jeudi, 21 février 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

president-elu-nigeria-muhammadu-buhari

Le Général Muhamed Buhari est attendu le 3 juin 2015 à Niamey pour une visite d'Etat, empreinte d'amitié, de fraternité et pleine de symboles, pour le Niger, le plus grand voisin du géant continental. C'est plus qu'un symbole, et beaucoup moins que du folklore, que d'accueillir en premier, le dirigeant de la "locomotive" régionale, assurant plus de 60% du commerce et 80% des exportations en Afrique de l'Ouest. C'est une immense opportunité.

Mahamadou Gao est un  parolier bien connu des anciens. Il a été, comme Weybi Karma et Bouli Kakassi, l’une des principales virtuoses du régime Diori-Boubou, de l’indépendance jusqu’au coup d’Etat militaire de 1974. Très tôt, ce poète originaire de Gao-Filingué, a vanté les mérites de la coopération entre le Niger et le Nigeria, présentés, à défaut d’être des siamois, comme deux frères jumeaux, ''Hassane et Housseini". Condamnés par la Géographie et l'Histoire à travailler ensemble.

C’est peut-être pour davantage exprimer cette « fraternité amicale » que Muhamed Buhari a choisi Niamey comme première étape de sa visite en tant que Chef d’Etat, revenu à la tête de la première économie africaine.

Avoir le privilège de dérouler, en premier, le tapis rouge au nouveau Président nigérian, réceptacle de tous les espoirs de prospérité économique et sécuritaire ces temps-ci, est synonyme pour Niamey de dissipation d’une polluante atmosphère, répandue à tort ou à raison, et chargée de soupçons d’indolence dans sa coopération bilatérale d'avec le voisin.

Recevoir le Président de la République Fédérale du Nigeria, première population du continent, est plus que symbolique, c'est une heureuse opportunité pour un pays comme le Niger, classé dernier en termes d'IDH, et pourtant grand voisin du géant continental avec plus de 1500 km de frontière.

Entretenir, solidifier et « réchauffer » une coopération bilatérale soutenue avec le Nigeria, c’est s’adosser à la plus puissante économie continentale, fort du dynamisme de ses 173 millions d’habitants et de la diversité de son économie.

Cheminer avec le  Nigeria, c’est espérer tirer profit d’une croissance qui se maintient, selon les prévisions, jusqu’en 2030, et qui profitera à tous . Anyway, on prédit au Nigeria un PIB (plus de 500 milliards USD actuellement) qui va tripler d’ici 15 ans, avec un vaste marché de consommation, une situation géographique stratégique et une population jeune à l’esprit d'entreprise. Toute chose dont le Niger a besoin et pourra « sonder » au cours de cette visite du Général Buhari, dirigeant du pays d’où Niamey tire  jusque-là la plus grande quantité d’électricité qui illumine ses foyers, comme ailleurs sur la base de l’uranium extrait du lointain sous-sol d’Arlit, Paris éclaire ses ménages.

Ventre mou de la séculaire relation entre les deux pays « frères », la formalisation de la coopération économique. Cette dernière s’étant effectuée jusque-là sur des liens plutôt « informels », faisant perdre, par ricochet, à l'économie nationale d'importants gains.

Ceux qui s’intéressent aux transactions financières entre Niamey et Abuja savent mieux les difficultés qui freinent le domaine, en raison de la complexité de « canaux » de passage, si la monnaie ne passe tout simplement pas dans des "sachets plastiques" feintant ainsi le circuit formel.

Avec espoir de voir le Nigeria, prés de 80% du PIB de la CEDEAO, déployer certains de ces grands Groupes financiers pour accompagner la croissance économique au Niger où est attendue l’implantation des groupes bancaires comme UBA, Diamon Bank ou encore Banbk of Africa. Sans compter les multiples compagnies aériennes et les mégaprojets de Dangoté, première fortune africaine.

A Niamey et Abuja de '' raviver'' donc leur coopération pour sonner le glas aux sanctuaires de Boko Haram et s'engager dans la "co-prospérité".

Recevoir le Chef suprême de la première Armée Ouest-africaine, c’est aussi consolider une coopération sécuritaire à même de combattre le terrorisme, la contrebande et le banditisme sous toutes leurs formes.

Beaucoup moins anecdotique, la visite officielle de Buhari à Niamey est aussi un « prétexte » de reprise de langue de la classe politique nigérienne dont il est présenté comme l’ami commun, les indiscrétions ayant établi sa « proximité » d’avec Mamadou Tandja, donc du MNSD. Ou encore les « chaleureuses « visites que lui ont rendues déjà l'ex-Président Mahamane Ousmane, quelques émissaires de Hama Amadou, Cheiffou Amadou et même le Président Mahamadou Issoufou.

 A Mahamadou Issoufou et sa bureaucratie de savoir capitaliser une telle.....providence! Loin des discours messianiques de l'hexagone.

Djibril Saidou

Ancien journaliste

Dakar-Sénegal

{jathumbnail off}

Commentaires   

+15 #1 esprit 01-06-2015 16:13
Merci mon frere.que fait tu a Dakar si je ne viole pas l'indiscretion? Mais laisse moi te dire la verité,le Nigeria a aussi besoin de nous pour modele d'organisation du travail Halal?ce qui se passe la bas, est un vrai bordel.c un desordre organisé par certains elites pour continuer a s'enrichire sur les pauvres citoyens.je pense que le pauvre du Niger na pas d'egale en terme de dignité et de savoir garder l(honneur.le niger est pauvre parck tout simplement, le citoyen cherche son Halal( je parle de la majorité bien sur.C une question d'education est de conviction religieuse profonde.Nous souffrons ,mais sache que Dieu est domicilié au Niger, et c pas un fait demontrable mais constatable pour ce qui savent ecouter la nature.
Citer | Signaler à l’administrateur
+11 #2 Fouta 01-06-2015 16:16
Ah, oui voilà quelqu'un qui écrit au moins quelque chose de bon. bel article, effectivement, le Niger se doit de former un bon couple avec le Nigeria, de là nous pourrons gagner beuaucoup. Que les dirigeants te lisent et t'entendent.
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #3 Harouna M. M 01-06-2015 16:45
:lp Eh oui, je suis content de constater que le Niger a encore des journalistes de la presse écrite avec de bonnes capacités d'analyse et de synthèse. Totalement différent des journalistes-mercenaires !!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #4 Biso 01-06-2015 16:48
Bien dit!
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #5 Sad 01-06-2015 17:17
Bonne analyse mon frère, c'est un travail du journaliste je t'encourage à continuer ce genre de travail pour défier les journaliste alimentaire.
Respect!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #6 Dr Illo 01-06-2015 17:22
Bonne analyse pour mr djibril.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #7 Dr Illo 01-06-2015 17:51
tres bon texte,merci mr le jounaliste.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #8 Magagin Gari 01-06-2015 18:45
Très bonne contribution, félicitation. Actuellement Buhari consulte les chefs de la sécurité sortant Sambo, le Chef d'Etat major et autres. Une de ses priorités sera de réduire la capacité de BH sur le sol nigérian pour pouvoir commencer à travailler l'économie (avec la baisse du prix de pétrole) et l'héritage d'un endettement massif du Nigeria et de certains Etats ou les salaires de certains fonctionnaires ne sont pas payés. Donc chacun à ses problèmes. A mon avis, sa tournée aussi sera pour remercier rapidement ses voisins tout en engageant (discrètement) leur retrait du sol nigérian. Donc notre problème au Niger sera de gérer les "résidus" de BH qui peuvent être tentés de trouver refuge vers le Nord ! Le 3 juin, c'est un Président avec de lourdes responsabilités et attentes de son petit peuple (et qui en est pleinement conscient) qui se rendra à Niamey, Ndjamena et probablement au Cameroun et au Bénin. Comme disait Kountché (paix à son âme) quand le Nigeria tousse....
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #9 Tchiwake 01-06-2015 19:17
Merci de lacontribution Mr Djibril
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 zoubeir58 01-06-2015 19:49
Oui, le Niger doit vraiment developper encore ses rélations avec le Niger. bonne contribution, une lecture qui n'empoisonne pas heureusement.bravo Mr le journaliste.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 MAN 01-06-2015 20:55
C'est un bon geste et un signal fort de Buhari. Je souhaite que cette visite renforce formellement les relations économiques et fraternelles entre les deux pays. Il faut mettre un bon réseau de diplomatie et d'échange avec le Nigeria et, à tous les niveaux. Il y a quelques années, je me souviens lorsque le Directeur Général de Douane du Nigeria était invité par son homologue nigérien. Il raconte que : "c'est la première fois que je vienne au Niger, je suis content de rencontrer mes frères nigériens". Il a fait des dons de matériels roulants et de subventions à l'infirmerie de la douane nigérienne. Certes il ne faut tendre la main, mais on peut renforcer ces genres de coopération sur le plan formel à différents niveaux avec le Nigeria. Et surtout à retenir : L'échange régional est l'un des facteurs le plus important pour le développement d'un pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #12 killman 01-06-2015 22:48
"Recevoir le Chef suprême de la première Armée Ouest-africaine" Une armee en debandade!!!! Il a promis de detruire book haram don't le Niger a la cle. Les Etats n`ont pas d`amis mais des interets. Sans le Niger, le Nigeria ne peut jamais vaincre Boko haram.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #13 dan dawra 02-06-2015 07:38
les nigeriens sont des orgueilleux,comment un pays dernier de la planete ou le president voyage chaque jour et na jamais dormi dans aucune region du pays ,va etre un modele,lol
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #14 Dayday 02-06-2015 14:34
BRAVO BUHARI !! Lu sur Afrik.com, Buhari a entamé ses actions patriotiques de lutte contre la corruption, en s'attaquant aux GROS POISSONS de la Banque centrale du Nigéria et leurs complices.
EXEMPLE à espérer pour le Niger à tous les niveaux (pas seulement les voleurs de poulets). pour que le Niger avance vraiment, il faut des jeunes patriotes pour balayer tous ces vieux pourris, de tous les partis actuels, pour que le Niger se réveille!!!
Ne négligeons pas cet exemple donné par Buhari dans son pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #15 EXIMBANK CHINE 18-06-2015 17:40
prêt EXIM BANK CHINA a été signé le 30 Septembre 2013 pour financer la construction par CSCEC (China State Construction Engineering Corporation) avec le contrat CPP signé le 1er Janvier 2013 pour la réalisation de la centrale de Salkadamna comme en témoigne par le FMI (Fonds monétaire international) en 2013 - 2014 à 2015
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Docteur 20-06-2015 11:41
Allah taimaki mai Gaskiya, sai Baba Buhari;
merci bokou d'avoir effectué la première visite en ntre pays.( :ne: )
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

BULLETIN REJEA N°12

Rejea Bulletin Info min

WhatsApp Image 2019-01-30 at 11.45.05.jpeg

IMG 20190108 WA0002

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

IN MEMORIAM : Hommage à ma mère Djouldé Djibo Bakary

20 février 2019
IN MEMORIAM : Hommage à ma mère Djouldé Djibo Bakary

« La femme est le rayon de la lumière divine…Elle est Créateur, faudrait-il dire. Ce n’est pas une Créature. » (Djalal al-Din al-Rumi 1207- 1273) Tu es partie, ce 14 février 2019,...

Révision de l’Accord de Cotonou entre l'UE et 79 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) : une opportunité à saisir pour la création de la monnaie unique de la CEDEAO

5 février 2019
Révision de l’Accord de Cotonou entre l'UE et 79 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) : une opportunité à saisir pour la création de la monnaie unique de la CEDEAO

Entré en vigueur depuis le 1er avril 2003, l'accord de Cotonou entre l'UE et 79 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) a pour objectifs : de rétablir les équilibres...

27 janvier 1996 – 27 janvier 2019 23 ème anniversaire : lettre à mon grand frère Mahamane Ousmane, ancien Président de la République du Niger

29 janvier 2019
27 janvier 1996 – 27 janvier 2019 23 ème anniversaire : lettre à mon grand frère Mahamane Ousmane, ancien Président de la République du Niger

« Celui qui ne sait pas d’où il vient ne peut savoir où il va car il ne sait pas où il est. En ce sens, le passé est la...

Pourquoi la retraite à 65 ans ?

28 janvier 2019
Pourquoi la retraite à 65 ans ?

Selon une rumeur de plus en plus persistante le gouvernement de la 7ème République compte allonger l’âge de la retraite à 65 ans. Certainement c’est dans cette perspective que la...

AMELIORER L’ENSEIGNEMENT PAR LES APP, TP ET LES SORTIES PEDAGOGIQUES

21 janvier 2019
AMELIORER L’ENSEIGNEMENT PAR LES APP, TP ET LES SORTIES PEDAGOGIQUES

En ce début du deuxième trimestre de l’année scolaire 2018-2019, j’ai décidé de vous parler de l’apprentissage pratique ou concret des élèves et étudiants. Oh, rassurez-vous, je ne vais pas...

Lettre ouverte au Président de la délégation spéciale de la ville de Niamey

21 janvier 2019
Lettre ouverte au Président de la délégation spéciale de la ville de Niamey

Il faudra s’occuper du phénomène de la mendicité à Niamey sans plus tarder… Nous aurons commis une grave erreur si nous croyons que nos propres enfants, scolarisés dans les meilleures...