NITA Fond Site Web 675 x 240

manifestation devanture siege PNDS BIS2

Des manifestants survoltés ont pris d’assaut, en milieu de journée de ce jeudi 27 juillet 2023, le siège national du PNDS Tarrayya, le principal parti au pouvoir destitué la veille par une junte militaire (CNSP). Les locaux ont été vandalisés et des véhicules se trouvant à la devanture du bâtiment ont été incendiés alors que des cadres du parti se trouvaient en réunion. De quoi amplifier la panique au sein de la population, et particulièrement dans les rangs des responsables de la formation du président destitué Bazoum Mohamed.

Zeyna commission0

L’imposante bâtisse qui servait de siège national au PNDS Tarrayya, située en plein centre-ville de la capitale, a été prise d’assaut par des manifestants alors que des cadres du parti étaient en train de tenir une réunion sur la situation que traverse le pays. La veille, une junte militaire est en effet venue mettre fin au pouvoir que la formation socialiste assumait depuis avril 2011. Des badauds ont commencé à lancer des projectiles en direction du bâtiment ainsi que des voitures massées à sa devanture. Ils ont été par la suite rejoints par une imposante foule et la situation a fini par dégénérer.

manifestation devanture siege PNDS BIS2

Certains militants du parti qui essayaient de fuir les lieux ont provoqué des accidents qui ont fait des blessés, ce qui a amplifié la colère des manifestants dont on ne sait à quel mot d’ordre ils répondaient.  Le siège du parti a fini par être assiégé par la foule composée surtout de badauds qui ont mis le feu aux véhicules se trouvant sur place avant de saccager les installations alors que d’autres profitaient pour piller les locaux. En milieu de journée, un véritable incendie s’est déclaré dans la zone et il a fallu l’intervention des sapeurs-pompiers pour éteindre le feu et de la police pour contenir la manifestation et permettre de sauver ce qui pourrait l’être. Près d’une cinquantaine de véhicules ont été calcinés ou saccagés alors que l’enceinte qui abritait les bureaux a été vandalisée.

manifestation devanture siege PNDS BIS2

Vent de panique dans un contexte d’incertitude

Cette manifestation intervient au lendemain de la prise du pouvoir, dirigé jusqu’alors par le PNDS Tarrayya, par un groupe d’officiers des Forces de défense et de sécurité (FDS) nigériennes, réunis au sein d’un Conseil National de Sauvegarde de la Patrie (CNSP). Dans sa première déclaration, la junte a annoncé avoir destitué le Président Bazoum Mohamed et décidé de la suspension de toutes les institutions nationales issues de la 7e République.

La veille, alors que la situation restait encore confuse, des manifestants appartenant en majorité au parti du chef d’Etat déchu ont organisé des manifestations de soutien et à Niamey, ils ont par la suite convergé vers le Palais Présidentiel ou Bazoum Mohamed était retenu depuis le matin par des éléments de sa Garde présidentiel. Ils ont été stoppés à quelques pas de l’entrée du complexe présidentiel par des tirs de sommation de la garde prétorienne, ce qui a provoqué une véritable débandade des manifestants. Des blessés ont été enregistrés et un peu plus tard dans la soirée, les dirigeants des partis membre de la mouvance présidentielle se sont réunis pour prononcer une déclaration dans laquelle ils ont dénoncé « la séquestration depuis ce matin par certains éléments de la Garde présidentielle du Président de la République Bazoum Mohamed ainsi que du ministre de l'Intérieur, Hamadou Souley Adamou, assurant l'intérim du ministre de la Défense nationale ». Ils ont aussi lancé « un appel aux forces démocratiques et au peuple nigérien dans son ensemble, à se mobiliser massivement, dès cet instant, sur l’ensemble du territoire, en occupant toutes les rues et tous les espaces publics, tant que ce groupe d’égarés et d’assoiffés de privilèges de salon [les officiers mutins, NDLR] ne renonce à son projet funeste et faire barrage à cette tentative absurde de déstabilisation de notre cher pays ».

Dans l’après-midi, la situation était  relativement calme dans les principales artères de la capitale malgré les incidents de la matinée. Un couvre-feu a été instauré par les nouvelles autorités militaires de 22h à 5h du matin. Des appels à manifester pour soutenir le CNPS, la junte militaire, sont publiés sur les réseaux sociaux pour l’après-midi de demain vendredi, après la grande prière de la mi-journée. Dans un communiqué, l’opposition politique a dit apporter son soutien à la déclaration de prise de pouvoir par les officiers membres de la junte militaire qui, de son coté, a décidé « de suspendre jusqu’à nouvel ordre, les activités des partis politiques ».

Des appels au calme et à la retenue sont également lancés sur les réseaux sociaux mais l’incertitude qui prévaut encore au sommet de l’Etat ainsi que sur la situation que traverse le pays n’est pas sans provoquer une véritable psychose sur des émeutes ou une chasse à la sorcière contre les membres de l’ancien parti au pouvoir ainsi que leurs familles et biens.

manifestation devanture siege PNDS BIS2

A.Y.Barma (actuniger.com)



Commentaires

9
magagi
11 mois ya
jusque la sans faute..premiere mission: l'ordre et la stabilite. Ne laissez pas des badauds saboter le processus. Manifestez ds l'ordre et la discipline, meilleure arme pour faire echec aux forces obscures internes et externes qui ne souhaitent rien d'autre que de voir le chaos s'installer. Comme ils avaient essayer au Mali et au Burkina..VIGILENCE
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Xxxx
11 mois ya
Y
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Enfant terrible
11 mois ya
Les infrastructures c'est pour tout le monde les detruires c'est une erreur de votre part.donc la meilleure des choses faut
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
toure
11 mois ya
@ Xxxx ceux qui devenaient des milliardaires en un claquement de doigts sont enfants de coeurs...n'importe quoi...Nous on souhaite meme une conference nationale pour mettre sur la table tout les problemes et detournement orchestres dans ce pays...et que chacun puisse etre puni proportionnelement a son delit.... vous allez lire l'heure
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Apolitique
11 mois ya
C''est vraiment triste de constater que certains nig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
toure
11 mois ya
@ Apolitique ...quand les policiers tabassaient parent de gens. tu etais ou?? laisse les donc tabasser femme de politiciens...OK
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
LE VRAI NIGERIENNE
11 mois ya
bonjour,je vois des gens minable m
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
LE VRAI NIGERIENNE
11 mois ya
ce sont des voleurs regarde comment ils voles,ce une hontes pour les gens de Niamey .
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2551 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
564 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
358 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
502 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
394 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
382 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2286 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages