cotes-de-leurs-communautes-d-accueil-pour-lutter-contre-la-covid-19 La commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations Unies, qui a coïncidé cette année avec la...Lire plus...
Publier le 27/10/2020, 10:45
insecurite-un-missionnaire-americain-enleve-a-massalata-pres-de-konni-region-de-tahouaDes sources locales et sécuritaires ont confirmé l’enlèvement tôt ce mardi, d’un missionnaire américain...Lire plus...
Publier le 24/10/2020, 16:35
declaration-du-bureau-politique-national-du-moden-fa-lumana-africa-du-24-octobre-2020 Au lendemain de la correspondance du ministère de l’Intérieur adressée à l’aile dissidente dirigée par...
Publier le 27/10/2020, 21:07
grande-rencontre-citoyenne-le-president-issoufou-bientot-face-aux-jeunes-ministre-assoumana-mallam-issa Le ministre de la Renaissance culturelle a annoncé ce mardi 27 octobre au cours d’une conférence de...
Publier le 23/10/2020, 20:41
moden-fa-lumana-le-ministere-de-l-interieur-valide-le-congres-de-l-aile-noma Par décision 5037/MISPD/ACR/DGAPJ/DLP en date du 23 octobre 2020, le ministère de l’Intérieur a fait...
Publier le 25/10/2020, 22:53
diplomatie-parlementaire-le-president-de-l-assemblee-nationale-ousseini-tinni-aureole-a-kigali-de-la-couronne-de-diamant-du-prix-africain-de-developpement-padev-2020 Le Président de l’Assemblée nationale, SEM. Ousseini Tinni a réceptionné officiellement le 13 octobre...
Publier le 26/10/2020, 06:42
election-presidentielle-3-nouveaux-candidats-investis-ce-weekend-a-niamey La liste des candidats pour la prochaine élection présidentielle dont le premier  tour est prévu...
Publier le 24/10/2020, 16:35
declaration-du-bureau-politique-national-du-moden-fa-lumana-africa-du-24-octobre-2020 Au lendemain de la correspondance du ministère de l’Intérieur adressée à l’aile dissidente dirigée par...
Publier le 23/10/2020, 20:41
moden-fa-lumana-le-ministere-de-l-interieur-valide-le-congres-de-l-aile-noma Par décision 5037/MISPD/ACR/DGAPJ/DLP en date du 23 octobre 2020, le ministère de l’Intérieur a fait...
Publier le 26/10/2020, 06:42
election-presidentielle-3-nouveaux-candidats-investis-ce-weekend-a-niamey La liste des candidats pour la prochaine élection présidentielle dont le premier  tour est prévu...
Publier le 27/10/2020, 10:45
insecurite-un-missionnaire-americain-enleve-a-massalata-pres-de-konni-region-de-tahouaDes sources locales et sécuritaires ont confirmé l’enlèvement tôt ce mardi, d’un missionnaire américain...
Publier le 27/10/2020, 21:07
grande-rencontre-citoyenne-le-president-issoufou-bientot-face-aux-jeunes-ministre-assoumana-mallam-issa Le ministre de la Renaissance culturelle a annoncé ce mardi 27 octobre au cours d’une conférence de...

Dans la même Rubrique

Lettre ouverte à l’ex pensionnaire du Lycée National Issoufou Mahamadou sur les souvenirs  provoqués par l’inauguration de l’Hôtel du Ministère des Finances (Par Djibril Baré)

22 octobre 2020
Lettre ouverte à l’ex pensionnaire du Lycée National Issoufou Mahamadou sur les souvenirs  provoqués par l’inauguration de l’Hôtel du Ministère des Finances (Par Djibril Baré)

Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de l’Hôtel des Finances devant abriter tous les services relevant du Ministère des Finances érigé en plein...

Élections présidentielles : pour une confrontation loyale et équitable, gage d'une certaine intelligence politique au service du pays

22 septembre 2020
Élections présidentielles : pour une confrontation loyale et équitable, gage d'une certaine intelligence politique au service du pays

L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds de la politique nigérienne, constitue à n’en point douter un évènement qui constitue un tournant majeur dans la...

L’éligibilité à l’épreuve de la condamnation pénale au Niger (Par Adamou Issoufou)

6 septembre 2020
L’éligibilité à l’épreuve de la condamnation pénale au Niger (Par Adamou Issoufou)

De la vision positive et égalitariste de l’homme, il se dégage une présomption d’aptitude à l’exercice du pouvoir par tous les hommes. Le style impersonnel introduit, illustré par l’emploi de...

Lettre ouverte citoyenne de félicitations au président Tchadien Idriss Déby pour son élévation à la Dignité de Maréchal par la Représentation nationale (Par Djibrilla Mainassara Baré)

28 août 2020
Lettre ouverte citoyenne de félicitations au président Tchadien Idriss Déby pour son élévation à la Dignité de Maréchal par la Représentation nationale (Par Djibrilla Mainassara Baré)

M. le président de la République, L’actualité brûlante dans notre sous-région, m’autorise à revenir sur votre élévation, le 11 Août 2020 à N’Djaména, à la dignité de Maréchal du Tchad,...

Il ne faut pas être naïf, la Russie ne viendra pas sauver le Mali (Par Gado Alzouma)

26 août 2020
Il ne faut pas être naïf, la Russie ne viendra pas sauver le Mali (Par Gado Alzouma)

En voici les raisons: Tout d’abord, certains Africains ont parfois pour habitude d’adopter des comportements et des attitudes que nous croyons acceptables, comme allant de soi, mais que les autres...

Mali : un coup d’Etat citoyen…(Par Dr Cheikh DIALLO)

19 août 2020
Mali : un coup d’Etat citoyen…(Par Dr Cheikh DIALLO)

  Hier le président Ibrahim Boubacar Keïta (2013-2020) était tout ; aujourd’hui, il n’est plus rien. En effet, le huitième chef d’État malien a eu faiblesse de croire que la...