NITA Fond Site Web 675 x 240

DeclarationBarreau17fevrier24

Dans une déclaration rendue publique ce lundi 19 janvier 2024, le Bureau exécutif national du Syndicat autonome des magistrats du Niger (BEN/SAMAN) a demandé à ses militants membres de se retirer sans délai de la Commission de lutte contre la délinquance financière et fiscale (CoLDEFF). À travers cette décision, le principal syndicat des magistrats entend protester contre les déclarations tenues vendredi dernier par le Président de la CoLDEFF, qui a fait état des démarches entreprises par l’institution pour « arracher légalement les dossiers pendants devant la justice ». Il reste à savoir si les magistrats siégeant au sein de la Commission vont suivre ce mot d’ordre du SAMAN, qui vient après la levée de boucliers des avocats contre la CoLDEFF.

 

 

Zeyna commission0

 

Dans la déclaration, le bureau exécutif national du SAMAN, qui s’est réuni en session extraordinaire, pour apprécier « propos impulsifs et populistes » du Président de la CoLDEFF, dit avoir appris avec « grande surprise », la déclaration du colonel Abdoul Wahid Djibo, à l’issue de l’entretien que le Chef de l’Etat a accordé vendredi 16 février dernier aux membres du bureau de la Commission. Selon le syndicat des magistrats, « cette grave déclaration, au demeurant maladroite, si elle venait  à être mise en œuvre par les autorités de transition, créerait pour nos concitoyens, une insécurité juridique et judiciaire ambiante et mettrait à nue la volonté de certains acteurs d’anéantir l’engagement du Président de la transition ».

C’est pourquoi, poursuit la déclaration lue devant les médias par le SG du SAMAN, M. Yahaya Doubou, « conscient du caractère gravissime de cet énième empiètement maintes fois dénoncé depuis la création de cette commission administrative et face aux multiples violations des droits humains par lesquelles la CoLDEFF excelle et dont la plus récente est la méconnaissance du principe universel des droits de la défense », le Syndicat des magistrats a pris l’opinion nationale et international à témoin sur ce qu’il considère comme une véritable « cabale contre l’institution judiciaire » du pays. Le BEN/SAMAN a également « mis en garde », le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), « du risque d’une crise institutionnelle sans précédent que fait planer ce projet à dessein inavoué visant le pouvoir judiciaire à un moment où les citoyens ont soif de justice ». Aussi, tout en appelant les citoyens et les magistrats de se mobiliser pour faire échec  à ce « projet funeste », le SAMAN a demandé à ses militants siégeant dans « cette institution prédatrice des droits fondamentaux des citoyens (CoLDEFF), de se retirer sans délai pour éviter d’être comptable de cette gageure contre le pouvoir judiciaire » du Niger.

Levées de boucliers des magistrats et des avocats contre la CoLDEFF

Il reste à savoir maintenant si les magistrats siégeant au sein de la CoLDEFF, qui ont prêté serment avant leur entrée en fonction, vont suivre le mot d’ordre du BEN/SAMAN. Selon des informations qui ont circulé il y a quelques jours mais qui n’ont pas été à ce jour officiellement confirmées ou infirmées, le vice-président de la Commission a rendu le tablier récemment.

Il convient de noter aussi que bien avant le SAMAN, les Avocats à travers l’Association des Jeunes Avocats du Niger (AJAN) et le Conseil de l’Ordre, sont monté au créneau pour dénoncer des «violations » et autres « manquements au respect de la loi », par la CoLDEFF. Dans une déclaration rendue publique samedi 17 février dernier, le Barreau a, en effet, dit constater « avec une vive inquiétude que des citoyens sont convoqués dans les locaux de la Commission de Lutte contre la Délinquance Économique, Financière et Fiscale (COLDEEF) où ils subissent des interrogatoires sans la présence de leurs avocats qu'ils ont pourtant régulièrement constitués, ce qui constitue une grave violation de leurs droits notamment le droit à la défense ». Le Barreau, tout comme avant lui l’AJAN, ont de ce fait interpellé les autorités de transition sur la nécessité de faire respecter la loi pour tous, sans distinction aucune, afin de préserver l’Etat de droit et protéger les libertés publiques, conformément aux engagements pris par le CNSP.

Rappelons que la CoLDEFF a été créée par ordonnance du  Chef de l’Etat, le 20 septembre 2023 avec comme pouvoirs, de mettre en œuvre les orientations du CNSP et du gouvernement relatives à la lutte contre la délinquance économique, financière et fiscale, dans le respect des lois et règlements de la République. Il s’agit principalement de recouvrer tous les biens publics illégalement acquis ou détournés. Elle est composée de 35 membres qui ont tous prêté serment et la Commission est dirigée par un bureau et structurée en plusieurs sous-commission afin d’assurer efficacement sa mission.

A.Y.Barma (actuniger.com)



Commentaires

2
Le Patriote
2 mois ya
Le SAMAN ne doit en aucune manière constituer un obstacle pour la bonne marche de la Coldeff et de la transition en particulier.

Nul n'est au dessus de la loi dit-on!

A cet effet, le SAMAN doit impérativement collaborer pour permettre à cette commission qu'est la COLDEFF de mener à bien sa mission.

Cela dit, depuis des années, le peuple nigérien avait soif de justice dans ce pays! Malheureusement, compte de la lenteur administrative, notamment au niveau des tribunaux, les gros dossiers trainent encore et encore.

Le CNSP a le devoir de mettre tout en ordre dans ce pays qui a tant souffert!
Like J'aime like 2 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Yampabou
2 mois ya
A ceux du SAMAN, vous étiez oú quand les régimes précedents faisaient subir toutes atrocités envers les opposants, les embastillaient? N'est-ce pas dans les prisons de Koutoukalé, Say, Kolo, ouallam et autres qu'ils les envoyaient?
Ces prisons sont sous la coupe de qui? De la justice non?
Qu'avez dit ou fait?
Fermez vos becs et regardez la barque CNSP passer pour aller á bon port.
Hassoumi Massaoudou a raison de vous qualifier de tous les noms d'oiseau.
Vous n'êtes pas restés de marbre, la queue entre les pattes, impuissants á le regarder?
Si vous pouvez faire quelque chose, ils sont nombreux á avoir fui le pays. Demandez l'aide d'Interpol á vous les ramener.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT à
2 mois ya
:lol: :lol: :D Rappelles les en effet Yampabou !!

Ces gens du Saman semblent devenir soudainement amnésiques et de ne pas se rappeler de toutes ces injustices et multlscandalegate qui se sont passés pourtant au Niger où vivaient ces guellards en toge....

Des fonds de défense détournés et mangés ayant causé morts de Militaires qu'avaient dit ces SAMAN en son temps ....

TOTO A DIT est de ceux qui croient pas , seulement au Niger mais dans L'AES , pour tous ces guellards en face du micro qui ne vont que bavarder , de les RÉQUISITIONNER, c'est dire les attraper , les envoyer au front pour tenir compagnie aux Militaires comme ça ils vont comprendre et lire l'heure ...

A temps exceptionnel , situation exceptionnelle et comportement exceptionnel..
Que la Saman regarde Docteur Dr Ablassé Ouédraogo, 71 ans envoyé au front et en tenue , il y a 3 jours au BURKINA , subitement devenu docile comme un bébé :D
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Yampabou
2 mois ya
Je crois que Tiani tolère même. Si c'était Traoré á sa place, ils se seraient retrouvés au front aux côtés des militaires.
Au lieu de profiter de la situation pour faire juger tous ceux-là qui étaient intouchables d'il y a quelques mois, ces gens du SAMAN se font honte á la face du peuple nigérien.
Ici, même leurs parents ne vont pas les supporter.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
2
BLACKMARKET
2 mois ya
Qui aime chomer? ...« avec une vive inquiétude que des citoyens sont convoqués dans les locaux de la Commission de Lutte contre la Délinquance Économique, Financière et Fiscale (COLDEEF) où ils subissent des interrogatoires sans la présence de leurs avocats qu'ils ont pourtant régulièrement constitués, ce qui constitue une grave violation de leurs droits notamment le droit à la défense »... Un manque à gagner pour les avocats hein :D :D
Like J'aime like 3 Répondre | Signaler ce commentaire
2
patati patata
2 mois ya
L'ere des A GUARRA dans les pretoires est revolue. Fini les mallettes de billets de banque la veille des proces, fini les arrangements criminels pour spolier x ou y de ses droits sans recours. Quand la justice cesse d'etre juste, alors c'est la mort assuree de la societe. Le Niger etait malade de sa justice en etat de mort clinique. Le citoyen lambda n'avait plus aucun droit. Seuls les princes du systeme avaient droit au chapitre et en abusaient avec joie avec la complicite de cette justice criminelle pour voler, piller, regler des comptes a tout citoyen qui a le malheur de se retrouver sur leur chemin. Aujourd'hui que le CNSP essaie de remettre les citoyens dans leur droit, les voila qui crient a l'injustice comme si ils savaient ce que ce mot renferme. Ils jouent aux saboteurs car pleinement conscients que les interets du Niger et de son peuple sont aux antipodes des leurs. Pourtant la COLDEFF ne fait que recuperer les biens que leurs clients ont spolie. Où est le mal dans ca.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
2 mois ya
Que ces SAMAN disent aux Nigeroi , en effet , où est le mal de récupérer l'argent volé de leurs clients en les interrogeant ????
Like J'aime love angry 2 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Paysan
2 mois ya
C’est trop simple de prétendre que le SAMAN est contre la collecte de l’argent illicitement. Ce qu’il dénonce c’est plutôt le manque de suivie juridique qui est standard dans un pays qui prétend respecter les droits.

Comment peut-on prétendre recouvrir l’argent volé quand Issoufou et sa mafia arrivent à faire des balades en Éthiopie dans des jets privés. C’est juste du mensonge.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Abdoulmoumouni
2 mois ya
:grrr: :P :grrr:
Vraiment ce syndicat de soit disant magistrats n'a pas honte. Vous étiez où lorsqu'on détournait l'argent du contribuable ?
Ton client a reconnu qu'il a volé, que ce que vous voulez encore,il faut que vous partez pour mentir et défendre le mensonge ou bien?
Je sens que l'enfer est à vos touches.
Ayez le sens du patriotisme dans vos coeurs.
Général svp, supprimez même ce maudit syndicat à jamais.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Ying boy
2 mois ya
Un syndicat a l'image d'une secte qui protège le détournement des bien publiques
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Ganou
1 mois ya
La meilleure façon de s'en débarrasser, c'est de la dissoudre carrément.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
FOURERA
2 mois ya
des musul-menteurs
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
2 mois ya
Quel mot joli mot créé par FOURERA.

MUSULMENTEURS....

TOTO A DIT a aimé ...et demande l'autorisation à FOURERA de l'utiliser dans le futur ...
Que FOURERA ne soit pas donc surprise de voir SON mot dans le post futur de TOTO A DIT.... en la remerciant d'avance... ;-) ;-)

MUSULMENTEURS.... à se rappeler
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Dankadouro
2 mois ya
Ne sommes nous pas dans un régime d'exception? De quoi la COLDEFF doit il avoir peur? De ce SAMAN ou du CNSP? Eux memes demandent au CNSP une faveur pour avoir leur part dans ces sous volés. Le CNSP n'a t-elle pas donné les coudées franches a cette COLDEFF? Qu'ils sachent que celui qui prend de l'argent aupres d'un voleur est un complice. Cest eux qui le disent dans leur jargon, pas nous.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Ganou
1 mois ya
Les adeptes du gurisysteme!
Vous feriez mieux de vous barrer, de vous casser et de faire profil bas. Tout ce que vous allez dire de bien du régime des bonnets rouges sur ce site, sera systématiquement déconstruit.
Rares sont des travers du régime déchu et du précédent qui n'ont pas été décriés sur ce site durant les 12 dernières années.
Il n'y a jamais eu au Niger une gouvernance aussi maléfique, mortifère, vampirique, satanique, prédatrice que celle des dits socialistes pseudo intellos de la secte rose des voleurs.
Ce sont des faits. Les ignorer relève du déni morbide des psychopathes.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1684 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
512 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
307 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
450 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
339 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
346 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages