NITA Fond Site Web 675 x 240

elements FDS Operation Almahaou BIS1

L'Etat-major des Forces armées nigériennes a annoncé hier vendredi 24 mars 2023, que suite à un accrochage entre une mission de ratissage de l'opération "Almahaou" et des éléments d'un groupe armé terroriste (GAT), le 17 mars dernier dans la zone nord de Tiloa, une poursuite a été simultanément engagée par les forces aéroterrestres jusqu'à la zone de Hamakat, au Mali, là où ont trouvé refuge les responsables de l'embuscade du 10 février 2023 à Intagarmey qui a fait 17 morts dans les rangs de l'armée nigérienne.  Le bilan de l'opération est de soixante-dix-neuf (79) terroristes neutralisés ; plus d'une centaine de motos détruites ; plusieurs moyens de communication saisis, des armes et des munitions récupérées. Suite au succès de cette opération "vengeance à froid", le chef d'Etat-major des Armées, le Général de Division Salifou Mody, a effectué du 19 au 20 mars une visite terrain dans la zone pour galvaniser les troupes qui restent engagées dans des missions de ratissage.

Zeyna commission0

C'est dans la plus grande discrétion que l'armée nigérienne mène ses opérations contre les groupes armés terroristes (GAT), en particulier dans la zone dite des trois frontières. Le dernier acte en date a été cette raclée infligée le 17 mars 2023 par les forces spéciales de l'armée nigérienne aux terroristes de l'EIGS à la frontière malienne. Une opération certes inédite puisque la riposte des forces aéroterrestres s'est poursuivie jusqu'à Hamakat, en territoire malien, avec à la clé un lourd bilan coté GAT (79 terroristes neutralisés selon le bilan officiel), mais elle a aussi un goût de vengeance puisque c'est là qu'ont trouvé refuge les assaillants qui ont tendu l'embuscade du 10 février dernier à Intagarmey, dans la zone nord de Tiloa. Une embuscade qui a fait au moins 17 morts ainsi qu'une vingtaine de blessés et de portés disparus ans les rangs des soldats nigériens.

Au delà du bilan qui était lourd, les images insoutenables publiées par leurs canaux de diffusion de l'exécution sommaire de soldats nigériens par des terroristes et qui ont été largement relayées sur les réseaux sociaux, ont provoqué un véritable choc au sein de la population.

elements FDS Operation Almahaou BIS1

Depuis les forces spéciales nigériennes de l'opération "Almahaou" ont lancé une véritable opération de riposte et de ratissage dans la zone, et le 17 mars dernier, suite à une nouvelle tentative des GAT d'accrocher une mission de l'armée nigérienne, la riposte a été des plus foudroyantes. Il faut dire qu’entre temps, le chef d'Etat-major des Armées a effectué une mission de travail au Mali et la question du droit de poursuite a été certainement évoquée avec ses frères d'armes des Forces armées maliennes (FAMa). Cette fois donc, les soldats nigériens ont poursuivi leurs assaillants jusqu'à leur refuge, à quelques 80 kilomètres de Ménaka, et le succès de cette opération va certainement changer la donne dans les prochains jours dans cette zone où l'EIGS croit pouvoir régner en maitre depuis un certain temps.

Le Patron des Armées sur le terrain pour galvaniser les troupes engagées au front

Au lendemain de cette opération, le patron de l'Armée nigérienne a d'ailleurs effectué, du 19 au 20 mars 2023, une visite terrain dans la zone nord de Tiloa.  Un déplacement qui s’inscrit certes dans la dynamique des visites sur le terrain des unités des Forces engagées dans les opérations sur l’ensemble du territoire national mais dont le but cette fois était de galvaniser les troupes engagées depuis plusieurs jours dans une mission de ratissage dans ladite zone. La sortie de terrain avait aussi pour objectif d’encourager ces personnels pour leur engagement dans l’atteinte des objectifs fixés a annoncé l'Etat-major des Armées. L’occasion pour le Général de Division Salifou Mody de transmettre à ces militaires, les félicitations et les encouragements des plus hautes autorités militaires, au premier rang desquelles le Président de la République Bazoum Mohamed, chef suprême des Armées. Le chef d'Etat-major des Armée a enfin demandé aux troupes de préserver leurs capacités matérielles et de maintenir leur professionnalisme durant la conduite de leurs opérations. Et, indique l'Armée, "sur le terrain, le moral et la détermination du personnel, dénotent la volonté des Forces armées nigériennes (FAN) à poursuivre et à neutraliser les Groupes Armées Terroristes (GAT), jusque dans leurs derniers retranchements".

elements FDS Operation Almahaou BIS1

A.Y.Barma (actuniger.com)



Commentaires

17
Zoom
1 année ya
Foutaises. Ce que les soldats tombes sur le champ d'honneur a Ntagamey meritaient c'etait d'abord et avant tout la verite sur leurs morts et les hommages de la Nation a leur sacrifice. Au lieu de cela, le soit disant chef des armees a choisi de fuir devant leurs cadavres pour aller serrer la main de leur bourreau francais. Honte a vous militaires comme civiles qui participez a cette com
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
10
Lilwayne
1 année ya
LA publicit
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
7
Loozap
1 année ya
C'est tr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Gamou
1 année ya
Cette communication a 1 sou ne nous avance en rien. Rien ne prouve que nos soldats ont ete massacres a ntagamey par les criminels en sandales qui se font appeler terroristes. Les moyens utilises et la qualit
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Allah Ya Issa
1 année ya
Le mensonge a beau courir il finit par se faire rattraper par la v
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
5
Yampabou
1 année ya
Montrez-nous les images!!!
Comme l'ont montr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
5
NIGERIEN
1 année ya
Bravo aux FDS, abas les jaloux ,antinationaux qui se disent nigeriens et qui passent leur temps a d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Moujia
1 année ya
[quote name="Zoom"]Foutaises. Ce que les soldats tombes sur le champ d'honneur a Ntagamey meritaient c'etait d'abord et avant tout la verite sur leurs morts et les hommages de la Nation a leur sacrifice. Au lieu de cela, le soit disant chef des armees a choisi de fuir devant leurs cadavres pour aller serrer la main de leur bourreau francais. Honte a vous militaires comme civiles qui participez a cette com
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Moujia
1 année ya
[quote name="Lilwayne"]LA publicit
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
A dena Karya
1 année ya
tout ce qui est citer dans soit disant venger nos 77 soldats Nig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Martyr
1 année ya
Arretez vos mensonges SVP. Les nig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
cheickoumar Tangara
1 année ya
[quote name="Yampabou"]Montrez-nous les images!!!
Comme l'ont montr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Lilwayne
1 année ya
@tangara, on a rien contre le Niger. Mais le nig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2227 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
542 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
339 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
483 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
374 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2284 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages