Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

Lancement activite FONAP BIS4

Le Centre International de conférence Mahatma Gandhi de Niamey a servi de cadre, lundi 13 février 2023, à la cérémonie officielle du lancement du programme d’accompagnement des PME/PMI entrant dans le cadre de l’opérationnalisation du Fonds national d’Appui aux Petites et moyennes entreprises et aux Petites et moyennes industries (FONAP). A cette occasion, 109 PME/PMI qui ont été sélectionnées dans le cadre du premier programme d’accompagnement par le FONAP suite à l'appel à projets lancé en 2022, ont reçu leurs chèques de financements de la part des prestataires de services financiers qui ont procédé, par la même occasion, à la signature des conventions afférentes avec le ministère des Finances.

Zeyna commission0

C'est le Premier ministre, Chef du gouvernement SEM. Ouhoumoudou Mahamadou qui a présidé la cérémonie officielle de lancement des activités du FONAP, un évènement placé sous le haut patronage du Président de la République, Chef de l’Etat SEM. Mohamed Bazoum, et en présence du Ministre des Finances Dr Ahmat Jidoud, ainsi que du Secrétaire executif du Fonds, M. Hadi Issaka. On notait la présence à l'évènement du 3e vice-président de l'Assemblée nationale, des Présidents des Institutions de la République, des députés nationaux et membres du gouvernement, des Ambassadeurs et Représentants des organisations internationales et régionales, des autorités régionales et municipales, des Directeurs des banques et établissements financiers, des responsables des entreprises publiques et privées, ainsi que des dirigeants des PME/PMI composés en majorité de jeunes entrepreneurs.

Lancement activite FONAP BIS4

Le FONAP, un levier de transformation structurelle de l'économie nigérienne

Dans l'allocution qu'il a prononcée à cette occasion, le ministre des Finances s'est félicité de la tenue de cet évènement qui consacre le lancement officiel des activités du Fonds National d'Appui aux Petites et Moyennes Entreprises et aux Petites et Moyennes Industries (FONAP). L'une des priorités du programme de Renaissance Acte III du Président de la République SEM. Mohamed BAZOUM, a rappelé Dr Ahmat Jidoud, porte sur la transformation de l'économie dans la perspective de réduire considérablement la pauvreté à 25% à l'horizon 2026. "Cette ambition ne peut se réaliser sans un secteur privé formel local dynamique", a-t-il souligné, rappelant à juste titre les déclarations du chef de l'Etat lors de son discours prononcé le 18 décembre dernier à l'occasion de la Fête de la République : « la transformation structurelle de l'économie nécessite des investissements massifs publics mais surtout un secteur privé local formel dynamique qui doit jouer son rôle de locomotive de croissance et d'emplois ».

Selon le ministre des Finances, le secteur privé nigérien est essentiellement dominé par des PME/PMI dont la plus grande frange opère dans le secteur informel et surtout confronté aux difficultés d'accès au financement. En réponse à cette préoccupation, a souligné le ministre Jidoud, le Chef du gouvernement s'est engagé dans sa Déclaration de politique générale à promouvoir les PME/PMI à travers l'adoption et la mise en œuvre  de la Charte des PME et le Small Business Act, la facilitation de l'accès au financement des PME/PMI à travers la mise en place des lignes de crédit, des fonds de garantie ou encore des crédits-bails et en particulier, l'opérationnalisation du Fonds d'Appui aux PME/PMI (FONAP) ainsi que du Fonds pour le Développement de l'Inclusion Financière (FDIF), de même que la poursuite des actions d'encadrement et d'accompagnement des structures d'appui aux PME.  "La cérémonie qui nous réunit aujourd'hui consacre la concrétisation, par mon département ministériel, de cette orientation de SEM le Président de la République et de cet engagement de SEM le Premier Ministre", a indiqué le ministre des Finances.

"Le FONAP est un des leviers par lesquels le Niger opérera une transformation profonde de son tissu économique via le financement des petites et moyennes entreprises, des jeunes, des femmes et des populations vulnérables exclues du financement bancaire classique. Son objectif global est d'assurer, de contribuer au développement et à la modernisation des PME/PMI nigériennes, viables et créatrices d'emplois à travers des programmes de facilitation d'accès au financement et un accompagnement spécifique permanent pour assurer leur développement à long terme". Dr Ahmat Jidoud, Ministre des Finances.

Le ministre des Finances a par la suite présenté les objectifs spécifiques du FONAP qui sont, entre autres, de contribuer à la transformation de l'économie nigérienne en soutenant la création des PME/PMI dans des secteurs porteurs de plus-value; de rechercher et de mobiliser les ressources pour le financement direct et indirect des PME/PMI; de favoriser l'accès des PME/PMI aux financements bancaires ou autres organismes de crédits à travers notamment les garanties, la bonification, le crédit-bail, le capital-risque et, enfin, de contribuer au renforcement des capacités techniques et managériales des PME/PMI. Il a en ce sens saisi l'occasion pour exprimer ses sincères remerciements à toutes les banques et Etablissements Financiers qui ont accepté d'accompagner cette initiative qui n'est qu'à son début, ainsi qu'aux Partenaires Techniques et Financiers (PTF) dont l'appui facilitera davantage l'opérationnalisation des autres mécanismes d'intervention du FONAP. Le ministre Jidoud a également engagé et encouragé le Secrétariat Exécutif du FONAP à assurer un suivi rigoureux de ces projets et à poursuivre dans la même lacée afin que nous atteignions nos objectifs de contribuer à la transformation de l'économie nigérienne en soutenant la création des PME/PMI dans les secteurs porteurs de plus-value. Enfin, il a formulé le vœu, que pour les vagues des projets à venir, "cet intérêt et soutien manifestés par les banques soient maintenus pour favoriser l'accès des PME/PMI aux financements bancaires ou autres organismes de crédits à travers notamment les garanties, la bonification, le crédit-bail et le capital-risque".

Libérer le potentiel des PME/PMI pour développer le secteur privé et parvenir à une croissance dynamique, inclusive et créatrice d'emplois décents

En procédant au lancement officiel des activités du FONAP, le Premier ministre a aussi tenu à réitérer la volonté du gouvernement de traduire en acte les orientations du Programme de Renaissance Acte 3 de SEM. MOHAMED Bazoum, Président de la République, Chef de l'Etat, en ce qui concerne la transformation structurelle de notre économie conformément aux ambitions déclinées lors de la Table ronde de financement du PDES2022-2026 qui s'est tenue à Paris en décembre dernier. Selon SEM. Ouhoumoudou Mahamadou, qui a rappelé qu'il y a une semaine se tenait à cette même place la première édition du Business Forum Niger-UE, "cela, prouve notre profonde conviction qu'une croissance économique dynamique et génératrice d'emplois décents, source de transformation structurelle, exige la modernisation de notre économie en général et du système bancaire en particulier afin qu'il soit plus inclusif et favorable au financement du secteur privé local formel, avec une dotation des ressources importantes du Fonds National d'Appui au PME/PMI(FONAP)".

En effet, a indiqué le Chef du gouvernement, au Niger, à l'instar de la plupart des autres pays africains, l'économie est constituée d'une part importante de PME/PMI, formelles et informelles, participant activement à la création des richesses du pays. Selon d'ailleurs les données 2021 de l'Institut National de la Statistique (INS), le secteur informel représente 57,1% du PIB,  "un gisement de PMEs qui nous interpelle", a-t-il estimé soulignant qu'à cet égard, il a instruit l'ensemble des ministres concernés de faire de l'accélération de la création d'emplois et de l'entrepreneuriat des jeunes un pilier constant des orientations politiques, stratégies et programmes en lien la Stratégie Nationale de Développement Durable et de Croissance Inclusive (SDDCI 2035), qui est actuellement dans sa deuxième phase de mise en œuvre ainsi qu'avec le PDES 2022-2026 dont la transformation structurelle de l'économie constitue le troisième axe. D'ores et déjà, a indique le premier ministre, les actions vigoureuses mises en œuvre par le gouvernement, ont permis de créer un écosystème entrepreneurial dans lequel baignent de milliers de jeunes. Les effets des réformes, dont la promotion de la compétitivité et la viabilité des PME/PMI, combinés à la réalisation des infrastructures de commerce, ont concouru à l'accroissement du nombre d'entreprises nouvellement créées, soit 38.243 entreprises sur la période 2011-2020 selon les données disponibles.

Poursuivant son allocution de lancement, le Chef du gouvernement a souligné que malgré ces efforts, force est de constater cependant que le potentiel de création de richesses des PME/PMI n'est pas pleinement libéré dans notre pays, à cause de multiples obstacles auxquels elles font face. Il s'agit notamment d'un accès limité aux financements; de la faiblesse de revenus, en lien avec la faiblesse des prix de vente, -des coûts élevés des factures, entrainant une faible qualité des produits et services produits par ces entreprises; des taux d'intérêts qui limitent leur compétitivité et, par conséquent, l'accès à un plus grand nombre de marchés; d'un degré élevé d'informalité, au sens où ces entreprises ne sont pas enregistrées ainsi que de compétences limitées, notamment dans la production de la documentation que demandent les institutions financières, ce qui limite leur accès au crédit; une asymétrie d'informations, en lien avec une indisponibilité des états financiers et de l'historique de crédits de ces entreprises et, enfin, des barrières culturelles et sociales pour les femmes chefs d'entreprises pour accéder aux financements, qui présentent un faible niveau d'éducation et de d'expérience professionnelle, exerçant dans des secteurs d'activités à faible valeur ajoutée, ainsi que le fardeau de la responsabilité familiale. "Vous remarquerez donc que l'accès au financement reste le goulot d'étranglement majeur à l'éclosion et au développement de nos PME et PMI", a fait remarquer SEM. Ouhoumoudou Mahamadou pour qui, c'est dans la perspective de lever cette contrainte que le Gouvernement a mis en place un certain nombre d'instruments à travers plusieurs Fonds dont celui de l'inclusion financière (FDIF), le Fonds d'Investissement et de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (FISAN) en plus du FONAP. "Cela démontre de manière concrète, la volonté du Gouvernement à instaurer un véritable partenariat stratégique entre l'Etat et le secteur privé de nature à permettre un financement pérenne de nos PME/PMI qui sont à même de créer de manière durable et soutenue les richesses et les emplois permanents et décents indispensables pour l'épanouissement économique, social et culturel de notre peuple", a déclaré le Premier ministre qui s'est par la même occasion, réjouit de la célérité et de l'efficacité avec lesquelles, le Ministère des Finances a pris toutes les dispositions, pour rendre opérationnel le FONAP qui vise principalement la promotion des Petites et Moyennes Entreprises compétitives, à leur proposer des mécanismes de financements diversifiés et adaptés, en vue d'augmenter leur contribution à la création de richesse et à la création d'emploi surtout pour les jeunes et les femmes. En outre, a poursuivi le Chef du gouvernement, parmi les mesures de soutien aux jeunes entrepreneurs, des mesures incitatives ont été adoptées dans la loi des finances 2023, pour alléger les charges fiscales aux entreprises avec une réduction du minimum de perception en matière de taxe professionnelle, une exonération fiscale de deux (2) années sur l'impôt synthétique pour les entreprises nouvelles en vue d'encourager leur formalisation et leur permettre l'accès au financement bancaire. "Nous avions également, pris des mesures de soutien en faveur de nos jeunes entrepreneurs afin qu'ils déploient tous leur talent, leur génie et leur savoir-faire notamment les modifications relatives à la taxe d'apprentissage qui ont une visée incitative pour les PME/PMI, notamment en ce qui concerne le recrutement des jeunes diplômés en quête d'une première expérience et la signature des contrats à durée indéterminée pour les salariés", a fait savoir le Premier ministre qui a saisi l'occasion pour engager le gouvernement à assurer un suivi régulier de tous les dispositifs d'accompagnement et de financement (FONAP, FDIF, FISAN) et à créer une synergie en leur sein afin qu'ils atteignent les objectifs que leur avons assigné. Il a aussi exhorté tous les acteurs public et privé intervenants dans ce domaine à poursuivre les efforts d'accompagnement et de soutien de notre jeunesse plein de talents, d'esprit créatif et d'innovation. "Pour la réussite de ce pari stratégique, au combien important pour notre économie, je suis conscient du rôle clé de l'État en vue de la promotion du financement du secteur privé", a indiqué SEM. Ouhoumoudou qui, en clôturant son intervention, n'a pas manqué d'adresser aux dirigeants des PME/PMI, tous ses encouragements pour faire de leurs projets une réussite et surtout leur a lancé un appel aux respects de leurs engagements vis-à-vis des banques.

109 entreprises "Championnes" sélectionnées pour le premier appel à projet du FONAP

Lancement activite FONAP BIS4

Auparavant, le Secrétaire exécutif du FONAP, M. Hadi Issaka a pris la parole pour présenter le processus de sélection qui a démarré avec le lancement depuis le 22 juin 2022,  d'une compétition qui pour objectif de sélectionner les PME/PMI qui bénéficieront d'une part d'un accompagnement financier sous forme de garantie ou de bonification de taux d'intérêt et d'autre part d'un appui financier pour le renforcement de leurs capacités techniques et managériales à travers les Structures d'appui et d'encadrement. Selon les explications, à la clôture de l'appel à projet, un total de huit cent quarante-deux (842) candidatures provenant des huit (8) régions a été enregistré pour un coût global de 28,88 milliards de FCFA dont un besoin de financement global de 22,04 milliards soit un taux de besoin de financement de 76%. Sur les 842 dossiers, cinq cent vingt-trois (523) dossiers complets respectant les règles édictées ont été soumis à l'évaluation d'un Jury. Au total cent quatre-vingt-cinq (185) dossiers d'un besoin de financement total de 13,58 milliards de FCFA ont été envoyés aux banques et Systèmes Financiers Décentralisés. A la fin, 109 dossiers ont été acceptés par les banques pour un besoin de financement total de 10,28 milliards de FCFA. Les 109 dossiers acceptés bénéficieront du financement des banques qui y ont répondu favorablement et avec lesquelles nous signerons des conventions de partenariat. Pour cette première opération, le FONAP apportera une garantie à hauteur de 70% du montant de crédit octroyés par les banques soit 7,3 milliards de Francs CFA. Par ailleurs, un montant estimé à deux cent-soixante-dix-huit (278) millions de F CFA sera aussi mobilisé pour assurer le suivi, l'encadrement et le renforcement des capacités techniques et managériales des 109 PME/PMI. " Aujourd'hui l'opérationnalisation du FONAP est effective avec la publication des résultats de l'initiative « les 100 PME championnes »", a indiqué le ministre des Finances Dr Ahmat Jidoud lors de la signature des conventions entre le Ministre des Finances et les Directeurs généraux des banques et établissements financiers. La cérémonie a pris fin avec la remise des chèques-financements par les DG des banques et établissements financiers partenaires du FONAP.

Lancement activite FONAP BIS4

Lancement activite FONAP BIS4

M. Abdoul Karim (actuniger.com)



Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1045 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
490 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
267 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
422 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
310 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
316 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2259 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages